AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782352045038
208 pages
Les Arènes (13/04/2016)
3.99/5   73 notes
Résumé :
La sexualité, nous avons l'impression qu'elle est omniprésente. Pourtant, qui sait ce qu'elle est, qui sait d'où elle vient ? Qui la comprend vraiment ?
Au cours des sept années que dure la formation d'un médecin, pas une seule heure de cours n'est consacrée à ce sujet important de la vie des humains. C'est la raison pour laquelle l'anthropologue et sexologue Philippe Brenot a voulu nous raconter cette histoire passionnante.
Pour nous monter aussi qu'e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
3,99

sur 73 notes
5
12 avis
4
9 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

cascasimir
  06 février 2022
Mais qu'est ce que SEXE, euh qu' est ce que C'EST que ce livre?
Désolé, ma langue a fourché, en bavant sur les dessins...
Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le Sexe, des origines à la libération sexuelle, en passant par Ovide, Henri IV et la reine Victoria...

Les auteurs vont mettre le doigt, voire tout le reste ( pardon!) pour pénétrer l'histoire du sexe...

Le premier sex-toy de l'histoire est apparu... il y a 28 000 ans. Réalisé en pierre (ponce? Pierre issue de roches volcaniques en fusion), il mesure 20 centimètres et a été découvert en 2005 dans une grotte allemande.

Ici, les auteurs parlent du vibro (Oh, My Gode!) de Cléopatre:
- Tu l'as essayé? Demande l'auteur Philippe Brunot à Leatitia Coryn sa dessinatrice
C'était un cornet de papyrus enroulé, comme un cornet de frites rempli d'abeilles, que la Reine glissait entre ses cuisses, dans son propre ...cornet!

Tandis que ses soldats utilisaient des vessies ...de porc, comme préservatif. Ah, les hommes sont vraiment des cochons, avec leur queue en tire-bouchon?
"Cléopâtre avait un surnom: "Cléopâtre cheillon" ("grosses lèvres") en exerçant son talent fellatoire sur une centaine de gardes."

"Au Moyen Age la prostitution est plutôt bien admise.
« Jouir en payant, c'est jouir sans pécher », dit-on alors.
Car les prostituées ont le mérite de protéger les honnêtes femmes des ardeurs brutales de leurs maris."

On y parle aussi de masturbation, de pédérastie (Vas te faire voir chez les Grecs:)... et du Prince Albert.
" Je suis pour l'égalité des sexes et je prendrai moi même les mesures." fit le Luron, Thierry le Luron.

Il y a un 2ème tome, mais on sent un net ... durcissement des histoires, car n'oubliez pas qu...queeuh c'est de la BD, de la bande...dessinée.
Ah, cachez ces dessins que je ne saurais voir?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10318
Ziliz
  18 juin 2016
Voyage à travers les millénaires pour observer comment nos ancêtres vivaient leur sexualité, et comment nous et nos cousins primates la vivons aujourd'hui en Occident.
L'exposé est riche, grâce à la présentation de quelques civilisations, d'histoires issues des mythologies égyptienne, gréco-romaine, chrétienne, et de personnages célèbres.
Les dessins restent sobres, et les textes sont pleins d'humour (notamment dans les dialogues, avec clins d'oeil amusants et anachronismes), ce qui me fait penser que l'on peut proposer cette 'Histoire de la sexualité en BD' aux jeunes adolescents, dès 12-14 ans.
Cette lecture me semble même indispensable : elle montre à quel point notre mode de vie (sexualité, mariage, famille, droits des femmes) est lié à notre société et soumis à ses lois, à ses progrès et à ses retours en arrière - quid de nos choix ?
On peut être pris d'un sentiment de vertige, il semble difficile de s'y repérer, notamment face à la pratique de la pédérastie* dans la Grèce antique ("nos" hommes - père, frère, compagnon, fils - joueraient-ils avec des petits garçons, aussi, si la société le permettait ? au secours !).
La conclusion, reformulée plusieurs fois dans les dernières pages de l'ouvrage, est là pour rappeler que TOUT est autorisé en matière de sexe entre ADULTES CONSENTANTS.
Les auteurs sont sévères à l'égard de la religion catholique. Ce parti pris ne m'a pas gênée, puisque je déplore aussi les dégâts sur la sexualité générés par les discours et répressions religieux depuis quelque 2 000 ans (interdiction de la masturbation, de l'homosexualité, du plaisir féminin, de toute méthode anti-conceptionnelle, etc.).
J'ai beaucoup aimé cet album, il m'a fallu dix jours pour le lire - lecture très découpée, non pas pour passer aux exercices pratiques (le ton est plus pédagogique et drôle qu'érotique), mais parce que le texte est dense et les informations riches...
_________________________
* à ne pas confondre avec l'homosexualité :
« La pédérastie est, à Athènes, une relation pédagogique entre un jeune époux, un citoyen d'Athènes, qui va initier un jeune prépubère à la vie sociale et à l'intimité amoureuse pour en faire un 'citoyen'. Il s'agit en quelque sorte d'un rite initiatique de passage à l'âge adulte et à la qualité de citoyen. [...] L'amant (l'éraste) est un homme jeune d'une trentaine d'années. Il choisit son aimé (l'éromène) pour sa beauté et sa jeunesse. L'aimé a environ douze ans mais surtout il est imberbe. C'est l'absence de pilosité qui guide l'attirance. »
Autrement dit, en d'autres temps, d'autres lieux, M. Jack***, W. All**, le petit-fils de Fr***, quelques prêtres, éducateurs, etc. auraient agi en toute impunité ! Ah pardon, ils ONT agi en toute impunité...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
Bazart
  20 mai 2016
Voilà un excellent album de BD initié par le psychiatre et anthropologue Philippe Brenot et qui se propose de nous faire une étude mi sérieuse mi rigolarde, mais toujours passionnante sur l'histoire sexuelle de l'humanité.
De la préhistoire à nos jours, on apprend tout ce qu'il faut savoir sur le sexe à travers les cultures et les époques.c'est l'apparition du sentiment amoureux, du sexisme et de l'apprentissage ou non de la tolérance qui se déroule devant vos yeux!
Et on s'aperçoit que l'histoire n'est faite que de haut et de bas, les périodes de forte repression sexuelle succédant à des périodes de liberté...
La BD s'ouvre sur notre ancêtre Homo habilis, apparu il y a deux millions d'années et nous montre comment peu à peu la domination masculine a pris son emprise dans les relations sexuelles - à la différence des chimpanzés - et se termine dans le futur où la vision fantasmée par les auteurs de la sexualité de nos congénères vaut son pesant d'or!!
On en apprend beaucoup et on s'amuse énormément pendant la lecture de cette BD tant les bulles parfois osées et explicites de Leatitia Coryn sont très souvent hilarantes!
BD Sex Story, encyclopédie particulièrement documentée et référencée évoque avec malice et humour tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais oser le demander,
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
anlixelle
  08 septembre 2016
Quand la notion de couple est - elle apparue ?
D'où vient la pudeur ?
Pourquoi cette répression de la masturbation ?
De quelle manière le sentiment amoureux est il né ?
Comment les grands du monde d'hier se comportaient ils face à la sexualité ?
Quels étaient les rapports entre époux dans la Grèce Antique ? ...... etc.....
TOUT, TOUT, TOUT, vous saurez TOUT sur la grande histoire de la sexualité avec cette BD la fois très sérieuse (Philippe Brenot est médecin psychiatre,  anthropologue, directeur des enseignements de sexologie à l'université Descartes) et très drôle (Laeticia Coryn travaille à la revue AAARG ! et a signé plusieurs albums de BD d'humour).
Si vous n'aimez ni l'histoire, ni l'humour (mais seulement le sexe), abstenez-vous de cette lecture (200 pages quand même), car ces bulles sont certes malicieuses mais avant tout très renseignées. En effet, les auteurs de cette BD unique en son genre nous proposent en 12 chapitres de comprendre l'histoire de la sexualité en Occident de la Préhistoire à nos jours.
Ils ont laissé de côté l'histoire officielle pour nous faire pénétrer derrière les alcôves afin de découvrir ( et comprendre ) ce qui se passait réellement dans les chambres à coucher,  derrière les fourrés, entre les lignes des actes de mariage,  dans les ouvrages interdits....etc....
Avec beaucoup d'espièglerieS, nous sont montrées aussi les particularités de nos dirigeants (pas d'aujourd'hui !), celles des personnages célèbres, mais aussi des "petites" gens de tous horizons sociaux.
Son érudition est impressionnante et la lecture est moins fluide que pour une BD traditionnelle (ça ne se dévore pas en deux soirs).
Vous êtes prévenus.
Sex Story c'est du sérieux, mais aussi de la tristesse quand on y lit la place faite (si souvent) aux femmes dans ce domaine.
Méfions nous d'ailleurs, car on y découvre que chaque période de tolérance en la matière est suivie d'une période de répression.
Les pages de cette grande fresque historique du sexe et de l'amour ne sont jamais vulgaires, même si, toutefois, ce livre n'est pas à offrir à votre petit neveu qui rentre au collège. Loin de là.
Pour conclure, cet ouvrage est d'utilité publique, à un moment où nous rappellent les auteurs  " la sexualité nous semble partout présente  [ ....  ], mais paradoxalement, on l'explique peu et on ne l'enseigne JAMAIS ".

Lien : http://justelire.fr/sex-stor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
okka
  25 janvier 2019
Entre des dessins qui adoucissent et le texte qui raconte à quel point l'homme masculin a été castrateur, cela m'a donné une impression mitigée.
Il y a tant de beauté qui est raconté et joliment dessiné dans les pratiques sexuelles surtout faite par la bourgeoisie, comme ces derniers ont le temps et surtout le statut dominant. Et tant de monstruosité faite par l'église d'un dieu monothéiste qui par son esprit fermé a torturé les esprits et les corps d'innocentes personnes. C'est triste, indigne et surtout d'une débilité illimitée comme le dirait Einstein.
Punir, sévir, priver, maltraiter, condamner, enfermer, torturer,... voilà le sort qu'on fait subir nombre de bourreaux au service de la religion mais aussi de la médecine et des psys alors que ces deux derniers auraient dû combattre des croyances inexactes..., et qu'a subi nombre d'innocentes personnes qui voulaient découvrir l'amour, le sexe, la joie, le bonheur, la jouissance, mais aussi la santé, la contraception.
Depuis toujours les inégalités sexuelles et sociales existent...et ce n'est pas finie ! Des choses qui se faisaient dans la Grèce antique ne seraient plus d'actualité maintenant en France et au XXIᵉ siècle ... Et inversement. Hélas beaucoup de gens, ou du moins une minorité (le gouvernement, la religion) qui contrôle la majorité par leur profession et qui ont l'esprit fermé, ont obligé la majorité à l'esprit ouvert à se la fermer sous peine de répressions, de sévices voire de mort. Et notre monde est hélas, tristement comme cela : on s'ouvre, on se ferme, on nous la ferme, etc...
Malheureusement pour les femmes, au fil des siècles leurs conditions, leurs rôles de femmes n'a été que soumission par les hommes. Heureusement de tout temps certaines ne se sont pas laissés faire, et c'est ce que nous appelons aujourd'hui le féminisme.
Le corps humain, a tant de beauté, et tant de pratiques sexuelles agréables à faire, dont nous ne devrions pas avoir honte, malgré ce que disent certaines mauvaises personnes. Heureusement sont nés des représentations pour en parler par les : sculptures, peintures, livres, fêtes en l'honneur de l'amour, de l'acte sexuel... mais même là, dans ce qui sont des représentations de la réalité, de la vérité, cela a été censuré, toujours par ces mêmes gens coincés d'esprit.
Sex Story nous raconte aussi l'influence qu'a le sexe dans les relations d'un pays, entre deux États, … Mais hélas on retiendra plus facilement ces hommes et femmes d'États que leurs concubins et concubines. La vie sexuelle fascine, sans doute aussi attendons-nous le feu vert par leurs actes pour en jouir impunément.
Après avoir fait ce tour d'horizon qui commence aux origines de l'être humain jusqu'à son futur imaginé, sur ses pratiques sexuelles. On a de quoi se dire que rien n'a changé ; que lorsqu'on fera un pas en avant vers la libération, l'éducation, l'égalité... on nous fera faire deux à trois pas en arrière contre notre gré. C'est à conclure que dans cette aberration des lois et matraquage par l'État et la religion, de répéter des bêtises jusqu'à ce que nous les prenions pour vrai. Nous, les citoyens n'auront jamais de liberté. Et même si nous l'avons dans un pays, il faudra aider les pays voisins à l'être également.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (5)
BulledEncre   27 septembre 2016
Pas une apologie, mais une anthologie du sexe, sans fausse pudeur ou de jugement moral.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
ActuaBD   30 juin 2016
Une bande dessinée didactique qui vous révèlera tout de la sexualité, de nos ancêtres préhistoriques jusqu’à nos jours, en passant par toutes les étapes de notre histoire sentimentale et surtout sexuelle.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   24 mai 2016
Très bon album, Sex Story démystifie la sexualité d'une manière conviviale et accessible.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   27 avril 2016
Les deux auteurs se permettent peut-être deçi delà quelques petits jugements, néanmoins on reste dans une approche bourrée d'humour qui aborde son sujet de façon très détendue.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Auracan   19 avril 2016
Le tour de force que propose cet album est de divertir par des historiettes qui sont racontées de manière chronologique sans jamais ennuyer le lecteur.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   19 juin 2016
Nous savons aujourd'hui que la sexualité humaine n'est pas innée : elle est apprise et construite par les images que nous propose la société. Même chez nos cousins les primates, qui vivent en milieu naturel, la sexualité s'apprend par l'expérience : les jeunes singes assistent à la séduction et aux ébats des adultes. La nécessité du modèle s'impose ; un jeune chimpanzé, isolé de ses congénères, est paradoxalement incapable, à l'âge adulte, de s'accoupler.
Or, différence fondamentale, par le phénomène de la pudeur, l'amour des humains se fait toujours à l'écart du groupe. C'est l'une des grandes difficultés de la sexualité : d'une part elle a besoin d'éducation, d'autre part la culture et les religions censurent tout modèle et souvent toute éducation sexuelle. [...]
Une véritable éducation à la sexualité devrait prendre en compte les aspects biopsychologiques, émotionnels et sociaux de la sexualité ; permettre de comprendre la différence des sexes, les relations interpersonnelles, de développer le sens critique, l'ouverture d'esprit et le respect de l'autre. [...]
En l'absence d'une véritable éducation à la sexualité, le jeune ado va chercher des informations auprès de ses pairs et du seul modèle iconographique de la sexualité : le porno. C'est bien évidemment le plus mauvais modèle et la raison pour laquelle un solide accompagnement serait indispensable, depuis le primaire jusqu'à la fin des études. A l'âge de 11 ans, un adolescent sur deux a déjà vu une scène pornographique.
(p. 191)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ZilizZiliz   11 juin 2016
La pédérastie est, à Athènes, une relation pédagogique entre un jeune époux, un citoyen d'Athènes, qui va initier un jeune prépubère à la vie sociale et à l'intimité amoureuse pour en faire un 'citoyen'. Il s'agit en quelque sorte d'un rite initiatique de passage à l'âge adulte et à la qualité de citoyen. Il faut encore préciser que ce rite de pédérastie n'existait que dans une certaine aristocratie puis, plus largement, bourgeoisie, mais ce n'était pas la pratique de tous.
L'amant (l'éraste) est un homme jeune d'une trentaine d'années. Il choisit son aimé (l'éromène) pour sa beauté et sa jeunesse. L'aimé a environ douze ans mais surtout il est imberbe. C'est l'absence de pilosité qui guide l'attirance.
[...]
En même temps, il serait inconvenant que cet adulte trouve attirant un autre adulte, l'amour entre hommes étant considéré comme indigne d'un citoyen honorable.
Cette relation est cependant transitoire, elle prend fin quelques années plus tard à l'apparition des premiers poils.
Et plus tard, une fois marié, ce jeune citoyen deviendra l'amant et l'initiateur d'un autre bel éphèbe.
(p. 63-64)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ZilizZiliz   21 juin 2016
Les premières mentions d'un interdit de la masturbation se rencontrent au tout début du XVIIIe siècle dans l'Europe du Nord. Sous l'influence d'un prédicateur luthérien, qui professe ensuite en Angleterre, c'est d'abord un interdit protestant.
Le message apocalyptique passe des mains des naturalistes à celles des réformistes, particulièrement stricts en ce qui concerne la morale sexuelle. La nouvelle se propage ainsi de Hollande en Angleterre puis en Suisse calviniste. L'oeil strict de la Réforme se penche sur le sexe en solitaire.
[...]
Ce tableau apocalyptique va servir pendant plusieurs siècles à effrayer les adolescents et leur interdire l'outil naturel d'initiation sexuelle.
[...]
[Ce n'est que] dans la deuxième moitié du XXe siècle que la sexologie moderne en montrera toutes les vertus. La masturbation est un élément central de la construction érotique, elle permet la maturation sexuelle et l'entretien du désir au cours de la vie. Elle est indispensable aux femmes comme aux hommes. C'est certainement par une prescience de son importance que la masturbation a été autant persécutée.
(p. 119-124)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
ZilizZiliz   09 juin 2016
Quatre grandes innovations vont signer le passage à la sexualité des humains.
1/ La disparition de l'oestrus. Désormais, on peut faire l'amour toute l'année !
-> Les fesses roses des guenons chimpanzé marquent la période de chaleur amoureuse des femelles, appelée 'oestrus'.
2/ La disparition de l'os pénien. Désormais, l'homme bande sans tuteur : plus besoin d'os ! Son pénis est plus grand, plus gros, plus fort, plus solide !
-> Tous les primates ont un petit os pour soutenir l'érection.
3/ L'invention du sentiment amoureux qui deviendra la grande préoccupation de l'humanité.
4/ Mais, en négatif, la domination masculine et l'asservissement des femelles qui marqueront profondément l'humanité jusqu'à nos jours.
-> Chez les primates, aucune domination des mâles envers les femelles, peu d'interactions entre eux. Ce sont deux mondes cohabitants.
(p. 7)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ZilizZiliz   14 juin 2016
[Léonard de Vinci] est, au XVe siècle, l'un des premiers anatomistes, réalisant de nombreuses autopsies pour connaître le corps humain afin de pouvoir le représenter. Léonard observe, dissèque, dessine et fait des découvertes avant l'heure. Il est le premier à faire l'anatomie du foetus et de la femme enceinte. [...] Et c'est encore lui qui découvre le mécanisme de l'érection. Sous l'effet du désir, le pénis se remplit de sang, alors que tout le monde pense, depuis Aristote, qu'il est gonflé par l'air des poumons !
(p. 110)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160

Videos de Philippe Brenot (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Brenot
Philippe Brenot vous présente son ouvrage "Taxi-thérapie" aux éditions Serge Safran.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2620209/philippe-brenot-taxi-therapie
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : sexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17873 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre