AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Mercy Thompson tome 11 sur 14
EAN : 9782811223465
408 pages
Milady (08/07/2020)
4.46/5   157 notes
Résumé :
Mon nom est Mercedes Athena Thompson Hauptman, et je suis mécanicienne. Et changeuse coyote... Et la compagne de l'Alpha de la meute du bassin du Columbia.

Mais rien de tout ça ne poserait de problème si je n'avais pas accepté d'endosser la responsabilité de protéger tous ceux qui vivent sur notre territoire. Sur le moment, ça semblait être la chose à faire. Ça aurait dû se limiter à traquer des gobelins tueurs, des chèvres zombies et un troll de temp... >Voir plus
Que lire après Mercy Thompson, tome 11 : Le souffle du malVoir plus
Psi-Changeling, tome 0 : Surmonter la tentation par Singh

Psi-changeling

Nalini Singh

4.26★ (7405)

24 tomes

Les Vampires de Chicago, tome 1 : Certaines mettent les dents par Neill

Les Vampires de Chicago

Chloe Neill

4.41★ (6901)

15 tomes

Amber Farrell, tome 0 : L'origine par Henwick

Amber Farrell

Mark Henwick

4.25★ (706)

8 tomes

Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
4,46

sur 157 notes
5
19 avis
4
8 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Ah, ça c'est du Mercy Thompson comme on l'aime ! Après L'épreuve du silence, j'avais un peu rechigné à me replonger dans la saga, mais me voilà rassurée. J'ai retrouvé tous les éléments que j'ai aimés depuis le début de la saga et en plus les derniers événements liés au protectorat de la Meute sont de plus en plus exploités. Peut-être que je verrais plus tard l'intérêt du tome dix, mais j'avoue que pour l'instant je le vois plutôt comme un "faux pas" ou comme un tome compagnon dont on aurait pu se passer. Bref, revenons à nos moutons à savoir : le Souffle du mal.

De retour à Tri-Cities, Mercy a vite retrouvé ses habitudes. On la découvre en pleine chasse au gobelin renégat puis à la chasse aux chèvres miniatures zombies. Non franchement, on ne s'ennuie pas quand on fait partie de l'entourage de notre héroïne. le hic, c'est que les petits zombies, bien que portant à rire, sont peut-être annonciateurs d'un plus gros problème... du genre la ville va encore partir en cacahuètes.

On y est habitué maintenant, mais je ne m'en lasse pas, surtout qu'ici, ce sont enfin les sorcières qui sont mises en avant. Depuis le temps qu'elles rôdent sans que l'on se soit vraiment intéressé à elles, c'est maintenant chose faite, et le moins que l'on puisse dire c'est que les sorcières noires sont le genre de personnages qu'il vaut mieux avoir en photo que dans sa ville. Globalement d'ailleurs, j'ai trouvé que l'on en apprenait beaucoup et sur pas mal de choses. Après onze tomes, on se dit que l'univers ne peut plus vraiment nous surprendre, mais c'est une erreur. Si les sorcières sont bien exploitées, on voit aussi les sorciers-nés prendre plus de poids. Wulfe est d'ailleurs de la partie. le vampire psychopathe m'a toujours un peu fascinée et j'étais très heureuse de le voir un peu plus mis en avant. Sherwood commence aussi prendre plus d'importance dans la meute, mais également auprès de Mercy, avec notamment ses capacités très spéciales. J'avoue que le fait qu'un sorcier-né ne perde pas toujours ses pouvoirs après avoir été transformé est une excellente idée à exploiter et cela rend la mythologie de la saga plus malléable et aussi plus surprenante.

D'autres alliés de Mercy sont présents d'ailleurs, la meute étant légèrement mise de côté pour ce tome. Larry est brièvement de retour donnant l'impression que le roi des gobelins pourrait devenir comme Zee un allié de poids, et en plus des secrets qu'il nous révèle, il nous donne une autre facette des Fae à entrevoir. C'est fort sympathique. Zee et Tad sont toujours prêts à sauver leur petite coyote, tout comme Stefan. Cela fait beaucoup de testostérone, j'en conviens. Mais Marie-Jo et Ruth, un nouveau personnage fort intéressant, permettent un peu de contrebalancer tout ça. Je le dis souvent dans les sagas d'urban-fantaisie, les alliées féminines manquent toujours un peu... C'est pour ça que je suis toujours très enthousiaste quand je vois une femme être mise un peu plus sur le devant de la scène (autre que l'héroïne, j'entends bien).

L'intrigue est très bien ficelée encore une fois dans ce tome de Mercy Thomson. On part d'un indice pour remonter doucement aux coupables en découvrant des choses bien gores. Mais le plus intéressant reste qu'on arrive à créer des liens avec d'autres affaires. J'adore ce genre d'intrigue en mode toile d'araignée. La limite fragile entre alliés et ennemis est aussi très bien exploitée. Les « humains » essayent encore de trouver un équilibre avec le coming-out des créatures surnaturelles, et tout l'aspect politique est très intéressant pour moi. Il peut paraître un peu anecdotique, mais c'est aussi le reflet de Mercy en quelque sorte pour moi. Elle veut cette entente, car elle-même à un pied de chaque côté de la frontière.

D'ailleurs notre petite Mercy évolue pas mal dans ce tome. Déjà parce qu'elle s'implique de plus en plus autant avec la Meute, qu'avec les Fae, les Vampires et les humains. Elle a un peu merdé en criant haut et fort qu'elle allait protéger les Tri-Cities, mais elle assume pleinement, et la voir jouer un peu les politiciennes est plus que jouissif. Ses pouvoirs aussi sont une réelle surprise dans ce tome. On exploite enfin tout ce qu'elle est et j'espère que par la suite cela continuera. le lien qu'elle a avec la mort peut être effrayant, mais ici on y voit plus un changement.

Un tome onze de Mercy Thompson que j'ai vraiment adoré. Une enquête palpitante, de nombreuses révélations et toujours ce noyau de personnages secondaires exploité parfaitement. En avant pour le douzième volume !
Commenter  J’apprécie          250
Quel bonheur de retrouver ces personnages et cette série !
Ce tome ci ne loupe pas le coche, il est très agréable à lire, toujours aussi fun et plein d'action.

Le territoire de la meute étant devenu une zone neutre protégée par celle ci, il a été déclaré comme la zone tampon idéale pour accueillir un sommet entre les dirigeants humains et les seigneurs fae.

Mais bien sur l'occasion était trop tentante pour que ceux qui sont contre ne se manifestent pas, et les dangers se multiplient sur le territoire de la meute ...

Au fil des tomes Mercy, Adam et la meute ont amassés bon nombre d'alliés et d'amis, et autant d'ennemis. Les voir tous en action ici était vraiment très dynamique.

Il y a eu pas mal d'informations révélées, notamment sur les sorcières, ce qui rendait l'intrigue intéressante et fournie. Je suis vraiment intriguée par Sherwood Post, j'ai hâte d'en apprendre plus sur lui (mais je sens qu'on risque de nous faire mariner encore quelques temps).

Wulfe aussi était bien présent, et on le découvre vraiment sous un autre jour.
Ça fait du bien de changer de focus de temps en temps, ça donne du punch à l'ensemble

De toute façon si on est arrivé à ce niveau la de la série et qu'on l'apprécie toujours autant, on a peu de chance d'être totalement déçu par par ce tome qui approfondit encore l'univers et les personnages.

En Bref j'ai adoré ce tome, et je pense qu'un jour il faudra que je me relise cette série du début, parce que ça commence à faire un paquet d'années que je l'ai commencé.

17/20
Commenter  J’apprécie          110
Que j'avais hâte de retrouver Mercy et ses compagnons ! À chaque annonce d'un nouveau tome, je frétille d'impatience et je ne peux m'empêcher d'être admirative du talent artistique de Daniel Dos Santos qui est toujours chargé des couvertures de cette saga. Avec les ossements, les pierres runiques et les plumes indiennes qui volent autour de notre chère mécano, cette nouvelle illustration donne un léger indice sur ce que l'on va trouver dans « le Souffle du Mal » : de la sorcellerie ! C'était un point que l'on avait un peu développé dans les opus précédent cependant, il y avait encore matière à approfondir, notamment avec la magie noire. J'ai particulièrement apprécié cette ambiance mystique et morbide qu'il y a entre les pages. La pauvre Mercy va devoir encore une fois user de courage, de ruse et d'alliés puissants pour contrecarrer ces nouveaux problèmes ! le rythme est correct : entre plusieurs scènes où l'on creuse les personnages, on a quelques rebondissements et des combats ponctuellement, tandis que le dernier quart propose un rythme haletant. La petite coyote va devoir encore une fois se brûler les ailes et mettre sa vie en danger. Comme souvent, Patricia Briggs joue la carte de l'humour avec quelques répliques savoureuses, une meute qui s'amuse (surtout à un jeu de pirates) et des situations loufoques (des chèvres miniatures zombies). le cocktail fonctionne toujours avec moi, j'ai donc été ravie !…

… Toutefois, je dois reconnaître que cette suite n'est pas révolutionnaire ! D'ailleurs, je ne sais pas si j'en garderais un souvenir impérissable. Je pourrais résumer l'intégralité de ce onzième volet en quelques lignes… de plus, l'intrigue principale n'avance pas spécialement. On a simplement pointé du doigt un plan de grande envergure qui menace la négociation entre le gouvernement et les Faes… Et c'est à peu près tout ! À force d'en entendre parler, j'espérais qu'elle allait avoir enfin lieu, cette fameuse rencontre ! Je souhaitais également avoir un peu plus de choses à me mettre sous la dent. Hélas, j'ai plutôt eu l'impression d'avoir eu une énième aventure avec Mercy et la meute. Certes, c'était sympathique et on a creusé des personnages secondaires comme Sherwood (un loup unijambiste qui a des talents magiques cachés) ou encore Wulfe (ce vampire est toujours aussi intriguant que puissant !) néanmoins, ce n'est pas suffisant. « le Souffle du Mal » est donc prenant, rempli de magie et d'action cependant, c'est encore un tome de transition… J'espère donc que le prochain m'apportera pleinement satisfaction.
Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          112
Patricia Briggs est une auteure que j'adore. Quel que soient ses romans ils m'emportent dans leur rythme. Et j'apprécie particulièrement l'univers qu'elle a créé autour de Mercy Thompson, de Bran le Marrock et des loups garous.

Au fil des tomes je suis notre coyote avec toujours plus de plaisir et d'anticipation.
En côtoyant Mercy on plonge dans les méandres de la politique surnaturelle. Chaque catégorie de créatures a ses propres règles que Patricia Briggs nous apprend en mettant face à Mercy toutes sortes d'ennemis.

Après avoir quitté l'Europe et leurs aventures face à Iacopo Bonarata , Mercy va devoir faire face à toutes sortes de nouveaux dangers et défis.
D'un point de vue politique, sa déclaration de protection pour tout le territoire des Tri-Cities continue à apporter son lot de conséquences. Cette fois ils vont devoir organiser une réunion entre le gouvernement humain et les Faes. Car du fait de son serment, Mercy en a fait une zone neutre.

Une négociation entre humains et faes ? Rien que cette aventure-là est carrément flippante vu les protagonistes concernés. Entre des politiciens d'un côté roublards et menteurs et des faes qui ne mentent jamais mais tout aussi roublards, ça promet. Mais bizarrement ce ne sera pas l'élément le plus important de ce tome même si à lui seul il apporte son lot d'action et de complexité relationnelle.

C'est l'apparition de zombies à divers endroits et de diverses natures qui va rajouter un élément perturbateur à cette préparation.
De nouveaux ennemis semblent vouloir profiter de ce colloque de paix pour mettre la région à feu et à sang. Ou pire l'empêcher pour les mêmes conséquences. La réunion avec les Faes ne fait forcément pas l'unanimité mais les partis en présence ont compris son besoin et surtout les avantages que cela apporteraient à tous : éviter une hécatombe par exemple déjà. Alors qui est derrière tous cet enchainement d'incidents ? Et pourquoi ?

C'est un tome sombre que nous avons là. Les ennemis sont tapis dans les ténèbres et l'ombre de la magie noire si détestable semble vouloir se poser sur les Tri-Cities.
Adam ou Mercy ne peuvent laisser une telle noirceur toucher leur univers. Et leur lien sera la lumière dans ce contexte tendu. Ils sont complémentaires, têtus et emprunts d'un besoin de sauver l'innocent. Mais surtout ils ne sont pas seuls.
Des liens secondaires vont aussi se dévoiler ou être expliqués.
L'auteure, même si elle ne les utilise pas forcément dans ce tome va cependant nous apporter un rappel de tous ces personnages attachants que nous suivons depuis le départ en leur octroyant une action, un rôle ou simplement une parole pour les rappeler à notre mémoire. Elle garde ainsi le lien entre le lecteur et la Meute mais aussi tous ceux qui entourent Mercy depuis le début.
J'apprécie particulièrement cette façon de faire dans ses romans.
Elle nous tient ainsi en haleine avec de l'action et des dangers, mais aussi dans l'émotion avec le couple phare d'abord mais aussi grâce à des sauvetages de chaton, des passés qui se dévoilent ou simplement des liens qui se créent ou se déchirent.
C'est et cela reste une série coup de coeur que je vous conseille encore et toujours si vous ne l'avez pas encore lue.
Commenter  J’apprécie          20
Onzième tome aux côtés de Mercy, et j'aime toujours autant cette saga !

Depuis que Mercy a déclaré que la meute protégeait les Tri-Cities, tout le monde souhaite se servir de ce coin des États-Unis comme d'une zone neutre pour y négocier. Alors qu'il faut organiser une réunion entre humains et faes, Mercy doit aussi jongler avec des chèvres miniatures zombies et quelques autres joyeusetés du genre. Mais, surtout, la Mort marche sur les Tri-Cities semble décidé à en faire son domaine...

Comme toujours, un tome riche en action et en rebondissements, ponctué d'un humour décapant que j'adore.

On est très vite mit dans le bain avec un gobelin qui permettra de découvrir une particularité à son espèce qui peut remettre certaines choses en perspective, et des petites chèvres zombies en liberté. J'ai trouvé ça à la fois marrant et flippant !
Les choses s'enchaînent assez vite ensuite et l'autrice ne nous laisse pas beaucoup de répit.

Comme souvent, par contre, j'ai un peu moins apprécié le pan politique et blabla, un peu trop long pour moi, bien que cela serve à mieux comprendre les relations entre les espèces et pourquoi telle ou telle chose n'est pas possible.

Lors de la lecture du tome précédent j'avais espéré voir un peu plus Sherwood et Zack. J'ai été largement exaucée pour Sherwood qui a une place assez importante dans ce tome. J'ai adoré le découvrir un peu plus et... j'étais loins de m'attendre à ça ! J'avais du mal à cerner Sherwood, et là je dois dire que je me suis bien attachée à lui.

J'aime beaucoup comment, même après 10 tomes, l'autrice réussit à nous faire découvrir des nouveaux membres de la meute qu'on ne connaissait pas. On ne les avait jamais vu avant, et ils apparaissent là mais de façon fluide et naturelle. J'espère apercevoir encore Kelly, que je pense bien aimée, haha.

Un loup que je n'appréciais guère, c'est Paul. Et, pourtant, en une page Patricia Briggs a réussit à m'émouvoir.

Je n'avais rien vu venir pour

Je regrette juste qu'on n'ai pas eu de réponses quant au gobelin du début. Il annonce être le "premier de trente" et ça reste nébuleux. J'espère avoir la réponse dans la suite (et, pour le coup, je n'en doute pas trop, Patricia Briggs ne laissant pas ce genre d'info si elle n'a pas une utilité).

La lecture est toujours aussi fluide et agréable, la plume immersive et entraînante. À chaque tome je redoute un peu de faire face à trop de redondances mais, jusqu'à présent, ce n'est pas ce que je ressens.


Bref, pour moi encore un tome qui tient ses promesses même s'il y a quelques longueurs niveau blabla et politique. Ça reste ma saga doudou préférée et je me jetterai bientôt dans le tome 12, ainsi que dans Alpha et Oméga sur les bons conseils d'une lectrice Babelio :)
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
- Tous les hommes politiques mentent, rétorqua Adam. C’est écrit dans leurs âmes damnées. Ça ne devient un problème que lorsqu’ils se mettent à croire à leurs propres mensonges.
Commenter  J’apprécie          160
Lorsqu’ils reparurent, Darryl s’éloigna pour aider les autres
dans le pré, laissant Warren se charger de l’ultime corps
restant sur la terrasse. Au moment où Warren se baissa pour
soulever Wulfe, celui-ci le serra dans ses bras avant de lui
planter un gros bisou sonore sur la joue.
— Où est-ce que tu m’emmènes, mon agneau ? demanda le
vampire.
Je ne l’avais donc pas tué, simplement… quoi ? rendu un peu
plus mort ? Peu importait. Wulfe allait bien. J’étais suffisamment
fatiguée pour m’en réjouir.
— Si tu ne me lâches pas, je te casse les deux bras, menaça
Warren, courbé au-dessus de Wulfe.
Il s’était empressé de retirer ses mains du vampire, mais
celui-ci restait pendu à ses épaules, fermement accroché.
Wulfe finit par lâcher prise et retomba sur la terrasse avec
un bruit sourd. Une fois par terre, il remua les bras et les
jambes, comme pour dessiner un ange dans la neige. Sauf qu’il
n’y avait pas de neige, vu que nous étions en été.
Peut-être que Wulfe n’allait pas si bien que ça, finalement.
Commenter  J’apprécie          20
Chapitre 1 :

«… — Bon, qu’est-ce qu’on fait ? demanda Mary Jo au bout d’un moment. On attend que l’ennui pousse le gobelin au suicide ?

Bizarrement, je ne perçus aucun sarcasme dans ses paroles. Ça ne signifiait pas qu’elle ne se moquait pas de moi, mais tout simplement qu’elle faisait preuve de prudence. Mon compagnon s’était montré très convaincant quand il avait menacé de faire s’abattre la foudre divine sur les membres de la meute qui oseraient me manquer de respect. Je réprimai un grondement.

— On attend les renforts, répliquai-je.

Je scrutai le ciel avec inquiétude. Je n’avais rouvert mon garage que depuis deux jours et ne pouvais me permettre d’arriver en retard.

— Enfin, j’espère qu’ils vont venir.

— Qui t’a énervée au point de mériter ce châtiment ? demanda Ben.

— Il ne m’a pas énervée, mais, comme je me suis dit qu’on aurait besoin d’un expert, j’ai contacté Larry.

— Le roi des gobelins, compléta Mary Jo, une note d’admiration dans la voix. (Ou d’horreur, mais j’optai pour la version optimiste.) Tu as appelé le roi des gobelins au milieu de la nuit ? Qu’est-ce qu’il a bien pu te faire ?…»
Commenter  J’apprécie          10
- Sauf votre respect, madame, vous ne connaissez pas l’étendue de nos capacités.
- Sauf ton respect, Renny, je connais sacrément bien l’étendue de vos capacités, et je pense que M. Traegar a pris la bonne décision en faisant appel à nous, intervint Mary Jo. Même nous, on se demande toujours ce qui nous attend avec les faes. Vous n’auriez pas su dans quoi vous mettiez les pieds. Il y a un autre loup avec nous, mais, sans le roi des gobelins, nous n’aurions pas réussi à venir à bout.
- OK, pendant une minute, mais rien qu’une, je vais faire comme si mon côté geek n’était pas ravi d’apprendre qu’il existe un roi des gobelins. Et qu’il est apparemment ici, dans les Tri-Cities. Même si David Bowie n’est plus là, ça me rend tout chose.
Commenter  J’apprécie          20
Je sentis le regard de Wulfe peser sur moi, mais pris bien soin de garder mon attention fixée sur la route.
- J'adore Wikipédia ! s'exclama-t-il. Tu as lu l'article sur les loups-garous ? Je n'arrête pas de l'éditer, mais quelqu'un, je crois que c'est Bran Cornick, annule toujours mes modifications.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Patricia Briggs (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia Briggs
Aujourd'hui, je vous parle de mes sagas préférées d'urban fantasy. Retrouvez toutes mes vidéos ici : http://goo.gl/hCnYmr Déroulez pour plus d'infos :) Merci à tous d'avoir regardé cette vidéo ! Aimez, partagez, ou abonnez vous ;) ca fait toujours plaisir !
? Livres cités La communauté du sud de Charlaine Harris Kate Daniels d'Ilona Andrews Alpha & Omega de Patricia Briggs Maeve Regan de Marika Gallman Charley Davidson de Darynda Jones Chasseuse de la nuit de Jeaniene Frost
__
? Me contacter contact@leblogdeptitelfe.fr Blog : www.leblogdeptitelfe.fr Facebook :http://goo.gl/huya0v Twitter : @ptitelfe1982 Instagram : @ptitelfe1982
+ Lire la suite
autres livres classés : loup-garouVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (474) Voir plus



Quiz Voir plus

Mercy Thompson, l'appel de la Lune

Quel est le vrai prénom de Mercy?

Mercedece
Mercedesse
Mercedes

10 questions
228 lecteurs ont répondu
Thème : Mercy Thompson, tome 1 : L'appel de la lune de Patricia BriggsCréer un quiz sur ce livre

{* *}