AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hella Wuolijoki (Antécédent bibliographique)Michel Cadot (Autre)
ISBN : 285181012X
Éditeur : L'Arche (13/06/1997)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Lorsque le riche propriétaire Puntila est ivre, il est généreux. Son chauffeur Matti en sait quelque chose, à qui il manifeste alors une amitié débordante. De même que dans cet état il se fiance à quatre jeunes filles de condition modeste. Il est aussi intelligent, jusqu'à dire son fait au fiancé de sa fille Eva, un attaché d'ambassade stupide, et à offrir celle-ci en mariage à Matti. A jeun, il chassera les jeunes filles, il est orgueilleux, dur, calculateur. Ivre,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Nastasia-B
  16 avril 2014
Que voilà une pièce drôle, profonde et spirituelle ! Je ne m'y attendais pas à ce point et j'ai été subjuguée. Grand merci monsieur Bertolt Brecht.
Nous sommes dans la Finlande rurale du milieu du XXème siècle (c'est-à-dire que l'action est tout à fait contemporaine au moment de son écriture). Puntila et Matti forment un couple de contraires assortis à la façon de Don Quichotte et Sancho Pança ou de Jacques le fataliste et son maître.
Puntila est un gros propriétaire terrien et riche fermier du Tavastland (Brecht donne presque tous les noms locaux en Suédois, en Finnois on nomme cette province Häme). Matti est son chauffeur (cette fonction incluait aussi, à l'époque et en milieu rural, le maniement intensif du tracteur dans les champs).
Un inévitable choc des classes devrait se produire entre eux deux s'il n'était une petite caractéristique de Puntila. C'est un intarissable ivrogne et, lorsqu'il est saoul comme un cochon, ce qui arrive souvent, l'alcool produit chez lui un éveil des sentiments humains, voire de la philanthropie et de la confraternité envers son personnel qui contrastent fortement avec l'autoritaire, prosaïque et calculateur Puntila qu'il est lorsqu'il est à jeun.
Parmi tous les employés de Puntila, Matti est le seul à lui dire franchement son fait sans chercher à le flatter d'aucune façon. À cause ou grâce à ce caractère, Matti est le protégé de son maître sous l'emprise de l'alcool ou bien sa bête noire en période de sobriété.
Il est aussi question de mariage mais il ne serait pas souhaitable que vous en sachiez plus dès à présent. En revanche, sachez encore que cette pièce est le prétexte pour Bertolt Brecht à l'évocation de questions très profondes sur l'humanité, les classes ou le modèle social, le tout avec une drôlerie sans pareil.
Le propos politique résolument orienté "à gauche toute" est dans la lignée d'un Gorki, avec l'humour en plus. Si ce point ne vous rebute pas, je vous conseille sans hésitation, des deux mains et des deux pieds, cette mignonne petite comédie sociale, mais ce n'est là que mon avis, un parmi tant d'autres, autant dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          681
cmpf
  30 octobre 2017

En Finlande, Puntila propriétaire philanthrope lorsqu'il est ivre et implacable à jeun a des relations fluctuantes avec son entourage et particulièrement avec son chauffeur Matti. le personnage de Matti m'a semblé assez ambigu. Il semble aimer Puntila malgré son caractère difficile, l'encourage à bien se conduire comme lors de l'embauche des ouvriers mais ne veut pas non plus se soumettre entièrement à son maître. Il refuse ainsi le mariage avec sa fille Eva précédemment promise à un attaché d'ambassade. Lequel attaché est prêt à essuyer toutes les insultes tant ses dettes sont grandes. Matti finit par quitter Puntilla.
Je reconnais que cette pièce est amusante et pas désagréable à lire, mais je ne peux m'empêcher de la trouver vieillotte malgré un thème qui est de tout temps, la subordination d'un être à un autre dans le monde du travail et la place des limites tant chez celui qui domine que celui qui est dominé.
Challenge théâtre 2018-2018
Challenge ABC 2017-2018
Commenter  J’apprécie          170
Pirouette0001
  18 août 2016
Il y a de ces pièces dont vous ne souvenez plus si vous les aimez en raison du texte que vous avez lu, avant, et relu, après, ou en raison d'une interprétation ou d'une mise en scène extraordinaire.
Cette pièce de Brecht est de celle-là pour moi. Montée quand j'étais étudiante et fascinée par toutes les innovations scénographiques et lue et relue ensuite avec le même plaisir.
Un très bon moment de théâtre dans tous les cas.
Commenter  J’apprécie          114
Philippe67
  23 mars 2013
Puntila est un paysan propriétaire terrien odieux avec tout le monde quand il est à jeun et philanthrope quand il a bu.
C'est une farce qui veut nous montrer la lutte des classes par le biais de l'humour.
C'est parfois un peu lourd mais il y a quelques vérités et quelques passages en finesse.
Commenter  J’apprécie          120
Vermeer
  23 novembre 2017
Puntila, riche propriétaire finnois, est une sorte de Dr Jekyll doublé de Mr Hide.
Sympathique, humain, généreux, chaleureux lorsqu'il est ivre, il redevient, quand il est sobre (donc lui-même) présomptueux, fier de sa classe sociale et odieux envers son valet Matti qui se méfie de lui. Matti refuse d'être manipulé et rêve d'une société dans laquelle chacun serait son maître. Cette pièce s'inscrit dans les opinions communistes de Brecht qui analyse les relations de domination entre les classes sociales.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   17 août 2012
Je n'ai peut-être pas le sens des chiffres, et de combien de litres de lait nous pouvons envoyer à Kaunas, je n'en bois pas, mais j'ai un joli talent pour sentir si quelque chose est un scandale. Quand l'attaché de l'ambassade de France à Londres, après huit cognacs, a crié en pleine table à la duchesse de Catrumple qu'elle était une putain, j'ai tout de suite prédit que ça ferait un scandale. Et j'ai eu raison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Nastasia-BNastasia-B   25 janvier 2013
PUNTILA : Matti, sais-tu baiser de façon convenable ?
MATTI : On dit que oui.
PUNTILA : Ça c'est rien. Sais-tu baiser de façon pas convenable ? C'est le principal.
(...)
EVA : Cher Matti, je te demande de faire de moi ta femme, pour que j'aie un mari comme les autres, et si tu veux, nous irons tout de suite à la pêche aux écrevisses sans filet.
Commenter  J’apprécie          340
Nastasia-BNastasia-B   17 décembre 2014
PUNTILA : Quand j'achète des chevaux et des vaches, je vais au marché sans y penser. Mais vous, vous êtes des hommes, et ça ne devrait pas être permis qu'on les négocie au marché. J'ai raison ?
LE MALINGRE : Bien sûr.
MATTI : Permettez, monsieur Puntila, vous n'avez pas raison. Eux ont besoin de travail, et vous, vous avez du travail, ça se négocie, que ce soit au marché ou à l'église, c'est toujours un marché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Nastasia-BNastasia-B   23 septembre 2012
C'est que, si un instituteur ne sait rien, au pire les gens du village n'apprendront pas à lire le journal. Autrefois ç'aurait été un recul, mais à quoi sert aujourd'hui la lecture du journal, puisqu'il n'y a rien dedans à cause de la censure ? Je vais même plus loin : s'ils supprimaient complètement les maîtres d'école, ils n'auraient pas besoin non plus de censure et ils économiseraient à l’État le salaire des censeurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Nastasia-BNastasia-B   25 décembre 2014
MATTI : Monsieur le pasteur [...] Lisou la vachère mange aujourd'hui dans une assiette de porcelaine, cela doit vous réjouir au plus haut point, car devant Dieu tous sont égaux, est-il écrit, alors pourquoi pas devant monsieur Puntila ? Et elle vous fera sûrement tenir des petits cadeaux en sa qualité de nouvelle maîtresse du domaine, quelques bouteilles de blanc pour votre anniversaire comme auparavant, pour que vous parliez encore en chaire joliment des prairies célestes, puisqu'elle n'aura plus elle-même à traire les vaches sur les prairies terrestres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Bertolt Brecht (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bertolt Brecht
Germaine MONTERO chante "Mère Courage ", et extrait de l'agression de Catherine dans la pièce "Mère Courage" de Bertolt Brecht.
Dans la catégorie : ThéâtreVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Théâtre (83)
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
469 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre