AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782709645737
560 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (16/09/2015)
4.44/5   9 notes
Résumé :
Miroirs, vitres, lunettes, ampoules, lentille de microscope ou de caméra, l’actuelle omniprésence du verre fait oublier ce que notre civilisation doit à ce matériau.
Si le Moyen-Orient n’avait pas appris à le souffler, si Rome n’en avait pas orné ses cités, si le Moyen Âge ne l’avait pas sublimé dans ses églises sous l’aspect de la mosaïque et du vitrail, s’il ne s’était pas introduit dans la peinture comme objet spéculatif et critique, si l’Europe n’en avait... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
aurore73
  21 janvier 2016
Toujours aussi sérieux, bien écrit, passionnant, le Serge Bramly de l'essai-thèse (lire sa biographie de Vinci, magnifique !) revient avec un sujet : le verre (transparence, reflet...) qui nous permet de réviser intelligemment tous nos savoirs dans cette "optique", depuis l'aube des temps jusqu'à aujourd'hui, des arts aux sciences et techniques, de la philosophie à la psychanalyse, de l'histoire à la géographie sociale. Une somme ! Pour les débutants en pensée, les étudiants, les retraités, les éternels chercheurs de signes et de sens, de beautés et d'illusion. Bravo !
Commenter  J’apprécie          40
PALMICHEL
  05 octobre 2015
Au prétexte d'une monographie d'un matériau banal et mystérieux, le verre, Serge Bramly installe le lecteur au centre d'une vibrante histoire de l'art, à travers les âges et par de delà les frontières. Retraçant les démarches conceptuelles des producteurs, sans négliger les modes de consommation des amateurs, l'auteur donne à voir, à comprendre et à aimer les représentations, successives ou concomitantes, de mondes qui échangent ou s'ignorent. Cette traversée fascinante se résout en une odyssée du beau, magistralement construite, écrite et illustrée, que l'on referme à regret, émerveillé et érudit. Un enchantement.
Commenter  J’apprécie          30
claudeparis
  21 novembre 2016
Dans cet ouvrage important mais passionnant Serge Bramly retrace l'épopée du verre dans nos civilisations. Parcourant l'histoire de l'art depuis ses origines, l'auteur décrit les diverses influences de la présence de ce matériau (ou son absence) sur nos représentations esthétiques, ainsi que sur l'habitat et la pensée.
Commenter  J’apprécie          50
yesterma
  09 décembre 2019
Étrange, étrange ... On croit acheter et lire un livre sur l'histoire du verre et sa place dans notre société (dans le domaine de l'art au sens large) et on se retrouve à lire une sorte d'histoire de l'art universelle englobant quasiment toutes les civilisations de l'Amérique à l'Extrême-Orient, en passant par l'Atlantique, svp ! Au long de ce voyage, quelques rares explications en lien avec le verre, peut-être entre 10 et 20 % du propos de Serge Bramly.
Relevons que son histoire de l'art qui touche à tout est plaisante et facile à lire, soulignée d'épisodes de sa vie personnelle et professionnelle. Les illustrations montrent plus précisément ce qu'il veut nous raconter qui, je le répète, n'est pas inintéressant. Mais qu'ai-je appris sur le verre durant ces 500 pages de lecture ? honnêtement très peu, beaucoup trop peu et certainement pas ce que j'en attendais.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
netsukenetsuke   15 novembre 2016
Pline l'Ancien écrivait au 1er siècle de notre ère. Il mourut en portant secours à des proches lors de l'éruption du Vésuve qui engloutit Pompéi, en 79. Jusqu'à la fin du Moyen Âge, son Histoire naturelle faisait référence en matière de sciences et de techniques. Doit-on tenir son récit pour autant véridique ? Le texte s'entache d'abord d'une erreur de traduction. Elle n'est pas la faute de son auteur, mais des générations de latinistes qui l'ont aveuglément transmise. Le nitre, ou nitrate de potassium, que nous appelons aussi salpêtre (étymologiquement "sel de pierre"), est cette substance que l'on recueille dans les caves et qui, mélangée à du soufre et du charbon de bois, donne la poudre à canon. Dans l'esprit de Pline, les marchands transportaient, non du nitre, mais du natron, le nathroun des Arabes, un alcali minéral proche de notre bicarbonate de soude. Les Egyptiens de l'Antiquité s'en servaient comme savon, comme dentifrice, pour blanchir le linge, pour tanner le cuir, pour conserver la viande, pour la préparation des momies. C'était un produit de première nécessité. Les caravanes le rapportaient des déserts de Lybie, du Tchad, de Turquie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pasphilpasphil   05 mars 2019
... sous l'action du feu, nitre et sable se liquéfièrent... telle serait l'origine du verre (baie d'Haïfa)

Si l'on aime voir des images, c'est qu'en les regardant on apprend à connaître.
Aristote

Fenêtre : le mot vient du grec "éclairer"

pierre de lecture : ancêtre des lunettes

En France l'Art nouveau = style nouille

Chacun appelle barbanie ce qui n'est pas son usage.
Montaigne

Au XIe siècle, la 1ère Croisade ouvrit les routes commerciales de l'Orient

Entre 1347 et 1352, la peste tua 8 habitants sur 10 à Florence et les 3/4 à Venise
La peste frappa encore Venise en 1575.

Les raisins de Zeuxis si bien rendus que les oiseaux venaient les picorer.

peinture : le brevet d'invention du tube souple : 1841.

la vraie icône, expression d'où vient le nom Véronique

Notre Dame de Vladimir est considérée comme la sainte protectrice de la Russie. Sa fête est le 3 juin.

Le schisme du 16 juillet 1054 consomma la séparation de l'Eglise de Rome et de l'Eglise orthodoxe.

Une fiole fermée transparente, ... , soulignait ... la virginité intacte de Marie.

Le portrait ... du roi Jean II le Bon -1319-1364- ... serait le premier exemplaire connu de portrait individuel depuis l'Antiquité.

L'Art était partout, pensait-on, pour qui savait voir.

Peut-on faire une oeuvre qui ne soit pas d'art?
Marcel Duchamp
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
claudeparisclaudeparis   21 novembre 2016
A l'époque médiévale, le verre coloré restait une denrée rare. Sur le seuil de la cathédrale, le fidèle devait être pris d'émerveillement, tel l'enfant d'aujourd'hui à l'entrée d'un parc d'attractions. Il ne pouvait saisir le détail des choses ; c'était la prodigieuse richesse de l'ensemble, dont la miroitante confusion ajoutait au mystère, qui formulait le message essentiel : voilà ce à quoi ta foi te fera accéder.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
claudeparisclaudeparis   05 novembre 2016
L'artiste véritable ne reproduit pas ce qu'il voit. Il n'a pas le souci de raconter, ni de décrire objectivement, de manière illusionniste, le détail des formes, leur contour, leurs, particularités individuelles, comme pour se les approprier comme pour les dominer. Il suggère plutôt.
Commenter  J’apprécie          50
claudeparisclaudeparis   05 novembre 2016
A l'époque de Mi Fu (11e s.), l'Europe chrétienne n'avait pas encore peint un seul paysage. Elle n'en ferait pas avant plusieurs siècles, et il lui faudrait plus longtemps pour qu'elle considérât le paysage comme un genre à part entière, et de nombreuses générations pour qu'elle trouvât ensuite quelque charme aux variations météorologiques, aux crachins, à l'atmosphère humide d'une matinée d'hiver, à ces journées où nous disons : Il ne fait pas beau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11

Videos de Serge Bramly (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Bramly
Alternant l'écriture de romans et d'essais, Serge Bramly conserve au moins une constante dans l'écriture : celle de vivre l'entre-deux livres comme une période de deuil, de vide. L'histoire de "Pour Sensi" (JC Lattès) illustre d'autant plus cette "dépression postnatale" puisqu'il raconte une rupture amoureuse ayant coïncidé avec ce moment de battement où un ouvrage ne vous appartient plus.
En savoir plus sur "Pour Sensi" : https://www.hachette.fr/livre/pour-sensi-9782709650595
autres livres classés : refletsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
761 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre