AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2800160985
Éditeur : Dupuis (05/10/2018)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Janvier 1940. Un hiver particulièrement rude s'est abattu sur Bruxelles. Alors que tout le monde attend avec appréhension l'arrivée imminente de la guerre, Fantasio s'est engagé dans l'armée belge. Dans la forteresse d'Ében-Émael, il est impatient d'en découdre et ne doute pas une seconde que les armées française et britannique écraseront l'armée allemande... Quant à Spirou, il est toujours groom et continue de vivre le plus normalement possible. Sa rencontre avec F... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
HORUSFONCK
  11 janvier 2019
Bravo réussit un exploit: garder Spirou léger et joyeux tout en insufflant une gravité et une profondeur seyantes à cette période du début de la seconde guerre mondiale.
Le groom, né du crayon de Rob-Vel, repris par Jijé et magnifié par André Franquin; s'enrichit des rencontres que lui fait vivre Émile Bravo.
Comme pour les Épatantes Aventures de Jules, Bravo parle à tous -enfants, ados, adultes. Bravo n'assène ni ne pontifie pas, il raconte simplement avec un humour discret, une simplicié et une efficacité pointue, sans ambiguïté lorsqu'il s'agit de dénoncer ce mal monté en graine: le nazisme... Ou de dire cette évidence d'une seule guerre de 1914 à 1945 avec une pause pendant vingt ans... Parole d' Anselme, rescapé des tueries de 14-18.
Je retrouve le Spirou de " Spirou sur le ring", ou Andre Franquin illustrait un match de boxe entre le groom, ami des enfants, et Poildur le voyou du quartier... Épisode scintillant de bonne humeur et significatif de cet "esprit Spirou" moins présent dans les aventures suivantes.
Bravo, immense artiste, restitue le Spirou des débuts, en le modernisant.
Nul autre que lui ne semble capable de restituer cette générosité, cette gentillesse du groom... Spirou, capable de cogner lorsque c'est nécessaire et inévitable...
Alors, comme le lecteur de l'hebdomadaire Spirou de jadis, j'attends la suite
des aventures du groom dans son état-Bravo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
jamiK
  01 janvier 2019
J'avais été très élogieux pour la première mouture de Spirou par Emile Bravo, “Journal d'un ingénu”. La suite est tout à fait à la hauteur. Il y a toujours ce graphisme rétro bien inspiré, ces couleurs anciennes, naturelles, les personnages sont très richement travaillé, il y a une évolution au fil des évènements, le ton est burlesque, humoristique et en même temps tragique, la fiction et la réalité sont parfaitement imbriquées. Après les négociations infructueuse ent les Polonais et les Allemands du premier tome, ce second volet évoque l'invasion de la Belgique par ces Allemands en 1940. Les faits de guerre sont justes évoqués, voire même parfois seulement suggérés. le récit se concentre sur le comportement de ces Belges dans ce moment tragique de leur histoire, Il va de l'incrédulité, de déni, à la collaboration, il évoque la presse, les réquisitions, le jeunes, l'embrigadement, tout cela en finalement assez peu de pages car c'est très complet, ça ratisse très large. Emile Bravo ne tombe jamais dans le manichéisme de base, c'est même le point fort de cette bande dessinée, il y a des moments burlesque, des moments de tendresse, des moment de lutte, et surtout des moments de doutes, et tout cela est édifié avec finesse dans un récit haletant, drôle, émouvant et inquiétant. Une très belle réussite, vivement le troisième volet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
thisou08
  24 mai 2019
Je n'avais jamais lu Spirou, lisant très peu de BD.
J'avais emprunté ce livre pour mon mari, qui l'a ouvert, m'a dit qu'il n'aimait pas les dessins et me l'a, du coup, refilé.
Après lecture, je suis très dubitative. Je ne saurais dire si j'ai aimé ou pas.
Pourquoi ?
J'ai été choquée par certains dialogues, certaines affirmations. Alors que d'autres m'ont paru acceptables.
C'est le but de tout livre, de livrer diverses opinions. Alors pourquoi j'ai été gênée, je ne sais l'expliquer.
De plus, Fantasio m'insupporte vraiment et les ricanements des uns et des autres me paraissent mal-venus à l'instant où je lis car je ne trouve rien de drôle au dialogue.
Les dessins m'ont plu, surtout la représentation des nazis page 47.
En définitive, ma note ne sera que de 2,5.
Commenter  J’apprécie          170
tchouk-tchouk-nougat
  13 avril 2019
Après son excellent Journal d'un Ingénu, Emile Bravo continue de faire vivre son Spirou naïf qui s'ouvre au monde.
La guerre arrive en Belgique, sans nouvelle de son amoureuse Kassandra, Spirou continue tant bien que mal son emploi au moustic hotel. Mais bientôt c'est les bombardements de Bruxelles, la fuite de la population et l'occupation allemande.
Spirou est un enfant au grand coeur qui se débrouille comme il peut tout en véhiculant dans messages d'entraide. Il a un côté très naïf mais on voit l'évolution du personnage qui depuis sa rencontre avec la petite juive commence à s'intéresser au monde, à s'ouvrir, à s'interroger. Cela permet d'aborder des sujets plus profond tout en gardant le côté humoristique. En grande partie grâce à Fantasio qui n'en loupe pas une. Grand dadais radin qui vit aux crochets des autres, journaliste raté, gaffeur invétéré et j'en passe!
le dessin, ligne claire un peu naïve a ce côté rétro qui lui va si bien.
Commenter  J’apprécie          140
MarquePage
  17 janvier 2019
La suite d'un journal d'un ingénu. Qui se composera en quatre tomes.
J'ai été ravie de retrouver ce Spirou, encore un peu naïf mais qui a bien grandi dans le premier tome. C'est presque un petit livre d'Histoire sur la seconde guerre mondiale pour les nuls (sans que ce soit péjoratif bien au contraire). Car on reprend tous les évènements, les tenants, les aboutissants, les moyens et des explications géopolitiques. Sans moraliser mais pointant du doigt les aberrations. Il est toujours facile de voir certains sujets toujours d'actualité. C'est d'ailleurs assez triste.
Un ton qui se veut léger, avec un peu d'humour. Mais quand même avec des sujets profonds, sérieux et une ambiance assez pesante au final. Il y a de nombreux aspects et on ne s'ennuie jamais. Evidemment on n'a pas toutes les réponses. Et on attend la suite avec une certaine impatience.
Spirou est très attachant. Lucide malgré sa naïveté, il réfléchit. Et contre balance avec Fantasio, inconséquent qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Mais qui colle à son rôle historique et qui apporte un peu d'humour. Un duo qui fonctionne toujours.
Les dessins se veulent simples comme la colorisation. le trait est léger et clair. Un très beau rendu un peu à l'ancienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (8)
Bibliobs   17 décembre 2018
Dans ce formidable album pédagogique, au classicisme formel, Emile Bravo réussit à combler le chaînon manquant entre Rob-Vel et Franquin. Il invente une conscience politique à Spirou, qui jamais ne se départ de son grand cœur et de son humanisme - qualités qui lui ont valu d'être érigé en défenseur des Droits de l'homme par l'ONU.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Telerama   12 novembre 2018
Spirou, ce n’est pas que des aventures bondissantes aux côtés du marsupilami et du comte de Champignac. Emile Bravo imagine dans “L’Espoir malgré tout” le destin de ce gamin belge au cœur de la Seconde Guerre mondiale. Une bande dessinée émouvante et extrêmement intelligente.
Lire la critique sur le site : Telerama
BoDoi   08 novembre 2018
Ce Spirou, au dessin précis et plein de charme, est tantôt drôle, tantôt bouleversant. Il respire la vie, tout simplement. Et l’on se dit que s’appuyer sur un personnage aussi fameux pour parler de choses aussi simples et vitales que le respect de l’être humain et l’ouverture aux autres est la meilleure idée de la BD franco-belge depuis longtemps.
Lire la critique sur le site : BoDoi
LaCroix   12 octobre 2018
Dix ans après son « Journal d’un ingénu », aventure inédite de Spirou à l’aube de la Seconde Guerre mondiale, Émile Bravo lui donne une suite ambitieuse et sombre.
Lire la critique sur le site : LaCroix
Actualitte   09 octobre 2018
Le journal d’un ingénu n’était pas prévu dans une série d’albums. Mais en prenant goût à ces aventures, Emile Bravo a finalement choisi de prolonger sa vie avec Spirou. Nous sommes en janvier 1940, les bottes nazies résonnent dans Bruxelles. L’espoir malgré tout, c’était courageux...
Lire la critique sur le site : Actualitte
Sceneario   05 octobre 2018
Bravo démontre une nouvelle fois qu'il a une vraie vision, en marge de ce que les autres peuvent amener sur Spirou. Mais cette première partie mériterait d'être relue une fois l'ensemble sorti, histoire de mieux en apprécier les subtilités et autres petites pistes périphériques...
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   02 octobre 2018
Fin, ingénieux et souvent très drôle, L’espoir malgré tout s’annonce comme une œuvre passionnante. Suite et fin d’ici 2020 (selon le calendrier annoncé).
Lire la critique sur le site : BDGest
BDGest   25 septembre 2018
Cette grande oeuvre (330 pages en 4 volumes) est un véritable roman mêlant action, humour, vérités historiques et réflexions philosophiques.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
mandrake17mandrake17   04 janvier 2019
Moi, ma conscience, elle s'est réveillée dans l'enfer des tranchées, en 14. C'était tellement atroce et absurde que j'ai failli ne plus croire en l'homme... Alors j'ai cherché à comprendre qui j'étais réellement. Ben, ça n'avait rien à voir avec ce qu'on m'avait appris... Du coup, je m'éduque pour avoir ma propre opinion et combattre les préjugés qu'on nous fourre dans la caboche...
Commenter  J’apprécie          20
mandrake17mandrake17   04 janvier 2019
- C'est votre logeuse: madame Vlaminck, elle a été ensevelie! Quelle catastrophe!
- Ah... elle est décédée?
- Oh, seigneur, non! Une miraculée! Je reviens de l'hôpital où elle n'a cessé de me parler de vous.
- Ma logeuse? Sans blague?
- Oui, elle s'inquiétait, la pauvre. C'est que vous avez plusieurs loyers de retard...
Commenter  J’apprécie          20
thisou08thisou08   23 mai 2019
Ouais ben, affamez et humiliez un peuple, il s'unira et se révoltera pour vous le rendre au centuple. Voilà le résultat !
Bon sang, maintenant on a ces maudits nazis sur le dos ! C'est le monstre qu'on a créé qui se déchaîne...
P38
Commenter  J’apprécie          30
clodermerclodermer   01 novembre 2018
Écoute, faut croire que quand les hommes sont perdus, frustrés, ils cherchent un coupable à leur malheur. Ils se rassemblent alors assez facilement dans la haine de l'autre…
Commenter  J’apprécie          30
mandrake17mandrake17   04 janvier 2019
Quand les hommes sont perdus, frustrés, ils cherchent un coupable à leur malheur. Ils se rassemblent alors assez facilement dans la haine de l'autre...
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Émile Bravo (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Émile Bravo
"Spirou, l'espoir malgré tout" d'Emile Bravo chez Dupuis place le célèbre groom sous l'occupation allemande en Belgique. L'occasion de lui poser la question de l'engagement qui traverse aussi l'actualité. L'album figure parmi les sélections  la sélection officielle de la 46e édition du Festival de la bande dessinée d'Angoulême.
autres livres classés : belgiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1678 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..