AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1094173215
Éditeur : Heron Argent (10/05/2016)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Entre l’écume et les abysses reposent les morts d’Ékysse.
L’histoire se déroule sur la planète Thétys, un monde aquatique en cours de colonisation par les humains.

Huit ans plus tôt, Istalle a échappé de justesse à la mort durant la Catastrophe qui détruisit Ékysse, une ville sous-marine des profondeurs. Adulte, elle revient sur les lieux pour défendre la mémoire de son père,accusé de l'anéantissement de la cité.

C'est alors qu'e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Kloliane
  14 août 2016
Après un prologue qui nous explique la situation de la Terre et les raisons qui ont poussé l'humanité à coloniser de nouvelles planètes, nous suivons la jeune Istalle et sa mère qui partent vivre sous la première ville aquatique protégée d'un dôme, Ékysse. Malheureusement, un terrible événement va survenir et son père en sera considéré comme le principal responsable. Des années plus tard, Istalle a l'opportunité de retourner sur les lieux du drame pour connaître la vérité. Marquée par cette tragédie comme les autres survivants d'Ékysse, cette quête saura-t-elle lui être salutaire ou néfaste ?
J'apprécie beaucoup quand un auteur crée un nouvel univers dont les images émergent dans notre imaginaire au fil des pages. Et ce fut le cas pour ce roman. Mêlant agréablement Science-Fiction et Enquête, j'ai suivi chaque pas d'Istalle pour comprendre ce qu'il est advenu de son père et la raison de la catastrophe. Mais dans les profondeurs de l'océan, elle va croiser d'étranges créatures: les dauphins d'Ekysse (espèce proche de nos dauphins, composés de nombreux filaments.). Ils ne semblent interagir qu'avec les survivants. Pourquoi ? Savent-ils quelque chose ? Et je vais m'arrêter là, par peur de vous spoiler des éléments importants.
Lors de ma lecture, je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer la ville d'Ekysse tel un mélange de la Citadelle de Mass Effect et d'Atlantis de la série « Stargate Atlantis ». Oui, mon esprit fait de drôle de mélange, mais franchement ça aurait été superbe de voir cela ! D'ailleurs, en vous parlant de la série, je voyais un peu les effets du contact avec les dauphins, comme ceux des baleines sur la cité d'Atlantis. Et il est clair que ce n'est guère agréable! Autre point positif de ce nouvel univers que nous découvrons dans ce roman, c'est sa part proche de notre réalité. Bien que les conditions météorologiques divergent, que les transports soient évolués (le téléporte) et la faune et la flore soient différentes de la Terre, ils sont d'un certain côté, proche de nous: aucun accessoire n'est nécessaire pour respirer l'air, présence d'hôtels et de restaurants, possibilité de voyager en bus… Bref ! Une vie presque semblable à la nôtre.
Petit Bonus, nous avons une carte au début du roman permettant ainsi de mieux visualiser l'environnement.
En ce qui concerne le personnage d'Istalle, j'ai apprécié cette héroïne qui est encore « torturée » par le drame qui a frappé sa famille et les autres habitants d'Ékysse. Bien que dans la première partie du roman, je comprenais ses sentiments et ses décisions, dès son arrivée à Thétys, j'étais quelque peu déroutée par son comportement à certains moments. Prise entre son envie de réhabiliter son père ou de vivre enfin sa vie, je ne comprenais pas ses longues hésitations qui affectaient son moral. Mais lorsque vous terminez l'histoire et que tout prend un sens, gardant encore une part de mystère, vous aurez grande envie de savoir beaucoup plus sur le lien entre Istalle et ces dauphins.
Le style de l'auteur est plaisant et arrive facilement à nous emporter loin de notre réalité pour une autre planète. À part quelques petites longueurs sur le développement de l'intrigue, on s'intéresse très vite aux nombreux mystères qui entourent Ékysse et ses « dauphins ». En ce qui concerne la romance qui ne monopolise pas toute l'attention de l'héroïne (merci !), elle joue un rôle essentiel pour la suite des événements. Et enfin, quant aux personnages, ceux qui ont connu l'ancienne Ékysse dont Istalle, je vais vous les présenter ainsi pour attiser votre curiosité: un échiquier, des pions, une stratégie pour tous les faire tomber. Par qui ? Et pourquoi ?
À vous de découvrir !
Conclusion:
Premier tome d'une série, « La cité des Abysses » met en place les personnages et le point de départ de l'intrigue. Une histoire bien intéressante où l'auteur mêle avec justesse attraction et danger. Certes, quelques petites longueurs sont présentes, mais si vous arrivez à dépasser cela, vous saurez vite happer par les mystères qui entourent Ékysse. Pour ma part, ce que je vais surtout retenir, c'est l'agréable plaisir de découvrir un nouvel univers et de pouvoir imaginer si l'Homme répéterait ou non, les mêmes erreurs que sur la Terre et si ces « nouveaux territoires » lui seraient hostiles ou non.
Pour les amateurs de nouvelles planètes et d'une faune et flore pleines de mystères, ce roman saura vous charmer !
Lien : https://klolianebooks.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Aliybooks
  10 octobre 2016
Je remercie les éditions le Héron d'Argent pour leur confiance et cet envoi.
Pour commencer, je suis obligée de dire quelques mots par rapport à la couverture. Elle est vraiment sublime et tellement représentatif de ce qui nous attend comme aventure durant notre lecture. J'ai très rarement de coup de coeur pour les illustrations, mais celle-ci est l'exception.
D'ailleurs, chaque début de chapitre est illustré. Tout est là pour nous faire rentrer dans l'univers de l'auteur et surtout nous faire voyager. Je tiens donc a souligner le talent de l'illustratrice et surtout lui tirer mon chapeau.
Nous suivons Istalle qui, huit ans plus tôt, âgé alors d'une dizaine d'année, a échappé de justesse à la mort durant la catastrophe qui a détruit Ékysse, une ville sous-marine. Bien décidée à découvrir qui est le véritable coupable et ainsi défendre son père accusé à tort de l'anéantissement de la cité, la jeune femme retourne sur les lieux du drame. Elle fera alors la connaissance de créatures étrangement ressemblantes aux dauphins et qui pourrait bien se révéler utile dans ses recherches.
Dès le prologue, nous sommes plongé dans l'univers d'Ékysse qui s'avère être très riche et surtout très bien décrit. Cette cité étant sous l'eau nous réserve énormément de surprises et surtout de nouvelles créatures marine et des espèces encore inconnues dans les océans terriens.
Dans un premier temps, nous suivons l'arrivée d'Istalle, lorsqu'elle était encore enfant dans ce nouvel endroit et ce jusqu'à la catastrophe. Les descriptions sont parfaites ce qui nous permet, avec une facilité déconcertante, de s'imaginer cette ville et surtout de rêver. L'auteure a réussi à retranscrire tout un univers et sans la moindre fausse note.
Notre lecture est rythmée entre le récit de la catastrophe, la reconstruction d'Istalle après ce malheur, ses études, son adolescence et pour finir, son retour sur les lieux du drame. Évidemment, vivre un tel événement n'est pas sans conséquence. L'évolution de la jeune femme ou encore celle de sa mère est très fine, avec un excellent côté psychologique. L'auteure nous amène à voir les différentes réactions qu'un individu peut avoir après un tel scénarios. Rien n'est tout blanc ni tout noir.
Une fois le contexte mit en place, l'intrigue et le suspens deviennent de plus en plus haletant. On mène aussi une petite investigation aux côtés de notre héroïne, on se met à soupçonner tout le monde et n'importe qui et même ceux que l'on suspecterait le moins. Toutefois, même si l'enquête nous tient en haleine, certains passages traînaient parfois en longueur.
Istalle est une jeune femme au caractère bien trempée et possède un véritable tempérament de feu. Quand elle a une idée en tête, elle est prête à tout pour parvenir à ses fins. J'ai eu, parfois, un peu de mal à la suivre et à comprendre tous ces choix, mais sa détermination fait d'elle un personnage que j'apprécie grandement
Pour ce qui est des deux personnages masculins principaux, je ne sais pas sur quel pied danser. Que ce soit pour l'un, comme pour l'autre. Tyde, est très protecteur envers Istalle, ce qui est compréhensible en soit, mais peut-être un peu trop. Son obsession pour la jeune femme me met mal à l'aise et m'inspire de la méfiance. Quant à Mæror, j'ai eu énormément de mal à le cerner et à l'apprécier sur le début, puis plus l'histoire avançait, plus je l'appréciais. Seulement, si j'ai bien appris une chose dans ce premier tome, c'est qu'on ne peut pas se fier à qui que ce soit. Chaque personnage à son lot de mystère…
La plume d'Ariane Bricard est vraiment addictive malgré un manque de fluidité dans certains des chapitres. Simple et efficace, l'écriture nous transporte loin, dans un autre univers.
Pour conclure, ce premier tome du Cycle d'Ékysse est une très belle découverte et une lecture agréable. En tournant la dernière page, une multitude de questions se bousculent et j'attends avec impatience ce second tome !
Lien : http://aliybooks.weebly.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mangesonge
  20 avril 2017
Des secrets se cachent sous la surface: celle de l'océan, celle des souvenirs, celle des sentiments…
Au carrefour de plusieurs genres, La Cité des Abysses et d'abord un roman de science-fiction. Sur ce plan, il rappelle les plumes classiques, entre Vance et Van Vogt, qui avaient coutume de nous emmener à la découverte de planètes lointaines. Comme eux, l'auteure sait évoquer le dépaysement des astres inconnus et le frémissement des pionniers. On se plaît à découvrir aux côtés des personnages ce monde neuf et bien dessiné: la faune, la flore, et même les phénomènes météo, tout sur Thétys est pensé par l'auteur, tant et si bien qu'on a l'impression de s'immerger dans un environnement bien réel.
Le livre est aussi un thriller, puisqu'il est structuré comme une enquête. Qui est vraiment responsable d'une catastrophe qui a endeuillé Thétys? C'est la question que cherche à élucider Istalle. Ses investigations génèrent du suspense et tiennent le lecteur en haleine, même si la nature mélancolique du personnage baigne le récit dans une certaine langueur: la jeune femme souhaite-t-elle vraiment obtenir les réponses qu'elle dit rechercher? En proie à une crise existentielle, elle déploie autant d'efforts à enquêter qu'à s'interdire de le faire.
Au coeur du récit se cache encore un autre genre: la romance. Notre héroïne se retrouve entre un amour qui s'en va et un amour qui vient. Tout cela est décrit avec délicatesse et cette histoire ne submerge jamais le récit, mais au contraire, sert les enjeux du roman et contribue à donner de l'épaisseur aux personnages.
Le style de l'auteure est fluide, élégant, ponctué de dialogues nombreux et dynamiques, avec un goût du mot juste et des descriptions vivantes. On se prend au jeu et on tourne les pages en ayant très envie de découvrir la suite.
Au chapitre des points faibles, on peut citer quelques personnages secondaires vite esquissés qui ne servent pas vraiment l'intrigue. Au début du roman, quelques dialogues d'exposition ne sont pas toujours convaincants. Rien de tout cela, cependant, n'entame le plaisir du lecteur.
Bénéficiant, dans sa version papier, d'un superbe travail d'édition, La Cité des Abysses est un roman prenant et original, dont les dernières pages ouvrent de nouvelles portes qui donnent envie de découvrir la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Coraline2205
  11 décembre 2017
La Cité des Abysses, premier tome du Cycle d'Ékysse, d'Ariane Bricard est une de mes trouvailles sur le Salon du livre de Bondues en mars dernier. Dans « le feu de l'action », on ne peut jamais vraiment savoir ce que l'on a trouvé – coup de coeur ou grosse déception – puisqu'on n'a en général d'autre avis sur le livre que celui qui nous est donné par l'auteur ou l'éditeur qui nous le vend. C'est entourée de cette incertitude que j'ai commencé ma lecture, et ai été frappée de plein fouet par ce roman qui ne manque pas de qualités.
Pour dire vrai, c'est plutôt le livre qui m'a trouvée. Pendant que je faisais un tour du salon, j'ai été « hameçonnée » par Ariane Bricard, présente sur le stand des éditions du Héron d'argent. En général, c'est une démarche qui me rebute et me donne un peu envie de fuir. Mais cette fois, j'ai pris le temps d'écouter ce qu'elle avait à me dire. La couverture envoutante m'a attirée. L'intérieur du livre, sobre, agréable et efficace avec sa police soignée, ses lettrines féériques et ses jolies illustrations, m'a séduite. Les mots de l'auteur ont achevé de me convaincre. J'ai donc décidé, à mon tour, d'entreprendre le voyage vers Thétys et d'explorer les profondeurs d'Ékysse.
Cette dernière, une cité sous-marine révolutionnaire, a été frappée par une terrible Catastrophe qui a tout ravagé sur son passage et anéanti tout le monde. Istalle, l'une des rares survivantes, doit donc continuer d'avancer malgré le souvenir de ce drame qui n'en finit pas de la hanter. le livre nous offre alors des passages poignants sur le sentiment d'un passé qui nous échappe et sur le fait d'affronter le traumatisme vécu. Mais Istalle doit également vivre avec le fardeau de voir son père disparu accusé d'avoir provoqué la Catastrophe. Convaincue de son innocence, elle se lance corps et âme dans une quête de la vérité. Des hypothèses – ou parfois seulement des bribes – sur ce qu'il s'est réellement passé se multiplient, toutes plus folles les unes que les autres. La confusion qui entoure ces dernières retient par ailleurs toute notre attention et nous tient en haleine. On n'a plus qu'une hâte : connaître le fin mot de toute cette histoire.
Lire la suite sur : https://lesmarquespagedunecroqueusedelivres.wordpress.com/2017/12/11/le-cycle-dekysse-t-1-la-cite-des-abysses-ariane-bricard/
Lien : https://lesmarquespagedunecr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Alfr
  10 mars 2018
L'histoire se déroule sur la planète Thétys, un monde aquatique en cours de colonisation par les humains. Ces derniers ont construit une véritable cité, un dôme à 200 mètres de profondeur, où l'horizon prend des airs d'aquarium. Cependant, le dôme explose, l'erreur est humaine oui mais encore faut-il trouver le responsable de plus de 600 morts... Huit ans après la catastrophe, une jeune rescapé revient sur les lieux et entreprend une véritable enquête sous marine pour retrouver le coupable. le style est parfois niant niant, j'ai parfois pesté mais cela ne m'a empêché de le lire très vite et d'apprécier la fin. Alors peut-être que le tome 2 peut valoir le détour ! En prime les collections du héron d'argent sont vraiment magnifiques !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MangesongeMangesonge   25 avril 2017
Le corps d'Orhi était confortablement installé dans un fauteuil, devant un mur lisse et vide mais tout cela lui importait peu. En un instant, l'obscurité chassa ce décor austère, puis il sentit battre dans sa poitrine un cœur qui était le sien et qu'il ne reconnaissait pourtant pas.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : mystèreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1601 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre