AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782505000532
64 pages
Dargaud (03/05/2007)
3.96/5   57 notes
Résumé :
Claire Bretecher pose un regard sur les différents travers des futures mères grâce à la description de plusieurs femmes plus ou moins épanouies dans leur futur rôle.
Elle décrit toutes sortes de déboires affectifs que les femmes, mais aussi les hommes, peuvent éprouver durant cette période.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
cascasimir
  26 mars 2021
"Quand je lui parle, elle m'écoute
Elle sait mes peurs et mes doutes
La plus belle maman du monde
Elle est à moi." Grégoire.

"Ce dessin élégant de Claire Bretecher, simplifié au maximum, requérait un énorme travail préparatoire pour une caricature parfaite." Florence Pestac, dessinatrice.

"Les mères" de Bretecher se nomment Ophélie, Marylène ou Simone.
Ou encore Gina qui admire ses seins rebondis devant la glace, sur toute une page...
- "C'est comme moi quand j'attendais Martin, (le fils de la dessinatrice se nomme ..Martin!) j'avais des seins divins." Dit sa copine :-)

Une femme questionne une future maman, vautrée dans un canapé, (échouée comme une grosse baleine)...
-"Je veux savoir quel effet ça fait, comment on se sent?
-"Difficile à expliquer. On ne sent plus cette chose, tu sais, ce truc nerveux là..
-L'angoisse? Demande sa copine.
-L'angoisse, c'est ça !"

Deux femmes commentent des tableaux, avec des mots savants:
-"C'est peint à l'essence, il y a juste un nuage de couleur."
-"L'ironie d'un Goya, la grâce d'un Renoir ..."
Mais, il y a un bébé à 4 pattes. GLBLB!
Les 2 élégantes s'agenouillent, rasent le sol aussi.
-Glibli?
-CHLTLB
-Chitlibli?
-FFLBL
-Pliguilli, Pougli, Feufeulbeul...

"Je n'ai pas su trouver
Les mots pour te parler, Maman, tu sais
Alors aujourd'hui, j'essaie"
Christophe Maé, Maman
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1115
Ziliz
  21 mai 2021
Mères, ou sur le point de le devenir, et femmes ayant choisi de ne pas l'être (donc s'étant posé la question).
Vues par Bretécher, donc cash, pénibles, de mauvaise foi... loin de l'image d'Epinal de la future maman toute douce qui tricote des mini chaussons et fredonne des berceuses à son ventre en le caressant, tandis que le géniteur est aux petits soins. D'ailleurs, elles ne se fournissent pas chez Prénatal ou Natalys, mais 'Au Cloquon'...
Qu'on ne s'y trompe pas, cependant : la gouaille peut cacher de la tendresse.
.
Paru en 1982, ce recueil de planches d'abord publiées dans Le Nouvel Observateur confirme que Claire Bretecher était pionnière pour la liberté de ton en BD féminine (pas girly).
Et oui, Madameduberry, pour la liberté de ton tout court. Il suffit, pour s'en convaincre, de comparer ses personnages aux clichés sur les "femmes des 80's" dictés par les fantasmes masculins d'un Sardou ou d'un Christian Dingler ('Femme libérée', Cookie Dingler, 1984).
.
Un régal d'humour cynique, notamment avec l'histoire de Bernard, René et Jeanne, aux allures de feuilleton à l'eau de rose qui pique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          414
bilodoh
  10 janvier 2014
Il fallait bien une femme bédéiste pour oser mettre en dessins cette période bien particulière de la vie des femmes. La plume de Bretécher est impitoyable et relève les bonheurs et les difficultés de la grossesse.
Vaut mieux en rire…
Commenter  J’apprécie          220
madameduberry
  23 février 2014
Intemporel, vachard, subtil, empathique, bien vu, hilarant, profond, réaliste, vrai, bref, un bon miroir où chacune pourra se reconnaître au moins une fois. Ma page préférée, c'est celle où la future mère cherche en vain ce sentiment qui l'habite quand elle n'est pas enceinte: "Comment ça s'appelle déjà?" "L'angoisse?" lui souffle sa copine qui se ronge les ongles. "Ah, oui, c'est ça, l'angoisse…" Répond la première, affalée dans le fauteuil, avec un sourire extatique.
Commenter  J’apprécie          100
MarianneRichard
  23 août 2013
Dans cette bande dessinée de Bretecher, la seule et unique que j'ai lue, ont y voient une panoplie de modèle de femme qui s'apprête à devenir mère. Première incartade pour moi dans la bande dessinée pour adulte qui m'a fait comprendre que la bande dessinée n'avait pas qu'un seul modèle. Bonne ouvrage, où ont voit 1001 femmes aux 1001 attitudes.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   21 mai 2021
- je n'irai pas à l'accouchement
- calmez-vous Orphée
- oui arrête ce n'est pas drôle
- JE N'IRAI PAS C'EST TOUT !
(...)
- tu me laisserais accoucher seule ?
- seule ?... tu auras ta mère ta meilleure copine et ton ex... ça n'est pas suffisant ? (...) pourquoi faut-il absolument que j'y aille ?
- pourquoi ? pour me brumiser de l'eau d'Evian pour m'aider à respirer... pour regarder
- ta mère sera là pour brumiser, Sonia pour respirer et l'autre con pour mater tu n'es pas heureuse ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
ZilizZiliz   17 mai 2021
- C'est pas demain la veille que je me ferai piéger moi. J'ai un nouveau stérilet en uranium appauvri, je prends la nouvelle pilule 'après-coup' importée du Japon. J'ai trois boîtes de Durex dans ma table de nuit... chuis cool sur la question.
Surtout que juste après ma totale j'ai rencontré Renée.
Commenter  J’apprécie          133
ZilizZiliz   21 mai 2021
j'ai été dépucelée la première de ma classe et j'ai été la première à divorcer, tout le monde m'a traitée de pute
à 20 ans j'ai fait mon premier reportage en Ethiopie toute seule avec ma chamelle
les gens ont dit que ce n'était pas un comportement féminin
j'ai passé 2 ans à Berkeley, 3 à Pékin, j'ai traversé la Mandchourie à moto, ils ont dit que j'étais instable
après son troisième ma soeur a fait de la poterie féministe, ils ont dit que maman avait de la chance avec elle
quand j'ai fait mon one woman sex show au Pigall's ils ont dit que j'aurais intérêt à voir Lacan
j'ai monté mon entreprise de jeux électroniques et ils ont dit que j'étais arriviste
si je prenais un môme sur mes genoux ils disaient que j'étais en manque
si je ne le prenais pas ils disaient que j'étais aigrie
alors pour me racheter j'ai décidé d'en faire un... avec Lucas, le fils aîné de ma nièce
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          34
ZilizZiliz   16 mai 2021
- et tu crois que tu auras la patience de t'en occuper
- c'est-à-dire si ça me gonfle trop je les fourguerai à Jean-Jé... ou alors si mon livre se vend je prendrai une nurse... sauf que je n'aimerais pas qu'ils s'attachent à quelqu'un d'autre
- t'auras qu'à faire faire les trucs chiants à la nurse et tu gardes le gratifiant pour toi

------

[ je respecte l'absence de ponctuation de l'auteur ]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
dcombierdcombier   12 juillet 2016
(Lui) : Qu'est-ce qui ne va pas ?
(Elle) : J'ai eu mes résultats... ca va être un garçon
(Lui) : Tu n'es pas contente ?
(Elle) : Si si ce n'est pas la question
(Elle encore) Je ne peux pas supporter d'avoir des couilles dans le ventre
Commenter  J’apprécie          70

Lire un extrait
Videos de Claire Bretécher (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Bretécher
L'intégrale 1969-2018 : Coffret en 2 volumes de Claire Bretécher, Marie-Ange Guillaume aux éditions Dargaud https://www.lagriffenoire.com/1064274-bd-bretecher---morceaux-choisis---tout-bretech-er.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #lapetitelibrairie #conseillecture #editionsdargaud
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Satire, humourVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Satire, humour (171)
autres livres classés : maternitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Claire Bretécher 1940-2020

Cette héroïne est une lycéenne en pleine crise d'adolescence, avec toutes les caractéristiques des jeunes de son âge : les questions existentielles sur le sens de la vie, la curiosité vis-à-vis de la sexualité, la curiosité au sujet des garçons, les bavardages interminables avec les copines, les rumeurs, les querelles avec les parents, etc. Elle n'a aucun projet précis pour l'avenir et ne s'intéresse pas à grand-chose. Elle regrette que ses parents n'aient pas divorcé quand ils en avaient l'occasion car ça lui aurait donné deux fois plus de cadeaux à Noël et aux anniversaires.

Aggripine
Rosa
Candida
Cellulite

10 questions
152 lecteurs ont répondu
Thème : Claire BretécherCréer un quiz sur ce livre