AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782848190860
Éditeur : Créer (05/08/2008)
5/5   1 notes
Résumé :
Terre du sacre des rois de France, mais aussi terre de rencontre des influences française et germanique, la Champagne-Ardenne conserve un nombre considérable d'églises entièrement ou partiellement romanes d'un grand intérêt. Des édifices parmi les plus représentatifs de chaque période de l'art roman sont replacés dans le contexte historique de leur construction. Une visite approfondie de chaque église permet ensuite de la replacer dans un courant stylistique et de s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CREERCREER   04 mars 2013
L’ÉGLISE de Sommevoire est peut-être l’un des édifices les plus attachants de la Champagne romane. Elle offre également des restes d’un très grand intérêt pour comprendre les sources d’inspiration qui ont conduit à sa construction. Elle se compose d’une nef tripartite précédée d’un porche hors œuvre et terminée par un chœur transformé à l’époque gothique. L’ensemble se complète d’une tour, dans l’angle nord-est, qui n’est pas romane.
Aperçu historique
Peu de données historiques nous sont parvenues concernant l’édifice. On sait seulement que l’église dépendait du diocèse de Troyes et échut au début du XIIe siècle à l’abbaye de Montier-en-der.
Description de l’édifice
Pour découvrir les parties les plus anciennes de l’église, il faut entrer dans la nef. Le visiteur est alors tout de suite frappé par l’apparence très dénudée de la construction. Un mur pourvu d’une porte transformée aux XVIe-XVIIe siècles ferme la nef à l’ouest. Il est largement ajouré par une baie installée à l’époque gothique tardive. Il est possible mais pas certain qu'à l’origine un accès permettait d’entrer par l’ouest dans la nef. Celle-ci est tripartite et comprend trois courts vaisseaux à peine plus longs que la largeur totale de l’église. Ces vaisseaux sont séparés par des colonnes circulaires sur lesquelles il convient de s’attarder un peu. Leur base est un simple ressaut circulaire et débordant posé sur une plinthe carrée. Au-dessus, le départ du fût, sur environ 80 cm, est très massif et s’allège ensuite jusqu'au tailloir. Ce dernier est mouluré et comprend un bandeau (moulure droite) et une doucine (moulure alternativement concave et convexe).Ce type de colonne circulaire se rencontre dans d’autres régions, ainsi en Bourgogne dans la nef de l’église Saint-Philibert de Tournus commencée après l’incendie de 1006-1007 et sans doute en cours d’achèvement dans les années 1030. De même dans l’église de Saint-Hymetière dans le Jura des environs du deuxième tiers du XIe siècle, on rencontre des piles analogues dont certaines sont coiffées du même type d’impostes que celles de l’église de Sommevoire. Ces colonnes portent les grandes arcades en plein cintre, à un seul rouleau, découpées à cru dans la paroi. Au-dessus, s’étire une grande surface murale dépourvue de moulure qui était peut-être ornée dès l’époque romane de fresques peintes. Les fenêtres hautes en plein cintre et à l’appui légèrement ébrasé sont petites et ne diffusent qu'une rare lumière. Enfin, le couvrement (refait à l’époque contemporaine) est charpenté et semblable à celui de la nef de l’église de Montier-en-der. Ce type d’élévation sur deux niveaux est tout à fait caractéristique du XIe siècle, bien qu'il subsiste encore au XIIe siècle avec toutefois des articulations systématiquement marquées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : sculptureVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2446 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre