AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369426667
Éditeur : Nouveau Monde (19/04/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Actrice, réalisatrice, femme engagée, Delphine Seyrig (1932-1990) refuse toute sa vie de se laisser enfermer dans un rôle ou une image. S'inventer, se trouver, se réinventer fut sa raison de vivre.
Égérie et amante de Resnais, reine du théâtre parisien dans les années 1960, admirée de Truffaut comme de Duras, Fée des Lilas dans le Peau d'âne de Demy et Jeanne Dielman chez Akerman, Delphine Seyrig a un parcours hors du commun. Au faîte de sa gloire, elle s'en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ATOS
  20 juin 2018
« A la fin , toutes les vies se ressemblent ; je ne vais pas raconter la mienne, je l'ai déjà lue quelque part. » Delphine Seyrig. Oui mais voilà, il se trouve Madame que votre vie se doit d'être connue. Il faut qu'il soit dit, écrit quel fut et quel est encore aujourd'hui l'importance de votre vie parmi nous.
Un devoir de mémoire, comme vous aviez su justement le faire en 1987 pour Simone de Beauvoir. Je ne sais ce que vous auriez dit au sujet de cette magnifique biographie que Mireille Brangé nous adresse. Magnifique parce qu'elle nous fait mieux comprendre, mieux découvrir, mieux connaître, votre profession, votre art, votre intelligence, vos combats. Mireille Brangé nous donne les pistes, à chacune et à chacun d'entre nous après cette lecture de les explorer . Théâtre, littérature, cinéma, combat pour le droit à être femme. J'ai durant cette lecture énormément découvert, beaucoup mieux compris. Appris également sur moi même. de Marienbad , à Calcutta, jusqu'au 23 rue du commerce à Bruxelles… Quelle route, Madame, fut la votre ! Tous ces visages, toutes ces voix, ces regards, tous ces chemins, ces ailleurs.
Alain Resnais, Georges Wilson, Liliane de Kermadec, François Truffaut, Claude Régy, Sacha Pitoeff, William Klein, Marguerite Duras, Chantal Akerman, Jack Youngerman, Robert Franck, Carole Roussopoulos, Luis Bunuel, Agnès Varda, Guy Gilles, Ulrike Ottinger, Stanislav Stanojevic, et tant d'autres…Des textes, des auteures et auteurs, des metteuses et metteurs en scènes, des peintres, des photographes, des cinéastes, des vidéastes, des musiciens. Emmanuel Roblès, Beaumarchais, Giraudoux, Balzac, Shakespeare, Oscar Wilde, Pirandello, Ibsen, Robert Musil, Tchekov, Tourgieniev, Beckett, Harold Pinter, Tom Stoppard, Fernando Arrabal, James Saunders, Peter Handkle, Tenesse Williams, Fassbinder, Henry James, Marguerite Duras, Sylvia Plath, Stendhal, Viriginia Wolf, et tant d'autres encore. ..Sarah Bernhardt, Jean Vilar et le TNP, Gérard Philippe, Greta Garbo, Maria Callas, Calamity Jane, Cocteau…tant d'autres.
Vos films vos combats : Ines ( 1974), Maso et miso ( 1975), Scum Manisfesto (1976), Sois belle et tais toi ( 1977-1981), films que vous avez réalisés, le mouvement des Musidoras, le centre audio visuel Simone de Beauvoir, votre signature au bas du manifeste des 343, votre engament et votre soutien auprès Dr Harvey Karman, votre liberté, vos doutes, votre questionnement, votre indépendance, votre détermination, votre amour et votre passion pour votre métier, qui fut bien plus qu'un métier, car il fut votre vie. Pas toute votre vie, cela est certain, , car cela... , cet espace, cet intime que vous défendiez si justement, à jamais ,vous appartient.
J'ai aimé ce livre, parce qu'il m'a permis de passer trois merveilleux jours. Et qu'il est devenu un carnet de voyages.
« Je ne suis pas une apparition, je suis une femme ». En refermant ce livre, et au seuil de ces innombrables et merveilleux voyages auquel il nous invite , on ne peut qu'avoir qu'un mot à l'esprit : MERCI.
La seule entrave à sa liberté, c'est l'injustice dont les autres sont victimes." Marguerite Duras Outside, Delphine Seyrig, inconnue célèbre - 1969
Astrid Shriqui Garain
Masse critique juin 2018. Babelio/ Nouveau monde éditions
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
breba
  03 juillet 2018
Je connaissais l'actrice Delphine Seyrig pour ses chefs d'oeuvre réalisés par A. Resnais et F. Truffaut ( L'année dernière à Marienbad et Baisés volés )
mais peu sa carrière au théâtre et encore moins sa vie ; aussi qu'elle belle rencontre , qu'elle Femme incroyable.
Une Femme ,forte, libre , indépendante , engagée , combattante (le manifeste des 343, le procès de Bobigny, les luttes féministes) constamment à la recherche de la perfection , refusant d'être la représentation d'un rôle ( qu'elle s'amuse à casser film après film) ou d'une image ( de la vie sociale , amoureuse ou professionnelle )...S'INVENTER était son mot préféré et celui qui lui correspond le mieux.
Cette biographie de Mireille Brangé nous raconte la Grande Actrice qu'elle fut et reconnue en son temps , comparée souvent à G. Garbo ou M.Dietrich ( ses idoles) .Pour exemple en 1975; 6 films tournés dans l'année (dans des genres opposés) sont présentés à Cannes sur la quinzaine dans toutes les sections du Festival .....D.Seyrig impressionnera à chaque projection.
Sa carrière au théâtre sera aussi riche , on la qualifie de Reine et les metteurs en scène la réclame : C. Régy ; S.Pitoeff; S.Beckett; G.Wilson..
Elle recevra tous les prix importants du métier durant sa carrière: Coupe Volpi ,Prix G.Philippe, Etoile de Cristal, Meilleure Actrice du cinéma Francais, Sept d'or, British academy awards, Prix de la critique, Victoire du cinéma Français,....et sera Nommée 3fois pour le césar de la meilleure Actrice et 1 fois pour le Molière entre 1976 et 1988 .
Elle deviendra grâce à son interprétation une référence pour des cinéastes outre atlantique ( Gus van San et Todd Haynes ).
Elle fut aussi une femme amoureuse , blessée , une mère sans cesse dans la culpabilité (son fils Dukan qui choisira de vivre avec son père à l'adolescence ,celle-ci étant peu disponible), une femme de son époque souvent qualifiée "d'emmerdeuse" dans la profession car elle refusait d'être une star.
Mais n'oublions pas que Delphine Seyrig était une VOIX , pour ceux qui ne le savaient pas ou l'ont oublié ...c'est chose réparée grâce à la lecture de cette biographie (qui peut sembler laborieuse en raison de la richesse de sa documentation et son aspect littéraire ) on n'a qu'une envie en refermant ce destin incroyable : réentendre cette voix envoutante et voir, revoir ou découvrir ces films et ces pièces .
M. Brangé devrait contribuer grâce à ce magnifique portrait à sortir de l'oubli Delphine Seyrig " she is one of the france's great but underestimated actors" dixit les anglo-saxons qui ont été les premiers à lui rendre hommage Reconnaissons son immense talent.
Masse critique 2018
Breba

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
Ikebukuro
  14 juillet 2018
Pour moi Delphine Seyrig était synonyme de mystère : mystère d'une voix si particulière, mystère d'une silhouette et d'un regard, mystère d'un parcours exigeant et engagé. Je connaissais l'actrice de cinéma, pas du tout l'actrice de théâtre et encore moins la femme derrière l'image. Pour ce qui est de l'actrice, elle faisait partie de mon paysage cinématographique un peu comme Capucine et Dominique Sanda. Je les aime, je les admire, je ne suis jamais vraiment étonnée de les voir dans un rôle car leur présence me semble naturelle, comme une évidence. Je les devine à fleur de peau, exigeantes et lucides sur leur métier, fortes dans leurs convictions et leurs choix. Je les admire à travers leurs rôles et leurs parcours mais elles restent des images sur papier glacé, des silhouettes qui passent dans nos vies et des voix qui résonnent quelques temps dans nos coeurs. Delphine Seyrig fait partie de ces femmes dont on se souvient, pour un geste, une voix, un regard qui vous fixe à travers un écran. Cette biographique de Mireille Brangé permet de découvrir la femme derrière l'actrice avec ses peurs, ses doutes, ses engagements, ses colères, son combat pour les femmes.
J'ai beaucoup aimé cette biographie, fouillée, précise, détaillée, particulièrement la première partie sur sa famille et ses années aux Etats Unis. Son rapport à la littérature, au théâtre, son exigence et son désir constant de progresser dans sa vie et dans son art tout en restant lucide sur le milieu cinématographique. C'est cette lucidité constante qui ressort tout au long du livre, cette lucidité dans sa façon d'aborder ses rôles mais aussi cette lucidité quant à la place de la femme et aux combats que celle-ci doit continuellement mener. Féministe, porte-parole, militante aussi, elle n'aura de cesse de lutter pour la cause des femmes, pour leurs droits et leur émancipation.
J'ai apprécié de retrouver à travers ce récit les auteurs, acteurs, réalisateurs de ces films qui marquent une époque, celle du TNP, des écoles de Théâtre, de l'Actors Studio. On y croise Jean Rochefort, Philippe Noiret, Samuel Beckett, Marguerite Duras, Laurence Olivier, François Truffaut, Alain Resnais, Dirk Bogarde, Joseph Losey, Jacques Demy, Luis Bunuel… C'est India Song, L'année dernière à Marienbad, Qui êtes-vous Polly Maggoo ?, Musica, Accident, le charme discret de la bourgeoisie… autant de films qui font partie de mon éducation cinématographique.
C'est une biographie très dense, qui pourrait freiner ceux qui préfèrent un récit moins factuel et plus romancé mais si vous aimez le cinéma, le théâtre, la littérature de cette époque, je vous conseille vivement cette lecture et cette belle rencontre avec une femme intense et incroyable partie trop tôt.
A lire sur le blog :

Lien : http://bidules16.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
parisienne12
  26 juin 2018
Une lecture lente et laborieuse de ce livre plutôt passionnant à propos d'une actrice fée!!!
La recherche pour ce livre est impressionnante mais cela donne un livre touffu divisé en cinq très longs chapitres qui nous font "réaliser" que le théâtre occupait la majeure partie de sa vie.
Elle avait appris son métier avec Strasberg à New York entre autre.
J'aurais aussi aimé plus d'informations quant à Sami Frey, mais ce n'est pas un livre sur lui, qui fleurit la tombe de Delphine Seyrig très régulièrement...
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
brebabreba   03 juillet 2018
"si l'on a une image, on en est la prisonnière, et si on n'a pas d'image, c'est encore pire "
D Seyrig 1980 Télé7 jours
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
449 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre