AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de verobleue


verobleue
  06 novembre 2017
"Mais c'est à toi que je pense" est un livre acheté lors de la grossop de Bragelonne, il est écrit par Gary A. Braunbeck, un auteur américain.
L'histoire est avant tout centrée sur Mark, un homme ordinaire qui, en l'espace de deux jours, va vivre une histoire extraordinaire. En rentrant chez lui après avoir réglé une affaire de famille, Mark tombe en panne et doit loger dans un hotel, le temps de faire réparer la voiture. C'est ainsi que des enfants repèrent Mark, le choisissent et le kidnappent. Ces enfants ont besoin de lui pour rentrer à la maison car ils ont été victimes pendant des années d'un pédophile tortionnaire. Ils veulent rentrer chez eux mais ne savent pas comment procéder. Il s'en suit un road movie hors normes où se mêle amitié, résilience, courage, volonté....

Ce roman ne laisse pas indifférent tant il génère des émotions. J'ai été embarquée dans l'histoire et j'avais du mal à décrocher. L'intrigue se déroule sans temps mort, on ne s'ennuie pas et on s'attache aux enfants. La lecture bascule dans l'horreur lors des témoignages des tortures et autres atrocités. L'auteur va à l'essentiel mais l'imagination rend la lecture éprouvante. Je reste quand même dubitative sur la véracité d'une telle histoire, au sujet des amputations, des prothèses de visage.
Il y a fort à parier qu'après avoir lu ce livre, vous ne regarderez plus les avis de disparition d'enfants de la même façon.

Commenter  J’apprécie          190



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (18)voir plus