AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B001CEV3FO
Éditeur : Stock (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  18 août 2016
Si il fallait choisir une de ses pièces pour rendre justice au dramaturge que fut Eugène Brieux, sans nul doute faudrait-il extirper d'une étagère un peu oubliée ce terrible morceau de scène que sont "Les avariés".
Cette pièce de théâtre en trois acte fut répétée au Théâtre Antoine en novembre 1901 avant d'être interdite par la censure.
Et fut finalement représentée pour la première fois, en mars 1902, à Liège, sur la scène du Théâtre du Gymnase ...
Georges Dupont est un jeune homme de bonne famille.
Il semblait promis à un bel avenir.
Son père, avant de mourir, avait exprimé le désir qu'il épouse Henriette, sa cousine dont la dot devait lui permettre d'acheter une belle et riche étude de notaire.
Mais lorsque le rideau se lève pour la première fois, le sol se dérobe sous ses pieds.
Le docteur l'enjoint de renoncer à son mariage.
Georges a contracté la syphilis.
Il est "l'avarié".
La pièce s'ouvre sur le terrible face à face entre un médecin soucieux de la contagion et un homme effrayé par la ruine et le scandale.
L'atmosphère de ce premier acte est lourde, pesante.
La tragédie se profile derrière la porte du cabinet, derrière le prochain mariage de Georges et d'Henriette.
Et lorsque le rideau, pour la seconde fois se relève, le drame s'est invité dans la famille de la pire des façons ...
Au troisième acte l'auteur découvre ses batteries.
Sa pièce est une "pièce à thèse".
Eugène Brieux fut peut-être le premier lanceur d'alerte.
Car il dénonce ici l'égoïsme et l'indifférence du monde politique qui ignore la syphillis, comme il ignore l'alcoolisme et la tuberculose.
Là est le crime d'Eugène Brieux qui fit interdire sa pièce.
Il pointe du doigt, il incrimine, il supplie, il met en demeure les représentants du peuple de la chambre des députés.
Il réclame un vrai programme politique, la création d'un ministère de la santé publique, la démolition des logements insalubres, un examen de santé prénuptial, l'interdiction des poisons alcooliques, la restriction du nombre des débits de boisson ...
"Les avariés" est un morceau de scène moderne et ambitieux, tant dans sa forme que dans son propos.
La pièce, dure et parfois cruelle, n'est pas à glisser entre de pauvres mains trop sensibles.
Mais lorsque le rideau, pour la dernière fois retombe, c'est sur une note d'espoir :
"La syphilis est une impérieuse personne qui ne veut pas qu'on méconnaisse sa puissance.
Elle est terrible pour qui la croit insignifiante et bénigne pour qui sait combien elle est dangereuse ..."

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
gillgill   18 août 2016
Scène première
- le régisseur -
- Mesdames et messieurs,
L'auteur et le directeur ont l'honneur de vous prévenir que cette pièce a pour sujet l'étude de la syphilis dans ses rapports avec le mariage.
Elle ne contient aucun sujet de scandale, aucun spectacle répugnant, aucun mot obscène, et elle peut être entendue par tout le monde, si l'on croit que les femmes n'ont pas absolument besoin d'être sottes ou ignorantes pour être vertueuses.
Rideau ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
gillgill   18 août 2016
- Je n'ai jamais eu de maladie honteuse, moi !
- Ce n'est pas cela que je vous demande. Je vous demande si vous ne vous êtes jamais exposé à en avoir une. Vous vous y êtes exposé ! ...
Alors ce n'est pas de la vertu que vous avez eue, monsieur ... c'est de la chance.
Et c'est une des choses qui m'irritent le plus, ce terme de "maladie honteuse" que vous venez d'employer.
Comme toutes les autres maladies, celle-là est une de nos misères et il n'y a jamais de honte à être malheureux ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gillgill   15 août 2016
Le cabinet du docteur. Décor posé en angle.
A droite, un grand vitrail, représentant un sujet religieux et tenant presque tout le panneau.
Devant, sur des colonnes, des bronzes et des marbres.
Parallèlement, un très long et très large bureau Louis XIV chargé de papiers et de statuettes.
Entre le bureau et le vitrail, le fauteuil du docteur.
De l'autre côté, un second fauteuil, presque face à la rampe - un tabouret.
A gauche, premier plan, porte d'entrée qui, ouverte, laisse voir une galerie ornée de tapisseries, de statues et de tableaux.
Plus loin, une grande vitrine bibliothèque.
Au-dessus, trois toiles représentant Wallace, Dupuytren et Ricord.
Des bustes de médecins célèbres.
Une petite table et deux chaises.
Au fond, une petite porte.
Le cabinet, somptueux, est littéralement encombré d'objets d'art ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gillgill   18 août 2016
A monsieur le professeur A. Fournier, membre de l'Académie de Médecine
Monsieur,
Je vous demande la permission de vous dédier cette pièce.
La plupart des idées qu'elle cherche à vulgariser sont les vôtres.
Je pense, avec vous, que la syphilis perdra considérablement de sa gravité lorsqu'on osera parler ouvertement d'un mal qui n'est ni une honte, ni un châtiment et lorsque ceux qui en sont atteints, sachant quels malheurs ils peuvent propager, connaîtront mieux leurs devoirs envers les autres et envers eux-mêmes.
Croyez, Monsieur, à ma respectueuse sympathie.
Brieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : alcoolismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
469 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre