AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2501117824
Éditeur : MARAbulles (27/06/2018)

Note moyenne : 4.42/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Cet album est un vibrant hommage à Simone Veil, figure féministe populaire et discrète. Le récit s’attache aux temps forts de sa vie, de la loi pour l’IVG défendue à l’assemblée nationale, à son enfance à Nice avant d’être déportée avec sa famille.
Simone Jacob est née en 1927 à Nice. À 17 ans elle est déportée à Auschwitz, avec toute sa famille. Ses sœurs et elle reviendront du camp de concentration. Cette période l'a marquée à jamais. En 1946, elle épouse A... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
blandine5674
  15 octobre 2018
Une magnifique BD pour une grande dame qui m'a happée ne me la laissant pas la poser jusqu'à la dernière page. L'essentiel des moments forts de sa vie. Les planches où sont reproduits le discours de certains politiques contre l'avortement est révoltant. La façon dont ses années passées à Auschwitz sont décrites, restera, je pense, inoubliable. C'est pleine d'émotions que je quitte à regret ce roman graphique en disant adieu à cette femme de caractère qui a tant fait en matière de modernisation pour nous. Les dessins et couleurs sont agréables et permettent de bien se repérer dans les époques. Pour tout public.
Commenter  J’apprécie          290
mjaubrycoin
  18 août 2018
Ce roman graphique paru le 1er juillet 2018, jour du transfert des cendres de Simone Veil au Panthéon constitue une bonne introduction à la vie de cette grande dame qui a marqué le paysage politique et social de la France pendant plusieurs décennies.
Les auteurs ont choisi de centrer leur ouvrage sur le débat parlementaire ayant précédé l'adoption de la loi sur la légalisation de l'avortement, en procédant au fil des pages à des retours en arrières, marqués par une colorisation différente. On découvre ainsi Simone Veil jeune fille à Nice où elle poursuit des études brillantes jusqu'à ce qu'elle soit arrêtée par la Gestapo avec sa mère et sa soeur et envoyée dans un camp de concentration.
Cette terrible expérience est décrite avec pudeur bien que l'horreur soit omniprésente et on imagine quelle force extraordinaire elle a dû déployer pour conserver son humanité et survivre à l'impensable.
Le roman ne se veut pas exhaustif et ne traite pas de la période plus récente qui a vu Simone Veil présider le Parlement Européen tout en continuant de lutter pour la défense des valeurs qui lui sont chères.
Tout ce qui touche à sa vie privée est également passé sous silence. Instructions précises de ses enfants ? Ou souci de ne pas dévoiler une intimité qu'elle souhaitait jalousement préserver ?
A mon sens ce parti pris ôte à cet ouvrage un petit supplément d'âme tant j'aurais aimé savoir comment, après avoir traversé de telles épreuves, elle a pu renaître à la vie en se mariant et en mettant au monde trois fils.
Il est incontestable que le livre de Bresson et Duphot ne peut que donner envie de lire les textes écrits de sa main ainsi que les biographies qui peuvent faire comprendre combien son parcours a été exceptionnel.
J'ai apprécié le rappel des résistances acharnées au vote de la loi Veil en 1974 et il faut mesurer le chemin accompli depuis pour se convaincre que le législateur ne doit accorder à la vox populi qu'un intérêt pondéré par les profondes évolutions sociétales qu'il est de son devoir d'ancrer dans la loi.
Un livre à offrir aux jeunes femmes d'aujourd'hui pour leur rappeler qu'il n'y a encore pas si longtemps, on pouvait se retrouver devant un tribunal parce que l'on avait choisi de ne pas donner le jour à un enfant non désiré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MuBoDoc
  18 novembre 2018
A partir des débats de la fin de l'année 1974, à l'Assemblée nationale sur le projet de loi de dépénalisation de l'interruption volontaire de grossesse, par des retours dans le passé de Simone Veil, on comprend comment son histoire personnelle marquée par la déportation et la Shoah, a nourrit sa réflexion, sa personnalité, sa façon de faire de la politique.
L'alternance de couleurs permet de distinguer les époques et moments de sa vie pour mettre en valeur leur importance. Ce roman graphique qui s'achève sur l'entrée au Panthéon de Simone Veil avec son époux, permet de découvrir, pour celles et ceux qui ne l'aurait pas encore fait, le parcours de cette femme qui a su tout au long de sa vie garder les valeurs auxquelles elle tenait.
La professeuse documentaliste de cdicollegeguisthau
Commenter  J’apprécie          50
FleurDuBien
  08 août 2018
Je le dit tout de go : je n'apprécie que très moyennement les BD.
J'ignore pourquoi, cela n'a jamais été ma tasse de thé. Peut être parce que je les lis trop vite à mon goût.
Bref.
Par contre, celui-ci, m'a beaucoup plu.
Il faut dire que j'ai une grande admiration pour Simone Veil, mais qui donc n'en aurait pas ?
Quelle femme ! Quelle destinée !
Les dessins sont très beaux, et les textes pertinents.
A lire donc, mais j'ai préféré ses bios, comme Une vie, ou Simone Veil, la force de la conviction.
A chacun ses goûts...
Commenter  J’apprécie          111
cdicollegeguisthau
  18 novembre 2018
A partir des débats de la fin de l'année 1974, à l'Assemblée nationale sur le projet de loi de dépénalisation de l'interruption volontaire de grossesse, par des retours dans le passé de Simone Veil, on comprend comment son histoire personnelle marquée par la déportation et la Shoah, a nourrit sa réflexion, sa personnalité, sa façon de faire de la politique.
L'alternance de couleurs permet de distinguer les époques et moments de sa vie pour mettre en valeur leur importance. Ce roman graphique qui s'achève sur l'entrée au Panthéon de Simone Veil avec son époux, permet de découvrir, pour celles et ceux qui ne l'aurait pas encore fait, le parcours de cette femme qui a su tout au long de sa vie garder les valeurs auxquelles elle tenait.
La professeuse documentaliste
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (4)
Bedeo   12 septembre 2018
Ce roman graphique est un témoignage magnifique de la révolution qu’elle a apporté à la France et un devoir de mémoire engagé de la part des auteurs pour que plus jamais le statut de la femme ne reprenne le train en marche arrière.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BulledEncre   16 juillet 2018
Plutôt que d’opter pour une biographie linéaire, les auteurs se sont intéressés à deux moments clés de la vie de Simone Veil : lorsqu’elle a défendu son projet de loi devant une Assemblée Nationale très masculine et sa survie lorsqu’elle a été déportée et sauvée par une kapo.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest   03 juillet 2018
Complet, sincère et un peu terne, Simone Veil l’Immortelle remplit quand même largement sa part du contrat. Outre son sujet central, il présente aussi un moment critique dans l’évolution et la modernisation de la société française.

Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   02 juillet 2018
Réalisé pour son entrée au Panthéon, "Simone Veil, L’immortelle" est un roman graphique qui tente de dresser le portrait d’une femme remarquable. Entre le combat pour l’adoption de la loi sur l’IVG et les souffrances liées à la Shoah, le portrait est clair et concis.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MuBoDocMuBoDoc   18 novembre 2018
Maman était mon modèle, chaque jour elle se tenait près de moi et je sais que ce que j'ai pu accomplir dans ma vie l'a été grâce à elle, c'est elle qui m'a armée et donné la volonté d'agir...
Commenter  J’apprécie          10
cdicollegeguisthaucdicollegeguisthau   18 novembre 2018
Non jamais. Pour moi la question ne se pose pas en termes de pardon. Je suis vivante, je suis là, j'ai une famille, ce n'est pas à moi de pardonner lorsqu'il s'agit de six millions de juifs exterminés.
Commenter  J’apprécie          00
Helene1960Helene1960   07 octobre 2018
Les notions de justice, de droit à la vie me reviennent sans cesse, je me souviens m'entendre dire devant ce chien traversant la rue : "pourquoi une bête a-t-elle le droit de vivre en paix?"... Et pas nous!
Si Pierre était là, il me dirait : "Simone, l'espoir fait vivre!"... Mais, pour un juif, il n'y a plus moyen d'espérer, d'entrevoir un avenir...
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-FlorePixie-Flore   07 septembre 2018
- Hum... Ce sont pour la plupart des lettres d'insultes ! Dois-je les mettre aux archives ?
- Mettez-les à la poubelle, c'est leur place ! Nous avons d'autres chats à fouetter !

[pl5]
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-FlorePixie-Flore   07 septembre 2018
Tout cela m'a donné la nausée, Jean-Paul ! Voyez, ce sont ces mêmes députés qui rejettent ma loi et qui demandent à voix basse comment faire avorter leurs maîtresses !

[pl104]
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Pascal Bresson (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Bresson
"Plus fort que la haine" - la tv doloise
autres livres classés : avortementVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
636 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..