AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Apophis


Apophis
  30 octobre 2016
Une réponse magistrale au paradoxe de Fermi, un monument de Hard-SF

Ce roman de Hard-SF magistral propose à la fois une vision époustouflante de la Terre des années 2050, avec notamment une utilisation de la Réalité Augmentée digne de celle de Rainbow's End de Vernor Vinge et une série de catastrophes naturelles et de changements de modèle de société tout droits venus de Terre, roman précédent de l'auteur californien, et surtout une interrogation à portée galactique et antédiluvienne (bien dans l'esprit de Stephen Baxter) sur le Paradoxe de Fermi, sur ses causes et sur les crises qu'une espèce doit surmonter pour survivre et se répandre hors de son système solaire.

Malgré ses nombreux personnages et sous-intrigues, ce livre se révèle passionnant de bout en bout (à part peut-être une vague frustration concernant Guetteur à la fin). Il séduira tout amateur de Hard-SF et de sense of wonder (présent en quantités absolument colossales), ainsi que d'intrigue « à tiroirs » où chaque vérité n'est en fait qu'une nouvelle couche de mensonges protégeant la nature et l'explication réelles des événements, de leur histoire ou de la nature exacte du monde.

Nous avons été particulièrement gâtés, cette année, par des textes de Hard-SF de très bonne qualité, riches en sense of wonder (je pense -évidemment- également au problème à trois corps de Liu Cixin), et au moins un autre reste à venir en 2016 (le Peter Watts à paraître en Novembre au Belial'). Et que ça fait du bien de voir des livres qui allient une profonde réflexion à l'émerveillement le plus absolu, la vision la plus époustouflante qui soit, les échelles temporelles et spatiales les plus folles ! Bref, si vous voulez lire un roman où il y a une bonne idée (ou un bon recyclage d'idées d'autres auteurs) à la minute (de lecture), vous savez ce que vous devez faire…

Et pour conclure : ces humains, quels roublards, man !

Vous trouverez la version complète de cette critique sur mon blog.
Lien : https://lecultedapophis.word..
Commenter  J’apprécie          257



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (24)voir plus