AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Édouard Molinaro (Collaborateur)Sacha Guitry (Antécédent bibliographique)
ISBN : 2070400352
Éditeur : Gallimard (14/03/1996)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Sacha Guitry feuillette le grand livre de l'Histoire de France et s'arrête avec admiration sur un personnage essentiel du XVIIIe siècle, Beaumarchais. À partir d'un scénario inédit de Guitry, Jean-Claude Brisville s'arrête à son tour sur Beaumarchais et le fait revivre... SARTINE : Sire, Votre Majesté connaît bien Beaumarchais : c'est un sujet fidèle. LOUIS XV : Oui, fidèle, mais remuant ! (...) Vous aimez Beaumarchais ? CONTI : C'est un sujet loyal. Le roi frappe l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
mellemars
  25 mars 2014
Ce texte est celui de la pièce de théâtre, et à peu de chose près, le synopsis du film qui fait partie de mes préférés. A lire et à relire, pour Guitry, pour Beaumarchais, pour la verve et l'insolence, pour les belles envolées et les jolies formules!
Commenter  J’apprécie          40
Livretoi
  02 avril 2019
La pièce se situe entre le succès du "Barbier de Séville" et l'écriture puis succès de "Les noces de Figaro". Beaumarchais est impliqué dans une mission à l'étranger pour le roi, dans l'aide aux américains pour leur guerre d'indépendance, dans un procès et un duel, dans une intrigue amoureuse, dans l'écriture de sa nouvelle pièce; Tout ceci est assez superposé, décousu et bien fade, bien qu'agréable et facile à lire.
J'en ai gardé quelques répliques humoristiques, mises dans la rubrique "citations".
Je n'ai pas vu le film avec Luchini mais je pense qu'il doit être plus vivant.
Commenter  J’apprécie          00
Cielvariable
  05 mars 2018
Quand on connaît bien l'oeuvre de Beaumarchais, c'est intéressant de voir en scène le personnage qu'est l'auteur. On y reconnaît aussi beaucoup de répliques mordantes du dramaturge. Enfin, si on a vu l'adaptation cinématographique, on se remémore avec un grand plaisir l'interprétation du fabuleux Fabrice Luchini!
Commenter  J’apprécie          20
Julian_Morrow
  23 avril 2019
Brisville sait mieux que quiconque replonger son lecteur dans la légèreté du XVIIIème siècle français. Un réel plaisir de lecture.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LivretoiLivretoi   02 avril 2019
Beaumarchais (en duel contre le Duc, tout en ferraillant) : Gudin, j’aurai besoin de votre témoignage… Accepter de me battre avec un homme considérable… peut me valoir nombre d’ennuis. Car j’ai déjà tué un homme en duel.
Le Duc : Soyez tranquille : vous n’en tuerez pas deux !

Goëzman : Voici, Messieurs, la simple et unique pièce de ce procès : un morceau de papier, signé avant sa mort par le banquier Duverney, et qui spolie honteusement son héritier, le comte de la Blache – ici présent ! – au profit de sieur Caron (il désigne Beaumarchais) que nous devons juger aujourd’hui.
Or, ni Monsieur de la Blache, ni les experts nommés par la Cour, ne reconnaissent comme authentique la signature du banquier Duverney. Dès lors, qui devons-nous croire ? Un homme respecté de tous… (il désigne La Blache) et qui, depuis toujours, honore sa position, ou bien un amuseur public, un producteur d’illusions, dont le nom même est un mensonge et qui doit sa fortune au décès providentiel de ses deux malheureuses épouses ?
Messieurs, je le déclare avec toute la solennité qui de rigueur en ces lieux, cet homme est un faussaire – un faussaire et un imposeur dont nous devons purger la société !

Beaumarchais : La vérité vient, mes amis, elle approche ! Mais une fois lancée, Monsieur le conseiller, il sera dangereux de vouloir l’arrêter.
Goëzman (furieux) : Monsieur, vous n’êtes pas ici au théâtre.
Beaumarchais : On peut le regretter, car chez les comédiens, on sent percer souvent une sincérité des plus rares en ces lieux !

Césaire : La dame que vous attendiez, Monsieur.
Pleine de grâce et de simplicité, l’inconnue a franchi le seuil. Césaire a refermé la porte derrière elle. Ils se regardent en silence.
Beaumarchais : (ému par sa beauté) : J’ignorais que je vous attendais, mais me voilà heureux de l’avoir fait…
Il se rapproche d’elle et cherche au fond de sa mémoire.
Beaumarchais : Je vous connais… Oui, je vous reconnais ! Le tribunal des Chasses… et mon duel !
L’inconnue (souriante) : Je vous ai connu désarmé.
Beaumarchais : Je le suis plus encore en ce moment.

Beaumarchais : Qu’écrivez-vous ?
Morande : Des horreurs… seulement des horreurs. J »inonde cette ville de lettres anonymes et de pamphlets signés que personne ne lit ! Ce n’est pas comme vous, Monsieur de Beaumarchais…
Beaumarchais : ET de quoi vivez-vous ?
Morande : Mais de la non-publication de mes œuvres ! On me donne beaucoup d’argent pour quelles ne sortent pas de chez l’imprimeur.

Morande : Je donnerais ma fortune pour avoir écrit cela !
Beaumarchais : Si j’en juge par votre habit, l’hommage n’est pas mince…

Conti : Monsieur Gudi, si j’étais mon cousin le roi, je crois que ce pamphlet, loin de me consterner, me fouetterait le sang… et qu’il provoquerait ainsi chez moi un sursaut capable de donner un héritier à la couronne. Oui, Monsieur, je me redresserais. Et sans tarder !
Gudin : Oui, si Sa majesté pouvait avoir votre sens de la plaisanterie…

Conti : Savez-vous ce que Voltaire m’a dit de notre ami ? « Beaumarchais ne sera jamais tout à fait Molière parce que sa vie l’amuse beaucoup plus que son œuvre. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CielvariableCielvariable   02 juin 2018
SARTINE : Sire, Votre Majesté connaît bien Beaumarchais : c'est un sujet fidèle.

LOUIS XV : Oui, fidèle, mais remuant ! (...) Vous aimez Beaumarchais ?

CONTI : C'est un sujet loyal. Le roi frappe le sol de sa canne.

LOUI XV : Un intrigant !

CONTI (rectifiant) : Disons plutôt un homme qui, du fait de son métier, a le goût de l'intrigue.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Jean-Claude Brisville (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Brisville
L'Antichambre de Jean-Claude Brisville. Pièce intégrale.
Dans la catégorie : Littérature dramatiqueVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littérature dramatique (842)
autres livres classés : badinageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
474 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre