AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Zoe Brisby (25/06/2017)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Maxine, fringante nonagénaire, a décidé de faire l'école buissonnière et quitte sa maison de retraite. Elle a besoin d'une voiture et cherche à faire du covoiturage. C'est alors qu'elle rencontre Alex, 25 ans, un peu perdu à cause d'un chagrin d'amour, qui a une place dans sa voiture.

Une rencontre peut-elle être le départ de l'aventure la plus belle de votre vie ?

Un road-trip frais et plein de surprises où les événements s'enchaînent ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Valmyvoyou_lit
  16 janvier 2019
Alex et Maxine s'inscrivent tous les deux sur un site de covoiturage. Désirant, tous les deux, aller à Bruxelles, ils vont faire la route ensemble.
Alex est jeune et est dépressif. Maxine est nonagénaire et Bruxelles est sa dernière destination.

N'étant pas adepte des feel-good, il faut qu'ils soient bons pour m'accrocher.

J'ai passé un excellent moment avec L'habit ne fait pas le moineau. Vous comprendrez le titre en le lisant. En effet, Maxine a tendance à transformer les maximes, ce qui crée de vraies tranches de rigolade dans le livre. Ajoutez à cela, des quiproquos, des situations burlesques et vous avez ce roman savoureux. J'ai énormément ri.

Mais, sous ce ton léger, se trouvent aussi des situations très attendrissantes. Alex et Maxine, ces deux personnes qui n'étaient pas destinées à se rencontrer, vont chacune avoir à coeur de transformer la vie de l'autre. C'est très touchant.

Malgré des situations rocambolesques, Zoé Brisby traite des sujets très sérieux. Elle parle de dépression, de mort, de maladie et d'abandon. Cela sans jamais plomber l'ambiance. Ces sujets sérieux sont, parfois, tournés au second degré, ce qui leur donne plus d'impact. Et pourtant, on sourit.

Les rebondissements et les situations chaotiques s'enchaînent, il n'y a aucun temps mort. le périple d'Alex et de Maxine se transforme en cavale. Alex apprend par les informations que Maxine n'a informé personne de son départ. Les flashs d'actualité montre de quelle manière, les médias utilisent une situation de départ pour échafauder des hypothèses, avant même les enquêteurs.

Les joutes verbales entre le jeune homme et la vieille dame sont tour à tour hilarantes et émouvantes. Chacun se livre sur son passé. J'ai souvent ri avec émotion.

Conclusion

L'habit ne fait pas le moineau est hilarant. Malgré des thèmes très sérieux, le ton n'est jamais triste. C'est une alternance de rires et de tendresse. C'est vraiment un livre qui fait du bien.

L'habit ne fait pas le moineau a reçu le prix Mazarine Book day 2018.

Je remercie sincèrement Zoé Brisby pour ce service presse.
Lien : http://www.valmyvoyoulit.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Yumiko
  20 janvier 2019
Ce qui m'a donné envie de lire ce roman, c'est son titre totalement atypique ainsi que sa couverture plein de légèreté. J'y ai vu une histoire qui donne le sourire aux lèvres et c'est exactement ce que j'ai trouvé : un roman qui fait sourire, complètement « feel-good », tout en traitant de thèmes de société forts et touchants. Vous déprimez un peu ? Vous avez besoin de légèreté et d'être entouré de personnages un peu fous mais super attachants ? Alors venez rencontrer Maxine et Alex qui sauront vous redonner le sourire et égayer votre journée.
Maxine et Alex sont des personnages qui n'ont pas été épargnés par la vie et qui suivent chacun une route différente et pourtant similaire quant au point de chute qu'ils visent. Ces deux âmes que tout sépare, vont se retrouver liées grâce à du co-voiturage. A partir de là, l'histoire va prendre un tournant totalement fou et inattendu, qui permettra à nos deux protagonistes de se découvrir, d'ouvrir les yeux sur leur vie et sur ce qui leur arrive, et de leur donner de nouveaux buts dans leur existence.
C'est à partir de là que le lecteur est emporté dans ce voyage et qu'il se demande bien comment il va se terminer vu l'enchaînement tellement drôle, et si malheureux en même temps, des événements. Je me suis vraiment éclatée à les suivre dans leurs pérégrinations et j'ai été très touchée par ces deux personnalités qui ne demandent qu'à s'en sortir et à aider les autres.
L'histoire est loufoque et certaines scènes sont à mourir de rire, de quoi oublier tout nos soucis et nous libérer de notre quotidien parfois bien morose. Plusieurs thèmes sont abordés comme la maladie, la dépression, la mort, l'amour, etc., et à chaque fois, l'auteur réussit à nous faire réfléchir grâce aux propres réflexions de ses personnages.
En bref, ce roman est une bulle d'oxygène bénéfique et je ne peux que vous conseiller de découvrir ! Maxine et Alex me manquent déjà…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LeaneBelaqua
  22 mars 2018
L'habit ne fait pas le moineau raconte le road-trip de Maxine, une nonagénaire échappée de sa maison de retraite, et Alex, un jeune homme dépressif. C'est par un site de covoiturage que ces deux personnes se rencontrent. Leur but est d'aller à Bruxelles. Leurs motivations ne sont pas les mêmes. Maxine veut y mourir, Alex espère y trouver une raison de vivre. Dit comme ça, ça semble déprimant. En réalité, cette histoire regorge d'humour.
Les deux personnages sont totalement à l'opposé l'un de l'autre. Maxine est extravertie, originale, créative - surtout avec les expressions qu'elle revisite - et surtout, elle croque la vie à pleines dents. Alex de son côté est plutôt timide, raisonnable, et surtout, il a des idées noires. Réunis dans le même véhicule, ils se trouvent obligés d'apprendre à se connaître. Heureusement pour Alex, Maxine est une femme pleine de ressources et elle va essayer de lui redonner goût à la vie. Quant à lui, il va tout faire pour tenter de convaincre sa passagère de ne pas avoir recours à l'euthanasie. Ce duo improbable va vivre de jolies aventures en chemin, jusqu'au dénouement. Je me suis beaucoup attachée à ces deux étonnants héros. Ils m'ont émue chacun à leur façon, et j'ai adoré voir leur affection grandir au fil des pages.
C'est une histoire très touchante que nous livre ici Zoé Brisby. A travers l'humour, elle aborde des questions sombres. La dépression et le droit à une mort digne sont les fils conducteurs de son road trip. le caractère bien trempé de Maxine permet d'adoucir une histoire qui pourrait être terriblement sérieuse. C'est une dame âgée comme on en trouve dans les albums pour enfants, une super mamie impossible à arrêter qui voit toujours le bon côté des choses et sait qu'il ne sert à rien de se précipiter. Mais ce qui m'a le plus amusée, c'est le sort qu'elle réserve aux expressions. le titre n'est qu'un exemple parmi beaucoup d'autres. Si certains jeux de mots sont connus, d'autres sont assez originaux. J'ai bien ri en découvrant certaines de ses inventions. Cependant, j'ai aussi eu le coeur serré à chaque fois que les deux protagonistes se sont rapprochés de leur point d'arrivée. Je me suis tellement attachée à Maxine que je ne voulais pas qu'elle meure, et que je n'avais pas envie qu'Alex ait à gérer sa disparition en plus de sa dépression. Je ne vous raconterai pas la fin, ni le contenu, de cette aventure. Je vous invite à aller les découvrir par vous-même.
J'ai trouvé très judicieuse la façon dont Zoé Brisby utilise les médias dans son histoire pour critiquer le traitement des informations. En effet, il s'avère que la police prend Alex pour un kidnappeur et Maxine pour une femme fragile, ce qui donne un quiproquo amusant en trame de fond à ce voyage. Les médias s'en donnent à coeur joie et font s'emballer une machine qui n'avait pas besoin d'eux pour fonctionner au départ. Pour ce qui est de son style, Zoé Brisby nous propose une écriture facile à lire, très rythmée, qui donne à Maxine tout son relief et laisse la place suffisante à Alex pour exister.
Il existe un épilogue, qu'on peut demander directement à l'autrice. Bien que curieuse de savoir ce que l'autrice a écrit, je préfère rester sur la fin officielle qui laisse un peu de place à mon imagination. J'ai peur que le choix de Zoé Brisby ne soit pas conforme à l'image que je me fais de la suite. Alors je préfère garder la fin officielle, qui est pour moi très bien.
Conclusion : ♥♥♥♥ Ce road trip vous emmènera dans une cavale improbable avec deux héros tout aussi impromptus. C'est un régal à lire. Tristesse, joie, inquiétude, soulagement, on passe par toute une palette d'émotions face à ce texte qui offre d'agréables moments de lecture.
Lien : http://sweetie-universe.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Marie-Nel
  28 février 2018
C'est la couverture et le titre vraiment très originaux qui m'ont tout de suite attirée vers cette histoire. Annoncé comme un roman feel-good qui donne le sourire, et étant donné que j'aime ce genre et surtout que j'en ai besoin en ce moment dans ma vie, j'étais plus que convaincue de me plonger dans ce roman. Et je peux vous dire que je n'ai pas été du tout déçue, j'ai souri voir ri plus d'une fois, l'auteure nous plonge très vite dans l'action, le style on ne peut plus fluide accroche dès le départ, l'humour est présent aussi dès la première page, bref, un livre qui se lit tout seul, qui se déguste comme un bon chocolat.
Les deux personnages principaux que l'on va suivre tout le long sont Maxine et Alex. Maxine, ou Max, est une vieille dame très énergique et sachant ce qu'elle veut pour ses quatre-vingt dix ans passés. Elle vit en maison de retraite, s'entend bien avec les autres résidents, mais elle décide un jour de partir pour Bruxelles, elle a pris une grande décision et elle veut aller jusqu'au bout pour la mener à bien. Alex, quant à lui, est un jeune homme désespéré à la suite d'une rupture, et lui aussi, veut aller à Bruxelles pour ses propres raisons. Une annonce sur un site de covoiturage fait se rencontrer Alex et Max, dans un quiproquo formidable, puisque chacun d'entre eux pensait que l'autre était du même sexe. Alex ne s'attend pas à voir une femme, et de plus une nonagénaire, et Maxine pensait qu'Alex était un diminutif d'un prénom féminin. Mais peu importe, ils vont apprendre grâce à ce voyage à mieux se connaître. Maxine ne cache pas sa maladie, ce quelle veut faire à Bruxelles, Alex fait de même, et va ainsi se tisser entre ces deux personnes totalement opposées un lien très fort. Max a toute la sagesse que peut avoir les gens de son âge, et donne beaucoup de conseils à Alex.
Zoé Brisby a très bien travaillé chaque facette de Max ou d'Alex. Elle a fait de Max une dame pleine de peps, mais celui-ci peut cacher des blessures plus profondes qu'elle dévoilera petit à petit à Alex. Pour lui aussi, on sera surpris de découvrir son fond intérieur lorsqu'il se confiera à Max. L'auteure les a rendus très humains, très vrais. On ne peut qu'être touché devant ces parcours de vie. de beaux messages sur la vie, sur l'amour, sont délivrés ici, le tout dépeint avec délicatesse et beaucoup de pudeur. À rajouter à cela, quelques scènes où l'humour est présent, mais avec Max, chaque petite phrase peut faire sourire. Elle inverse des mots, ou ne dit pas les bonnes phrases, c'est ainsi qu'apparaitra « l'habit ne fait pas le moineau » au lieu de moine ou bien encore « être têtu comme une moule » au lieu de mule, et plein d'autres comme ça..L'auteure va même mettre dans tout ce récit une petite dose de suspense, car, cette chère Max s'est enfuie de la maison de retraite, donc elle va être recherchée, je me suis demandée souvent comment cela allait pouvoir finir pour ce couple bien étrange.
Je ne m'attendais pas justement à une telle fin. Beaucoup d'émotions, et pas forcément sur ce que je pensais, c'est une totale surprise. Et l'auteure nous convie à la contacter car il existe un dernier chapitre non paru, qu'elle nous donne si on le demande, je trouve le procédé original. Tout comme elle dit s'être attachée à ses personnages, je dois dire que moi aussi, je suis touchée par Alex et Max, je ne vais pas les oublier de sitôt.
Je vais également continuer de suivre Zoé Brisby, j'aime beaucoup son style, j'aime les messages qu'elle fait passer au travers d'une histoire amusante et pittoresque. Et le tout en musique, celle-ci a une part importante dans tout le roman, l'auteure nous donne sa playlist à la fin.
Vous l'aurez compris je pense, ce roman est un coup de coeur pour moi, je le relirai avec plaisir et je pense que je vais aussi découvrir le premier roman de Zoé Brisby La solitude du gilet jaune, une couverture encore caractéristique et prometteuse d'une bonne lecture !
Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AngeliqueLeslecturesdangelique
  12 mai 2018
Ce roman feel-good nous présente deux personnages : Alex, 25 ans, dépressif; et Maxine, 95 ans, retraitée. Alex souhaite se rendre en Belgique pour tenter de trouver l'amour. Maxine souhaite s'y rendre pour une raison plus funeste : se faire euthanasier. C'est par le biais d'un site de covoiturage qu'ils se rencontrent. Les deux compagnons apprennent à se connaître tranquillement et chacun se donne la mission secrète d'aider l'autre. A mi-chemin de leur destination, Alex et Maxine se voient au JT : Alex est accusé d'avoir enlevé la mamie ! Elle avait malencontreusement oublié de lui dire qu'elle était partie sans prévenir personne... La police les recherchent activement, ils sont maintenant en cavale ! le périple continue et les rebondissements vont s'enchainer.
Dès les premières pages de ce livre, on plonge dans un univers humoristique. On s'attache très vite aux personnages. Ils sont touchants. En effet, ils renferment tous deux des blessures qu'ils vont se dévoiler petit à petit dans une ambiance très légère. Leurs discours sont drôles tout en étant sérieux; Maxine a une sacrée répartie. de plus, leurs soucis sont des sujets actuels de notre société : la dépression touche beaucoup de personnes et l'euthanasie est un débat qui revient régulièrement. Maxine et Alex donnent tour à tour des leçons de vie à l'autre. Ils transmettent des émotions et des sentiments forts.
En parallèle, certains passages sont également consacrés aux médias (radio et TV) qui se sont saisis de l'affaire "Maxine". J'ai beaucoup aimé ces passages, car ils reflètent exactement la réalité des médias, qui sautent sur le moindre fait divers en apportant la moindre information, souvent erronée; et qui arrivent à faire des conclusions sur la résolution des enquêtes avant la police elle-même.
Ce livre est par ailleurs bien écrit : la plume est soignée.
C'est un coup de coeur pour moi, je recommande ! J'ai passé un excellent moment avec Alex et Maxine, ils m'ont beaucoup fait rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
LanabookLanabook   11 mars 2018
-Je vous conseille aussi d'aller voir un psychothérapeute. faire de longues balades. Vous devez sortir.
- Vous voulez dire voir des amis ?
- Non je veux dire sortir du cabinet, d'autres patients attendent [...]
[Alex et son médecin]
Commenter  J’apprécie          30
pierrette73pierrette73   04 mai 2018
... congelé dans sa propre autodestruction, il ne ressentait presque rien. Mais, depuis qu'il avait laissé cette vieille dame pénétrer dans sa Twingo c'était une explosion de sentiments. Un feu d'artifice émotionnel auquel il n'était pas du tout préparé.
Commenter  J’apprécie          10
LanabookLanabook   11 mars 2018
- Le secret du bonheur c'est de se contenter de ce qu'on a.
- Qui a dit ça ? le Dalaï-Lama ?
- Kung-Fu panda
[Max et Alex]
Commenter  J’apprécie          20
Entre2LivresEntre2Livres   15 novembre 2018
"-Tu connais la différence entre VIP et RIP?
-...
-Une lettre! Avec une seule lettre tu passes de la célébrité à la mort. La vie c'est comme ça, inattendu. D'un instant tu peux passer de héros du film de ta vie à un article minuscule de la rubrique nécrologique à coté de Léon Couturier, collectionneur compulsif de capsules de bière. C'est moche!
Commenter  J’apprécie          00
pierrette73pierrette73   04 mai 2018
Laisse les gens normaux où ils sont. Ils sont ennuyeux ! Arrête de penser que les autres ont une meilleure vie que toi, tu n'en sais rien.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14685 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..