AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791097088125
Éditeur : Divergences (12/01/2019)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Le Macronisme est une nouvelle variante du fascisme, et il nous faudra avoir la plus grande attention à la façon de débrancher ces êtres de nos institutions au moment du changement démocratique nécessaire et qu’ils chercheront compulsivement à éviter. Telle est la thèse de Juan Branco, jeune normalien et docteur en droit, conseiller juridique de Julian Assange et de Wikileaks, spécialisé dans les viol... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ErnestLONDON
  06 février 2019
Juan Branco propose de démontrer tout ce que « l'apparat » déployé par Emmanuel Macron cherche à dissimuler : un vide abyssal. « Nous sommes nombreux à avoir senti derrière la Geste l'esbroufe. Derrière l'apparence de compétence et d'impression que portèrent cette victoire et cette cavalcade victorieuse, le néant. » Il montre comment le processus démocratique a été dévoyé pour l'instauration d'un pouvoir reposant sur l'écrasement de l'autre, la satisfaction de son « bon plaisir » et le viol de notre souveraineté.
(...)
Cet ouvrage ne fera sans doute pas l'unanimité dans sa forme, tant le style parfois amphigourique de son auteur pourra agacer certains, voire décourager. Juan Branco donne cependant ici une grande leçon de sciences politiques à celui qui refusait des interviews au prétexte d'une pensée trop complexe pour cet exercice, et se réclamait d'une certaine proximité avec les philosophes soi-disant suffisante pour lui faire bénéficier de leur héritage symbolique.
Article complet sur le blog.
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          283
Mimimelie
  10 février 2019
Juan Branco décortique ici le cas Macron, un des personnages les plus ambigus qui ait jamais été porté au sommet de l'Etat. C'est finement analysé et un régal pour l'esprit. Dommage, comme le souligne dans son billet ici, ErnestLONDON , que le style soit aussi lourd, amphigourique, car l'auteur, avocat et collaborateur au Monde Diplomatique (qui a suivi strictement le même parcours que ledit Macron), est particulièrement talentueux et développe une pensée très perspicace.
(Son expression est nettement moins compliquée à l'oral et donc plus accessible ; voir vidéos d'interviews ou conférences, par exemple)
Commenter  J’apprécie          70
Goudal
  06 mars 2019
Trop lourd jusqu'à être pesant et incompréhensible. A qui s'adresse ce bouquin? Je ne sais pas. Cette langue n'est pas la mienne. C'est sans-doute celle de l'ENS et de science po inaccessible y-compris à l'intelligence complexe d'un certain Macron. La clarté du titre ne se retrouve pas dans ces pages et ce style amphigourique. Dommage. Pourtant j'adore le personnage, son action, ses idées, sa communication orale.
Lisez-Donc le bouquin de Ruffin "Ce pays que tu ne connais pas".
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ErnestLONDONErnestLONDON   04 février 2019
Cet être cependant croyait par sa seule force, par la toute-puissance de la prise jupitérienne, avoir arraché au peuple une immunité autorisant tous les caprices, d’une piscine à Brégançon à des conférences privatisées à Versailles, d’une balade à Chambord à une réception à La Rotonde, d’une nomination de M. Benalla à l’humiliation d’un chercheur d’emploi, se contentant de la répétition de l’écrasement pour affirmer son soi. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
MimimelieMimimelie   09 février 2019
… le processus électoral est réglé de façon si aberrante et arbitraire que quiconque y accorderait un temps seulement de pensée devrait se trouver en mesure de balayer l’apparence de rationalité et de sens littéral qui le recouvre et qui lui est attribué.
Ainsi suffirait-il, si l’on suivait la littéralité des textes, à l’impétrant chargé de saisir l’ensemble du pouvoir politique disponible et d’incarner la société dans son ensemble – ambitions déjà en soi démiurgique et aberrantes dont on pourrait, d’un point de vue ne serait-ce que procédural, interroger le sens – , le candidat à l’élection présidentielle, d’arriver à temps, dans le cadre d’une course contre la montre et contre lui-même, en un terme arbitrairement pré-défini, à tel degré de séduction d’une partie indéterminée du corps social convoquée aux « urnes », pour, s’il venait à atteindre l’une des deux premières places au premier tour d’une compétition sans critères pré-établis de jugement, se voir autorisé à se confronter, dans un duel de « second tour », caractérisé par une radicale mise en scène du « tout ou rien » singeant l’affrontement à la vie à la mort à un autre être s’étant soumis aux mêmes procédures, dans le cadre d’un face à face intellectuel et physique réduit temporellement à l’extrême où se décidera, en deux semaines, et l’on ne s’interrogera jamais assez sur l’arbitraire de ces choix, à la moitié plus une voix du corps électoral s’étant déplacé, de l’attribution de la place souveraine encore jusque-là occupée par un tiers, soigneusement tenu écarté de la joute, pour gagner et ainsi, tout le pouvoir, emporter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MimimelieMimimelie   07 février 2019
À toi, Emmanuel, je rappelle que l’autel sur lequel tu t’es érigé, les espaces sacrificiels et symboliques que tu es en train de piller, ont une raison d’être qui dépasse l’accomplissement de l’individualité, et que tu n’as nulle légitimité, ni capacité, pour en conscience les aspirer au profit de ta seule vanité. Nul pouvoir n’a de sens sans engagement. Il n’est sinon que fatuité, coquille s’évidant, fatras et apparat qui emporte au néant.

À toi qui croyais t’être extirpé de l’angoissante peur du rien en pratiquant la politique comme un jeu et une satisfaction inconséquente et joueuse, exclusivement disposée dans le rapport au soi, sache qu’en suivant ce chemin, tu n’as été, ne sera et ne restera que cela.

Insigne et putride vacuité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ErnestLONDONErnestLONDON   06 février 2019
C’est bien en tant que célébrité construite de toutes pièces, auprès de sa femme, que M. Macron a été introduit de façon radicale et rapide, auprès du peuple français.
Commenter  J’apprécie          120
ErnestLONDONErnestLONDON   02 février 2019
Nous sommes nombreux à avoir senti derrière la Geste l’esbroufe. Derrière l’apparence de compétence et d’impression que portèrent cette victoire et cette cavalcade victorieuse, le néant.
Commenter  J’apprécie          80
autres livres classés : emmanuel macronVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr