AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258084903
Éditeur : Les Presses De La Cite (03/11/2011)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Constance Briscoe raconte le calvaire de son enfance, dans l’Angleterre des années 1960. Haïe par sa mère, elle subit les pires traitements : insultes, coups, humiliation, privation de nourriture. Mais alors qu’elle est abandonnée de tous, cette petite fille va faire preuve d’une volonté et d’un courage exceptionnels, jusqu’à parvenir à réaliser son rêve : devenir avocate.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
nelly76
  23 décembre 2018
Un grand livre,une histoire vraie.:le calvaire de cette fillette :Constance.
Née en 1957 cette petite fille noire ,vivant en Angleterrre va nous raconter son enfance .
Une mère qui la déteste et lui impose les pires sévices ,elle ne comprend pas pourquoi ,sa mère ne l'aime pas et la rejete sans cesse,outre le fait qu'elle "mouille son lit "jusqu'à l'âge de 14 ans!.Elle vit une enfance de souffrance et de misère,mais quelle joie quand au bout de son "chemin de croix " elle obtient son diplôme d'avocate!
J'ai beaucoup aimé ce livre écrit sans pathos,avec beaucoup de clairvoyance elle a une telle force de caractère cette gamine!!
J'avais commencé la lecture:une centaine de pages le soir dans mon lit( je lis beaucoup dans mon lit) et je l'ai repris le lendemain à 18h.pour ne plus le lâcher jusqu'à la dernière page tournée, c'est à dire à 22h,en mangeant sur "le pouce" deux oeufs sur le plat!
Ce livre m'a "remué les tripes ", et je vous le recommande chaleureusement (sauf personnes sensibles le témoignage est dur et ėprouvant ).🌟🌟🌟🌟🌟
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          126
frueka
  18 décembre 2016
"J'avais choisi le Demestos parce que le Demestos tue tous les microbes et que ma mère me répétait toujours que j'étais un microbe, une infection."
A 11 ans, après que les services sociaux lui ont expliqué qu'elle ne pouvait s'inscrire dans un foyer sans l'accord de ses parents, Clare avale du détergent avec l'espoir de mourir.
"Vilaine" est le témoignage déchirant de Constance Briscoe, première femme noire de Grande-Bretagne à avoir accédé à la fonction de juge, dont l'enfance a été brisée par les innombrables sévices physiques et psychologiques infligés par sa mère.
Dans ce livre, elle relate son enfance et son adolescence à Londres, depuis sa naissance en 1957 jusqu'à son départ pour l'université en 1982. Elle y dit les privations, les humiliations, les insultes et les coups quotidiens, la faim, le froid mais surtout le manque d'amour et d'affection auxquels tous les enfants devraient avoir droit. Abandonnée à l'adolescence dans la maison familiale et contrainte de cumuler plusieurs enplois pour subvenir à ses besoins les plus élémentaires tout en allant à l'école, elle raconte comment elle a malgré tout réussi à décrocher les diplômes nécessaires pour aller à l'université et y étudier le droit.
J'ai lu ce livre avec la boule au ventre, horrifiée par la cruauté sans pareil de cette mère envers sa fille. J'ai été émue par l'immense bonheur que pouvaient lui procurer des choses a priori si normales, touchée par sa force de caractère et son courage qui lui ont permis, malgré un très mauvais départ dans la vie, de réaliser son rêve de devenir avocate.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Justinee92
  12 juillet 2013
Je penser que ce livre m'aurai bien plus touché , le style de l'écriture est un peu froid je trouve malgres sa c'est une histoire poignante !! Les faits , les parole , les actes me semble tellement irréel qu'ont pourra croire que c'est inventé ( mais sa ne l'est pas ) . Toutes ces années de souffrance et de maltraitantce , devoir se débrouiller si jeune toute seul . J'était vraiment prise dans l'histoire , en colère contre tout sa , contre ses parents et ses frères et soeurs . Devoir subir de tel choses ma complètement révolté . Je suis un peu déçu qu'ont en sache pas plus à la fin sur sa vie d'étudiante en droit et sa vie de femme . Sa laisse place à l'imagination ...
Commenter  J’apprécie          20
DarineM
  17 février 2019
Il s'agit d'une autobiographie où Constance raconte le calvaire de son enfance en Angleterre dans les années 60.
Issue d'une famille nombreuse, Constance ne reçoit pas le même traitement que ses frères et soeurs, elle est effectivement le souffre douleur de sa mère.
Haïe par sa mère elle subit les pires traitements : corrections, insultes, privations de nourriture, humiliations.
Sa mère la déteste et ne se prive pas de lui dire régulièrement.
Constance raconte comment elle se bat au quotidien et comment à force de travail et de volonté elle va pouvoir trouver une issue positive.
Commenter  J’apprécie          20
Tiz
  18 septembre 2012
Ce livre m'a énormément touchée.
On est très touché par Constance,on s'attache très vite à elle.Ce livre
m'a fait comprendre qu'elle chance j'aie d'avoir une mère aussi attentioné,
gentille, etc.
Je ne comprends toujours pas comment on peut hair sa fille,et juste elle
en sachant qu'elle a plusieurs frères et soeurs.
De savoir qu'à la fin Constance alias Claire s'en sorte si bien,montre que
si on tient et veut qqch et qu'on se bat pour l'avoir.On peut y arriver.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
nelly76nelly76   20 décembre 2018
Il faut que j'écrive mon histoire.Etant depuis toujours quelqu'un de très secret,je ne l'ai encore racontée. Le plus difficile ,c'est se souvenir de l'ordre e art des événements. Mon père ,George ,et ma soeur Pauline m'aideront peut-être. Cela aurait été plus facile si j'avais eu mon journal intime .j'en tiens un depuis que je sais écrire. Il'remplissait plusieurs cahiers.Ma mère me les a tous volés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FerolFerol   01 novembre 2015
Cette nuit-là, j'ai décider que personne ne me regretterait si je disparaissais. Avant de me mettre au lit, j'ai écrit une lettre à ma mère. Je l'ai glissé dans mon cartable et je suis allée dans la salle de bain. J'ai débouché la bouteille de détergent, j'ai ajouter de de l'eau du robinet et je l'ai bue avant de me coucher. J'avais choisie le Demestos parce que le Demestos tue tous les microbes et que ma mère me répétait toujours que que j'étais un microbe, une infection. Je me sentais très malade,mais heureuse et triste aussi. J'étais heureuse parce que, au matin si le détergent faisait effet, je serais morte.Il n'y aurait plus de lendemain...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TizTiz   30 septembre 2012
Etais-je condamné à vivre ainsi? Dans la peine et le malheur? Est-ce qu'en me levant le matin,je n'aurais jamais d'autre choix que de dire bonjours au chagrin?Non,ai-je décidé.Bientôt,très bientôt,ma vie changerait.
Commenter  J’apprécie          40
nelly76nelly76   21 décembre 2018
En 1983,ayant terminé mon annėe de formation à l'école de droit,j'ai obtenu mon diplôme d'avocate
J'ai à nouveau écrit à Michaël Mansfield pour lui demander s'il me prenait comme stagiaire.


Sept.83
Chère Constance
Venez quand vous voulez,
Michaël.
Commenter  J’apprécie          20
Justinee92Justinee92   12 juillet 2013
Nous autres qui bénéficions de la cantine gratuite , nous étions toujours les premiers dans la file d'attente, sans doute parce que nous avions plus faim que ceux qui payaient leurs repas.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : histoire vraieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Constance Briscoe (1) Voir plus




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
121 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre