AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9798667318415
305 pages
Auto édition (17/08/2020)
4.19/5   13 notes
Résumé :
Une prison abyssale futuriste, dont l'écrivain à succès Brian Johns s'est inspiré pour son dernier roman. Un projet gouvernemental d'énergie verte pas si vertueux qu'il en a l'air. Le supervolcan Yellowstone dort depuis des milliers d années, et seule la volcanologue de renom Dana Summerson semble persuadée de son réveil imminent et craint une éruption dévastatrice. Tous ces éléments vont se réunir pour donner lieu un road-trip explosif, un thriller post-apocalyptiq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,19

sur 13 notes
5
7 avis
4
2 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

fnitter
  26 novembre 2020
Trop de bonnes idées ?
Deux histoires en une, qui se mêlent et s'entremêlent. Entre un cataclysme à vocation post-apocalyptique (l'explosion de la caldeira de Yellowstone) et une prison sous-marine réputée inviolable.
Comme le titre de mon billet l'indique, hélas, trop de bonnes idées, nuisent aux bonnes idées. Je m'explique :
Le supervolcan de Yellowstone comme point de départ d'un road trip post-apo, parfait. C'est non seulement crédible, mais dans le domaine du possible avec cette caldeira déjà en retard dans ses cycles. (Bon sur 100.000 ans, on n'est plus à quelques milliers d'années près). Et cette touche supplémentaire humaine accélérante, brillante. du coup, je suis resté sur ma faim. L'auteur aurait pu, et je pense qu'il avait la matière sous la main, en faire un roman à part entière. le combat d'une volcanologue pour éviter l'inévitable. D'abord, le projet d'énergie verte où comment jouer avec des allumettes dans un dépôt de gaz. (Et on aurait pu oublier l'aspect secret de la réalisation pas crédible pour des travaux de cette ampleur). Aurait suivi son rôle de Cassandre et l'inévitable explosion et ses conséquences. Bien documenté, j'aurais pris mon pied.
La prison sous-marine. Là encore, ok pour le concept. S'il n'est pas neuf et a déjà été exploité en littérature (je citerais pour mémoire, ma dernière lecture sur le sujet (et la seule dont je me souvienne) : Eaux profondes de Duncan Falconer). Il y a matière. Bon dépenser autant d'argent, dans un milieu aussi risqué pour en faire une prison, je ne crois pas que cela se fera un jour (île, plateforme offshore, bateau, c'est déjà bien assez) mais dans un roman de SF, il y a moyen. D'autant que l'auteur a rajouté quelques améliorations technologiques intéressantes (robots et atmosphère hackers – cyborg – bio informatique). Et le régent (le directeur de la prison), un clin d'oeil au gouverneur de Walking Dead ?
Mais là encore, cela aurait mérité un roman à part entière pour mieux crédibiliser l'ensemble. On passera sur la profondeur (15.000 yards soit 13.000 mètres dans la fosse des caïmans qui n'en fait que 7.700). Elle aurait tout aussi efficace et bien plus facile à gérer à 300 mètres. Mais un background bien plus fouillé et plus futuriste aurait pu apporter du crédit aux trouvailles de l'auteur (je pense notamment aux robots et aux spécificités du régent).
Le style est fluide, c'est agréable à lire, mais j'ai clairement trouvé ce roman plusieurs tons en dessous de Projet Mars alpha, pourtant à peu près concomitant dans sa création.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
AlexandrePage
  27 juin 2022
Abyssjail est un roman difficile à classer, entre roman catastrophe (explosion du Yellowstone) et roman carcéral (mais dans un registre SF, un peu comme Fortress). Il y a même des éléments empruntés à d'autres genres, mais ce qui caractérise l'ensemble du livre, c'est qu'il est très influencé par le cinéma. C'est clairement un roman qui vous rappellera des films (d'ailleurs j'ai déjà cité Fortress qui est un film !) C'est un premier point à prendre en compte pour savoir si on va aimer ou pas, car l'écriture, les dialogues notamment, sont parfois assez proches d'une écriture scénarisée, ce qui peut déconcerter. Si le livre gagne indubitablement en rythme, en vigueur, de mon point de vue, surtout pour un livre à l'univers ambitieux et complexe, il reste un peu trop abstrait parfois, manquant de descriptions, de détails, d'affinage dans les caractères des personnages également. D'ailleurs, l'histoire très ambitieuse de ce roman aurait pu être déclinée sur 100 ou même 200 pages de plus, voire dans un format Stephen King, ce qui, à mon sens, aurait permis de creuser beaucoup plus les différents rebondissements du roman qui, exposés, le sont parfois trop timidement. J'avoue que je m'attendais à plus de descriptions par exemple lors de l'explosion du Yellowstone, moment clé qui reste un peu timide dans le livre.
Clairement, Abyssjail n'a pas pour ambition d'être la nouvelle Bible de la SF, mais il remplit néanmoins plutôt bien son rôle de divertissement alerte, très référencé, multipliant les scènes d'action, les moments épiques, parfois un peu attendus (à celui qui aura vu beaucoup de films dans le même genre). L'auteur a porté une attention particulière au dynamisme de son récit, et c'est réussi, et les 2 histoires, un peu étrangement juxtaposées au début finissent par se fondre de façon assez naturelle. La fin est pour ma part convaincante, mais le tout dernier chapitre m'a laissé légèrement interrogateur. Était-ce nécessaire ? Chaque lecteur jugera !
Pour les personnages, je ne reviendrai pas dessus, je les ai trouvés plutôt plaisants, mais ainsi qu'ils le sont dans beaucoup de blockbusters, j'ai trouvé également qu'ils manquaient de relief ou qu'ils étaient trop prévisibles.
Blockbusters, le mot est lâché, je crois que je peux conclure cette critique là-dessus. Abyssjail est clairement une déclinaison littéraire de gros blockbusters catastrophes cinématographiques. Autant dire que ça plaira autant que ça pourra déplaire ! Je crois qu'avec plus de descriptions vraiment épiques pour donner au lecteur les mêmes sensations que les effets spéciaux de Michael Bay ou de Roland Emmerich, ça pourrait, à défaut d'apporter une brique majeure à la littérature, offrir le même plaisir pop corn simple et sans prétention.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Yumiko
  26 novembre 2020
Je suis ravie de pouvoir découvrir le nouvel ouvrage de cet auteur dont j'apprécie beaucoup les idées et la plume. C'est assez drôle car c'est le deuxième roman que je lis en peu de temps qui s'intéresse au thème des prisons sous-marines. Mais heureusement, les deux auteurs proposent des histoires totalement différentes, ce qui permet d'éviter une sensation de déjà-vu qui peut des fois gâcher un peu notre plaisir.
Ici, nous découvrons donc Abyssjail, une prison futuriste qui est sous l'eau et bien profondément enfouie. Elle vit un peu en autarcie, loin du monde extérieur et en principe les gens qui s'y rendent, n'en ressortent pas. Brian Johns est un homme sans histoire et un écrivain qui a justement écrit un roman parlant de cette prison et qui a eu beaucoup de succès. Mais suite à un événement bien malheureux, il va rejoindre cette prison en tant qu'occupant... C'est à partir de là que l'histoire va prendre un tournant totalement inattendu et tout simplement palpitant!
Nous suivons principalement Brian et sa plongée dans un univers qui, s'il l'a décrit dans son ouvrage, n'y avait pas vraiment vécu. Se retrouver enfermé sous l'eau dans cet espèce de no man's land qui a ses propres règles et où la technologie prend une place étonnante, il va découvrir un monde qui va au-delà de ce qu'il imaginait. Mais survivre là en bas ne sera pas le seul combat présenté, car l'éruption imminente et contre toute attente du Yellowstone risque de sonner le glas de la vie telle qu'ils pouvaient la connaître.
Dana et Brian seront donc nos deux personnages centraux dans ce récit. Alors qu'elle découvre les données concernant ce volcan, Dana veut alerter tout le monde, mais cela pourrait bien se retourner contre elle et les conduire tous les deux sur un chemin scabreux et bien dangereux... L'auteur nous conduit donc au coeur d'un road-trip passionnant et palpitant dans un monde qui a bien changé et dont les règles ne sont plus les mêmes.
J'ai beaucoup aimé l'originalité de la construction narrative du récit avec la façon dont l'auteur commence et finit son roman. Je dois admettre qu'il a su totalement me surprendre et j'ai beaucoup aimé le retournement final qui déboussole et qui nous prend totalement au dépourvu. Pour le reste du récit, le suspense est omniprésent et cette course effrénée nous emporte dans un tourbillon sans fin, passant de révélation en rebondissement, de quoi ne plus réussir à reposer le livre!
Quant aux personnages, je les ai beaucoup appréciés et je me suis beaucoup attachée à eux. Je suis donc passée par toutes les émotions avec eux et j'ai eu peur pour eux tout du long, craignant ce qui allait encore leur arriver au chapitre suivant.
En bref, tant les personnages que le récit sont passionnants à découvrir et je me suis régalée avec cette histoire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Imaginoire
  29 septembre 2020
Exercice peu agréable pour moi que de rédiger un retour sur un livre que je n'ai pas apprécié néanmoins, une certaine honnêteté intellectuelle et un respect pour les lecteurs de mes chroniques me pousse à dire pourquoi et alors que j'ai vraiment aimé Deux degrés et demi, ça n'a pas matché avec Abyssjail. Bien entendu, ce n'est que mon avis et je respecte entièrement le travail de l'auteur Pierre-Etienne Bram.
Ce roman d'anticipation, post-apocalyptique s'articule autour de deux histoires parallèles, celles de Dana, une vulcanologue découvrant l'imminence d'une éruption extraordinaire des volcans endormis de Yellowstone et celle de Brian Jones, ami et ancien amant de la scientifique, qui se retrouvera emprisonné dans un établissement pénitentiaire unique puisque sous-marin, étrange coïncidence, son roman traitait de ce même sujet.
Au-delà de l'histoire, plutôt bien construite, c'est surtout les dialogues qui m'ont réellement déçu. En effet, je les trouve en total décalage avec l'histoire narrée où je retrouve plus la patte technique, je dirais même scientifique de l'auteur, précise. Les dialogues sont creux, ne rendent pas service aux personnages et font que l'on décroche totalement de l'histoire.
Je le répète, il ne s'agit que de mon avis. Je vous invite à lire ce roman et faire votre propre opinion et si comme moi celui-ci ne vous plait pas, lisez Deux degrés et demi

Lien : https://imaginoire.fr/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
pdefreminville
  11 avril 2021
C'est un techno-roman d'aventures qui nous absorbe du début à la fin, un vrai "page turner". On ne s'ennuie pas un instant dans deux histoires parallèles où les dialogues et l'action dominent.

Une partie apocalyptique, un régal très réaliste.
Une partie dans la prison des abysses (ce n'est pas une révélation, c'est le titre !) C'est cette moitié du roman qui est la plus techno. Pas particulièrement complexe, au service de l'intrigue et du mystère.
Les deux aventures sont au départ liées par un fil ténu qui se renforce petit à petit. Elles nous tiennent en haleine tout du long. Chaque chapitre nous déverse son lot de trouvailles (surtout dans la prison ultra-moderne dont je ne vous révélerai rien) et de situations hors du commun qui nous transportent.
Jusqu'au final, nous ne sommes pas au bout de nos surprises.
Lorsque je l'ai lu, je voyais les images, j'étais dans une mini-série américaine bien ficelée. Il va être difficile de trouver un producteur, ce serait sympa d'avoir un "frenchie" aux U.S. !

Lien : https://pdefreminville.wixsi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
fnitterfnitter   27 novembre 2020
Aussitôt après la détresse de ces jours-là, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa clarté, les étoiles tomberont du ciel et les puissances des cieux seront ébranlées (…) Le fils de l’homme enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre.
Évangile selon St Matthieu.
Commenter  J’apprécie          160
fnitterfnitter   28 novembre 2020
J’avais en mémoire le spectacle de gladiateurs s’entre-tuant que les empereurs romains de l’Antiquité offraient dans d’immenses Colisée : un peuple correctement distrait ne pense pas à se révolter.
Commenter  J’apprécie          150
AnnawennAnnawenn   04 août 2021
Excusez-moi, c’est bien vous l’instagrameuse qui poste des selfies d’elle devant les volcans les plus dangereux du monde ?
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : post-apocalyptiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4004 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre