AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2820502407
Éditeur : Milady (27/05/2011)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 248 notes)
Résumé :
Anna et Charles viennent juste d'être enrôlés pour participer à un sommet et présenter la proposition très controversée de Bran : que les loups révèlent leur existence aux humains. Mais l'alpha le plus craint d'Europe s'acharne contre ce plan et il semblerait qu'il ne soit pas le seul. Quand Anna est attaquée par des vampires utilisant la magie de la meute, c'est à dire des pouvoirs que seuls des loups-garous devraient être capables d'utiliser, Charles et Anna vont ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
Sharon
  25 février 2015
J'ai eu envie, pour chroniquer ce livre, de prendre un autre angle que la traditionnelle exploration du loup garou et du vampire dans la littérature bit-lit, mais plutôt de parler du couple formé par Charles et par Anna, et des rapports qui se sont instaurés entre eux.
Anna est une louve-garou parce qu'elle a été métamorphosée par un loup complètement fou, trois ans plus tôt. Elle n'a pas choisi son destin, comme elle n'a pas choisi d'être pratiquement réduite en esclavage par la meute à laquelle elle appartenait – contre son gré. Dans d'autres séries mettant en scène des lycanthropes, il est présenté comme normal que la louve, du moins, celle qui est au plus bas de l'échelle, soit soumise aux caprices des autres loups, ou bien qu'elle cède à des pulsions irrépressibles et saute sur le moindre loup qui bouge. Rien de tout cela ici : toute relation doit être consentie et les loups semblent plutôt monogames.
Charles a sauvé Anna. Vous allez me dire : encore un cliché, la demoiselle en détresse n'a pu se sortir toute seule de la situation problématique où elle s'était trouvée bien malgré elle. Certes. Pourtant, dans la vie de tous les jours, nul n'en voudra à une personne kidnappée de n'avoir pu se libérer elle-même et d'avoir été secourue par la police, ni à une personne prisonnière des flammes d'avoir été sauvée par les pompiers.
Reste à savoir comment évoluent les relations entre Charles et Anna (oui, je reviens à mon point de départ). Anna est la compagne de Charles, parce qu'elle le veut bien, non parce qu'elle y est forcée. Elle a du mal à se remettre de ce qu'elle a vécu, à faire confiance à nouveau. Et oui, contrairement à d'autres héroïnes, elle se reconstruit peu à peu, elle n'est pas guérie du jour au lendemain de ce qu'elle a enduré. Charles l'aide de son mieux, et son but est louable : non rester son protecteur à vie, mais être celui qui lui permettra d'être à nouveau indépendante. Ils sont sur le bon chemin. Comme le dit Anna : Omega ne veut pas dire paillasson. Cela ne voulait pas dire faible.
Revenons maintenant à l'intrigue principale, un autre topo bien connue de ces séries : la révélations de l'existence des loups-garous aux yeux du monde. Ce n'est rien de dire que cela ne plait pas à tout le monde, c'est même le contraire, l'alpha français (ils sont vraiment casse-pieds, ces français, pour ne pas dire casse-pattes) ne voit pas cela d'un bon oeil. Il n'est pas n'importe qui, il est la Bête – vous savez, celle qui a sévi dans le Gévaudan, avant de se faire très discrète. Elle n'a pas l'intention qu'on l'empêcher de continuer à tuer tranquillement et discrètement. L'Alpha anglais, lui, est plus modéré. Il faut dire qu'il se prend pour le roi Arthur, il a donc d'autres loups à fouetter.
Et oui, ce second tome joue avec des mythes, en toute connaissance de cause, distinguant même plusieurs versions, et se gardant bien de trancher. Les faes, ici, ne sont pas vraiment pétries de gentillesses, comme il est de tradition dans la bit-lit. Mais, après tout, sont-elles si gentilles que cela, les fées, dans les contes ? Je pense à la marraine de Cendrillon, qui a bien tardé avant de la secourir, ou aux fées, du conte éponymes, qui ne laissent aucune chance de rédemption à la soeur aînée, Fanchon. Autant se débarrasser des apparences, et viser à l'essentiel.
Combat, trahison, retournement de situation, péril, Charles et Anna ont fort à faire dans ce second tome, pour lutter, pour se préserver, pour se secourir. Anna n'est ni une faible femme, ni une faible louve. Tant pis pour ceux qui ne l'ont pas compris. J'ai déjà commencé le tome 3.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Yumiko
  08 février 2012
J'aime cette saga un peu… beaucoup… passionnément… à la folie! Cette série est sublime et chaque tome confirme cette impression. Une fois de plus, l'auteur nous offre un récit qui s'étoffe à chaque page et qui devient plus profond, plus addictif :D Dès les premières lignes j'ai été emportée et j'ai eu de la peine à reposer le livre avant d'avoir lu la dernière ligne! Devoir attendre pour lire la suite était une vraie torture!
Charles est toujours aussi mignon et se montre toujours aussi prévenant avec sa femme et sa louve. Frère Loup et la louve s'entendent très bien et ne se posent pas de questions, mais Anna est toujours peureuse et sur la défensive quand il s'agit de sentiments et de relations intimes. Ils s'apprivoisent encore plus, se découvrent, apprennent à vivre ensemble. Parfois tout évolue bien, parfois ils commettent des erreurs et reculent de quelques pas, mais l'amour est toujours présent et ils finissent toujours par se retrouver.
Dans ce tome, leur relation sera d'ailleurs mise à rude épreuve car Anna se retrouve une fois de plus en danger, sans compter qu'elle pourrait bien être la seule à démêler une étrange affaire où vampires et faes côtoient les loups. En fait, tout part d'une décision de Bran: révéler l'existence des loups-garous. Avant de le faire, une réunion en présence des loups d'Europe va se dérouler pour essayer de négocier ce coming out et qu'ils acceptent cette idée. Alors qu'il devait s'y rendre, ce sont Anna et Charles qui vont finalement y aller… Et cela risque de changer beaucoup de plans.
Une fois de plus nous rencontrons d'autres loups, d'autres meutes, d'autres Alphas. Toutes ces personnalités et la hiérarchie qui sous-tend leurs relations est très bien pensée et très accrocheuse! Même la Bête du Gévaudan sera là. Une bête qui ne jure que par la violence et le sang et qui n'attend qu'un seul faux pas pour diriger toute l'Europe.
J'ai particulièrement apprécié les loups de Seattle et leur Alpha, Angus. J'aime sa façon d'être avec Anna et son attitude face à Charles. Il est trop mignon :) Sinon Bran est toujours là et je me délecte de toutes ses apparitions. L'histoire s'avère plus complexe que prévu et l'auteur réussit à nous étonner par ses rebondissements! Que de révélations inattendues!
Tout ce que je peux dire Madame Briggs, c'est que je vous adore! Vous pensez à tout en écrivant vos livres et chaque nouveau tome est un plaisir addictif. J'ai l'impression que les héros font partie intégrante de ma vie et je suis déjà en manque d'eux! J'ai hâte que les prochains tomes sortent et j'espère pouvoir plonger encore longtemps dans l'univers des loups d'Aspen Creek :)
Un énorme coup de coeur comme je les aime!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Melisende
  01 novembre 2011
Souvenez-vous, j'ai lu le tome précédent il y a quelques semaines en compagnie de Tsuki, et comme on ne change pas une équipe qui gagne, on a remis ça avec le second opus. J'en profite pour remercier à nouveau Sara qui est celle qui m'a offert ce titre et qui, depuis, n'a même pas réussi à le trouver pour elle !
Après ce second tome (troisième en fait, si on compte l'introduction avec le tome 0), je peux définitivement annoncer que je préfère l'autre cycle de Patricia Briggs : Mercy Thompson. Alpha & Omega reste une saga sympathique mais j'accroche moins. Peut-être ai-je également fait une sorte d'overdose avec la littérature du genre… S'il y a d'autres tomes je les lirai, évidemment, mais je n'en fais pas non plus une priorité.
Le point de départ de l'intrigue est le projet de Bran - le Marrock des Etats-Unis - de révéler au monde entier l'existence des loups-garous (les faes ayant fait leur coming-out 30 ans plus tôt). Avant de faire cette annonce, il doit réunir les loups-garous de la planète à Seattle, pour mener une petite réunion et connaître leur avis sur la question. C'est finalement son fils Charles accompagné de sa nouvelle compagne Anna, qui se rend sur place pour parlementer avec les autres représentants de l'espèce : Angus l'alpha du coin, Arthur l'anglais qui s'imagine être la réincarnation du grand Roi Arthur, les espagnols, les russes, les italiens et… Chastel, le dangereux loup-garou français plus connu sous le surnom de Bête du Gévaudan. Pour arbitrer la réunion, Bran a fait appel à une puissante fae qui se veut neutre : Dana. Evidemment, rien ne se passe comme prévu : Anna subit une tentative d'enlèvement par des vampires, la compagne d'un des loups se fait assassiner… bref, c'est le « merdier ». Au milieu de la tempête, Anna a toujours du mal à se laisser aller avec Charles qui lui, peine à contrôler son loup en présence de sa compagne !
J'avoue que j'ai eu un peu de mal à savoir où on allait. On suppute (que c'est moche ce mot…) que les problèmes sont liés à la future annonce souhaitée par Bran et pourtant, le sujet est vite relégué au second plan. Anna, inconnue de tous un mois plus tôt, devient la femme à abattre. Je veux bien qu'étant dorénavant la compagne de Charles, le célèbre fils du Marrock, elle ait fait un bon dans le hit parade et elle est qui plus est un omega… mais la pauvre, tout lui tombe dessus… un aimant à problèmes ! Mais évidemment, comme elle est un super omega, inutile de vous cacher qu'elle réussit tout haut la main (ou presque) ! Bien sûr, Patricia Briggs atténue un peu ce côté super héroïne en insistant sur le côté méfiant et plein de doutes d'Anna, mais quand même, ça reste un peu too much pour moi.
Si je peux reconnaître que l'auteure a eu de bonnes idées dans ce tome en insérant des légendes européennes dans le monde des loups-garous - ce qui est bien pensé -, je suis en revanche déçue par leur exploitation. L'histoire de la Bête du Gévaudan par exemple, était intéressant, surtout mise en lien avec l'univers lupin ; mais c'est à peine esquissé et bien vite oublié. C'est trop rapide, comme le dénouement d'ailleurs… deux pages et hop, le gros méchant est tué et tout rentre dans l'ordre on peut aller se coucher. Un peu décevant, quand même (surtout pour un livre qui compte plus de 300 pages…).
Comme je l'ai déjà signalé précédemment, j'ai un peu de mal avec les héros de ce cycle, Anna notamment. Je n'arrive pas à l'apprivoiser, la comprendre, avoir de l'empathie pour elle. C'est une héroïne sympathique, mais vraiment sans plus (contrairement à ma copine Mercy Thompson). Charles quant à lui, tient la place du beau ténébreux. Oui, je le concède, mais moi, il me fait plus flipper qu'autre chose ! Pourtant, comme Adam (alpha voisin de Mercy Thompson dans l‘autre cycle de Patricia Briggs), il a ce côté protecteur et attentionné qui peut faire craquer les lectrices… mais pour une fois, mon coeur d'artichaut n'est pas sensible au charme amérindien du loup, dommage ! Et je ne m'explique pas vraiment pourquoi… il y a une barrière que je n'arrive pas à franchir.
Les autres figures de ce tome sont nombreux, mais assez peu développées finalement ou en tout cas, elles n'ont pas eu de prise sur moi. Il y a du potentiel, c'est évident, mais il faut croire que je suis passée à côté.
Je ne sais pas si le traducteur a changé ou si j'étais simplement plus réveillée lors de cette lecture, mais j'ai eu moins de problèmes de compréhension qu'avec le tome précédent. le point de vue omniscient est peut-être mieux maitrisé, la traduction plus travaillée… je ne sais pas. Mais en tout cas, j'ai rarement confondu les personnages et c'est un soulagement parce que dans le tome précédent, les « il » qui pouvaient désigner n'importe quelle figure masculine d'une scène… Bof. Quand il s'agit d'une bagarre entre dix loups, je ne vous explique pas la galère pour comprendre qui fait/dit quoi ! Heureusement, le problème a été réglé dans ce second tome, ouf !
Pour le reste, côte rythme c'est plutôt bon, sauf la fin, trop rapide comme je le disais plus haut. Descriptions et dialogues sont agréables ; j'apprécie particulièrement la retenue d'Anna (comme celle de Mercy d'ailleurs) qui ne jure pas comme un charretier, contrairement à d'autres héroïnes dans les livres du genre. Bref, comme la plupart du temps avec Patricia Briggs, ça se lit vite et bien.
Je me rends compte que je suis un peu sèche et pourtant, j'ai passé un bon moment avec ce second tome que j'ai lu relativement vite et bien. Je suis moins fan d'Alpha & Omega que de Mercy Thompson mais ça reste une saga de plutôt bonne qualité dans l'univers de la bit-lit. Encore merci à Sara pour le cadeau !
Lien : http://bazar-de-la-litteratu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ptitelfe
  23 septembre 2014
Le synopsis m'interpelle, car il ne me semble pas que ce soit le même...
Dans ce tome, Charles remplace le Marrock lors de la présentation d'une conférence visant à révéler l'existence des loups garous au reste du monde. Plusieurs meutes venant de contrées différentes se rejoignent à Seattle pour voter cette proposition. Ainsi, nous rencontrons des loups italiens, britanniques, allemands, français... La plupart sont des Alphas, et Anna va se retrouver au milieu d'eux et devra gérer sa panique. Seulement, certaines personnes n'entendent pas le coming out de la même façon et une série d'attaques et de meurtres va se produire. A l'origine de ces agressions : les vampires. Anna court un grand danger, elle deviendra une des cibles de ces créatures de la nuit.
Patricia Briggs nous emmène dans un univers mythologique, dans lequel nous rencontrons Jean Chastel, Alpha français, surnommé la bête du Gévaudan! Et nous faisons aussi connaissance avec Arthur le britannique, qui se considère comme la réincarnation du Roi Arthur de Bretagne. Toute l'histoire autour de lui est passionnante, ce personnage est complètement toqué par les légendes d'Arthur. le drame qu'il va vivre pendant le récit m'a vraiment émue. Je ne peux malheureusement pas en dire plus pour éviter les spoilers, mais sachez que c'est un des personnages les plus intéressants de l'histoire.
Anna et Charles restent bien sur au centre de l'attention pendant toute l'intrigue, leur relation est de plus en plus prenante, et j'aime la façon dont ils s'apprivoisent l'un et l'autre. Anna est toujours autant vulnérable, et ça la rend attachante. Malgré ses craintes du passé, elle cherche toujours à se dépasser et ne pas trépasser. Charles est fort, admirable, il inspire la peur (auprès des autres Alphas et loups soumis) et aussi le respect. On assiste à un combat pendant lequel je me suis dit "mais quel homme (enfin loup!) " Il est connecté à Anna et la protège du moindre danger, quitte à mettre sa vie en péril pour la sauver. L'ambiguité avec leurs loups respectifs est moins prononcée chez Anna dans ce tome. Par contre, frère Loup est souvent présent
.
C'est très appréciable d'avoir différents créatures réunies dans ce tome. Ici, on retrouve des vampires, une faë, et une sorcière.
J'étais ravie de découvrir une nouvelle faë - Dana Shea - car jusqu'à présent, je ne connais que ceux de la saga Fever, et Claudine dans La communauté du Sud. C'était passionnant d'en savoir plus sur ces créatures et de découvrir qu'elles ne sont pas toutes blanches. Un simple contact leur permet de lancer un sortilège puissant, et l'auteur m'a vraiment fait ressentir leur pouvoir phénoménal.
La sorcière Moira est aussi un personnage attachant, mais qui a moins de capacités que Dana.
Tout comme dans le premier tome, l'histoire dure sur quelques jours, sauf qu'ici ça se passe à Seattle. Les journées et les nuits sont bien développées, on a toujours l'impression de faire partie de la meute et d'assister à tous les évènements.
La fin est géniale, je ne m'attendais pas du tout à un tel dénouement, et la surprise fut totale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Saiwhisper
  21 mars 2016
Wahou, ce roman m'a conquise rien qu'avec sa couverture ! Je trouve l'illustration vraiment très belle au point d'aller piquer l'image originale sur le site de Daniel Dos Santos pour en faire un fond d'écran... Par ailleurs, le contenu de ce roman m'a plu autant que sa couverture.
Comme à chaque fois chez Patricia Briggs, une intrigue se met en place et laisse le lecteur en haleine tout en long du roman. Ici, on assiste à une révélation du Marrok qui éclate aux yeux des humains : les loups-garous et les êtres magiques existent ! Evidemment, cela fait peur à certains et ne plaît pas forcément à tout le monde, à commencer par certains alphas qui ne veulent pas mettre leur meute en danger ou à d'autres qui se sentent "en tort"... En effet, les infractions comme la métamorphose non consentie sont dorénavant punies de mort... Et qui va se charger du sale boulot ? Charles, bien entendu. Mais le destin en a voulu autrement : en aidant le FBI dans une affaire, le jeune couple se rend compte qu'un tueur en série a pour cible des loups-garous. Qui ose s'en prendre à leur espèce ? Est-ce l'oeuvre d'un humain ou d'une créature surnaturelle ? Chasse, romance, combats, survie, trahisons, ... Un mélange savoureux à découvrir dans ce second tome d'Alpha & Oméga !
Les craintes d'Anna sont toujours là : bien que Charles fasse tout son possible pour qu'elle se sente bien, elle ne s'est pas encore totalement reconstruite. J'ai apprécié le fait qu'elle ne change pas d'un livre à l'autre, car cela donne un côté réaliste à son caractère. Ce qu'elle a vécu, on ne l'efface pas en quelques mois... Malgré cela, la jeune femme a tout de même changé par rapport au premier tome ou aux préludes : elle commence à prendre du caractère et à oser affronter ses peurs. Bêtes sont ceux qui ont osé la sous-estimer !
Charles commence à douter de ses actes. Les meurtres qu'on l'oblige à faire commencent à peser lourd sur sa conscience... Plaçant ses doutes dans un coin de sa tête, il continue d'aider et de protéger sa compagne du mieux qu'il peut.
Vous l'aurez compris : la psychologie des personnages évolue pour notre plus grand plaisir ! J'avais peur que la relation Anna-Charles change trop vite ou au contraire pas assez. Mes craintes ont finalement été balayées : leur couple s'est "stabilisé" et c'est très bien ainsi.
Ce second tome est plus proche des ouvrages "classiques" de Briggs : il y a de l'action, des rebondissements inattendus, du suspense qui empêche le lecteur de poser son livre, de l'amour qui n'est pas niais et de la féerie... Une fois de plus, j'ai dévoré le tout avec passion et enthousiasme. E. C.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
BleuopaleBleuopale   08 septembre 2018
Elle est son compagnon étaient installés juste derrière la petite table à laquelle Charles et Anna étaient assis : des gardes d'honneur.
La sorcière était une petite chose, la compagne de l'un des meilleurs loups d'Angus, un homme calme au visage couvert de cicatrices, du nom de Tom Franklin, qui était presque aussi mécontent que Charles de la présence de sa compagne dans cette pièce, mais pour des raisons totalement différentes. La sorcière était aveugle, et cela voulait dire, au moins pour son compagnon, qu'elle était vulnérable.
Normalement, ce n'aurait pas été un problème pour Tom. Charles savait qu'il était un dur cuire, mais aucun premier lieutenant ne pourrait protéger sa compagne dans cette foule. Dans ces circonstances, Charles aurait pensé qu'une sorcière serait capable de prendre soin d'elle-même, mais il se dégageait de celle-ci une odeur propre et pure. Les sorcières blanches étaient loin d'être aussi puissantes que leurs homologues noires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cho0kettecho0kette   06 octobre 2011
Sa louve prit alors le dessus. Pas avec son corps de loup, mais sous forme humaine, Anna apprit à la femme ce qu’elle aurait déjà dû savoir : Omega ne veut pas dire paillasson. Cela ne voulait pas dire faible. Cela voulait dire assez fort pour faire exactement ce qu’il devait pour triompher, que cela signifie se soumettre en présence de loups dominants ou déchiqueter son ennemi.
Commenter  J’apprécie          70
SoleneySoleney   19 septembre 2014
— Bordel, bordel, murmura [Moira] pendant qu'Alan travaillait. Avec juste un peu de pouvoir, je pourrais empêcher que tout cela te fasse mal. Je suis désolée. Je suis désolée.
[...]
— Ça suffit, Moira. Ce n'est qu'une petite douleur. Ce sera fini dans un moment et ça ne mérite pas que tu fasses des histoires. [...] Si tu n'avais pas utilisé ta magie, personne ne s'inquiéterait pour une chose aussi dérisoire qu'une jambe cassée. Ça suffit.
[...] Angus roula des yeux.
— Dieu me préserve des tourtereaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ElwingElwing   30 mai 2014
- Dieu Tout-Puissant m'est témoin, Bran. La première fois que j'ai vu la petite chose peureuse qu'est ta belle-fille, elle tremblait de tous ses membres au milieu d'un auditorium rempli de prédateurs, et j'ai songé que ton fils s'était trouvé un lapin garou.
Commenter  J’apprécie          40
ElwingElwing   30 mai 2014
- Je n'en ai pas la moindre idée, dit son père. Je ne suis pas fae, et nous n'avons rien contre le fait que les fae gardent des secrets. Je n'ai jamais connu de fae qui ait manqué à sa parole ... qui l'ait plié, tordue comme un bretzel, oui. Mais y manquer, non. Je me serais attendu à ce qu'un éclair la frappe du haut des cieux. Vu que ce n'est pas arrivé, je me pose les mêmes questions que vous.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Patricia Briggs (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia Briggs
Aujourd'hui, je vous parle de mes sagas préférées d'urban fantasy. Retrouvez toutes mes vidéos ici : http://goo.gl/hCnYmr Déroulez pour plus d'infos :) Merci à tous d'avoir regardé cette vidéo ! Aimez, partagez, ou abonnez vous ;) ca fait toujours plaisir !
? Livres cités La communauté du sud de Charlaine Harris Kate Daniels d'Ilona Andrews Alpha & Omega de Patricia Briggs Maeve Regan de Marika Gallman Charley Davidson de Darynda Jones Chasseuse de la nuit de Jeaniene Frost
__
? Me contacter contact@leblogdeptitelfe.fr Blog : www.leblogdeptitelfe.fr Facebook :http://goo.gl/huya0v Twitter : @ptitelfe1982 Instagram : @ptitelfe1982
+ Lire la suite
autres livres classés : loup-garouVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Mercy Thompson, l'appel de la Lune

Quel est le vrai prénom de Mercy?

Mercedece
Mercedesse
Mercedes

10 questions
189 lecteurs ont répondu
Thème : Mercy Thompson, tome 1 : L'appel de la lune de Patricia BriggsCréer un quiz sur ce livre
.. ..