AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809436290
Éditeur : Panini France (26/03/2014)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Devenu fugitif suite à Avengers vs X-Men, Cyclope espère rallier de nouveaux individus à sa cause. Les X-Men, quant à eux, souffrent des actions terroristes de leur ancien leader. Afin de raisonner Cyclope, le Fauve va prendre alors une décision inattendue : partir dans le passé et en ramener les cinq premiers X-Men : les jeunes Cyclope, Marvel Girl, Iceberg, le Fauve et Angel. Ces derniers vont ainsi découvrir le terrible avenir qui est le leur !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
BazaR
  25 avril 2014
Comment réagiriez-vous si vous vous retrouviez face à face avec la version de vous vingt ans plus jeune ? La honte d'avoir trahi vos aspirations d'hier vous exploserait-elle à la figure ? Cela vous obligerait-il à reconsidérer votre vie présente ?
Pour les plus jeunes, comment réagiriez-vous si vous étiez projeté devant votre moi plus vieux de vingt ans, qui a écrasé du pied tout ce en quoi vous croyez ? Seriez-vous abattu ? Vous sentiriez-vous vous-même coupable ? Chercheriez-vous à éviter ce funeste destin à n'importe quel prix ?
C'est l'idée de départ de cette toute nouvelle série des X-men.
Ceux qui me suivent savent qu'en matière de super-héros Marvel je suis plutôt « old school » (les spécialistes diraient que je suis un fan du « silver age »). J'ai fait une exception cette fois. D'abord il faut vivre dangereusement (hi, hi !), ensuite parce que j'aime les X-men de tout âge – ces héros transportant dans leurs gênes mêmes des notions tragiques telles que la difficulté d'être différent dans ce monde de brutes- enfin parce que ce numéro possède une passerelle évidente entre le silver age et l'époque actuelle.
Visiblement il s'est passé beaucoup de choses avant le début de cette histoire. Je me suis renseigné et ces choses ont été contées dans «Avengers vs X-men» (imaginez l'affiche au cinéma !). Certains X-men parmi lesquels Cyclope et Emma Frost ont été dominés par la force Phénix (la même qui dominait Jean Grey fut un temps) et à cause d'elle ont commis des actions innommables comme tuer Charles Xavier. Bref l'école pour jeunes surdoués est maintenant dirigée par Tornade et Wolverine. Cyclope crée sa propre école en association avec Magnéto (incroyable ça !). Pour lui il ne s'agit plus de vivre heureux avec les humains mais de trouver le bonheur dans se communauté mutante quitte à botter les fesses des humains sur le chemin (le credo de Magneto quoi !). La guerre civile mutante guette.
Coté Tornade, le Fauve, abattu et très angoissé, qui subit une nouvelle mutation bleuâtre et ne pense pas s'en sortir, décide suite à une phrase en l'air d'Iceberg d'aller chercher les premiers jeunes X-men dans le temps et de les confronter au Cyclope du présent afin « qu'il se passe quelque chose de nouveau » : choc psychologique chez Cyclope-le-vieux, décision d'empêcher cette tournure chez Cyclope-le-jeune… quelque chose.
Vous voyez le lien avec le silver age maintenant ?
Face à la pléthore de personnages on focalise sur quelques-uns : Cyclope, Fauve et Jean Grey de l'ancien temps - cette dernière surtout qui est devenue culte dans le monde Marvel – Fauve et Cyclope surtout côté époque moderne. Mais certains autres personnages ont leur scène : Magneto, Kitty Pride, Emma Frost. Plus quelques nouveaux jeunes qui se découvrent mutants et deviennent les premiers élèves de Cyclope (le vieux, vous suivez ?)
Bon je ne vais pas écrire un roman : j'ai trouvé tout ça génial. L'histoire est tragique malgré les tentatives d'humour des Iceberg jeune et vieux, le dessin de qualité et la mise en page ambitieuse. Même la traduction assure plutôt bien. Je sais, c'est pas de la critique, c'est que du bonheur.
Vivement la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          304
garrytopper9
  07 février 2015
Challenge petits plaisirs 32/40
Challenge ABC
Décidément, j'enchaine les bonnes surprises avec les premiers tome de « Marvel Now ! » Après les agréables surprises de Deadpool et des gardiens de la galaxie (Je ne parlerais pas de Spider-man qui ne m'a jamais déçu et n'est donc pas une surprise) j'ai tenté ces nouveaux X-men sur lesquels j'avais encore une fois quelques apriori.
Ces derniers temps, les X-mens m'ont souvent déçus, il faut dire que je suis assez fan de de la période Chris Claremont débuté en 75-76 et qui, à pour moi vraiment donner un intérêt aux X-mens. J'ai donc tendance à préférer les intégrales classés par années.
Mais bon, toujours à l'affut de la nouveauté je me suis laisser tenter par ce nouveau point de départ puisque l'intrigue se situe après les événements relatés dans Avengers VS X-men, le gros cross-over Marvel de 2012.
Dans ce premier tome donc, nous retrouvons les X-Men confrontés à Cyclope et Magnéto qui souhaitent organiser une révolution mutante. Mais le Fauve ne l'entend pas de cette oreille et décide de remonter le temps pour aller chercher dans le passé les cinq X-Men d'origine. Leur mission ne sera pas simple puisqu'ils vont devoir aider le Cyclope actuel, aux pouvoirs incontrôlables depuis sa possession par le Phénix (Dans le cross-over Avengers VS X-men), à revenir à la raison et à stopper sa folie.
Un très bon scénario bien servi par de sublimes dessins. de plus c'est un véritable plaisir d'évoluer avec les X-men originaux et leur futurs eux, très différents, lorsqu'ils sont encore vivants. Les situations se révèlent très complexes et les réactions de chaque protagoniste avec sa version future nous offre de drôle d'échanges. Je pense que ce nouveau run va enfin nous offrir une histoire digne des X-mens.
Sans doute le meilleur premier tome de la collection « Marvel Now ! » 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Presence
  19 février 2015
L'histoire se déroule juste après Avengers versus X-Men. Il n'est pas besoin d'avoir lu AvX Conséquences pour comprendre les enjeux. Ce tome regroupe les épisodes 1 à 5 de la série débutée fin 2012. Ces épisodes sont réalisés par Brian Michael Bendis (scénariste), Stuart Immonen (dessins), Wade von Grawbdger (encrage) et Marte Gracia (mise en couleurs).
Dans l'école Jean Grey pour surdoués, Hank McCoy (Beast) souffre d'une maladie qu'il craint être létale. En Australie, le gène de la mutation se déclenche chez Eva Bell. le résultat étant spectaculaire, Cyclops (Scott Summers), Magneto (Max Eisenhardt) et Emma Frost interviennent pour la prendre en charge. Lorsqu'un autre nouveau mutant se manifeste dans le Michigan, ils interviennent à nouveau sous les caméras de la télévision et au milieu de destructions. Scott Summers lance un appel passionné à tous les mutants pour réclamer leur droit à la liberté et à l'égalité. En visionnant cette intervention, Ororo Munroe (Storm) et Hank McCoy sont persuadés que la prise de position de Summers (de nature révolutionnaire : les mutants doivent se battre pour obtenir une place dans la société) conduira inéluctablement à une guerre fratricide entre mutants. Peu de temps après, les 5 X-Men originaux (Hank McCoy, Scott Summers, Jean Grey, Bobby Drake et Warren Worthington) sont transportés à l'époque actuelle pour se confronter aux individus qu'ils sont devenus des années plus tard.
Comme le montre la couverture le concept de base de cette nouvelle série des X-Men est d'amener les X-Men originaux dans le présent, à une époque où ils ont encore leur costume noir et jaune, et où Jean Grey n'a pas encore développé ses capacités télépathiques (en gros pendant l'épisode 8 d'Uncanny X-Men de novembre 1964). Il serait injuste de réduire ce premier tome à ce seul dispositif narratif. Après avoir passé 9 ans à la tête des séries Avengers (de 2004 à 2012), Brian Michael Bendis profite d'AvX pour changer et s'installer à la tête des séries X-Men (celle-ci et "Uncanny X-Men"). L'enjeu est de taille : Bendis est-il encore capable d'écrire des histoires de superhéros intéressantes ? Pourra-t-il redonner de la cohérence aux innombrables séries X-Men et ramener les mutants dans les meilleures ventes ?
Premier constat : ces épisodes se lisent tout seul, d'une traite. Même le lecteur blasé s'interroge sur la manière dont Bendis s'y prend pour déplacer les tous premiers X-Men dans le temps (avec une confiance toute limitée parce que les histoires de voyage dans le temps à la sauce Bendis, c'est expéditif et nébuleux). Bonne surprise, au bout de quelques pages, les personnages ont pris le dessus, et cette accroche intrigante passe au second plan. Autre bonne surprise : Bendis ne délaie pas la sauce et 3 des X-Men originels rencontrent leur contrepartie contemporaine dans ce tome (Bobby face à lui-même vaut le déplacement). Troisième constat : le maître mot est effectivement "consistance", et non pas décompression. En 5 épisodes, Bendis s'assure d'avoir posé les bases de la série, au travers de beaucoup d'éléments et d'informations, et d'encore plus de personnages. Il lui faut placer l'école Jean Grey et son personnel (la partie Wolverine & X-Men), l'équipe de X-Men originels, l'équipe de Scott Summers, et introduire 3 nouveaux mutants (Eva Bell, Christopher Muse, Benjamin Deeds). Il le fait avec un art consommé du dialogue qui permet d'insuffler un minimum de personnalité dans chaque personnage, et même nettement plus pour la majeure partie. Il trouve le point d'équilibre entre la dramatisation des événements et une forme d'humour léger qui évite au récit de sombrer dans la tragédie emphatique et pesante. Quatrième constat : au fil des pages, le lecteur a le plaisir de voir que Bendis s'est fortement investi dans cette première histoire. Cela apparaît à la fois dans le foisonnement de détails et la densité de l'intrigue : Logan donnant un cours aux élèves de l'école Jean Grey sur la stratégie à adopter quand on est attaqué par un maître ninja, les conséquences différées du passage de la force Phénix sur Terre, etc. Cela va de l'anecdotique (un conducteur de convoi incapable de se sortir de la tête, la chanson "Roadhouse blues" des Doors, sur Morrison Hotel), au plus essentiel presque philosophique (la distance qui sépare la conviction théorique de la nécessité de coexister avec les mutants, et la tolérance gênante dans la réalité).
En grattant un peu il est possible de trouver quelques défauts à cette histoire. Bendis saura-t-il vraiment expliquer comment les X-Men originels peuvent exister plusieurs années après sans que cela ne modifie tout ? Avoir fixé l'âge d'Hank McCoy originel à 12 ans ôte toute crédibilité à ce personnage, d'autant que Bendis ne le fait pas se comporter comme un enfant de 12 ans. le récit est plus ou moins accessible à de nouveaux lecteurs surtout quand Jean Grey découvre dans un flash visuel (sur une double page) ce qui lui est arrivé depuis (et d'ailleurs comment le personnage dans l'esprit duquel elle lit tout ça peut-il se souvenir de moments auxquels il n'a pas assisté ?). Mais il s'agit de détails qui sont vite oubliés avec le réel plaisir de lecture, renforcé par des dessins tout aussi efficaces et agréables que le scénario.
Dès les premières pages, il est visible que Immonen a eu le temps (et l'envie) de réaliser des pages et des cases qui ne se limitent pas au minimum syndical. Afin de donner plus d'ampleur aux actions, il recourt régulièrement à des cases s'étendant sur 2 pages en vis-à-vis et il adapte sa mise en page à chaque séquence : de la pleine page pour une action spectaculaire, à 7 cases dans une page avec une mise en scène adéquate pour des dialogues. Il détaille les décors lorsque cela s'avère nécessaire : le bureau de la directrice de l'école Jena Grey, le bureau du directeur de l'école pour surdoués (celui de Charles Xavier, dans le passé, magnifique tapis), le bazar dans le laboratoire d'Hank McCoy, la double page consacrée à la vue d'extérieur de l'école Jean Grey, la base souterraine de l'équipe de Cyclops, etc. Il sait aussi oublier les décors lorsque la case est déjà surpeuplée du fait du nombre de personnages. le lecteur passe donc de page en page en découvrant de nouvelles dispositions, de nouveaux visuels tous intéressants, tous lisibles malgré la densité d'informations. Et Immonen dessine une Jean Grey au pouvoir de séduction incommensurable, sans jouer sur ses attributs sexuels. le lecteur un peu âgé pourra même se sentir un peu coupable de succomber au charme naturel d'une jeune femme aussi jeune (pas sûr qu'elle ait atteint ses 18 ans, sûr du contraire même. Mince c'est punissable par la loi !).
Malgré toutes les réticences légitimes que le lecteur peut avoir devant un dispositif qui sent l'artifice à plein nez et une énième relance d'une série dont la pérennité est plus que sujette à caution, il est indéniable que la lecture de ce tome est très divertissante, que les personnages sont très attachants, que la situation est pleine de suspense et qu'il tarde de découvrir la suite. Bendis & Immonen ont atteint leur objectif : raconter une bonne histoire des X-Men, et c'est déjà beaucoup. L'histoire continue dans All New X-Men T02 (épisodes 6 à 10).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fairy-man
  04 juillet 2014
L'histoire commence après les évènements de AVX (Avengers Vs X-men). Après la mort du professeur Charles Xavier et l'apparition de nouveaux mutants à travers le monde, Scott Summers (Cyclope) fonde le nouvelle institut pour mutant Charles Xavier, un nom peut convenable puisqu'il est le responsable de la mort de ce dernier. de leur côté, les X-men on fondé l'école d'enseignement supérieur Jean Grey dirigé par Wolverine et Tornade. Hank Mccoy (le Fauve) tante de changer les choses en faisant venir la première équipe des X-men depuis le passé pour que Scott soit confronté à son Lui passé. Peut être alors, qu'il se rendra compte du monstre qu'il est devenu.
Voilà un scénario des plus complexe au premier abord, des X-men du présent confronter à ceux du passé. Des nouveaux mutants qui apparaissent partout à travers le monde. Voilà ce dont est capable l'esprit de Brian M. Bendis, un scénario digne d'intérêt et accessible à tous pour peut qu'on lise le résumé des récents évènements. (Pour ma part, je n'ai toujours pas lu AVX et je n'ai pas pour autant été perdu pour la lecture de All New X-men).
L'histoire est clair, bien mener, limpide même. Bourré de bonne idée surtout pour les amoureux de la vieille époque. Mêlé du neuf avec du vieux, un pari risqué mais qui paye. de plus, cette histoire s'accorde parfaitement avec le thème du dernier film des X-men (Day of Futur Past). Pour les nouveaux venues sur la saga cela reste très bien, beaucoup de personnages et beaucoup de doublons du coup, avec les versions jeunes et vieilles bien souvent d'un même héros.
Les dialogues sont eux aussi très fluides et réfléchis, un plus, non, une chose indispensables avec un tel scénario.
Le dessin est assuré d'un bout à l'autre par le Canadien Stuart Immonen qui est devenu un de mes dessinateur préférer avec cette album.
Son trait réaliste, et un peut cartonne sur les bords convient parfaitement au nouveaux X-men, on se régale les yeux à chaque page. Des personnages jusqu'aux décors, en passant par les scènes d'action et de discutions tout est beaux. Je rajoute que l'encrage gérer par Wade von Grawbadger et Craig Yeung est génial tout comme les couleurs de Marte Gracia et Jason Keith qui donnent véritablement de l'impact et de la profondeurs au dessin.
Je terminerais par l'édition, en tant normal il n'est pas nécessaire de consacrer toute une parti d'une chronique sur le format, le papier, la couverture utilisé mais là je tenais à dire ma joie et ma frustration aussi de découvrir les nouveaux albums de Panini.
Ils auront beau dire qu'il ne s'agit pas d'une copie de ce que fait Urban Comics, force est de constater qu'il fallait bien s'adapter à la demande des lecteur qui on vue en Urban, Delcourt, Milady, et Glénat de nouveaux album plus propres et plus beau à ranger dans leur bibliothèque. Donc chapeau à Panini pour avoir ENFIN sût faire de même. Cependant, il est facheux de constater que si l'extérieur est bien, l'intérieur n'est toujours pas au top. Ou sont les chapitres ? Un tel album avec un tel dessin et un tel scénario ne méritait-il pas un "chapitrage" ? Dans le monde des comics, on suit sa série préférer tout les mois, chaque numéro fait approximativement 20 pages et là on se retrouve avec truc qui compile 5 numéros sans début et fin d'épisode, ce qui fait que l'on s'essouffle, que l'on ne sais pas ou s'arrêté, on tourne un page après l'autre sans savoir a partir de quand le suspense est à son comble. C'est vraiment énervant à la longue. A croire que c'était trop dure de mettre une page blanche entre chaque numéro avec écrit dessus numéro #1, numéro #2...
Conclusion : c'est un super album contenant du bon comics que nous avons là. A une époque ou les super héros ont le vent en poupe mais ou il faut redoublé d'ingéniosité et d'idées pour satisfaire les fans, les All New X-men répondent à cet demande, merci au auteur et à Panini qui nous a "presque" entièrement écouté (vous êtes sur la bonne voie).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ubikson
  27 mars 2016
Bon, il est temps de refaire un topo.
2012 : Après House of M, après Civil War, après Avengers Vs X-Men, le monde des comics a bien changé. Et notamment le personnage de Cyclope.
Ex-chef des X-Men, celui qui fut pendant presque 40 le héros lisse et leader naturel quasiment sans tâches et sans failles, en a pris plein la figure ces 10 dernières années. Il a fusionné avec Apocalypse, il a trompé sa femme avec Emma Frost, épouse qui meurt d'ailleurs (encore) dans ses bras, pas étonnant que son caractère change un chouia pour devenir un tantinet plus sombre, plus violent... pour aller jusqu'à causer la mort de son mentor, Charles Xavier.
Donc, exit le boy-scout. Nous avons affaire ici à un nouveau Cyclope, sauvage, sinistre, sombre, vindicatif, qui s'échappe de prison, rejoint Magneto et Emma Frost pour lancer une Révolution Mutante et prendre le pouvoir une bonne fois pour toutes.
Un personnage, donc, aux antipodes du jeune homme plein de doutes et n'osant jamais un mot plus haut que l'autre, attendant sans cesse les ordres de Xavier.
Et c'est donc le constat de base d'un Beast moribond, et d'un Iceberg toujours aussi juvénile. Que penserait le jeune Cyclope des débuts, s'il rencontrait aujourd'hui le Cyclope actuel ?
Mourant, le Fauve/Beast décide de retourner dans le passé chercher les premiers X-Men pour les confronter au Cyclope révolutionnaire.
Et ce petit pied de nez, qui aurait tout à fait eu sa place dans la série "What if... ?" va s'avérer permanent, quand les jeunes X-Men, propulsés en 2012, vont refuser de rentrer à leur époque pour tenter de changer leur futur, mais plutôt essayer de le modifier aujourd'hui.
All New X-Men est donc un concept à part. Alors qu'on se bagarre sans cesse avec la sacro-sainte continuité, voici que Stuart Immonen vient mettre un grand coup de pied dedans, en exfiltrant les jeunes X-Men de cette même continuité, faisant fi de tous les paradoxes temporels et de toute logique. On s'en fiche, on est dans un comic.
On fait ce qu'on veut.
Donc, on lit, et on profite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
BDGest   16 mai 2014
Au final, même s’il faudra bien entendu voir ce que Bendis fera de toutes ces bonnes idées, ce premier tome de mise en place, exercice si délicat, est bien construit et alléchant.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   05 mars 2014
Toutefois, je vous conseille cette lecture car Bendis se fait un peu plus sobre qu'à son habitude, malgré ces scènes de dialogues jusqu'à plus soif... !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
garrytopper9garrytopper9   07 février 2015
- C’est quoi cet endroit ?
- C’était l’arme X, là où l’homme a torturé le mutant pour le première fois, là ou ils ont créé Wolverine.
- Et on va habiter là ?
- C’est le dernier endroit où on nous cherchera.
Commenter  J’apprécie          150
Lire un extrait
Videos de Brian Michael Bendis (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Brian Michael Bendis
Vidéo de Brian Michael Bendis
autres livres classés : comicsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La saga Spider-Men

Combien de "Spider-Men" se rencontrent dans cette mini-série ?

2
3
4
5

8 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Spider-Man (V3), Hors-Série N°1 : Spider-Men de Brian Michael BendisCréer un quiz sur ce livre