AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Octavie d'Urville tome 1 sur 3
EAN : 9782375680353
376 pages
Editions du chat noir (03/04/2017)
3.92/5   24 notes
Résumé :
Quand on est une fée fantôme maigrichonne, de surcroît incapable de se dématérialiser avant 22 h 43, la vie n’est pas facile.
Quand, en plus, une naïade, tellement belle que c’en est choquant, a le toupet d’emménager dans un appartement adjacent au vôtre, les choses se gâtent.
Mais lorsque votre patron et ami, un vampire métamorphe au caractère de cochon, trouve le moyen de se volatiliser sans crier gare alors qu’il attend avec impatience un colis très... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 24 notes
5
4 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

J'avais adoré La Nuit des Coeurs Froids, premier roman de l'auteure, et le rendez-vous Livres et Gourmandises m'avait permis de me replonger le temps d'une nouvelle dans cet univers. J'avais donc hâte de me lancer dans cette nouvelle série en trois tomes, dans la veine young adult. J'adore le graphisme contrasté que Miesis propose avec sa couverture en noir et blanc, et après lecture, je peux vous dire qu'elle colle parfaitement à ce roman. L'ouvrage est aussi parsemé de petits chats noirs, de grimoires et de chaudrons, ce qui donne une aura magique au texte !

Octavie est une fée-fantôme qui va bientôt fêter ses 25 ans. Elle travaille dans une boutique de sorcellerie dirigée par le vampire métamorphe Swann Blackwood. Elle est très complexée par son apparence, elle se trouve trop maigre, même si elle passe son temps à manger. Ce n'est cependant pas son seul problème. En effet, le monde surnaturel est en pleine crise : entre un affaiblissement génétique général des êtres magiques qui fait qu'Octavie ne peut se « fantômiser » qu'à partir de 22h43 exactement et la disparition récente de nombreux Supras (créatures surnaturelles), elle a de quoi s'inquiéter. C'était sans compter sur le départ subit et inattendu de son patron, ainsi que l'apparition d'un beau jeune homme plein de mystères dans sa vie. Octavie ne sait plus où donner de la tête !

L'histoire est racontée à la première personne. Une des particularités de ce roman est qu'on suit l'héroïne d'un point de vue interne. On sait tout ce qu'elle fait, et surtout tout ce qu'elle pense, mais rien de plus. J'ai trouvé ce choix très intéressant et original, même si parfois les pensées d'Octavie dévient un peu trop de l'intrigue (surtout quand elle pense à un charmant jeune homme de sa connaissance :p ). J'ai trouvé qu'on s'attachait énormément à Octavie grâce à ce processus d'écriture, ainsi qu'aux gens qui l'entourent.

J'avais parfois un peu de mal à comprendre la relation entre Octavie et Gloria, sa meilleure amie. Au début, leur amitié nous est présentée comme géniale, les deux meilleures copines qui passent tout leur temps ensemble et qui se disent tout. Or, ce n'est pas du tout l'impression que j'ai eue pendant ma lecture : Octavie râlait tout le temps sur les intrusions de Gloria ou sur sa personnalité et elle ne lui révélait que le strict nécessaire.

À côté d'Octavie, j'ai adoré le personnage de Clyde, le démon schizophrène (mais qui se soigne :p ) compagnon de Swann. C'est quelqu'un d'hyper-émotif et de déterminé quand il s'agit de sauver l'homme qu'il aime. Alors que Swann l'a abandonné sans rien dire, il va tout faire le retrouver, car c'est son âme soeur. J'ai trouvé ce couple super mignon ! 🙂

J'ai également adoré le monde proposé par l'auteure, subtil mélange de réalité et de magie, où les fées, les vampires et les zombies vivent en harmonie parmi les humains. de plus, l'histoire se déroule à Londres, ville magique par excellence où l'époque victorienne a laissé son empreinte. S'il y a bien un endroit qui m'a fait rêver, c'est la boutique du Chaudron qui fume, où Octavie travaille. Ce lieu, rempli d'objets magiques, se compose de plusieurs pièces aux ambiances très différentes, mais toujours féeriques. Je rêverai de parcourir les rayons de ce magasin !

Au fur et à mesure que l'enquête d'Octavie sur la disparition de Swann avance, on découvre des indices, mais qui, mis bout à bout, ne sont pas faciles à déchiffrer. C'est avec grand plaisir que j'ai suivi notre héroïne, qui nous emmène dans des endroits improbables pour dénicher des éléments d'investigation surprenants. Tout ça en se passe évidemment pas sans embûches !

Si ce premier tome conclut la trame principale de cette histoire, énormément d'éléments et de personnages restent énigmatiques et beaucoup de mystères encore non résolus, de quoi donner très envie d'avoir le tome suivant entre les mains !

Une protagoniste fée-fantôme super attachante, un récit plein de rebondissements, à la première personne, qui nous immerge dans un monde mêlant réalité citadine et féerie, un univers à part entière comme seule Esther Brassac en à le secret !


Lien : https://livraisonslitteraire..
Commenter  J’apprécie          60

Merci à Babelio et aux éditions du Chat noir pour cette découverte.

Nous faisons la connaissance d'Octavie, jeune femme à l'humour décapant. Elle n'est pas comme les autres, c'est en réalité une fée-fantôme qui possède des pouvoirs tels que se rendre invisible ou traverser les murs. Elle travaille dans un magasin tenu par son ami Swann, un vampire qui va se révéler être le centre de l'intrigue car ce dernier devient très mystérieux et va titiller la curiosité de la jeune femme. Quand celui-ci disparaît dans des circonstances des plus alarmantes, Octavie décide d'enquêter afin de découvrir ce que cachait son patron et ami et tenter de lui venir en aide.

Esther Brassac nous offre un univers tout aussi décalé que son héroïne. J'ai immédiatement pensé à la série Queen Betsy. Octavie est tout à fait dans la même veine. Elle est complexée, pessimiste, en mal d'amour et pleine d'humour. Elle a toujours le petit commentaire qui fait sourire. J'ai plutôt bien accroché à Octavie. Au contraire, ça n'a pas trop marché avec Swann le vampire. Le personnage se voulait décalé également avec une touche d'originalité mais c'était trop pour moi et ça partait dans le très jeunesse. Du coup, au lieu de trouver ça original, je l'ai trouvé un peu ridicule.

Pour ce qui est de l'univers, on évolue tout simplement à Londres mais les fés vivent parmi les humains et sont connus d'eux et ils subissent leur non-croyance. J'ai trouvé ce point très intéressant. On a l'habitude des créatures surpuissantes, ce qui est n'est pas le cas ici. Les rôles sont, en quelque sortes, inversé.

Je me dois également de parler de la plume d'Esther Brassac, très belle et raffinée et qui apporte vraiment quelque chose au récit. Cependant, j'ai noté quelques accrocs, très peu nombreux mais un peu surprenants comme le choix de certains termes.

Quant à l'intrigue, c'était génial du point de vue enquête d'Octavie, des secrets qu'elle découvrait, la résolution finale qui s'avère plus complexe que ce qu'on pense, mais j'ai eu une déception au niveau des cachotteries de Swann.

En conclusion, un premier tome très sympa qui me donne bien envie de voir ce que le tome 2 a dans le ventre avec une Octavie toujours aussi fraîche.

Commenter  J’apprécie          50

L'histoire se passe de nos jours dans un Londres où vivent humains et êtres supra-naturels. le personnage principal est Octavie, fée-fantôme n'ayant pas atteint 25 ans, qui travaille dans un magasin d'objets magiques. Elle est jolie mais trop maigrichonne à son goût, a beaucoup d'humour, cherche l'amour, est peureuse mais fidèle en amitié. Un personnage attachant de par ses failles et ses forces.

Sa meilleure amie Gloria, fée-fantôme également, est journaliste de mode et son opposé sur plusieurs points : elle est bien en chair et collectionne les rencontres amoureuses.

Leur ami Clyde est un démon schizophrène, éphéminé mais d'une très grande force physique. Il fait très caricatural.

Son conjoint Swann est aussi le patron d'Octavie. Il s'agit d'un vampire, très compétent en sciences magiques. Il fait beaucoup de cachoteries à ses amis, disparait au grand damne de ceux-ci qui le recherche une bonne partie du livre. Bien que personnage important, son absence fait en sorte que l'on a du mal à s'attacher à lui et à comprendre ce que lui trouvent les autres personnages.

La nouvelle voisine des deux filles, une naïade du nom de Belle la bien nommée, attise la jalousie de Gloria qui ne la trouve pas claire. Que cache-t-elle donc ?

Enfin le dernier personnage est James, un jeune humain roux aux cheveux longs qui vient d'emménager au-dessus du magasin de Swann. Il fait craquer Octavie, mais lui aussi semble garder quelques secrets.

Face à ces nombreux mystères qui interviennent alors que de nombreux supras disparaissent de Londres sans laisser de trace, Octavie est convaincue que son patron et ami est en danger. Elle entraine ainsi Gloria et Clyde dans une série d'aventures.

Après avoir un peu peiné à entrer dans le roman, j'ai ensuite découvert une histoire beaucoup plus intéressante et moins frivole. Les thèmes abordés transposés dans cet univers fantastique me parlent et ne sont pas que légers. Je lirai la suite sans hésitation.

Mon seul regret est que certaines critiques en dévoilent trop sur James.

Commenter  J’apprécie          20

Le nouveau d'Esther Brassac. J'avais adoré ses deux premiers romans : La nuit des coeurs froids et Par la grâce des sans noms. A lire !

En ce moment, j'ai besoin de lecture détente. Quoi de mieux Octavie d'Urville ? Heureusement que j'ai eu du nez, sinon j'aurais été mal avec ma détente. xD

Octavie est une fée fantôme. Sympa le mixte ?! J'avais hâte de découvrir ce roman et surtout l'univers. Il est très intéressant et j'adore ses particularités. Donc Octavie va voir sa vie chambouler entre plusieurs événements consécutifs et va devoir faire face avec ses amis.

Octavie est une femme complexée par sa maigreur. Elle n'a pas de forme donc ni seins ni cul. Je compatis un peu pour les seins. Octavie, certes j'ai des plus gros seins que toi mais je ne peux pas mettre certains magnifiques vêtements, car manque de seins. Oops je m'égare. Octavie est rigolote, naturelle, et mal dans sa peau. Vous l'aurez compris elle est obsédée par son poids et pas que. Un jeune homme l'attire. Mais que cache-t-il ? C'est aussi une rêveuse, une romantique, parfois anxieuse.

Octavia est un personnage un peu déjantée. Nous sommes dans ses pensées puisque c'est elle qu'on suit, enfin c'est écrit à la première personne. Les autres personnages sont moins déjantés et « beaucoup plus sérieux ». xD Ça diminue la folie aiguë mais bon c'est tout de même à chaque page. Hi hi J'avais l'impression d'être dans son journal intime parfois. *rire*

Esther Brassac aime faire un univers qui lui est propre avec ses propres codes. Ça n'a pas raté dans Octavie d'Urville. Ce premier tome nous montre plusieurs créatures (enfin on les croise) particulières enfin surtout avec des caractéristiques particulières. Rien qu'avec notre héroïne fée fantôme, ça en jette. =D C'est un univers que nous connaissons mais avec des créatures originales qui ont des spécificités. J'en suis fan. Ce n'est pas tout, l'histoire va un peu tourner autour de ça. Un chouille.

Parlons un peu de l'histoire. Octavie va enquêter et se mettre aussi dans le pétrin. Curiosité oblige évidemment. C'est une histoire simple, pas prise de tête. On se laisse facilement embarquer par elle et notre héroïne. J'avoue que j'ai rien vu venir, je n'ai pas cherché d'ailleurs. Ce premier tome met les bases d'une histoire de fond. Elle est légère mais prenante. J'ai quelque peu flippé à un moment donné. C'est tout joyeux (grâce à Octavie aussi), avec une intrigue qui tient la route.

Ça commence doucement le temps que tout se mette en place puis on va de surprise en surprise. Il y a du mystère, du suspense et même de la peur (brrrrr). Je me suis perdue dans des explications au niveau des créatures mais heureusement que c'est expliqué plus tard. Je n'avais pas compris mais c'était normal. HA HA !

Le récit est attractif. Parfois notre héroïne est un peu trop obsédée en pensant trop à son prince charmant mais ça passe facilement quand les événements s'enchaînent. Je levais tout de même les yeux en lisant. J'ai été agréablement surprise en commençant ma lecture. L'autrice Esther Brassac sort de son confort dans le style d'écriture. On retrouve un peu le même vocabulaire mais pas complètement puisque l'autrice s'adapte à son personnage. C'est très fluide et entraînant. On en voit pas les pages défilaient.

Pour les personnages, on en croise beaucoup. Octavie, évidemment. Gloria, la meilleure amie. Clyde, le démon schizophrène complètement exquis. Swann, son patron et ami. Belle, la voisine naïade mystérieuse. Et le fameux prince charmant, un rouquin qui est assez énigmatique. Je vous laisse la surprise pour les caractères. MOUHAHAHAHA !

Je suis fan de la couverture ! *-*

Ce premier tome nous plonge dans un univers avec ses particularités. Des personnages hauts en couleur et attachants. Une intrigue qui commence doucement et va de plus en plus vite en passant par des surprises. Une agréable lecture, exprès pour qu'on se détend.


Lien : http://de-fil-en-histoire.bl..
Commenter  J’apprécie          10

Merci à Babelio pour m'avoir sélectionnée. Je ne connaissais pas l'auteur mais la quatrième de couverture m'avait beaucoup tenté. C'est un pari réussi à tout point de vue.

Déjà l'histoire sort un peu des sentiers battus, pour ce type de littérature. J'ai trouvé le livre nouveau et très frais.

L'univers fantastique est cohérent et surtout la cohabitation entre monde surnaturel et monde ordinaire est bien amenée. La plume de l'auteur, son style y sont pour beaucoup. Bref la juxtaposition des 2 univers est très crédible.

Pour ce qui est des personnages, ils sont sympathiques et attachants. Les relations entre les protagonistes sonnent justes et certaines sont vraiment très drôle. Esther Brassac a su décrire et mélanger des personnalités très clichés avec d'autres qui, elles, contournent les codes habituels du fantastique. le démon schizophrène est à pleurer.

L'intrigue quant à elle est, et bien….vraiment très prenante. Certaines situations semblaient évidentes, avec un dénouement prévisible et finalement non, pas du tout.

Je ne me suis guère attachée à l'aspect romance que j'ai, pour le coup, trouvé assez convenu. A mon sens ce n'est pas là que réside l'intérêt du roman.

En résumé, j'ai passé un agréable moment et j'attends avec impatience la publication du second tome.

Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation

– Non, trancha Swann. Je te l’interdis.

Ça, c’est juste le mot à ne pas prononcer devant moi. Autant me donner mille fois plus envie de désobéir. Interdit, ça laisse entrevoir des merveilles ou des horreurs qui titillent ma curiosité d’une manière insupportable.

Commenter  J’apprécie          30

Après une brève crise de lâcheté, je poussai le vantail. Elle eut le bon sens de ne pas couiner (merci !). Un silence sépulcral m’accueillit. Brr, je n’en menais pas large. Allez, quand il faut y aller, faut y aller. J’entrai dans le hall.

Commenter  J’apprécie          30

Lentement, James enferma mes doigts dans ses mains avec un sourire si charmant que je fondis à l'exemple d'une tranche d'emmenthal dans un croque-monsieur (c'était l'image romantique de la journée).

Commenter  J’apprécie          10

Alors les minutes se noyèrent dans l'instant présent...

Commenter  J’apprécie          50

– Non, trancha Swann. Je te l’interdis.

Ça, c’est juste le mot à ne pas prononcer devant moi. Autant me donner mille fois plus envie de désobéir. Interdit, ça laisse entrevoir des merveilles ou des horreurs qui titillent ma curiosité d’une manière insupportable.

Commenter  J’apprécie          00

Videos de Esther Brassac (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Esther Brassac
Montres Enchantées Précommande : http://editionsduchatnoir.com/shop/fr/38-montres-enchantees.html Anthologie steampunk sur le thème du temps Sortie Avril 2014 aux Editions du Chat Noir
Auteurs : Marie Angel, Marie Lucie Bougon, Esther Brassac, Fabien Clavel, Sophie Dabat, Hélène Duc, Clémence Godefroy, Cécile Guillot, Claire Stassin, Geoffrey Legrand, Lucie G. Matteoldi, Pascaline Nolot, Laurent Pendarias, Marine Sivan, Marianne Stern, Vincent Tassy, Adeline Tosello
Indécis entre fuite et union, le temps est un amant insaisissable. Omniprésent, dès qu'on le regarde, il s'efface pourtant, déjà évanescent. Inlassablement, il permet croissance ou use jusqu'à l'extinction. L'être humain pourchasse depuis toujours ce dieu créateur et destructeur, en quête de son asservissement. Secondes, minutes, heures... L'esprit cartésien a beau le fractionner, il n'en demeure pas moins incontrôlable. Et si la relecture de notre passé, de notre culture, ou encore du progrès scientifique nous en accordait la maîtrise, l'Homme saurait-il mieux gérer son temps ? Plongez-vous sans perdre une minute dans cette anthologie et peut-être, parmi ses pages, percevrez-vous le tic-tac de ces montres enchantées.
+ Lire la suite
autres livres classés : féesVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1957 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre