AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782017240365
352 pages
Hachette Jeunesse (13/03/2024)
3.73/5   39 notes
Résumé :
Paris, début du XVIIIe siècle. Une nuit d'hiver, soeur Marie des Anges découvre un bébé abandonné sur le parvis de Notre-Dame. Bravant les interdits, elle le ramène dans sa communauté des Filles de la Charité et l'élève comme son fils.
Treize ans plus tard, c'est au tour de Térence, devenu grand, de découvrir une petite fille dans le caniveau. Il décide d'élucider le mystère de ces abandons.
Que lire après La maison des enfants trouvésVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Le point de départ pour vous allécher un peu, jeunes lecteurs et vous convaincre de le tenter?

Installez-vous!
La recherche des origines pourra promettre une aventure plus dangereuse que d'ignorer d'où l'on vient ici.
Année 1710 environ (nous saisirons cette datation approximative lâchée par la Soeur Marie entre ses dents, transie de froid).
Quelle époque!
Nous sommes en France.
Des bébés, pleins de bébés...abandonnés.
L'heure ne sera assurément pas à l'abstinence pour les couples qui s'"aimeront".
Et les femmes de l'ordre des "Filles de la Charité", attachées à l'Hôpital des Enfants-Trouvés, ne jugeront pas, courageusement ramasseront, par tous temps des enfants abandonnés sur le trottoir ou sous un porche (pas d'allocation à cette époque, et oui. Un petit travail, une vie chère, à se nourrir. Et puis tout le reste, qui charge le mental des vies de tous les jours).

L'auteure prendra son pied d'appel à partir de ce contexte, nous lançant petit à petit sur une affaire secrète de naissances : Terrence, jeune ado sans le sou vivant à la " Couche" sera l'instigateur d'une enquête personnelle.
Il trouvera un bébé.
Il cherchera à connaitre les parents de cette petite fille, non pas afin de la redonner mais plutôt afin de la protéger au mieux de ceux qui voudront la trouver et récupérer un document qui l'accompagne.
Terrence en aura fait rapidement les frais. Il y a une intention malveillante là dessous.
Et les enfants, on le verra, auront déja fort à faire avec la vie de tous les jours quand on est pas bien né.

Nous commencerons tout de même l'aventure sous un froid d'hiver, de "gueux" comme l'on disait, avec Marie de l'ordre "Des filles de la charité" creusant la neige pour débusquer les possibles abandons d'enfants à cette époque.
Comment faisaient les pauvres de cette époque pour ne pas avoir d'enfants non désirés? Et les riches?
Visiblement, cela ne marchait pas.
Et comment ces ordres pouvaient-ils se montrer plus riches que ceux qui ne pouvaient garder de nouvelles bouches à nourrir?
En voila un! Et un autre.
"- Prendre les enfants dans ses bras leur donne de mauvaises habitudes, ils risquent ensuite de quémander de l'affection...", Mère Chantal réprimandra Soeur Marie.
Une règle nécéssaire qui serait surtout respectée aujourd'hui par nos braves professeur(e)s des Écoles pour d'autres raisons, afin d'apprendre aux enfants l'apprentissage de l'école en collectivité et parce qu'ils auront déja des parents pour cela. Il n'en sera de même qu'à moitié ici.
Des bébés sans parents et condamnés dès le départ à s'endurcir et ne pas réclamer, pour ne pas trop souffrir.

Nous lirons notre bonne Marie nous confier la procédure, les placements des bébés chez des nourrices à la campagne, les payer pour cela, il y aura des poitrines pleines de lait et des familles (pas toujours disponibles) pour les garder chez eux (nos familles d'accueil de l'époque couplées à la fonction des assistantes maternelles, deux métiers).
Il sera étonnant de constater l'ironie de cette situation (ou sa tristesse) tandis que le cas des " Mères porteuses" fera débat aujourd'hui sur "l'honteuse" exploitation du corps des femmes. Et oui, à une époque plus lointaine, certaines femmes en France n'avaient d'autres choix que de faire des enfants et de louer le lait de leurs poitrines pour les autres pour gagner leur vie.
Elles ont gardé pour tendre service, stocké, élevé ses enfants abandonnés et sous-loué le lait de leurs seins.
Il fallait bien que quelqu'un le fasse et le Bon Dieu n'aura pas de poitrine et du lait. En revanche, il aura de l'amour et des bras, ceux des " Filles de la charité".

Ainsi furent trouvés dehors nos jeunes héros Terence et Louyze.
Il faudra avancer dans la vie, se montrer débrouillard, dégourdis, à défaut d'être instruits..
Terence et Louyze seront sauvés tous bébés dans le même temps, placés séparement et puis la vie les fera se recroiser à l'adolescence.
Que le monde est petit!

Terence, une fois grand, trouvera donc aussi dans la rue un bébé comme lui fut trouvé.
Comme Marie, il ne pourra se résoudre facilement à confier l'enfant au système d'époque.
Avant d'offrir l'aventure et de découvrir le fort caractère de nos jeunes personnages (qui auront de la gouaille populaire), nous découvrirons cette aide sociale d'époque, nul doute que l'auteure Evelyne Brisou-Pellen se sera documenté.
L'Hospice de " La Couche".
De notre côté, voici, pour cerner la part emprunté à la réalité historique:
http://www.childrenshomes.org.uk/ParisTrouves/
Nous suivrons le fil d'enquête à revers pour trouver les parents anonymes d'une abandonnée tandis que nous avancerons d'une manière instructive sur un fait d'époque.
Nul doute que l'on faisait comme on pouvait et parfois comme on voulait ( mais pas de la meilleure des façons).
Un début qui n'aura bien accroché.
Et vous?
Commenter  J’apprécie          20
Thèmes : historique, orphelins, enquête, amour, siècle des lumières

Nous sommes au 18ème siècle, dans un Paris touché par la rudesse de l'hiver et le manque de nourriture. Les enfants abandonnés sont nombreux et peu arrivent à subsister face à de telles conditions. Pourtant, lors de l'une de ses sorties, soeur Marie des Anges recueille un petit être qui arrivera à survivre. Il s'appellera Térence, et malgré les recommandations la mère supérieure, la jeune soeur se prend d'affection pour le nourrisson. Il ne sera pas envoyé à la campagne comme les autres mais grandira à La Couche et deviendra un assistant des soeurs dans les tâches du quotidien.

Le petit Térence a grandi. C'est maintenant un adolescent, mais il attache une grande importance à venir au secours de petits êtres qui connaissent le même sort que lui jadis. A son tour, il va s'attacher à une petite fille trouvée dans un caniveau, qu'il prénommera Marquise. Mais depuis cette trouvaille, des choses étranges se passent. Un voleur s'en est pris au papier que le bébé portait sur lui lorsqu'il a été découvert, Térence se fait renverser, enlever, … Une bien sombre histoire gravite autour de cet enfant innocent et Térence compte bien découvrir de quoi il en retourne, tout en protégeant sa petite princesse.

Il sera aidé de Louyze, une jeune demoiselle qu'il a croisé au marché peu après avoir récupéré marquise. Par un heureux hasard, la jeune fille intrépide, a tout comme Térence, été retrouvée par soeur Marie des Anges. Les deux jeunes orphelins ont bien plus en commun qu'ils ne pourraient le penser.

Entre enquête, soif d'indépendance et rencontres hautes en couleurs (Voltaire entre autres), le récit est bien mené, avec des chapitres courts et rythmés.

La lecture est agréable même si l'histoire en elle-même n'a rien d'exceptionnel.
La couverture quant à elle, n'attire pas spécialement l'oeil du lecteur. Elle ne valorise pas le livre.
La fin est expédiée un peu rapidement concernant les origines de Térence, alors que le sujet s'étale pourtant sur plus de 300 pages.
Commenter  J’apprécie          30
1720 à Paris. Térence et Louyse sont tous les deux des enfants trouvés par des soeurs de la charité. Mais si Térence a eu la chance d'être élevé par soeur Marie, Louyse, elle, a été confiée à une nourrice, puis à un orphelinat. le hasard fait qu'ils se retrouvent 13 ans plus tard, le jour où Térence recueille lui aussi une petite fille abandonnée. Il la prénomme Marquise et décide d'en être le parrain. Dans les langes de l'enfant, il découvre une feuille de papier à musique. Il décide de mener l'enquête pour comprendre qui sont les parents de l'enfant. Mais plusieurs incidents vont menacer sa vie...
Ce roman historique nous fait découvrir, comme souvent avec cette autrice, de nombreux éléments du quotidien, et plus exactement dans ce livre, celui du XVIIIe siècle à Paris. Travail des enfants dès que possible (nos héros ont 13 ans), recrutement forcé de vagabonds pour partir aux Amériques, discussions au Procope entre Voltaire et d'autres philosophes, allumage des chandelles publiques… Tout ceci un petit peu à la truelle, et même si l'autrice parvient à capter notre attention pour résoudre avec Térence le mystère de la naissance de Marquise, la fin et la résolution sont hâtives et bâclées. Et certaines questions restent sans réponse : pourquoi cette chanson, par exemple, pourquoi l'attitude de Dorvet… C'est bien dommage !
Commenter  J’apprécie          30
Paris, hiver polaire, 18ème siècle. Les soeurs de la Charité s'affairent à sauver les enfants abandonnés à la naissance. Soeur Marie des Anges s'attache ainsi au petit Terence, trouvé sur le parvis de Notre Dame, une carte à jouer découpée servant de signe distinctif : contre le règlement, il grandira à la Couche, devenant l'assistant des soeurs pour les tâches quotidiennes.
Treize ans plus tard, toujours ignorant de ses origines, il parcourt les rues de ce Paris encombré, nauséabond, au milieu des divers métiers populaires. Il continue de récupérer ces enfants abandonnés et sauve ainsi une petite fille dont il va rechercher la famille, s'exposant à divers dangers ... Il cherche aussi la charmante Louyse, orpheline comme lui et tout aussi rebelle !
Dans ce Paris populaire, on croise Voltaire au café Procope, des rafles pour peupler les colonies américaines, des allumeurs de chandelles de rue, une imprimeuse, des nourrices, etc ... Avec son talent habituel et sa documentation rigoureuse, Evelyne Brisou-Pelen nous rend tout ce monde vivant, et attachant grâce à de sympathiques héros.
Commenter  J’apprécie          40
L'intrigue se déroule en plein Paris du temps des Lumières et a pour personnage principal Terence, un jeune garçon abandonné et recueilli par les religieuses.
Terence est un garçon malicieux et espiègle qui n'a qu'une idée en tête : aider les enfants abandonnés. Mais un jour, alors qu'il sauve un nourrisson abandonné, sa vie bascule. Il rencontre notamment Louyse, jeune fille trouvée elle aussi au caractère bien trempé. Main dans la main ils vont essayer de résoudre l'abandon de la petite et en même temps se trouver face à leur propre passé.

Points forts du livre :

Les chapitres sont courts ce qui permet une lecture plus dynamique. Les deux personnages principaux sont attachants et on prend plaisir à suivre leurs aventures.


Points faibles du livre :
La couverture n'est pas attrayante.
Beaucoup trop de notes de bas page qui parfois donnent trop d'informations et donnent un côté un peu trop documentaire ou didactique.
Les premiers chapitres bien qu'ils servent à donner des éléments importants pour la suite sont bien trop indigestes et l'histoire ne devient intéressante qu'à partir de la moitié du roman. Beaucoup de personnages ou d'événements historiques semblent avoir été mis dans l'histoire pour donner des informations didactiques mais n'apportent pas grand chose à l'histoire.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
L'intrigue se déroule en plein Paris du temps des Lumières et a pour personnage principal Terence, un jeune garçon abandonné et recueilli par les religieuses.
Terence est un garçon malicieux et espiègle qui n'a qu'une idée en tête : aider les enfants abandonnés. Mais un jour, alors qu'il sauve un nourrisson abandonné, sa vie bascule. Il rencontre notamment Louyse, jeune fille trouvée elle aussi au caractère bien trempé. Main dans la main ils vont essayer de résoudre l'abandon de la petite et en même temps se trouver face à leur propre passé.

Points forts du livre :

Les chapitres sont courts ce qui permet une lecture plus dynamique. Les deux personnages principaux sont attachants et on prend plaisir à suivre leurs aventures.


Points faibles du livre :
La couverture n'est pas attrayante.
Beaucoup trop de notes de bas page qui parfois donnent trop d'informations et donnent un côté un peu trop documentaire ou didactique.
Les premiers chapitres bien qu'ils servent à donner des éléments importants pour la suite sont bien trop indigestes et l'histoire ne devient intéressante qu'à partir de la moitié du roman. Beaucoup de personnages ou d'événements historiques semblent avoir été mis dans l'histoire pour donner des informations didactiques mais n'apportent pas grand chose à l'histoire.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Evelyne Brisou-Pellen (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Evelyne Brisou-Pellen
Le manoir 1
autres livres classés : Enfants abandonnésVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (78) Voir plus



Quiz Voir plus

les messager du temps

quel est le titre du premier tome ?

rendez-vous à Alesia
le chien d'or
les cinq écus de Bretagne
l'otage d'Atila

5 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : Evelyne Brisou-PellenCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..