AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Éditeur : Hachette Littératures (30/11/-1)

Note moyenne : 2.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Les paysans bretons La guerre de 1914-1918 a fait disparaître une civilisation purement paysanne qui régna naguère sur toute l'Europe. Elle prenait sa forme la plus parfaite, la plus typée, en Bretagne où, tout au long du XIXe siècle, elle a attiré l'attention des folkloristes et des savants. La Bretagne a évolué depuis de façon étonnante mais sans perdre son originalité : le passé y explique le présent. Les coutumes ancestrales, l'âpre énergie, la fidélité au sol, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Colchik
  09 novembre 2019
L'auteur poursuit un double objectif dans cet ouvrage : montrer les particularités du monde paysan breton au XIXe siècle, en raison de son isolement dans la campagne bocagère et de son éloignement de la ville, et révéler la richesse de ses coutumes et de ses pratiques collectives. La première partie du livre aborde le cadre de la vie rurale, les travaux des champs et illustre une journée à la ferme. La seconde partie s'attache davantage à décrire les journées dévolues aux fêtes (par exemple, les grands pardons), l'environnement religieux, les étapes de la vie (naissance, épousailles, mort), mais aussi l'infinie variété des costumes. Enfin, l'ouvrage se termine sur les pratiques culturelles liées à la littérature populaire, le chant, la danse.
Disons-le, l'ouvrage a beaucoup vieilli. le style de l'auteur, alerte, très enlevé, voire lyrique, enjolive une réalité qui était très dure. L'intérieur paysan était souvent éloigné de la description de ces murs de lits clos et d'armoires briqués à la cire d'abeille, et la couche du valet dans le foin de la grange n'était pas un bonheur bucolique ! Il est dommage que l'amour de l'auteur pour sa terre natale le porte vers une sorte de folklore au détriment d'une description plus nuancée de la très difficile condition de ces paysans. Yann Brekilien, de son vrai nom Jean Sicard, magistrat de profession, était un ardent défenseur de la littérature et des arts populaires bretons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
meknes56
  31 juillet 2019
A l'époque de sa sortie, ce livre faisait un point vraiment complet sur cette région et sur ses habitants...Un livre bien écrit et accessible à tous.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
meknes56meknes56   31 juillet 2019
La nature, ce despote qui régit l'existence de l'homme des champs, n' a pas souci d'égalité. Elle n'a pas dispensé des faveurs identiques à toutes les contrées. Aussi ne peut-on comprendre la vie d'une population si l'on ne commence pas par examiner l'aspect physique du pays dont elle tire sa subsistance.


Page 13
Commenter  J’apprécie          10
meknes56meknes56   31 juillet 2019
L'un des hameaux dont est formée la commune n'en est le chef lieu que parce qu'il possède l'église paroissiale. Et ce chef lieu n'était pas toujours, au siècle dernier, la plus importante de toutes les agglomérations de la paroisse.

Page 17
Commenter  J’apprécie          00
meknes56meknes56   31 juillet 2019
Le lait était, sur la table bretonne, la boisson courante. Le cidre et, à plus forteraison, le vin se buvaient au cabaret.


Page 83
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : bretagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2265 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre