AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782842283216
432 pages
Le Pré aux Clercs (14/09/2007)
4.44/5   86 notes
Résumé :
A travers l'Histoire, les légendes, les mythologies : celtique, gréco-romaine, germanique ou nordique, à travers les créations littéraires ou cinématographiques, Edouard Brasey a collecté tout le savoir des Hommes sur les peuplades féeriques, elfes, lutins, sirènes ou nains, les bêtes terrifiantes comme les dragons, les licornes, les griffons, les gargouilles, mais aussi les créatures de la nuit, les loups-garous, les vampires, les trolls, les cyclopes, les géants, ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,44

sur 86 notes
5
11 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
1 avis
boudicca
  12 janvier 2016
Fées, elfes, dragons, vampires, zombies... : autant de figures dont l'origine remonte à plusieurs siècles et qui continuent pourtant aujourd'hui encore de peupler notre imagination. Mais est-on pour autant bien certains de tout connaître de ces créatures surnaturelles ? Avec sa « Petite encyclopédie du merveilleux », Édouard Brasey propose une description la plus documentée et la plus précise possible de tous ces êtres fabuleux qui émerveillent et terrifient les Hommes depuis l'aube des temps. Imposant sur le fond comme sur la forme, l'ouvrage se compose de trois grandes parties mettant à l'honneur les « Peuples de la lumière », le « Bestiaire fantastique » et les « Peuples de l'ombre », elles-mêmes subdivisées en chapitres thématiques (les peuples de la forêt, les peuples des métamorphoses, les montures fantastiques, les monstres marins et horreurs lacustres...). La taille impressionnante de cette « petite encyclopédie » laisse à penser que l'auteur a somme toute bien fait de limiter ses recherches à la culture occidentale, même si on retrouve parfois ici ou là quelques éléments propres aux civilisations asiatiques. le travail de documentation effectué par Édouard Brasey est colossal et s'appuie sur une quantité substantielle de sources d'origines aussi diverses que variées, la plupart remontant cela dit au Moyen-Age. Ismaël Mérindol et son « Traité de faërie », Walter Scott, le révérend Robert Kirk : le nombre d'auteurs et d'oeuvres consultés et mentionnés force le respect et nous permet de nous faire une petite idée des mentalités de l'époque et de son rapport au merveilleux.
Pour chaque créature mentionnée, l'auteur s'attache à regrouper toutes les informations concernant son apparence, son histoire, ses moeurs et l'endroit où elle demeure, tout en exposant les hypothèses formulées au fil des siècles concernant les moyens d'entrer en relation avec elle, de l'éviter, ou encore de s'en débarrasser. Vous en apprendrez ainsi plus en détail sur les sirènes, trolls, fantômes, sorcières, loups-garous et autres êtres surnaturels peuplant aujourd'hui encore les romans de fantasy et fantastique. Il y a également de fortes chances pour que vous découvriez l'existence de créatures dont vous n'avez jamais entendu parler. C'est peut-être le cas des Garaches, loups-garous femelles, ou encore des Selkies, femmes phoques vivant dans les eaux des îles Shetland (et auxquelles Robert Holdstock a d'ailleurs consacré une excellente nouvelle). Aviez-vous également déjà entendu parler des Lorialets, enfants mélancoliques nés d'une femme et d'un rayon de la Lune à laquelle ils doivent leurs prédispositions pour la musique et la poésie ? Ou encore des Bayards, ces chevaux-fées fruits de l'union d'un dragon et d'une serpente ? Et qu'en est-il des Brownies, bons génies du foyer raffolant d'une sucrerie qui porte aujourd'hui leur nom ? L'ouvrage revient également sur des légendes cantonnées à des lieux bien précis comme la bête du Guévaudan qui aurait sévi en Lozère au XVIIIe siècle, le monstre du Loch Ness qui hanterait un lac d'Écosse, ou encore le procès des sorcières de la petite ville de Salem.
Vous découvrirez peut-être ainsi l'existence de légendes propres à votre localité : j'ai pour ma part fait connaissance avec la Velue, monstre aquatique cracheur de feu dont j'ai appris qu'il avait élu résidence il y a plusieurs siècles dans les eaux de la rivière coulant tout près de chez moi. On pourrait être tenté de croire qu'une telle accumulation d'informations se révélerait vite indigeste pour le lecteur : il n'en est rien. Les explications sont toujours très claires et très ludiques, l'auteur alternant efficacement descriptions narratives et témoignages faisant état de l'existence de telle ou telle créature à tel endroit. L'aménagement des pages est lui aussi très bien pensé et la lecture est d'autant plus agréable que l'ouvrage fourmillent de quantités d'illustrations toutes plus promptes à enflammer l'imagination les unes que les autres. La plupart sont d'ailleurs signées d'une artiste sans doute bien connue des amateurs de fantasy et de féerie : Sandrine Gestin, à qui on doit des représentations envoûtantes de fées, lutins, dragons, elfes, licornes... L'ouvrage contient également les reproductions de quelques toiles immortalisant tour à tour la lutte opposant Saint-George au dragon, Bellérophon partant chasser la chimère ou encore de séduisantes ondines tentant d'attirer de beaux jeunes hommes pour les noyer. le regroupement thématique des créatures en fonction de leur apparence ou le plus souvent de leur habitat est quant à lui judicieux et permet d'observer les similitudes entre les mythologies et les croyances de différentes civilisations (grecques, romaines, celtes, germaniques...).
Vous l'aurez compris, « La petite encyclopédie du merveilleux » d'Édouard Brasey n'a de petite que le nom : la somme des informations réunies ici par l'auteur est proprement époustouflante et nous permet de revenir à l'origine de près de 250 créatures surnaturelles plus effrayantes ou magnifiques les unes que les autres, certaines toujours aussi populaires aujourd'hui, d'autres ayant sombré dans l'oubli, d'autres encore uniquement connues dans quelques régions de France, d'Angleterre ou d'Allemagne. Un ouvrage incontournable qui ne manquera pas d'émerveiller tout amateur de fantasy qui se respecte (et les autres aussi...).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
Davalian
  23 janvier 2022
L'approche des fêtes de fin d'année est une période propice à la parution de beaux livres dans des thématiques variées. La fantasy n'échappe à cette règle et c'est bien dans ce cadre que les éditions Pré aux clercs proposent cette dite petite encyclopédie du merveilleux.
La modestie, qui d'ailleurs est une préoccupation de l'auteur qui fait d'emblée savoir que son propos ne peut être universaliste, qu'il comporte des limites, est affichée, et appréciée, car sincère mais elle parait un peu déplacée car l'ouvrage est tout sauf simple ou petit.
Avec plus de quatre cents pages et des centaines d'illustrations (dont des dessins inédits d'une illustratrice qui gagne à être connue), le propos est ici bien présenté. La mise en page est absolument fabuleuse. le papier est de qualité… et pour y revenir quelle mise en page ! L'effet grimoire ou manuscrit est ici réussi et joue à fond dans l'ambiance de la lecture !
Après Sandrine Gestin, c'est Alain-Marc Friez et Elodie Sarraco qui doivent ici être salués, pour avoir contribué à faire ce cet ouvrage, porté par Edouard Brasey, une si belle réussite.
Dommage toutefois que la première et la quatrième de couvertures aient été sacrifiées. La première approche ne rend hélas pas hommage à l'ensemble et il faudra avoir la curiosité de jeter un oeil à l'intérieur pour être surpris puis séduit par tout ce qui est proposé.
Le propos est ici sérieux. Si d'emblée l'auteur cite quelques oeuvres majeures de fantasy, il va surtout se concentrer sur la geste de Tolkien, ce qui est bien dommage car d'autres oeuvre ont fait parler d'elles entre-temps et certaines ont confortablement élargi le spectre de la fantasy (comment ne pas penser par exemple au bestiaire de la série le sorceleur ou quelques créatures bien sélectionnées de séries que l'on ne présente plus : l'assassin royal et ses dragons et forgisés, l'épée de vérité et ses sorciers, le trône de fer et ses marcheurs…).
La réponse est facile à déduire : l'auteur se concentre sur le folklore ou sur les textes anciens. Même s'il se limite à certains écrits (sa bibliographie démontrera toutefois le contraire), sa démarche est très ambitieuse et couvre une bonne partie de la France mais aussi de l'Europe sur plusieurs millénaires. Non, rien ici n'est petit.
La lecture peut ici se dérouler en deux temps : soit l'ouvrage trônera dans une bibliothèque et sera consulté en tant que de besoin (pour briller lors d'une soirée). Soit il pourra être lu de la première à la dernière page. C'est précisément cette deuxième approche qu'il faudra privilégier. Certes les créatures sont présentées par ordre alphabétique, mais la première entrée est thématique, rendant obligatoire le passage par l'index pour toute recherche.
A certains moments, la lecture peut paraître longue, rébarbative, mais elle est tout aussi captivante qu'enrichissante. C'est assurément un livre à livre le soir avant de se coucher en limitant sa lecture à quelques entrées, pour en retenir l'essentiel.
Cette petite encyclopédie est une pépite, une idée cadeau formidable, un bel livre objet et un support d'enseignement : autant de raisons d'y succomber !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Erilalios
  01 janvier 2023
Ce beau livre objet est à mettre dans toutes les bibliothèque des passionnés de d'héroic fantasy, de mythologie. Edouard Brasey nous propose une vaste encyclopédie des êtres fantastiques, Vampires, Loup garous, Elfes, succubes...
Superbement documenté, composé de trois chapitres allant des peuples de la lumière aux peuples de l'ombre en passant par le bestiaire fantastique dont certain fut croisé par le sorceleur et agrémenté d'illustrations de gravure anciennes et tableaux, l'oeuvre comprend beaucoup de sources bibliographiques. L'auteur apporte pleins de détails sur tous ces peuples que ce soit mythologique et historique mais aussi sur leurs habitats.
Certains êtres vous paraitrons familiers tant vous les connaitrez déjà mais ce livre peux aussi vous apportez de nouvelles informations, il permettra également de découvrir de nouvelles créatures et leur histoires. Choses très sympa, les descriptions permettant de savoir comment lutter face à aux peuples de l'ombre apporte ce petit côté légende du mythe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          114
Kenehan
  14 septembre 2014
Un ouvrage incontournable pour ceux qui voyagent régulièrement de légendes en mythes. Cette encyclopédie propose une définition pour chaque créature fantastique et couvre un large spectre culturel. le contenu est si dense que l'on a l'impression que rien n'a été oublié. L'ensemble s'illustre par de nombreuses photos, dessins, gravures, etc.
Bref, le compagnon idéal pour celles et ceux qui s'aventurent régulièrement dans les lointaines contrées de la fantasy.
Commenter  J’apprécie          140
StephanieIsReading
  25 juin 2019
Rédigée par un spécialiste du merveilleux et du fantastique, cette petite encyclopédie a pour ambition de nous en apprendre davantage sur les créatures que les traditions orales, les légendes et le folklore ont vu naître, avant d'être revisitées par une multitude d'auteurs à travers les siècles.
C'est donc un retour aux origines que propose Edouard Brasey.
Il y présente les peuples de la lumière (c'est-à-dire de l'air, de la forêt, de l'eau, de la terre et des collines) et de l'ombre ( c'est-à-dire de la peur, de la mort, des cimetières, des métamorphoses, de l'enfer et des sorciers). Il propose également un bestiaire des créatures fantastiques.
Le travail de recherche, de compilation et de présentation de l'auteur est remarquable. le travail éditorial, quant à lui, est somptueux et se met véritablement au service du contenu puisque la reliure prend des allures de grimoires ou d'une forme ancienne du codex avec des enluminures.
Amoureux des livres et des genres merveilleux, fantastique et fantasy, cette encyclopédie est pour vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Korrigan
Korrigan  
Les korrigans mâles sont coiffés d'un grand chapeau plat agrémenté d'un ruban de velours, tandis que les korriganed femelles portent un bonnet violet.
Commenter  J’apprécie          92
boudicca
boudicca  
Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé.
Commenter  J’apprécie          210
Radwan74
Radwan74  
Les fées, les elfes, les dragons et les vampires existent-ils ? Ont-ils existé un jour ? Nul ne le sait. Ce que l’on sait, en revanche, c’est que jadis les hommes croyaient en leur existence, et colportaient des récits, vécus ou imaginaires, témoignages réels ou visions inspirées par la peur ou le rêve, dans lesquels c’est êtres surnaturels prenaient vie et corps, et se mêlaient à la vie quotidienne de ceux qui les côtoyaient ou croyaient le faire.
Commenter  J’apprécie          10
javine
javine  
Il était une fois ......le merveilleux
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Edouard Brasey (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edouard Brasey
Foire du livre 2016 – Terres de France Cette émission s’intitule « Terres de France », présentée par Patrick Bouthet qui reçoit : - Edouard Brasey pour son ouvrage « Le domaine des Oliviers », aux éditions Calman Lévy - Catherine École-Boivin pour sa publication « Enfuir l’hiver », aux éditions Presses de la Cité
>Coutumes, savoir-vivre, folklore>Folklore>Sujets du folklore: surnaturel et légendaire (122)
autres livres classés : encyclopédieVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "A fleur de peau" de James Barnaby.

Quel personnage de Disney est mis en avant au tout début du roman ?

Cendrillon
Blanche neige
la belle au bois dormant
Belle (de la belle et la bête)

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : À fleur de peau de Edouard BraseyCréer un quiz sur ce livre