AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de tiptop92


tiptop92
  12 juillet 2019
André Brink - Une saison blanche et sèche - 1979 : Ce livre relate l'histoire d'un blanc naïf, d'un afrikaners qui ne savait pas qu'il vivait dans un pays qui pratiquait l'Apartheid. Ça peut paraître curieux mais combien de citoyens sud-africains s'interrogeaient à l'époque sur le sort des noirs dans un pays qui retransmettait à longueur de temps les violences des Townships en les présentant comme l'oeuvre de voyous désoeuvrés. Pour beaucoup de ces femmes et de ces hommes blancs la ségrégation raciale n'existait pas en tant que telle et les mesures humiliantes imposées par l'état à sa population de couleur ne l'était que pour combattre une délinquance qu'on disait endémique. Ben Dutoit un professeur de lycée basculait à la suite de la disparition de son jardinier indigène et de son fils dans une vérité qu'il avait par confort toujours ignoré. En s'engageant dans une lutte contre les institutions pour savoir ce qu'était devenu ces deux hommes, il allait découvrir à quel point le système pouvait s'organiser pour broyer délibérément des existences. Car en fouillant le contre-jour d'une société qui se voulait progressiste, l'enseignant plongeait dans un puits sans fond qui petit à petit allait l'engloutir. Lâché par sa famille, par ses amis et même par ceux qu'il voulait défendre, Ben Dutoit faisait l'amère expérience de l'inhumanité d'une politique répressive au service d'un intolérable extrémisme racial. Comme souvent dans une épreuve difficile, l'homme remettait en cause de nombreuses certitudes concernant sa vie, son entourage et son couple. Aidé par une jeune journaliste anglaise dont il tombait éperdument amoureux il découvrait combien son existence protégée l'avait coupé de tout ce qui faisait le sel de la vie. Malheureusement même ce réconfort lui sera retiré quand sa maîtresse faute de visa devra quitter définitivement le pays. Cet implacable roman qui orchestrait parfaitement la persécution politique des opposants à la doctrine ségrégationniste étatique fut bien sur interdit sur tout le territoire sud-africain. L'auteur lui continua d'enseigner et d'écrire sur place, trop célèbre sans doute pour être éliminé dans un accident fictif comme le personnage principal de son récit… une descente aux enfers étouffante
Commenter  J’apprécie          483



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (48)voir plus