AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253934622
512 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (25/03/2020)
4.08/5   260 notes
Résumé :
Maxine, fringante nonagénaire, a décidé de faire l'école buissonnière et quitte sa maison de retraite. Elle a besoin d'une voiture et cherche à faire du covoiturage. C'est alors qu'elle rencontre Alex, 25 ans, un peu perdu à cause d'un chagrin d'amour, qui a une place dans sa voiture.

Une rencontre peut-elle être le départ de l'aventure la plus belle de votre vie ?

Un road-trip frais et plein de surprises où les événements s'enchaînent ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (115) Voir plus Ajouter une critique
4,08

sur 260 notes

ninosairosse
  18 février 2021
♫Un mot pour tous, tous pour un mot
Un mot pour tous, tous pour un mot
Des morues pour les poissonniers
Et des mochetés pour les pas bien beaux
Des mots perdus pour les paumés
Des mots l'air pour les oiseaux
Des mots de passe pour les méfiants
Et des mots clés pour les prisonniers
Des mots pour rire pour les enfants
Des mots tabous pour le taboulé♫
-La Rue Kétanou - 2000 -
------♪----♫----🚘-----🧓👦-----🚘----♫----♪------
Escapade rocambolesque
Imbroglio, scénario zéro ou presque
Meurtre à l'autoradio
mélant colis à Nostalgie
Road-trip à la mode de quand
Blablacar où es-tu !?
un simple mâle en tendu
Thérapie ou euthanasie
anesthésie émotionnelle
Le jeu en vaut un chand'ailes
Un homme extr'averti
vaut mieux que deux
d'où l'Aura...
Chat mouillé craint le con promis
Femme qui rit à moitié dans ta vie
Ce con tenté de ce que tu as
c'est du KUNG FU PANDA
Go Fast en Twingo
L'habit ne fait plus le moineau
depuis que le diable s'habille en Prada
Pas de quoi casser 5 pattes à un clébard
Jeux de maux pour nos jeunes ados
C'est enfantin mais en fintant qu' renaît l'espoir
Jeux de mobylettes pour des mots tards
Coup de pied dans un lit de mot Viet, qu'annule l'Art...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          901
Supermaman64
  14 septembre 2020
Alex, un jeune dépressif, se retrouve malgré lui coupable de kidnapping d'une mamie déjantée. Une jolie histoire qui m'a faite sourire. Les personnages sont attachants et leurs aventures sont rocambolesques. J'ai passé un très bon moment grâce à Zoé Bisby. Sa plume est agréable et son imagination totalement débordante. Une jolie découverte
Commenter  J’apprécie          410
Valmyvoyou_lit
  16 janvier 2019
Alex et Maxine s'inscrivent tous les deux sur un site de covoiturage. Désirant, tous les deux, aller à Bruxelles, ils vont faire la route ensemble.
Alex est jeune et est dépressif. Maxine est nonagénaire et Bruxelles est sa dernière destination.

N'étant pas adepte des feel-good, il faut qu'ils soient bons pour m'accrocher.

J'ai passé un excellent moment avec L'habit ne fait pas le moineau. Vous comprendrez le titre en le lisant. En effet, Maxine a tendance à transformer les maximes, ce qui crée de vraies tranches de rigolade dans le livre. Ajoutez à cela, des quiproquos, des situations burlesques et vous avez ce roman savoureux. J'ai énormément ri.

Mais, sous ce ton léger, se trouvent aussi des situations très attendrissantes. Alex et Maxine, ces deux personnes qui n'étaient pas destinées à se rencontrer, vont chacune avoir à coeur de transformer la vie de l'autre. C'est très touchant.

Malgré des situations rocambolesques, Zoé Brisby traite des sujets très sérieux. Elle parle de dépression, de mort, de maladie et d'abandon. Cela sans jamais plomber l'ambiance. Ces sujets sérieux sont, parfois, tournés au second degré, ce qui leur donne plus d'impact. Et pourtant, on sourit.

Les rebondissements et les situations chaotiques s'enchaînent, il n'y a aucun temps mort. le périple d'Alex et de Maxine se transforme en cavale. Alex apprend par les informations que Maxine n'a informé personne de son départ. Les flashs d'actualité montre de quelle manière, les médias utilisent une situation de départ pour échafauder des hypothèses, avant même les enquêteurs.

Les joutes verbales entre le jeune homme et la vieille dame sont tour à tour hilarantes et émouvantes. Chacun se livre sur son passé. J'ai souvent ri avec émotion.

Conclusion

L'habit ne fait pas le moineau est hilarant. Malgré des thèmes très sérieux, le ton n'est jamais triste. C'est une alternance de rires et de tendresse. C'est vraiment un livre qui fait du bien.

L'habit ne fait pas le moineau a reçu le prix Mazarine Book day 2018.

Je remercie sincèrement Zoé Brisby pour ce service presse.
Lien : http://www.valmyvoyoulit.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Melinda_Celine
  30 mars 2019
Deux personnages opposés : on se croirait au théâtre, les répliques fusent. Ils ont quelque chose en commun : on les prend régulièrement, l'un et l'autre, pour des aliénés, lui à cause de sa sensibilité exacerbée, elle à cause de son assurance à toute épreuve.
Le trait de la caricature est parfois un peu épais, le road movie décrit peu la route parcourue par la vieille dame et son jeune acolyte, mais leurs excès sont drôles et touchants. Ces personnages, leurs histoires, leurs désespérance suffisent à créer un fil que nous suivons avec émotion et le sourire aux lèvres. Les dialogues, enrichis d'arrière-pensées bien senties, sont croustillants.
L'auteure réussit à nous parler avec légèreté de sujets graves : la déception amoureuse assortie de dépression, la maladie grave qui pose la question du droit à mourir.
Un bon moment de lecture.
Lien : https://partagerlecture.blog..
Commenter  J’apprécie          270
La_petite_bibliotheque
  10 mars 2021
Quelle rencontre étonnante que celle d'Alex et Maxine ! Et pourtant, tout a commencé de manière plutôt classique. Suite à une déception amoureuse et une dépression naissante, Alex se met en tête de partir en Belgique et pour tromper sa solitude le temps de quelques heures, il s'inscrit sur un site de covoiturage. C'est ainsi qu'il tombe sur Max et à la lecture de leurs profils, il pense tomber sur un macho roulant des mécaniques et elle, sur une jeune fille fleur bleue plutôt ennuyeuse. Rendez-vous donné, Alex arrive à l'heure et se retrouve devant une maison de retraite et une jeune nonagénaire semble attendre. L'un et l'autre ne savent pas encore ce qui les attend. Et nous non plus.
Après des présentations hautes en couleurs loin de leurs a priori, c'est l'heure de se mettre en route. Et c'est au fil des kilomètres que l'on découvre que ce voyage est bien plus qu'un simple trajet d'un point A à un point B. Alex est arrivé à un point où il n'a plus le goût de vivre et Maxine a dans la tête un projet lourd de sens. Evidemment, nous sommes face à un roman feel-good, tout en abordant des thèmes plus graves. Cependant, ce qui ressort le plus de cette lecture, c'est tout simplement l'espoir.
Comme j'ai adoré voyager avec ces deux personnages, tellement différents mais en même temps complémentaires. de situations cocasses en moments touchants, leur périple n'est pas un long fleuve tranquille mais parfois, il faut se bousculer un peu pour réveiller deux âmes cassées. Un roman qui fait rire, étonne, chamboule et laisse un doux sourire dans le coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150

Citations et extraits (54) Voir plus Ajouter une citation
ninosairosseninosairosse   04 février 2021
Ce devait être tout simplement un gentil, voire trop gentil garçon. Respecteux de tous au point de ne plus se respecter lui-même. Elle devait vraiment l'aider. Elle était certaine de réussir à le faire sortir de sa coquille. Il était comme un oignon qu'elle pèlerait jusqu'à en trouver le cœur. Même si ça piquait les yeux.
p88
Commenter  J’apprécie          340
Melinda_CelineMelinda_Celine   30 mars 2019
-... Les autos tamponneuses c'est comme la vie. Pour continuer à rouler, tu dois esquiver. Tu peux décider de rouler sans risque en ne te détachant pas du bord, mais c'est terriblement ennuyeux ! Pour t'amuser, pour vivre, tu dois prendre des risques. Tu dois aller au milieu de la piste, tu dois être prêt à donner ou recevoir des coups quand c'est nécessaire. Et, la vie c'est comme les autos tamponneuses, un tour ne dure vraiment pas longtemps. Alors tu dois en profiter.
Elle le tira par le bras.
- Allez, viens. On va en faire un tour !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
La_petite_bibliothequeLa_petite_bibliotheque   20 mars 2021
- Si, ça va marcher comme sur des boulettes.
- Des roulettes. C'est "comme sur des roulettes".
- Tu ne vas pas recommencer. J'ai toujours dit "comme sur des boulettes", c'est ça l'expression.
- Eh bien, vous vous êtes toujours trompée.
- Quelle insolence ! Ces jeunes qui croient tout savoir. C'est le monde l'arrière ! Sois un peu logique, qu'iraient faire des roulettes là-dedans ?
- Parce que les boulettes, c'est plus logique peut-être ?
- Exactement. Si tu veux tout savoir, monsieur Je-Sais-Tout, les boulettes sont un symbole de communion, on se retrouve autour d'un bon plat de boulettes tous ensemble. Et on va plus loin, la boulette renvoie à la rondeur de la Terre.

(Une pensée pour des amis proches chez qui j'allais régulièrement manger des boulettes, quand la spontanéité avait encore sa place)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
IguanetteIguanette   01 décembre 2019
Maxine le regarda avec compassion.
— Il va vraiment falloir que nous travaillions sur ton sourire alors.
Alex fit la moue.
— N’importe quoi. Il est très bien, mon sourire.
— On dirait une grimace.
— Je montre mes dents, ça fait plus heureux.
— On dirait que tu as la rage.
— Alors il faut que je ferme la bouche quand je souris ?
— Montre-moi pour voir.
Le dépressif souriant se concentra. Fronça les sourcils. Défronça les sourcils. Ferma la bouche. Étira ses lèvres. Il passa un doigt sur sa bouche pour vérifier que tout était bien en place et se tourna finalement vers son professeur.
— Tu as l’air d’un gorille idiot. Et constipé.
Alex cessa immédiatement de sourire, outré. Maxine l’ignora.
— Attends. Tu me fais penser à autre chose. Mais à quoi ?
Elle ferma les yeux pour mieux se concentrer, puis les ouvrit d’un coup.
— Ah ! Je sais ! Le clown dans le film Ça, inspiré du livre de Stephen King. Tu l’as vu ? C’est l’histoire d’un clown complètement fou qui assassine tout le monde…
— Merci bien. Un primate à problèmes gastriques et un clown pervers, je suis le roi du sourire.
Alex était vexé. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
La_petite_bibliothequeLa_petite_bibliotheque   18 mars 2021
Lorsqu'on vieillit, je pense que le plus difficile est d'accepter le fait qu'il n'y ait plus de perspective. Il n'y a plus de grand projet, plus d'objectif à atteindre, plus de rêve. Le seul but est de retarder au maximum l'inévitable et de le faire avec le plus de grâce possible.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Zoé Brisby (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Zoé Brisby
Sagesse, philosophie et humour... c'est la manière dont on peut résumer les romans de Zoé Brisby !
Diplômée en histoire de l'art, elle est lauréate du Mazarine Book Day 2018 avec son roman L'habit ne fait pas le moineau.
Découvrez son interview feel good, en vidéo !
Pour découvrir son dernier roman, Plus on est de fous... aux Editions Michel Lafon, c'est par ici : https://bit.ly/3v0QxLR !
#ZoeBrisby #PlusOnEstDeFous #Roman #Litterature #Humour #ParolesdAuteurs #interviewGibert #GibertMonLibraire #Interview #InterviewAuteur
Retrouvez-nous sur Facebook : Facebook.com/GibertOfficiel Nous suivre sur Instagram : instagram.com/GibertOfficiel Voir moins
+ Lire la suite
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Incipit célèbres

Lorsque j'avais six ans j'ai vu, une fois, une magnifique image, dans un livre sur la Forêt Vierge qui s'appelait "Histoires Vécues". Ça représentait un serpent boa qui avalait un fauve. Voilà la copie du dessin. On disait dans le livre: "Les serpents boas avalent leur proie tout entière, sans la mâcher. Ensuite ils ne peuvent plus bouger et ils dorment pendant les six mois de leur digestion". J'ai alors beaucoup réfléchi sur les aventures de la jungle et, à mon tour, j'ai réussi, avec un crayon de couleur, à tracer mon premier dessin. Mon dessin numéro 1. Il était comme ça.

Lettres de mon moulin, Alphonse Daudet
Le Petit Prince, Antoine de St-Exupéry
Mon Boa Bob, Randy Siegel
Fauve, Viviane Moore

14 questions
221 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , théâtre , littérature anglaiseCréer un quiz sur ce livre

.. ..