AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jean-Claude Brialy (Éditeur scientifique)
EAN : 9782749105123
192 pages
Le Cherche midi (18/10/2005)
2.25/5   6 notes
Résumé :
"Vous avez beaucoup d'ennemis ?", demandait-on un jour à Bernard Blier, qui s'empressa de répondre : "Oui, comme tous les gens qui n'aiment pas les cons." A la question : "Quel est le point commun entre tous les hommes que vous avez aimés? ", Jeanne Moreau fit cette réponse toute simple : "Moi !" Orson Welles déclarait : "Il y a trois choses dans la vie que je ne supporte pas : le café brûlant, le champagne tiède et les femmes froides." Et Woody Allen : "L'avantage ... >Voir plus
Que lire après Les pensées les plus drôles des acteursVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
1698
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (305) Voir plus Ajouter une citation
"Le peu que je sais, c'est à mon ignorance que je le dois." Sacha Guitry
Commenter  J’apprécie          110
Les acteurs ont une vie palpitante. On comprend que leur quotidien fasse rêver. Regardez, moi, par exemple : le matin je me lève, je me lave, je mets du déodorisant, j'enfile un caleçon, je sors, je déchire un P.-V.? je prend ma voiture, je vais tourner un film, je fais la sieste si c'est possible, le soir je rentre chez moi, je me mets en caleçon, j'allume la télé et je bouffe sur un coin de table avant d'aller me coucher. De temps en temps, je prends l'avion. Parfois, je change un pneu.
Commenter  J’apprécie          00
L'homme qui mange n'est pas toujours beau, l'homme qui pleure est parfois laid, l'homme qui aime est souvent grotesque, l'homme qui meut est d'ordinaire affreux, mais l'homme qui travaille n'est jamais ridicule.
Commenter  J’apprécie          10
Quand j'ai tourné ma première scène d'amour, j'étais mort de trac et je ne trouvais pas l'expression qui convenait. Le metteur en scène me dit : -Je veux une lueur de désir dans tes yeux ! - Alors j'ai pensé à un gros steak bien tendre et bien juteux. Cela a si bien marché que, depuis, j'applique cette méthode à chaque fois que je joue un amoureux.
Commenter  J’apprécie          00
On ne pardonne pas aux femmes de vieillir. Les rides ? Chez Robert Redford, on appelle ça des marques de distinction ; chez moi, ce sont des marques de vieillissement.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jean-Claude Brialy (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Brialy
Jean-Claude Brialy - On n'est pas couché 18 novembre 2006.
Dans la catégorie : CinémaVoir plus
>Représentations scéniques>Cinéma, radio, télévision>Cinéma (744)
autres livres classés : acteurVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (27) Voir plus



Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
7152 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre

{* *}