AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2889274594
Éditeur : Editions Zoé (07/09/2017)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Quarante ans après un premier amour clandestin, Hanna retourne dans la région de son adolescence, y retrouve le génie du lieu mais aussi ce même trouble auprès de l’homme qu’elle avait aimé très jeune fille. La présence du lac et de la forêt, l’humidité qui envahit tout, l’odeur de la terre, la force du vent traversent le roman avec une puissance qui s’apparente à celle du désir. Les souvenirs d’enfance d’Hanna, de ses premières années passées dans la grande maison... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
zabeth55
  28 août 2017
Un court roman subtil et délicat.
Hanna, proche de la soixantaine a quitté son mari. Elle repart dans son village d'enfance, quitté quarante ans plus tôt, pour débarrasser la maison de sa mère. Là elle revoit Jacob, son amour d'adolescence ; le premier homme de sa vie, et rien n'est éteint entre eux.
C'est profond, nuancé, écrit avec tact et sensibilité.
Doit-on revenir sur les lieux de notre enfance ? Qu'a fait de nous la vie ? Qu'aurait-elle pu être si nos choix avaient été différents ?
Une atmosphère qui nous enveloppe poétiquement et nostalgiquement.
Commenter  J’apprécie          160
frederiquecamps
  15 octobre 2017
C'est avec ce très joli roman que j'ai découvert l'écriture simple, poétique et musicale d'Anne Brecart.
J'ai vraiment beaucoup aimé. Merci Anne-Sophie pour ce beau cadeau !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   12 novembre 2017
Il a l’habitude de faire du feu, le fait repartir sans difficulté, ce dont il doit être secrètement fier. Ces gestes, il les a appris enfant, il aurait pu les oublier avec le temps, mais, au contraire, on dirait qu’il les a cultivés. Peut-être pour effacer la rupture d’avec le monde d’où il vient : pour se faire pardonner d’avoir quitté la ferme. Pense-t-il encore parfois aux odeurs, aux bruits, à la chaleur des corps des bêtes qui tiraient doucement sur leur licol ? Il se souvient sûrement de l’heure de la traite, de l’entrechoquement des boilles dans la lumière crue et froide des néons, de l’haleine des vaches et de leur chaleur. On n’oublie pas leur langue râpeuse et l’odeur sucrée de l’herbe coupée. Ni le trot saccadé des veaux accourant pour nous voir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 novembre 2017
Ecrire une histoire, un roman sur lui, c’est prendre le risque que je raconte notre histoire. Et, par la force des choses, puisque c’est moi qui écris, que je la raconte à ma manière. J’allume mon ordinateur. C’est l’occasion de prendre de la distance, le voir de l’extérieur, comme un sujet à analyser, comme un personnage de roman.
Écrire que, dans le village d’autrefois, Jacob avait une place particulière ; les femmes aimaient se confier à lui ; elles aimaient sa bouche amère, son regard auquel elles s’accrochaient comme à une main tendue, elles aimaient la manière tranquille qu’il avait de s’installer dans son fauteuil face à la fenêtre du petit appartement au dernier étage de l’école.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 novembre 2017
L’eau du désir me lave des scories, me rend la vue et l’ouïe, me rend lucide aussi bien sur ce qui m’entoure que sur les choses imaginées et je me dis qu’au début, au tout début, devait être la forêt, et son silence bruissant.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   12 novembre 2017
J’imaginais l’Amour avec un grand « A » comme quelque chose que l’on mettait en conserve pour qu’il soit disponible à chaque instant, été comme hiver, jour et nuit. Tout ce que Louise faisait et fait encore, elle l’entreprenait au nom du grand Amour, qui avait la propriété étonnante de donner la même couleur et la même odeur à tout. Grâce à l’Amour avec un grand « A », il n’était pas plus pénible de travailler que de vivre une vie douce et pleine d’agrément, semblait sous-entendre Louise. Grâce à l’Amour, devoir et plaisir se confondaient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 novembre 2017
J’aimerais savoir s’il m’aime encore, si, comme moi, les sentiments d’autrefois se sont réveillés en lui. Et lui, aimerait-il savoir ce que je ressens pour lui ? En tout cas je n’ai pas envie de me dévoiler, de lui parler de Xavier, de notre séparation ; je ne sais pas ce qui m’arrête. La honte ou simplement le soulagement de pouvoir être Hanna comme avant ? avant ces années qui ne pèsent rien entre nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Anne Brecart (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Brecart
Anne Brécart présente son nouveau roman, "C?urs silencieux", disponible dès le 7 septembre 2017 dans toutes les bonnes librairies ! http://editionszoe.ch/livre/coeurs-silencieux Film tourné au bord de l'Arve (Genève).
autres livres classés : vieillesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3357 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre