AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264006730
Éditeur : 10-18 (01/04/1985)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 78 notes)
Résumé :
"Plus qu'une écriture, ce livre a au fond un parfum pour être tout à fait franc, il faut y voir quelque chose comme le mélange d'une senteur de genévrier frais le matin et d'un relent de hasch dans une cuisine. "Ce roman est écrit pour les copains du Montana", prévient Brautigan dans une dédicace. Il faut le recevoir comme ça : la bonne, la très bonne histoire contée par un gars qui doit pas beaucoup hésiter pour s'en rouler un petit et après, tasse de thé à la main... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
JIEMDE
  01 mai 2019
Voilà un drôle de livre, qui pourrait sembler abracadabrantesque s'il n'était pas finalement étonnamment travaillé. Richard Brautigan était définitivement un auteur transgenre, entendez par là un virtuose capable de démarrer son histoire en western pour la terminer en fantastique, en traversant au passage l'humour, le loufoque ou le graveleux. C'est fort et c'est exquis !
Dans le monstre des Hawkline - traduit par Michel Doury et Lorraine de la Valdène et écrit "pour les copains du Montana" - on monte en selle avec Geer et Cameron, deux tueurs à gage recrutés par la désirable Magic Child pour exécuter un monstre qui a tué leur père. Direction, le manoir de Miss Hawkline et ses mystères où une fois arrivés, les bizarreries s'accumulent...
Dans une succession de tous petits chapitres de rien du tout où l'on se marre à chaque dialogue, Brautigan soigne ses personnages plus incroyables les uns que les autres, déroule son histoire sans qu'on ait toujours l'impression qu'il maîtrise là où il veut nous emmener, et s'offre quelques jolis passages poétiques entre des passages absurdes ou érotisé-morbides. Ça fonctionne, car le texte transpire de travail et de maîtrise.
Vite, vite, un autre Brautigan !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
oiseaulire
  29 août 2019
Deux tueurs à gages de l'Oregon sont embauchés par des soeurs jumelles pour éliminer un monstre enfermé dans le sous-sol de leur maison, perdue au milieu de nulle part.
C'est complètement loufoque, imprévisible, fantastique, graveleux... tout simplement génial dans le genre déjanté, et puis non, finalement ça tient la route, on adhère et on se retrouve à la fin comme par enchantement.
Le style, simple en apparence, désinvolte même, est en réalité diablement précis, cadencé.
Trois traducteurs ont travaillé au ciselage du texte et c'est du vachement bon travail : Michel Doury, Lorraine de la Valdène et Robert Pépin.
203 pages de jubilation.
Commenter  J’apprécie          215
Dosamuse
  25 août 2014
Bon alors... que dire ? Ca a démarré plutôt normalement : 1902, quelque part dans l'Ouest américain, deux tueurs un peu originaux, le saloon, la diligence... on s'installe dans l'histoire et petit à petit...
Je ne saurais vous dire ce qu'il se passe exactement mais une seule question persiste durant toute la lecture : quelle substance à bien pu consommer l'auteur ? En tout cas c'est de la bonne ! le résultat est exquis : c'est drôle, bizarre, très très bizarre et très très drôle.
A lire absolument pour ceux qui sont à la recherche d'une lecture originale.
Commenter  J’apprécie          160
sylvain1975
  12 octobre 2013
C'est à la faveur d'un furetage inopiné chez un bouquiniste de l'avenue Parmentier que je suis tombé sur ce volume, acheté d'abord parce que c'était du Brautigan, ensuite et surtout parce que le bouquin, abîmé sans être en lambeaux, semblait avoir vécu, subi mille lectures. J'aime les pages qui sentent le temps qui passe, qui au-delà du texte, racontent elles-même une histoire. Mais passons sur ces digressions et concentrons nous sur le récit...
"Ce roman est pour les copains du Montana", déclare fièrement la première page. Nul doute que ces copains ont comme moi plongé avec délectation dans ce Western surréaliste et nimbé de mystère, racontant avec un humour dévastateur comment Greer et Cameron, deux tueurs bras cassés au comportement absurde (joutes verbales dénuées de sens, manie de compter tout et n'importe quoi pour l'un d'eux) vont être conviés à une chasse au monstre dans une maison perdue au fin fond de l'Oregon. Inutile de raconter plus avant, l'oeuvre du moustachu du Montana est de toute façon à l'image du bon vin : on l'ouvre, on goûte puis on en parle, après l'avoir apprécié. Mais pas avant de l'avoir fini hein...
Lien : http://territoirescritiques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cornelia-online
  05 novembre 2018
« le monstre des Hawkline » est l'un des onze romans écrits par Richard Brautigan, auteur américain et figure emblématique de la ‘beat generation'. Dans sa version originale, l'ouvrage est sous-titré ‘A gothic western', ce qui le définit parfaitement: on démarre avec un récit qui emploie tous les codes du western, avant de virer subitement dans l'univers du fantastique et du gothique – un procédé typique de Brautigan qui a toujours aimé dé-construire les styles littéraires.
Greer et Cameron sont deux tueurs, recrutés par une séduisante Indienne appelée Magic Child, pour effectuer une mystérieuse mission sous les ordres de Miss Hawkline. Les voici donc partis pour un long voyage à travers les Etats-Unis, de San Francisco à l'Oregon, en train, en diligence, à cheval, vers les ‘Dead Hills'…et la chasse au monstre.
Voici un tout petit roman composé de minuscules chapitres, truffé de pépites humoristiques, qui se lit rapidement et même gaillardement : les rebondissements étranges et burlesques se succèdent, l'irrationnel s'en mêle…mais les personnages réagissent en conservant toujours une sorte de bonhommie, un bon sens qui les préserve de la panique et de l'effroi. Les dialogues sont savoureux, les situations rocambolesques. Je me demande si ce récit n'est pas finalement une sorte de fable initiatique sur la nécessité pour l'individu de se détacher des légendes et injonctions familiales afin de pouvoir construire sa vie et aller de l'avant. Pour la suite, cliquez sur le lien !
Lien : https://bit.ly/2JEUHCA
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
miladomilado   19 avril 2014
C'était une forte femme au visage très rouge et dont les souliers paraissaient beaucoup trop petits pour ses pieds. Elle se considérait suffisamment volumineuse sans avoir à y ajouter de grands pieds, si bien qu'elle bourrait les pieds en question dans des souliers beaucoup trop petits, ce qui la faisait considérablement souffrir et lui gâtait sérieusement le caractère.
Commenter  J’apprécie          140
JIEMDEJIEMDE   28 avril 2019
Elle avait des traits fins et nets comme le son d'une cloche d'église par une nuit de pleine lune.
Commenter  J’apprécie          110
JIEMDEJIEMDE   27 avril 2019
"Il faut mourir, car nous voulons pas être obligés de vous tirer encore dessus." Et le deputy sheriff de répondre : "OK, je vais mourir, mais cessez de me tirer dessus."
Commenter  J’apprécie          40
PinceauPinceau   29 octobre 2015
Un morceau de maison se consumait encore lentement sur la rive du lac.C'était fort étrange.On aurait dit un détail d'une oeuvre de Jérôme Bosh s'il avait peint des paysages de western.
Commenter  J’apprécie          30
cornelia-onlinecornelia-online   05 novembre 2018
– Oui, il serait temps d’aller faire la chasse au monstre, dit Greer. Après tout, nous sommes ici pour ça.
– Oui, c’est ce que nous allons faire, dit Cameron. Et puis après, il faudra trouver ce qui provoque tous ces incidents bizarres. Je n’avais encore jamais vu un homme enterré dans une valise.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Richard Brautigan (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Brautigan
Le choix de Mathias Malzieu : « C'est tout ce que j'ai à déclarer » de Richard Brautigan
autres livres classés : fouVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15245 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre