AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782259002868
218 pages
Omnibus (01/12/1987)
3.38/5   4 notes
Résumé :

Boris Corentin se figea. Ce qu’il voyait dépassait tout ce qu’il aurait pu imaginer. Le comble du raffinement dans le vice. Jamais encore, dans sa carrière de flic de la Mondaine, il était tombé sur une telle abomination.

Et la fille qui gisait là ? s’offrant à lui, c’était Brigitte, la filleule de Brichot…

Source : Plon
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
rulhe
  06 avril 2017
Boris Corentin et aimé brichot sont flics a la brigade mondaine et habitué au affaires les plus
sensibles,mais cette fois-ci
ils vont devoir s,envolé pour le Maroc a la recherche de la nièce de brichot.tombée dans les griffes de proxénètes.
ils auront fort à faire entrer flics véreux et notables corrompu .
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   12 septembre 2016
Automatiquement, les hippies avaient amené avec eux à Essaouira leur lot habituel de parasites. Trafiquants, revendeurs. Et spécialistes de « l’or rouge ». À savoir, le trafic du sang. Le formidable réseau mondial qui consiste à acheter le sang de ceux qui n’ont rien d’autre à offrir. Les miséreux de l’Inde ou de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud. Et les drogués. Il y a un tel manque de sang et de plasma dans les hôpitaux du monde entier que les laboratoires et les banques du sang se sont organisés. Ils payent des démarcheurs pour les fournir. Une affaire florissante pour ces derniers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rulherulhe   07 avril 2017
on n'y arrivera jamais dit Corentin las.
- mais si.vous n'avez qu'à
commencer par un maillon
de la chaîne.n,importe lequel.tout s,éclairera vite.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   08 septembre 2016
La vie était très bon marché. Il suffisait d’aimer le poisson, les huîtres, la langouste ou le homard. Essaouira, c’est la pêche. Même le homard y est pour rien sur le port, à la criée, au retour des bateaux. Quant au logement, la médina et la casbah sont remplies de maisons à louer pour une bouchée de pain. Très belles avec leurs portes ouvragées, leurs dédales d’escaliers et de niveaux différents. Rien à envier en matière de pittoresque et de goût aux vieilles maisons de La Ponche à Saint-Tropez. Avec cet avantage supplémentaire de n’être pas encore à la mode. Et donc, ni frelaté ni cher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 septembre 2016
Cette grande fille à la fois mince et solide aux hanches et à la poitrine larges, front bombé, sourcils dessinés en arc, bouche charnue, yeux marron clair à la limite du jaune, était de la race aventureuse. Evident au premier regard. Il l’avait entraînée dans la cave où avec quelques copains il s’exerçait à la guitare et à la flûte indienne. Il lui avait fait découvrir l’amour. Elle était en terminale au CES. Précoce. Elle n’avait pas encore dix-huit ans. Excellente élève, bûcheuse. Mais elle l’avait rencontré. L’amour, le haschich, tout de suite. Une autre éducation, enivrante celle-là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 septembre 2016
Ce que serait demain, elle commençait à s’en moquer. Elle verrait bien. Inch Allah, comme on disait ici… Pour l’instant, elle avait un amant puissant et riche qui signait pour sa nouvelle garde-robe un chèque dont elle imaginait sans mal l’importance. Sûrement, ce soir, elle descendrait dîner au restaurant dans une tenue qui ferait se retourner les hommes. Quoi de plus agréable comme perspective ? Quand on sait en plus qu’après, il y aurait, entre ses bras, le torse noueux et chaud d’un bel Allemand de quarante ans aux yeux noirs précis et avides…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2334 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre