AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur La vengeance de la pelouse : (Nouvelles, 1962-1970) (45)

le_Bison
le_Bison   24 août 2012
- Ce n'est pas facile de vivre dans un studio de San José avec un homme qui apprend à jouer du violon.
C'est ce qu'elle a dit aux policiers, en leur tendant le revolver vide.
Commenter  J’apprécie          330
le_Bison
le_Bison   12 novembre 2012
Je me balade, en pensant que j'aimerais bien coucher avec une nouvelle nana. Il fait froid en cet après-midi d'hiver, et ce n'est qu'une idée parmi tant d'autres, et qui m'est presque sortie de l'esprit, quand soudain :
Une fille, grande - Bon Dieu ce que j'aime les grandes - remonte la rue en face de moi avec la démarche souple d'un jeune animal. Elle est moulée dans un Levi's. Elle doit bien faire un mètre soixante-quinze, et elle porte un pull bleu sous lequel ses seins, fermes et jeunes, sont libres comme des vagues.
Commenter  J’apprécie          240
noor
noor   04 octobre 2013
- Ce n'est pas facile de vivre dans un studio de San José avec un homme qui apprend à jouer du violon.
C'est ce qu'elle a dit aux policiers, en leur tendant le revolver vide.
Commenter  J’apprécie          202
le_Bison
le_Bison   08 septembre 2012
Comme la plupart des Californiens, je viens d’ailleurs, et la Californie m’a attiré à elle à dessein, comme une fleur métallivore attire les rayons du soleil et la pluie, et puis, les pétales tendus, fait signe à la route, et laisse entrer les voitures, des millions de voitures dans une seule fleur, sous lesquelles se noie son parfum ; et il y a encore de la place pour des millions d’autres.
Commenter  J’apprécie          190
le_Bison
le_Bison   30 août 2012
Je longeais la voie ferrée près de Monterey, le jour de la fête du Travail, en 1965, et je regardais la rivage du Pacifique aux contours accidentés comme une Sierra. Cela m'a toujours émerveillé de voir combien l'océan à cet endroit ressemble à un torrent de sierra, avec cette côte de granit, cette eau d'une clarté violente, ces miroitements de vert et de bleu et ces lustres d'écume qui resplendissent dans les rochers comme les courants d'une rivière de montagne.
Commenter  J’apprécie          190
Zalvec
Zalvec   10 août 2015
... les gens ont besoin d'un peu d'amour, et bon dieu que c'est triste, parfois,
de voir toute la merde qu'il leur faut traverser pour en trouver.
Commenter  J’apprécie          110
Fleitour
Fleitour   08 septembre 2016
Ses yeux coulaient avec cette expression humaine qu'ont les chiens quand, après avoir vécu avec les gens trop longtemps, ils finissent par leur ressembler dans ce qu'ils ont de pire.
p73
Commenter  J’apprécie          100
Fleitour
Fleitour   07 septembre 2016
Il avait dépassé de beaucoup l'âge normal de mourir.
Il était sur le chemin de la mort depuis si longtemps qu'il s'y était perdu
p72
Commenter  J’apprécie          90
Fleitour
Fleitour   03 août 2016
L'Electricité comme un jeune dieu grec venu vers le fermier pour l'arracher aux ténèbres de sa vie...
Tu ne ressembles à aucune autre fille... C'est à cela que tu ressembles pour moi.
P98
Commenter  J’apprécie          70
Ranacc
Ranacc   22 décembre 2014
Cameron avait son fauteuil attitré dans le salon. Il était recouvert d'une couverture de laine. Personne d'autre n'occupait jamais ce fauteuil, et de toute façon on aurait dit qu'il était lui-même toujours assis. Son esprit avait pris possession de ce fauteuil. Les vieux ont cette façon de s’approprier les sièges sur lesquels ils finissent leur vie.
Commenter  J’apprécie          70




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Compléter les titres

    Orgueil et ..., de Jane Austen ?

    Modestie
    Vantardise
    Innocence
    Préjugé

    10 questions
    14991 lecteurs ont répondu
    Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre