AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253247142
352 pages
Le Livre de Poche (25/10/2023)
3.92/5   257 notes
Résumé :
Arnac-la-Poste. Haute-Vienne. 900 habitants. Capitale mondiale de Noël. Mais derrière ses décorations fastueuses, son concours de chocolat chaud et son célèbre marathon de Noël se cache un mystérieux écrivain. Ben travaille dans une grande maison d'édition mais il est cantonné à la rédaction des lettres de refus, jusqu'au jour où il découvre le manuscrit qui pourrait révolutionner la littérature.

Arrivé au village, rien ne se passe comme prévu. L'écri... >Voir plus
Que lire après La fille qui n'aimait pas NoëlVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (99) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 257 notes
5
33 avis
4
53 avis
3
9 avis
2
1 avis
1
0 avis
Ben travaille dans une maison d'édition où il est plutôt chargé des refus de manuscrits. Mais sa chance pourrait bien tourner, et il pourrait devenir (vraiment) éditeur , car il a débusqué le chef-d'oeuvre. Aussi se rend -t-il à Arnac-La-Poste, un charmant petit village où réside l'écrivain.
Ce dernier lui proposera un marché : redonner le sourire à sa fille et seulement à cette condition , il,acceptera de signer un contrat d'édition. Ben est prêt à tout , même à participer au marathon de Noël, alors qu'il déteste Noël ..

On est à mi chemin entre la comédie romantique de Noël et le merveilleux, ça passe ou ça casse !
Les personnages du village ont tous l'air de sortir d'un conte : Nicolas, l'écrivain-Père Noël, le maire qui fait à peu près tous les métiers, la gérante d'hôtel, astrologue, lme hamster .. Tout est fait pour qu'on n'y croit pas, qu'on entre dans la magie. cela dépendra de chaque lecteur, d'y adhérer ou pas.
Zoë Brisby casse les codes au niveau des personnages principaux, c'est Laly , la fille qui est dans son élément, sur les terres de son enfance, qui connait les épreuves du marathon de Noël, les lieux. Ben n'a pas le physique de l'emploi, de familles d'accueil en familles d'accueil, il a été balloté, enfant, et son passé ne lui a pas appris à faire confaince, à tisser des liens, à être sûr de lui. Il est attachant, mais ne correspond pas du tout à l'idée qu'on (que je !) me fait du Prince Charmant, ce qui fait que la romance est un peu fade.
Le personnage que j'ai préféré , c'est son collégue hacker, ce n'est qu'un personnage secondaire et pourtant je lui ai trouvé du potentiel, un capital de sympathie, un capital comique aussi avec ses répliques de geek et sa psy, ainsi qu' une facilité à résoudre tous les problèmes qui me laisse admirative.
Tel Lisbeth Salander, il maitrise son art.
Par moment j'ai pensé que l'auteure allait verser dans le "fantastique-doux", avec " le Père Noël", mais non , on reste juste à la frontière.

Un peu magique, très dynamique , malicieux et original.
Commenter  J’apprécie          380
Ben, notre narrateur, rêve de devenir éditeur. Pour le moment, il travaille aux Éditions Delamare, où il s'occupe des photocopies, du café et des lettres de refus. Pas mirobolant, mais au moins, il a un pied à l'étrier et espère gravir les échelons. D'ailleurs, il pense avoir trouvé une idée !! Dans la pile des manuscrits refusés, il en choisi toujours un à lire durant son week end. Et là, il vient de dénicher le futur Goncourt. « La réconciliation » est une véritable pépite.

Shanti, la directrice éditoriale, carbure à la vapoteuse saveur pop-corn et n'est pas spécialement avenante. Ben va réussir à la convaincre de le laisser se rendre dans le village de l'auteur de « La réconciliation » et de revenir avec un contrat signé.

« Il y a des jours qui changent une vie. Des moments qui marquent un tournant dans notre existence. Ces petits riens qui, mis bout à bout, finissent par devenir quelque chose d'énorme. »

Vous vous doutez bien que les choses ne seront pas simples pour Ben. le voilà qui débarque à Arnac-la-Poste (ne riez pas, ce village existe vraiment en Haute-Vienne). Comment appelle-t-on les habitants d'Arnac-la-Poste ? Les arnaqueurs ? Imaginez le discours du Maire qui commence par « Arnaqueurs, Arnaqueuses,… ». Ledit maire qui répond au doux nom de Robert Courrier, on ne peut pas l'inventer….Robert est également taxi, épicier et responsable du centre esthétique. Multitâches, quoi….Et ce qui est sûr, c'est que ce village est le parfait ambassadeur des fêtes de Noël. Décorations à gogo, nombreuses festivités autour du thème de Noël, pour Ben, c'est un cauchemar. Ah oui, j'ai oublié de vous dire : il déteste Noël.

« Qui pouvait bien vivre dans un tel environnement ? Un lutin ? Mon écrivain avait dû de tromper en notant son adresse. Il n'habitait pas Arnac-la-Poste. J'aurais peut-être dû me rendre à Nique-la-Police, finalement. »

Nicolas, l'auteur de « La réconciliation », et Père Noël officiel du village, propose un marché à Ben : il signera le contrat d'édition à la condition que Ben réussisse à redonner l'esprit de Noël à sa fille, Laly, qui vient tout juste de divorcer. Laly traverse une grave crise existentielle. Ben va devoir revoir son plan, et surtout, rester plusieurs jours à Arnac-la-Poste. le jeune homme, désoeuvré, s'installe à la maison d'hôtes du village, et se voit contraint de participer au Marathon de Noël avec Laly.

Ce roman est une succession de situations toutes les plus cocasses les unes que les autres. C'est une plongée dans le monde merveilleux de Noël. Si vous me connaissez, vous savez que je n'aime pas spécialement les fêtes de Noël. Je me suis donc totalement retrouvée dans Ben, entre allergiques, on se comprend ! Et comme lui, je me suis prise au jeu. La plume de Zoé est agréable, fluide, drôle, un brin sarcastique. Les chapitres courts se boulottent rapidement, une tasse de chocolat chaud à la main. le récit est bien mené, rythmé, les personnages sont très attachants. D'autant que Zoé n'hésite pas à proposer des clins d'oeil à ses précédents romans, et j'adore !

J'aime la faculté de Zoé de nous brosser des personnages hauts en couleur, qui sont à la fois farfelus, décalés mais également que l'on pourrait très bien croiser au détour d'une rue et auxquels on peut s'identifier facilement, en définitive. Ils sont tous plus ou moins fracassés par la vie, ce qui les rend proches de nous. Mention spéciale à Phinéas, le geek de l'entreprise, que j'ai adoré.

Cette lecture est l'occasion d'apprendre des choses totalement folles. Par exemple, Angelica, la propriétaire de la maison d'hôtes, possède un animal de compagnie qui s'appelle un « cuy ». Ça se prononce « kouwi » et ça vient du quechua. En gros, c'est un cochon d'Inde géant. 50 centimètres sous la toise et 3 kg de muscles et de gras….Je dis ça car en Amérique du Sud, on en apprécie sa viande…

Le monde de l'édition n'aura (presque) plus de secrets pour nous. L'envers du décor est intéressant à découvrir, même si les Éditions Delamare font plus peur qu'autre chose lol !

« La fille qui n'aimait pas Noël » est un récit drôle, chaleureux et émouvant, où l'esprit de Noël tient la place centrale, mais où se côtoient également la famille, les rêves, la passion et l'amour. Nous sommes dans une romance, ne l'oublions pas. Entre la féerie de Noël et l'histoire d'amour qui pointe son nez et se développe au fil des pages, le lecteur se laisse envahir par un sentiment de bien-être. On savoure cette lecture, une parfaite lecture doudou comme je les appelle. Celles où on oublie tout, où on ne réfléchit plus, où la détente est au rendez-vous. Et lorsqu'en plus, le rire est présent quasiment à chaque chapitre, que demander de plus ?

Alors oui, l'histoire est prévisible, nul besoin d'appeler Madame Soleil pour savoir de qu'il va se passer, mais quelquefois, cette prévisibilité a du bon. On sait à quoi s'attendre dès le début et c'est justement ce que l'on cherche.

J'ai même eu envie de me rendre à Arnac-la-Poste, histoire de vérifier si leurs décorations de Noël sont aussi belles en vrai que dans le roman.

Une lecture dans le thème de Noël, pour vous faire passer un moment agréable. C'est ce que vous recherchez en ce moment ? Alors, ne vous privez pas d'un petit détour par Arnac-la-Poste, vous ne le regretterez pas.

« Un Père Noël maître-chanteur, sa fille bûcheronne dépressive, une hôtesse mystique, un cochon d'Inde géant et maintenant un hacker. Noël s'annonçait vraiment de tout repos ! »

#LafillequinaimaitpasNoël #ZoéBrisby #MichelLafon #arnaclaposte
Lien : https://soniaboulimiquedesli..
Commenter  J’apprécie          51
Une chose est sûre, "La fille qui n'aimait pas Noël", ce n'est pas moi 😁 !


Ben est un jeune homme qui a tout pour plaire : timide, réservé, gauche, orphelin, sans amis, préposé aux photocopies dans une maison d'édition... Bref, l'anti-héros par excellence, tendance looser. Mais ! Il a un grand coeur... Oh, c'est-y pas mignon 💕! 


Laly, quant à elle, est une jeune femme brillante, intelligente, indépendante mais profondément malheureusement depuis les trahisons de son ex-mari qui les ont conduits au divorce. Pensez donc, brillant universitaire, il a piqué le roman de Laly pour le faire publier en son nom et en plus, il fricotait avec ses étudiantes ! Pas étonnant que notre pauvre Laly soit déprimée... 


Malgré des personnalités opposées, Ben et Laly ont un point commun : ils n'aiment pas Noël. Et par un concours de circonstances, ils vont être amenés à se rencontrer lors de la Fête de Noël du village d'Arnac-la-Poste situé en Haute-Vienne. Puis ils vont se découvrir, s'apprivoiser, se bécoter et... s'aimer ! Ah ! Que c'est beau les romances de Noël 😍 ! 


Alors bien sûr, dans ce genre de roman, tous les clichés de Noël y passent : sapin, boules et guirlandes, bonshommes de neige et de pain d'épice, sans oublier l'incontournable chanson "All I want for Christmas Is You" de Mariah Carey. Mais ici, le gros point noir du cliché est le choix même du village d'Arnac-la-Poste. Il est évident que son nom prête à sourire et que l'auteure s'en donne à coeur joie avec des jeux de mots parfois "lourdingue", mais le plus gênant est d'en faire une copie du vrai village du Père Noël en Laponie. Comment imaginer des mètres de neige, une patinoire sur un lac gelé, une tempête de neige, des températures polaires dans ce coin de France !? Totalement improbable ! 


Dans l'ensemble, je n'ai pas vraiment adhéré à cet univers "noëlesque" (comme l'écrit Zoé Brisby). Des personnages fades, des situations non-abouties, une fête de Noël à Arnac-la-Poste oscillant entre la magie de Noël et la fête à "neu-neu" campagnarde... Pour autant, la lecture de ce livre n'est pas désagréable en soi, mais il manque indéniablement de paillettes et donc de magie à mon goût ! Dommage... 😢
Commenter  J’apprécie          46
Vous le savez, je ne résiste pas à une romance de Noël. C'est mon péché mignon à chaque fin d'année. Un petit résumé accrocheur, une couverture dans l'ambiance et hop, j'ai envie d'en savoir plus. J'avais donc hâte de découvrir La fille qui n'aimait pas Noël.

Dans ce roman, nous allons suivre Ben. Ben qui travaille dans une grande maison d'édition et qui aimerait vraiment apporter sa pierre à l'édifice en dénichant la perle rare. le seul problème c'est qu'actuellement, il est plus utile à la photocopieuse qu'à autre chose. Pourtant, le dernier manuscrit qu'il a repéché dans la pile des refus l'a tellement marqué, qu'il tente le tout pour le tout, rencontrer cet auteur mystérieux et lui faire signer un contrat. D'autant que son poste est sur la sellette s'il n'y parvient pas. le voilà donc parti pour Arnac-la-poste à quelques jours de Noël. Un séjour qui ne sera pas du tout comme il s'y attendait.

Clairement, La fille qui n'aimait pas Noël est un roman que j'imagine en téléfilm. Je pense que visuellement parlant ça serait parfait. Des traditions de Noël, il y en a, un côté festif également et ce petit village a de l'humour et de la joie à revendre. Nous cochons donc toutes les cases des ingrédients d'un roman de Noël. Et c'est d'ailleurs ce qui chagrine un peu Ben, notre héros. Car si le titre du récit annonce la couleur pour la jeune femme qu'il va rencontrer, Ben n'est pas en reste. Il n'aime pas Noël non plus. Toutefois, pour les besoins de sa mission (signer ce contrat d'édition), il va devoir convaincre Laly, de participer aux festivités de cette année, alors qu'elle s'y refuse.

J'ai apprécié le fait que l'autrice ne tombe pas dans le dramatique. Elle aborde certes quelques sujets importants, notamment concernant les deux personnages centraux et leurs raisons de ne pas/plus aimer Noël, mais cela ne vient pas plomber l'ambiance. Cela reste joyeux et léger, tout ce que l'on demande pour un roman de Noël. Sur le papier, cette histoire avait donc tout pour me plaire et franchement, je ne comprends vraiment pas pourquoi je n'ai pas été séduite.

Car je ressors de ma lecture assez... perdue. Et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, notre héros, Ben. Je reconnais une part d'originalité dans le choix du caractère de son personnage. En effet, Ben est un timide, voir plus, un grand réservé. Il n'est pas des masses sociables, parler en public et s'affirmer ce n'est pas son fort et il n'aime pas Noël donc. Je trouve ça chouette d'avoir un personnage qui casse les codes mais... je n'ai pas réussi à m'attacher à lui malheureusement. A vrai dire, je n'ai pas été séduite par son personnage ce qui fait que j'ai eu du mal à aller au delà puisque c'est lui, le personnage central de l'histoire.

Côté romance, elle est discrète et plutôt mignonne. On se doute bien que la vérité va éclater, que le subterfuge concernant les raisons qui poussent Ben dans cette aventure vont causer quelques soucis à un moment donné. Cet aspect m'a plutôt plu. Mais je reste un peu sur ma faim. Je n'ai pas eu les papillons dans le ventre. La présence de l'ex ne joue pas en sa faveur non plus. Vous savez, l'ex lourdingue... Je n'ai pas eu le feeling attendu pour cette romance en toute simplicité et j'avoue avoir vu venir les rebondissements finaux ce qui est assez dommage.

Enfin, niveau rythme, malgré les événements festifs et la pointe d'humour avec ces jeux de mots, j'avoue avoir tourné les pages sans grande conviction. Peut-être que je n'accroche pas à la plume de l'autrice ? Peut-être que si j'avais plus adhéré avec le personnage principal ça aurait été totalement différent. Pour tout vous dire, je suis déçue d'être autant passé à côté de ce roman. D'autant que j'avais besoin de quelque chose de mignon, joyeux et festif en ce moment avec mon mood déprimant mais ça n'a pas réussi à m'embarquer.

En conclusion, je ressors de cette lecture assez perplexe. Sur le papier, il avait tout ou presque pour me plaire mais la magie n'a pas opéré sur moi. Je ne doute pas qu'il plaira à d'autres et encore une fois, je pense vraiment que les fans de Noël y trouveront sans doute leur compte mais malheureusement, je ne le retiendrais pas.
Lien : https://my-bo0ks.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          30
Un roman de Noël tout à fait dans l'esprit des comédies romantiques de cette période.
C'est chaleureux, c'est plein de sourires ! C'est réconfortant, c'est le genre de lecture qui vous met de bonne humeur, qui vous fait voir la vie en rose, et je vous jure cela fait un bien fou !

Bien sûr, il ne faut pas chercher trop l'originalité car le fil conducteur est très souvent un peu le même ! mais peu importe ! Dans ce style de lecture ce qu'on recherche ce sont des moments de douceur, des bons sentiments, des rires, de la gourmandise et puis une bonne dose de romantisme…
Cette fois, il est agréable de se mettre dans la tête d'un homme, car assez rarement le cas.
En plus, ce Ben est sympa, et émouvant. J'ai eu plusieurs fois envie de le rassurer et de le conseiller, mais au final il s'en est bien sorti et je me suis bien amusée lors de ma lecture.

Ce fut donc une très sympathique pause hivernale dans ce village typiquement de Noël ».
Pause que j'ai passée entre un jeune homme qui rêve de devenir éditeur, une jeune femme qui doit retrouver goût à la vie et surtout aux joies de Noël, un père qui ressemble étrangement au père Noël et qui joue les maître-chanteur, un hacker en manque de contact…
Les personnages sont émouvants et attachants, ils ont des fêlures et leur fragilité donne un relief supplémentaire à l'histoire.
Ajouté à cela une plume fluide, et très agréable, à l'humour bien présent.

Donc je ne peux que vous conseiller d'aller faire un petit tour à Arnac-la-poste.
Alors, vous êtes tentés ? N'hésitez pas, prenez vos billets 😉
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
- Bond, Ben Bond, je me moquai dans le miroir.
Je sortis un stylo et le brandis pour atomiser tous les méchants. J'étais probablement ridicule mais je m'en fichais, là était toute la différence. (...).
Mourir pouvait attendre.
Commenter  J’apprécie          150
- Que veux-tu pour Noël ?
- La paix dans le monde . (...)
- Mais non ! Tu m'as pris pour Miss France ou quoi ?
Commenter  J’apprécie          250
𝑷𝒐𝒖𝒓𝒒𝒖𝒐𝒊 𝒍𝒆𝒔 𝒈𝒆́𝒂𝒏𝒕𝒔 𝒒𝒖𝒊 𝒆́𝒄𝒓𝒂𝒔𝒂𝒊𝒆𝒏𝒕 𝒍𝒆𝒔 𝒂𝒖𝒕𝒓𝒆𝒔 𝒂𝒗𝒂𝒊𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒖 𝒔𝒖𝒄𝒄𝒆̀𝒔 𝒂𝒍𝒐𝒓𝒔 𝒒𝒖𝒆 𝒄𝒆𝒖𝒙 𝒂𝒖𝒙 𝒑𝒊𝒆𝒅𝒔 𝒅’𝒂𝒓𝒈𝒊𝒍𝒆, 𝒄𝒐𝒎𝒎𝒆 𝒎𝒐𝒊, 𝒓𝒆𝒔𝒕𝒂𝒊𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍’𝒐𝒎𝒃𝒓𝒆 ? 𝑫𝒆𝒑𝒖𝒊𝒔 𝒒𝒖𝒂𝒏𝒅 𝒍𝒂 𝒈𝒆𝒏𝒕𝒊𝒍𝒍𝒆𝒔𝒔𝒆 𝒆́𝒕𝒂𝒊𝒕-𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒅𝒆𝒗𝒆𝒏𝒖𝒆 𝒖𝒏 𝒅𝒆́𝒇𝒂𝒖𝒕 ?
Commenter  J’apprécie          10
La lettre type est toujours la même, froide, identique, tentant de se faire passer pour humaine. Elle commence toujours par " Malgré la qualité de votre travail " et se conclut par " Votre roman ne s'intégre pas das la politique éditoriale de la maison ".
Commenter  J’apprécie          100
Il y a deux catégories de personnes. Les premières se referment comme des huîtres après avoir souffert. Elles ferment le volet sur la fenêtre de leur vie. Il fait noir mais elles sont en sécurité. Les deuxièmes vivent chaque instant comme une chance. Elles ouvrent en grand leur fenêtre. Elles savent que des orages et des tempêtes se dechaîneront mais ne veulent pas se priver de la joie d'un soleil d'été.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Zoé Brisby (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Zoé Brisby
"Derrière ce roman très documenté qui pourrait paraitre raconter une histoire légère, il y a plein de questions. Peut-on tuer quelqu'un au nom de la justice ? Est-ce que cela est réparateur ? Et que vaut l'amitié dans ces cas là ? Zoe Brisby est une formidable raconteuse d'histoires de femmes. Elle a un don pour vous faire ressentir la psychologie de ses personnages grâce à une superbe écriture." Gérard Collard.
Qui pourrait croire en voyant cette jeune femme gracile qu'elle vient de tuer l'un des plus grands criminels ? Dans la lignée des Mauvaises épouses (prix Waknine 2023), Zoe Brisby signe un roman intense et palpitant sur les apparences, les mensonges de l'histoire et le coeur des femmes.
À retrouver sur lagriffenoire.com https://lagriffenoire.com/la-double-vie-de-dina-miller.html
Et Les mauvaises épouses, en poche : https://lagriffenoire.com/les-mauvaises-epouses-1.html
Expédition en France métropolitaine à 0,01 € à partir de 40€ d'achat sur notre librairie en ligne !
+ Lire la suite
autres livres classés : noëlVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (516) Voir plus



Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
20154 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..