AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Lorène Lenoir (Traducteur)
EAN : 9782811201708
416 pages
Milady (04/09/2009)
4.35/5   627 notes
Résumé :
"Je retroussai mes babines pour lui donner une bonne vue de mes crocs. J'avais beau ne pas peser plus de quinze kilos sous ma forme de coyote, j'étais néanmoins un prédateur..."

Mercy est peut-être d'une nature changeante, mais elle a la loyauté chevillée au corps ! Lorsque son ancien patron et mentor est arrêté pour meurtre et abandonné par les siens, Mercy est la seule à vouloir l'innocenter, qu'il le veuille ou non.

En revanche, le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (112) Voir plus Ajouter une critique
4,35

sur 627 notes
5
54 avis
4
37 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis

florencem
  14 septembre 2022
Je me plais toujours autant dans l'univers de Mercy Thompson. Les choses évoluent vraiment, et l'auteur prend le temps de développer les relations ainsi que son univers, le rendant plus complexe à de nombreux niveaux. Les interactions entre les différents personnages restant ce que je préfère.
Pour ce troisième tome, ce sont les faes qui sont mises à l'honneur, si je puis dire. Bien plus large et complexe que les vampires ou les loups-garous, ce regroupement de créatures surnaturelles à de quoi nous réserver quelques surprises. Mais ici, c'est aussi le facteur humain qui est en jeu. Car bien que faible, le genre humain reste une menace bien réelle et nos héros vont devoir apprendre de plus en plus à vivre avec cet élément. Quand on sait combien nous sommes tolérants à la différence… Nous avons de quoi nous inquiéter.
En lisant le résumé, j'avais un peu peur, je l'avoue. J'ai beaucoup de mal quand un des personnages subi une injustice, et je me demandais si ce qui arrive à Zee n'allait pas un peu entacher ma lecture. Et au final pas du tout. Patricia Briggs l'amène très bien et se sert même de ce levier pour nous donner plus d'éléments sur les faes et surtout les Seigneurs Gris. L'enquête au final n'en est pas vraiment une et elle sert plutôt à amener pas mal d'éléments qui nous permettent, encore une fois, de mieux appréhender l'univers.
La menace humaine est donc bien réelle et on la découvre sous plusieurs aspects. Etrangement (ou pas), j'ai trouvé que ces « révélations » étaient plus horrifiques que ce que nous avions pu voir jusqu'à présent. Les monstres ne sont pas toujours qui l'on croit… Ce qui m'amène à un événement qui comme beaucoup m'est resté coincé en travers de la gorge. Je déteste quand un auteur se sert de cela. J'ai toujours l'impression qu'une femme forte doit « passer par là » pour prouver qu'elle a le droit d'être considéré comme tel. Et autant vous dire que ça me fait grincer des dents. Après, Patricia Briggs l'amène de façon rapide sans détail morbide et surtout, elle gère l'après de façon poignante. Et pas seulement vis-à-vis de Mercy. Ce qui entraîne des moments durs, certes, mais aussi plein d'émotions et d'amour.
Samuel et Ben sortent du lot pour moi dans ce troisième tome. Pour le premier, on voit comment la relation entre Mercy et Sam a évolué et s'est transformée. L'idée de l'auteur est vraiment sympa et elle a trouvé une façon de clore le triangle amoureux sans trop de casse. Pour Ben, il se dévoile et on le voit plus fragile. le lien qui se crée avec Mercy est très spécial. J'y vois un petit frère et une grande soeur, et une relation qui pourrait prendre un tournant assez original.
Quant à Mercy… J'aimerai qu'elle prenne plus soin d'elle, qu'elle ne se mette pas autant en danger alors qu'elle a des soutiens qui sont prêts à la suivre où qu'elle aille. C'est une route longue, cela va s'en dire, et l'apprentissage est douloureux… Mais elle reste la même tout en grandissant. On la retrouve fragile, essayant de trouver sa place, et de combattre l'injustice qui frappe les siens. Il était très difficile de la voir vivre l'après dans ce tome car je me suis attachée à la jeune femme, et j'espère qu'elle trouvera la force de surmonter cela.
Et comme à son habitude, Patricia Briggs pousse l'intrigue du troisième tome de Mercy Thompson jusqu'au bout. Une marque de fabrique que j'aime énormément. Je ne sais pas ce que va donner la suite, mais les montagnes russes niveau émotions vont sûrement continuer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Phoenicia
  27 octobre 2021
Suite des aventures de Mercy Thompson et toujours aussi addictif. C'est simple, je commence, je veux terminer. le roman est donc très vite avalé. Il faut dire que le rythme est particulièrement intense. Les actions se multiplient à tel point qu'arrivé à la fin, on pense que cela se termine ainsi, mais non, il y a encore non pas un mais plusieurs points à conclure... de quoi donner un petit sentiment de fin à rallonge, il faut bien l'avouer. Au menu donc : immersion parmi les Faes avec Zee à blanchir dans un meurtre, lutte contre le racisme qui se développe à l'égard des créatures surnaturelles – et de leurs proches – ainsi que le choix crucial de Mercy : Adam ou Samuel?
Pour les Faes, j'en suis ravie. Après les loup-garous et les vampires, il était temps qu'un tome leur soit consacré, à eux et à leur magie si mystérieuse. Comme de coutume, Mercy, très résistante aux différentes formes de magie est celle qui permet de faire avancer l'enquête. D'autant que l'on veut tout bonnement sacrifier son ami Zee pour protéger des petits secrets... Mercy, obéir, faire profil bas? Hors de question! Là voilà donc qui se met de nouveau en danger, nous offrant des scènes un peu nauséeuses même (du moins pour la sensible que je suis). Côté romance, j'avais un peu peur, j'avoue. Les trios amoureux et les scènes qui en découlent, très peu pour moi... Mais au final, ça a été plutôt bien traité, même si un peu capillotracté par moment. Surtout, il faut taire le côté un peu féministe. Mercy résiste, certes, mais ça reste des relations lupines... Ils ont le beau rôle les loups mais soumission / domination sont forcément un peu au rendez-vous. On tolère, du moins c'est mon cas, mais je peux comprendre que ça ait un aspect bien dérangeant!
Cette lecture s'est avérée de nouveau très distrayante, idéale en vacances pour lézarder au lit jusqu'à midi par un temps maussade. Inutile de dire que je me procurerai la suite très prochainement!
Challenge Multi-défis 2021
Challenge Coeur d'artichaut 2021
Challenge Mauvais Genres 2021
Challenge Séries 2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
belette2911
  20 mars 2013
Plusieurs meurtres ont eu lieu dans la réserve des Faes et puisque c'était grâce à une arme Fae que Mercy avait réussi à envoyer le vampire André bouffer les pissenlits par la racine (dans le tome précédent), et bien, ils lui demandent d'éponger sa dette et d'utiliser son flair de coyote pour tenter de retrouver la piste de l'assassin.
Et puisqu'un Lanister... heu, une Thompson paie toujours ses dettes, Mercy va aller coller sa truffe de coyote dans les maisons où ont eu lieu les meurtres, cherchant à isoler une odeur connue.
Tout baigne ? Avec Mercy dans les parages ? NON ! Déjà qu'elle voit des choses qu'elle n'aurait pas dû voir, voilà que de ce petit "reniflage" de piste va découler un nom...
Ensuite, tout va foirer suite au meurtre dont la victime - qui, en plus d'être celui que Mercy a donné le nom à Zee et Oncle Mike - est un humain appartenant à la BFA (le bureau des affaires aux Faes).
Zee se retrouve donc accusé, emprisonné et abandonné par son propre peuple, les Faes ! C'est beau la fraternité ! A croire que ça les arrange bien que l'on accuse Zee et que personne ne fouille dans leurs petites affaires.
Mais attendez, la grosse erreur c'était de penser que Mercy aller rester les bras croisés ! Non, mais, vous ne la connaissez, pas, vous !
Là, c'est sûr qu'elle va fourrer sa truffe et son nez partout dans le but de sauver Zee, son ami.
Pour le sortir de là, elle doit trouver l'assassin des Faes et celui du connard de la BFA.
Une partie de plaisir ? Non, car c'est sans compter l'univers impitoyable de Daaalllaaaaassss, heu, des Faes ! En plus, leurs Seigneurs Gris sont sans pitié et Mercy a toujours l'art et la manière de foutre tout le monde en rogne et de n'en faire qu'à sa tête.
Le style de l'auteur est simple (sans être péjorative), agréable à lire, elle utilise des mots de tous les jours et nous saupoudre le tout d'humour dans les réflexions de Mercy.
De l'action, de la réflexion, du suspense : un bon cocktail qui ne se prend pas la tête. Si vous cherchez de la haute littérature ou le Goncourt, allez voir ailleurs !
J'avoue que je n'avais pas trouvé le nom du coupable ! Un point Bonux en plus pour ce tome qui m'a fait pousser un "Oh, merde, c'était...".
C'est aussi dans ce tome 3 que Mercy va mettre fin à ce léger triangle amoureux entre Samuel et Adam (triangle amoureux moins hard que chez la tueuse de vampire Anita Blake).
Bref, une chouette enquête policière au pays, non pas de Candy, mais des loups-garous et des faes, les vampires étant aux abonnés absents dans ce tome.

Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
Sharon
  15 juillet 2015
Quelques semaines ont passé depuis le tome 2 et Mercy sait très bien qu'elle doit rester sur ses gardes : on ne supprime pas un vampire, voire deux vampires sans risquer des représailles. Pour l'instant, cependant, elle doit affronter pire que les vampires et les loups-garous réunis : les faes. Ils l'ont aidé quand elle a eu ses petits problèmes vampiriques. A charge de revanche… et bien le moment est venu. Ils ont leurs propres lois, et surtout, une fâcheuse tendance à considérer les humains avec encore moins de considération que les vampires et les loups-garous les plus obtus – c'est dire.
Ils ont un autre… avantage : ils savent utiliser les compétences des autres. Pourquoi prendre un chien policier quand on a une gentille coyote à disposition ? Pardon, je retire le « gentille », je ne pense pas que Mercy apprécierait.
Oui, elle découvre des choses intéressantes, y compris des choses qu'elle n'aurait pas dû (ou pu) voir. Et qu'importe que ce soit les faes qui lui aient demandé d'enquêter. Qu'importe aussi, pour eux, que Zee fasse un coupable idéal. Pas de bruit, pas de vagues, moins les humains en sauront sur leur communauté, mieux cela vaudra. Une autre héroïne que Mercy aurait peut-être tergiversé, se soumettant bien gentiment aux règles, ou ayant peur des conséquences. L'amitié est une valeur importante pour elle, la justice aussi.
C'est peu de dire qu'elle aura du fil à retordre. Peu de dire aussi qu'elle paiera de sa personne – et pas qu'un peu. L'intérêt de cette série, qui fait de son héroïne une jeune femme vulnérable aussi, est de présenter des situations fortes sans que l'auteur ressente le besoin d'accumuler les descriptions sanglantes : les conséquences, les répercutions sur ceux qui ont subi ces situations l'intéressent davantage.
De même, ne vous attendez pas à des scènes à la Anita Blake : comme elle, Mercy hésite entre deux hommes, mais cette hésitation ne durera pas très longtemps, et ne donnera pas lieu à des scènes osées.
Mercy Thompson, une série que je recommande et que je poursuis sans hésitation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Luna05
  21 juillet 2011
Dans le précédent tome nous avions quitté l'héroïne avec une menace de mort latente de l'essaim de la reine Marsilia mais qui heureusement, par le biais de son ami Stefan serait pour le moment pas d'actualité voir évité si leur secret parvenait à rester caché.
Nous retrouvons Mercy devant aider son ami et ancien patron Zee. Les Faes ayant prêté une arme afin de pouvoir éliminer le vampire André, ils demandent à présent que Mercy éponge sa dette. Zee va donc demander à la jeune change forme de l'aider à élucider plusieurs meurtres des siens s'étant opérés dans une de leur réserve. le flaire de coyote de cette dernière pouvant leur être très utile, la voici plongée de nouveau dans les problèmes jusqu'au cou.
Cette petite investigation qui devait à la base se dérouler sans aucuns accro se complexifiera suite à un autre meurtre dont la victime, cette fois-ci se révèlera être humaine. Zee se retrouvera accusé, emprisonné et abandonné des Faes mais c'était sans compter sur l'amitié et le dévouement de Mercy n'ayant aucune intention qu'il devienne le sacrifié de cette affaire et qu'il paye cette injustice. Ainsi commencera cette double enquête dans le monde implacable et sans pitié des Faes afin d'innocenter Zee.
Quel plaisir de retrouver le monde de Patricia Briggs ainsi que toutes ses personnalités charismatiques, attachantes, drôles et haute en couleur. Après nous avoir fais pénétrer dans le monde des Lycanthropes dans "L'appel de la lune" et celui des vampires dans "Les liens du sang", nous voici à présent immergé dans celui des Faes. Un univers froid régis par "Les Seigneurs Gris" n'acceptant aucune indiscrétions et surtout pas d'insubordinations de la part de leur peuple et encore moins de celles et ceux de l'extérieur. Un règne pourvu d'êtres dont les données erronées véhiculés par les contes nous fera prendre conscience de la dangerosité de ce peuple.
Patricia Briggs par ce tome abordera le thème de la discrimination et du racisme grandissant concernant les humains s'opposant aux êtres magiques ayant fais leur coming out comme Les Lycanthropes et les Faes.
Les recherches quant à laver de tout soupçon Zee se développeront de manière lentes et appuyés et dont chaque détail aura son importance. le suspense sera maintenue assez longtemps pour frustrer les plus impatients. En parallèle la vie sentimental de Mercy sera également abordée et le triangle amoureux trouvera son issue de façon assez surprenante même si j'avais deviné vers qui Mercy se tournerai. Les rapports avec les deux loups de sa vie Adam et Sam sont toujours aussi tendres, touchants et amusants à suivre et sa relation amoureuse naissante se révèlera également assez poignante au vu du drame qui frappera ce tome.
"Le baiser du fer" sera certes dans la lignée des deux précédents opus mais deviendra bien plus sombre et tragique pour Mercy. En ce qui me concerne, j'ai eu parfois du mal à lire certains moments qui furent très éprouvants car violent autant physiquement que psychologiquement. Patricia Briggs à réussi à nous éviter certain passages sordides tout en conservant un certain réalisme mais surtout en faisant planer une ambiance oppressante et de répulsion quant aux actions s'étant déroulés. La narration étant toujours à la première personne, l'empathie avec l'héroïne se veut déroutante, on vit la tragédie par les yeux de Mercy nous rendant dans le même état d'esprit qu'elle. Nous sommes amenées comme cette dernière à ressentir la peur, le désespoir, l'impuissance, l'incompréhension, la honte, l'humiliation et le dégout.....
Un volume assez dure qui marquera un avant et un après irréversible pour Mercy Thompson.
J'ai bien apprécié le traitement de ce tome par l'auteur même s'il s'est révélé pénible émotionnellement, elle n'a pas fais de surenchère et est parvenue à m'émouvoir et à me révolter. L'après drame a été également abordé de manière subtile et pleine de pudeur.
Les personnages secondaires ont également tous eu leur rôle à jouer, la meute d'Adam a été plus que présente et j'ai eu la surprise de découvrir plus profondément des personnages m'étant antipathiques avant comme Honey et Ben, deux personnalités étant en fait très attachantes mais maladroites....Le monde des Faes, en plus d'oncle Mick et Zee aura également leur représentants et pas des moindres de même que du côté des humains.
Un tome 3 que j'ai beaucoup aimé car l'enquête s'est révélée bien plus difficile et destructrice que prévu, l'auteur a su nous mener là où elle le voulait en sachant brouiller les pistes et nous laissant découvrir le coupable quand ce fut trop tard...Un livre dure de transition et se finissant sur un point d'interrogation nous poussant à vite étreindre le tome suivant "La croix d'ossements".

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
SioSio   02 décembre 2010
-Non, non, non, psalmodia Jesse en tremblant. Ils le tueront s'il fait du mal à quelqu'un. Il ne faut pas... il ne doit pas... [...]
- ça suffit, dis-je d'une voix ferme et calme qui couvrit les gémissements de Jesse.
Son avertissement était inutile: je savais pertinemment qu'elle avait raison. Adam allait évidemment traquer et tuer ceux qui avaient fait ça à sa fille sans se soucier des conséquences. Et celles-ci lui seraient non seulement fatales à lui, mais probablement aussi à tous les loups-garous.
Je plongeai mon regard dans celui brûlant de colère d'Adam et continuai sur un ton plus tranchant:
- Tu ne crois pas en avoir assez fait à cette pauvre gamine? Mais à quoi tu penses? Depuis combien de temps est-elle ici sans que personne ait eu l'idée de désinfecter ses plaies? C'est une honte!
La culpabilité est un sentiment merveilleusement puissant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Koneko-ChanKoneko-Chan   25 novembre 2013
- J’étais justement en train d’expliquer au docteur Altman pourquoi ce serait une mauvaise idée de m’éliminer, même si je fourrais mon nez dans les affaires des faes.

La compréhension se fit dans son regard et il plissa les paupières d’un air mauvais.
- Ce serait une erreur de tuer Mercy, gronda-t-il. Mon père a élevé Mercy dans sa meute et il la considère comme sa fille. S’il lui arrivait quelque chose, il déclarerait la guerre aux faes, quelles qu’en soient les conséquences. Vous pouvez lui téléphoner pour lui demander, si vous voulez confirmation.

Je m’attendais que Samuel me défende – et les faes ne pouvaient se permettre d’attaquer le fils du Marrok, pas pour une affaire aussi peu importante. J’avais compté là-dessus pour l’impliquer dans cette histoire, sinon, j’aurais fait sans lui. Mais le Marrok…
J’avais toujours pensé que j’étais plus une source de contrariété à ses yeux, le seul être sur lequel Bran ne pouvait pas compter parce que je ne lui obéissais pas. Il avait toujours été protecteur, et l’était toujours – mais cet instinct de protection était part intégrante de sa dominance. J’avais cru n’être qu’une des nombreuses personnes dont il se sentait responsable. Mais il était aussi impossible de ne pas entendre la sincérité dans la voix de Samuel qu’il l’était de penser qu’il ait pu se tromper à propos de son père.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ArcaaleaArcaalea   26 août 2013
"- Tu me renvoies chez moi ?
Je flirtais, là ? Oui, il semblait bien.
Il sourit, d'abord avec les yeux, puis avec les lèvres, un sourire à peine perceptible, mais qui suffit à faire accélérer le battement de mon coeur.
- Tu peux rester, si tu le désires, dit-il en flirtant à son tour. (Puis ses yeux étincelèrent et il eut le mot de trop :) Mais je pense qu'il y a trop de gens dans les environs pour que nous puissions faire ce que je voudrais.
Je contournai hâtivement le mari de Honey et m'empressai de sortir, mais le bruit que mes tongs émettaient ne put couvrir son dernier commentaire :
- J'aime beaucoup ton tatouage, Mercy.
Je gardai le dos droit en m'éloignant afin qu'il ne devine pas le sourire qui barrait mon visage."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
belette2911belette2911   10 juin 2012
Je descendis délicatement mes mains, glissant mes doigts dans la ceinture de son jean et enfonçant légèrement mes ongles dans sa peau.
Il poussa un grognement inarticulé, mais aucun de nous deux n'y prêta attention. Il tourna le visage vers moi. Je m'attendais à un baiser des plus sérieux, mais il se contenta de mordiller gentillement ma lèvre inférieure. Le contact de ses dents m'envoya des frissons qui coururent jusqu'au bout de mes doigts avant de caresser mes genoux et de me faire remuer les orteils d'aise. C'est qu'elles étaient puissantes, ces dents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
kandaliakandalia   14 juin 2013
- Il faut que tu choisisses, me dit-il sur un ton pressant. Adam ou Samuel, ou aucun des deux. Mais tu ne peux pas les laisser dans cette situation.
Adam était l’Alpha de la meute de loups-garous de la ville, mon voisin, et parfois mon cavalier. Samuel était mon premier amour, ma première grande déception et, ces temps-ci, mon colocataire. Et seulement ça, même s’il aurait parfois aimé plus.
Je ne faisais confiance ni à l’un ni à l’autre. Sous l’apparence bonhomme de Samuel se dissimulait un prédateur patient et sans pitié. Et Adam…eh bien, Adam me fichait tout simplement les jetons. Et ce qui me faisait encore plus peur, c’est que je croyais bien être amoureuse des deux.
- Je sais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Patricia Briggs (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia Briggs
Aujourd'hui, je vous parle de mes sagas préférées d'urban fantasy. Retrouvez toutes mes vidéos ici : http://goo.gl/hCnYmr Déroulez pour plus d'infos :) Merci à tous d'avoir regardé cette vidéo ! Aimez, partagez, ou abonnez vous ;) ca fait toujours plaisir !
? Livres cités La communauté du sud de Charlaine Harris Kate Daniels d'Ilona Andrews Alpha & Omega de Patricia Briggs Maeve Regan de Marika Gallman Charley Davidson de Darynda Jones Chasseuse de la nuit de Jeaniene Frost
__
? Me contacter contact@leblogdeptitelfe.fr Blog : www.leblogdeptitelfe.fr Facebook :http://goo.gl/huya0v Twitter : @ptitelfe1982 Instagram : @ptitelfe1982
+ Lire la suite
autres livres classés : loup-garouVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Mercy Thompson, l'appel de la Lune

Quel est le vrai prénom de Mercy?

Mercedece
Mercedesse
Mercedes

10 questions
213 lecteurs ont répondu
Thème : Mercy Thompson, tome 1 : L'appel de la lune de Patricia BriggsCréer un quiz sur ce livre