AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2359102850
Éditeur : Ankama Editions (30/08/2012)

Note moyenne : 4.51/5 (sur 44 notes)
Résumé :
UNE ÎLE EST UN NAVIRE QUI AFFRONTE LES ÉLÉMENTS, LES ASSAUTS DE L'OCÉAN, LES MORSURES DE L'HIVER... MAIS QUI PEUT FAIRE NAUFRAGE À TOUT INSTANT.

QUE RESTE-T-IL À SES OCCUPANTS SINON UNE LUTTE POUR SURVIVRE ET POUR PROTÉGER LES SIENS QUAND LE NAVIRE SOMBRE ET QUE LE CHAOS S'INSTALLE...

QUAND LE PARADIS DEVIENT ENFER...

Sur une petite île du Grand Nord, un volcan entre en éruption, un monde disparaît. Les animaux gagnent la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Shan_Ze
  23 février 2018
J'ai trouvé cette BD en fouillant les bacs BD jeunesse, l'image de ce renard paniqué m'a interpellé. le titre de cette série est curieux - Love ? - amour de la nature ? En feuilletant, j'ai remarqué que c'était une BD sans texte. Nous l'avons finalement lu avec ma fille.
Le début n'est pas aisé car il n'y a pas que le renard à suivre dans cette nature mais aussi un ours polaire, un ours brun, des orques, des oiseaux... L'éruption d'un volcan affole les animaux du lieu (quelque part très au nord de la Terre, sans doute) et chacun essaie de fuir. On remarque pourtant que le renard va dans le sens inverse.
C'est très vivant, pas de sentiments humanisés, les orques paraissent impitoyables. Ma fille a suivi les rencontres avec chacun avec beaucoup de crainte, j'ai eu peur que ça soit trop fort pour elle mais finalement, elle a beaucoup aimé cette BD avec des très beaux dessins. Pas toujours évidemment d'expliquer tel ou tel image ! A la fin, on trouvé des croquis et les dénominations (latines) des animaux présents de l'histoire. Une expérience à recommencer avec les autres tomes de la série !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Maks
  12 juin 2016
Ce deuxième opus de Love ou la vie des animaux dans leur milieu naturel est encore plus intéressant que le premier tome sur le tigre.
Toujours aussi beau, voir magnifique par moment, quand on commence à regarder cette BD il devient difficile de s'arrêter.
L'histoire du renard ici est juste attendrissante au possible, on croise plein d'espèces différentes, de l'ours polaire au lapin en passant par l'orque ou le grizzly.
Dans cet épisode 2 les éléments sont de la partie et n'hésitent pas à se déchaîner.
Cette série devrait être obligatoire à l'école !!
Commenter  J’apprécie          130
emmyne
  22 janvier 2014
Ce second album, après " Love le tigre ", est tout aussi impressionnant. Il ne s'agit pas d'une suite, c'est l'esprit série, le même concept en d'autres lieux pour une autre histoire animalière.
Love - le renard s'ouvre sur de somptueux tons fauves d'automne ( auxquels le visuel en fin de cet article ne rend absolument pas justice quant aux teintes, aux fondus, quant à la finesse et la précision du trait ). Ces premières pages dévoilent un panorama de l'île, de la vie sauvage qui s'y joue, un véritable travelling sur ces paysages de terres intérieures montagneuses et ses côtes suivant les espèces animales nous entraînant de l'une à l'autre, d'un espace à l'autre : des boeufs musqués dans les clairières, bouquetins sur les rochers, phoques et manchots sur les grèves de cette île au Nord, rapaces et oiseaux de mer avec lesquels nous plongeons, croisant baleines et orques. Des premières pages en présentation de l'environnement et des personnages de ce récit qui se passe de mots, à la façon d'un documentaire, avant l'irruption volcanique qui surprend le lecteur par la chute de roches dans la mer. Emergeant, il retrouve une terre blanchie par l'hiver que traversent à présent des coulées de lave; tout un univers secoué par des explosions incendiaires. A la violence du volcan répond celle des animaux en fuite, luttant, parfois les uns contre les autres, pour survivre, rejoindre les rives.
La tension du scénario est parfaitement rendue par le découpage dynamique des vignettes, par les choix alternés de perspectives, le rythme des scènes et des rencontres. Les pages consacrées à l'ours blanc, contraint de se jeter à l'eau d'un iceberg qui s'effondre et de nager parmi les orques qui n'épargnent pas les phoques se précipitant à la mer, puis d'affronter un ours brun sur les pentes enneigées de l'île entre avalanches de neige, de pierres et de lave, montrent à elles seules toute la maîtrise narrative et graphique de cet album : sur les planches, variété de formats de cases, parfois insérées l'une dans l'autre, les fuites et les combats en séquences comme découpées par un ralenti et des plans extrêmement visuels quant aux attitudes et mouvements. Tout au long de l'album, des zoom se focalisent sur les expressions des animaux, arrêt sur image.
Et ce renard du titre ? Ces scènes sont celles qu'il voit dans sa course éperdue à contresens. Ce renard remonte vers les forêts car ce n'est pas son instinct de survie qui le guide mais son instinct maternel… La renarde va chercher son petit au terrier, ce que nous découvrons en fin de récit.
Sur les dernières pages, apaisées, lumineuses, les couleurs pastel d'un nouveau printemps.
Lien : http://www.lireetmerveilles...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WeeCrow
  01 octobre 2015
J'ai adoré les dessins, j'ai pris le livre en main et... WOAW!
Les illustrations sont magnifiques!! le scénario se suffit à lui-même pour comprendre ce qu'il se passe et les auteurs auraient décidé de faire parler les animaux (comme dans Tigre d'AHN Soo-Gil), j'aurai trouvé cela vraiment dommage. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai arrêté ma lecture de Tigre...
Fort heureusement, il n'en est rien ici! Je n'aime pas trop le côté cruel du monde animal.Il est indispensable à leur survie, d'accord, mais je n'arrive quand même pas, dans certains cas, à l'aborder.
De ce fait, quelques parties de cette BD m'ont perturbé, bien qu'elles soient tout à fait justes et réalistes!
Les couleurs, le rythme choisi pour les planches, les expressions, la vitesse, tout est superbement rendu et l'oppression est bien présente. Je l'ai beaucoup ressenti, ainsi que l'urgence, l'incompréhension, la peur ou d'autres sentiments que je tairais pour ne pas révéler la fin...
Mon rythme cardiaque c'est accéléré en lisant cette BD sans bulles, en moins de 10 minutes. Et pour ceux qui me connaissent, j'aime prendre mon temps et apprécier les dessins, les contours, les couleurs, les expressions, etc. Je ne me suis que très peu attardé sur tout ça ici. le scénario ne laisse pas de pause, mais l'ouvrage est court. On peut souffler à la fin.
Un merveilleux album qui fini sur un superbe message.
Si vous ne l'avez pas lu, n'attendez plus!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marie-O
  19 octobre 2013
Deuxième opus de la série Love lancée par les éditions Ankama, le renard est une bande-dessinée animalière d'une grande qualité. Après avoir exploré la jungle dans le précédent tome appelé le tigre, Frédéric Brrémaud et Federico Bertolucci nous entraine sur une île volcanique du grand Nord. On y découvre une faune dense et sauvage : fous de bassans, aigles, baleine, orques, ours…
Puis soudain, le volcan entre en éruption. Des coulées de lave déferlent sur l'île et déclenchent panique et fuite chez les animaux sauf pour le renard qui, défiant tous les dangers, s'approche au plus près du coeur du volcan, rien ne semble l'arrêter…
Les illustrations sont de toute beauté, à chaque instant, on croit entendre les cris des animaux et des oiseaux, leur peur est palpable. La compréhension de cette bande-dessinée sans texte est aisée grâce à une mise en image au découpage précis variant les angles de vue. Chaque tome de cette magnifique série constitue une histoire complète qui peut se lire indépendamment et à tout âge. Un vrai coup de coeur pour moi.
Lien : http://tribulationsdunebib.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (3)
BulledEncre   09 octobre 2012
Pas facile de faire vivre un récit sans paroles, pourtant les deux compères [Frédéric Brrémaud et Federico Bertolucci] parviennent à renouveler l’exploit de captiver leurs lecteurs grâce à un découpage dynamique et au trait magique du dessinateur italien.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest   17 septembre 2012
Superbe, ce deuxième tome de Love offre une lecture non seulement plaisante, mais dont la puissance évocatrice se révèle impressionnante, et ce, sans aucun anthropomorphisme. À lire et relire à tous âges.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   07 septembre 2012
Dans ce deuxième épisode qui n’est pas une suite, les deux auteurs refont mouche, grâce à une mise en image toujours démentielle de beauté et de précision, et un scénario qui prend de l’épaisseur.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
DoVerdorieDoVerdorie   08 janvier 2015
Dans le règne animal, les bêtes ne s'aiment pas, mais ne se détestent pas non plus. L'amour et la haine forment un tout, un tout universel, un ensemble suprême qu'on pourrait appeler le divin ou encore amour.
L'amour que l'homme n'atteindra jamais.
Commenter  J’apprécie          180
PegLutinePegLutine   11 juin 2013
Une île est un navire qui affronte les éléments, les assauts de l'océan, les morsures de l'hiver...
Mais qui peut faire naufrage à tout instant.
Que reste-t-il à ses occupants sinon une lutte pour survivre et pour protéger les siens quand le navire sombre et que le chaos s'installe...
Quand le paradis devient enfer...
Commenter  J’apprécie          20
PegLutinePegLutine   11 juin 2013
Une fois que vous prenez une décision, l'univers conspire pour qu'elle se produise.
R.W. Emerson
Commenter  J’apprécie          30
WeeCrowWeeCrow   01 octobre 2015
"Dans le règne animal, les bêtes ne s'aiment pas, mais ne se détestent pas non plus.
L'amour et la haine forment un tout. Un tout universel, un ensemble suprême qu'on pourrait appeler le Divin ou encore Amour.
L'Amour que l'Homme n'atteindra jamais."
Commenter  J’apprécie          00
lauman3vlauman3v   22 novembre 2017
Dans le règne animal, les bêtes ne s'aiment pas, mais ne se détestent pas non plus. L'amour et la haine forme un tout. Un tout universel, un ensemble suprême qu'on pourrait appeler le divin ou encore amour. L'amour que l'homme n'atteindra jamais.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Frédéric Brémaud (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Brémaud
Vidéo de Frédéric Brémaud
autres livres classés : animauxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox