AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021342956
Éditeur : Seuil (05/01/2017)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
C’était dans les années juste après l’explosion de Mai 68, celles de la jouissance et de l’évaluation des dégâts. Celles d’après le crash planétaire des Beatles. Celles des anciens combattants abattus, titubants, des filles qui reprenaient leurs esprits. Celles de Bowie. De la culture pop critique, du structuralisme, de la mise en abyme. Tout paraissait possible, les portes étaient ouvertes, et l’aventure au coin de la rue. Certains allaient s’éteindre, le souffle c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Marti94
  28 novembre 2017
Bien que le sujet de Michel Braudeau (son expérience parisienne post soixante-huitarde) soit très attirant, j'ai été déçue par son récit dont le titre "Place des Vosges" évoque pourtant un lieu si plaisant.
Année 70. C'est la période où les jeunes gens sortant des études peuvent être en colocation place des Vosges sans être richissimes. Michel Braudeau va s'y installer et croiser sur son chemin des personnages plus ou moins fréquentables, ceux du monde littéraire, artistique et ceux qui ont beaucoup d'argent.
Il rend un bel hommage à Jean Cayrol qui est son premier éditeur. On croisera aussi Philippe Sollers et Jean-Edern Hallier et un certain nombre de filles avec qui il couche.
Il travaillera à L Express comme journaliste après avoir vécu au crochet de l'Etat sans état d'âmes, écrira un roman dans sa cuisine et voyagera en Amérique du Sud.
Je dois dire qu'au final je n'ai pas trouvé ce témoignage de bobo très intéressant.
Lu en novembre 2017
Commenter  J’apprécie          60
michdesol
  27 septembre 2017
Petite chronique de l'après 68 dans le milieu intello de l'édition, on dirait aujourd'hui "bobo" .
Sur le fond l'intérêt est limité, il se trouve essentiellement dans le style et dans ce détachement amusé que l'auteur affiche avec lui-même.
Accessoirement, si le coeur vous en dit, vous pouvez aussi essayer de mettre un nom sur certains personnages qui courent à travers le récit, et c'est assez facile.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
michdesolmichdesol   27 septembre 2017
Elle n'avait rien de si extraordinaire que de réunir en elle tous les détails délicats et morceaux de bravoure - les boucles blondes, le nez petit, retroussé, la bouche en abricot, les fesses rondes et relevées, la poitrine haut tenue - que la plupart des garçons recherchaient alors, dans des proportions discrètes et qui faisaient courir l'imagination. Il n'y avait pas en ce temps d'accès gratuit et illimité aux archives du sexe, ni la profusion d'extravagances pornographiques qui jaillissent maintenant de tout ordinateur, à volonté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   29 novembre 2017
Un jour, Jean Cayrol m'avait rassurée : « On ne connaît pas souvent l'histoire que l'on va raconter, mais peu importe. Le livre est déjà là, en toi. L'écriture n'est rien d'autre que de tirer sur ce fil caché. »
Commenter  J’apprécie          40
Marti94Marti94   29 novembre 2017
Les vrais riches étaient les propriétaires de l'étage noble, qui en avaient hérité. Ils avaient leur entrée sous le porche et ne passaient pas par la cour. Mais, anciens ou récents, tous les propriétaires voyaient enfler leur capital simplement en respirant, à mesure que la spéculation s'emparait du Marais.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   29 novembre 2017
En ces temps-là, le leur et celui de mon enfance, la littérature avait un tel prestige qu’elle échappait aux contingences banales, c'était un effort sans peine, un supplice sans douleur, forcément une grâce.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Video de Michel Braudeau (2) Voir plusAjouter une vidéo

Michel BRAUDEAU : La non-personne
Devant des journaux ouverts à la Bibliothèque Publique d'Information du Centre Beaubourg, Olivier BARROT présente le livre "La non personne" de Michel BRAUDEAU paru chez GALLIMARD
autres livres classés : années 70Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
124 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre