AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352945380
Éditeur : Bragelonne (18/11/2011)

Note moyenne : 4.29/5 (sur 58 notes)
Résumé :

La forêt du Voile Noir n'a pas livré tous ses secrets. Afin de découvrir ce qu'il est advenu d Argenthyne, leur ancienne cité, les Élétiens y envoient une délégation. Mais le roi Zacharie exige que des Sacoridiens se joignent à l'expédition. Karigan est toute désignée pour cette tâche. Elle est un Cavalier Vert aguerri qui a remporté des succès sans équivalent. Or, les bois re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
basileusa
  22 décembre 2018
J'ai attendu plusieurs semaines pour lire le tome 4 et j'ai bien fait car j'ai retrouvé avec joie Karigan alors que je commençais à m'ennuyer un peu avec le tome 3. le mur est toujours ouvert , Karigan toujours débordée par ses tâches de cavalier vert et le roi se prépare à se marier . Mais les élétiens veulent pénétrer dans le voile noir et une petite délégation de cavaliers verts vont les accompagner . Karigan fait partie du lot bien entendu ! Une course contre la montre débute alors avec le second empire qui a le même objectif...
Un bon tome, rythmé , l'histoire avance un peu plus et laisse présager encore du bon à venir ,surtout avec le cliffhanger de la fin ! J'espère que le tome 5 sera tout aussi intéressant mais j'ai peur aussi que l'histoire traîne en longueur car finalement on est toujours au même point : la menace de Mornhavon plane toujours, le mur se répare au millimètre , le second empire est toujours là...Les quelques avancées de ce tome semble tout de même minime pour un pavé !
Challenge Mauvais genre 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LeScribouillard
  31 décembre 2017
"Cavalier Vert" veut faire dans la noirceur et n'y arrive pas. Stevic G'ladheon n'est pas l'ordure que l'on avait crue dans le tome précédent. L'auteure s'arrange même pour nous lui faire pardonner d'avoir travaillé dans la piraterie. Au final, même le bordel est vu sous un angle optimiste. La seule chose pertinente à tirer de tout ça est : "Est-il envisageable de vendre son corps pour permettre à d'autres d'être sortis de la misère ?". On nous laisse avoir notre avis là-dessus.
Le reste du tome fait comme ça les montagnes russes entre le bon et le moins bon. le voyage dans le temps dans le tome 2, passe encore, mais là, Kirsten Britain se sent obligée de nous servir des paradoxes temporels alors que ça ne fait pas vraiment, avouons-le, avancer la quête. À vrai dire, pratiquement rien dans tout ce tome ne fera avancer la lutte contre Mornhavon. On découvre juste le Voile Noir après deux ou trois centaines de pages à brasser du vide, et puis la meilleure amie de Karigan trouve le moyen de réparer le Mur de D'Yer... juste avant de se le voir enlevé. Quant à Mont-d'Ambre, il vadrouille, sans avoir vraiment de rapport avec le reste du récit. Bref, un tome qu'on aurait pu sauter.
Complètement ? Non, car la fin brise les schémas habituels du récit : Karigan ne retourne pas avec les Cavaliers Verts et tout ne se finit pas bien, et on quitte Mont-d'Ambre avec un autre cliffhanger (par ailleurs que j'ai trouvé vraiment mal écrit). Et puis cette petite balade au Voile Noir nous donne un aperçu de ce que pourrait être une nature pervertie, tout le contraire du tome 1. Sans oublier que le personnage de Karigan continue à être confrontée à ses aspirations et des situations plutôt bien pensées montrent à quel point elle est partagée entre son amour pour le roi Zacharie et la réalité. Ah oui, au passage, Zacharie se marie. L'intrigue qui se déroule autour avait du potentiel, potentiel que l'auteure s'empresse de dézinguer dans les derniers chapitres.
Bref, un tome mitigé, que j'ai tout de même relativement apprécié (en lisant vite, on évite de se barber). Mais enfin, à quoi bon rajouter des tomes quand ça n'en vaut pas la peine ? Et ça ne va pas s'arranger...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Acerola13
  07 janvier 2012
Quatrième tome de la série "Cavalier Vert", le Voile Noir se dévoile enfin ! J'attendais ce tome depuis longtemps déjà, puisque son écriture n'était pas encore achevée en anglais quand je fermai son prédécesseur; l'attente de la traduction française fut longue !
Mais une fois de plus, retrouver Karigan et le royaume de Sacoridie est jouissif. La jeune messagère doit une fois de plus se confronter au désordre qui règne au sein même du royaume, ainsi qu'à la menace extérieure qui gronde derrière le mur D'Yer, s'effritant toujours plus...
La narration est plus partagée que dans les premiers romans, cela donne l'impression que Karigan nous échappe, s'éloigne; ce qui est subtil de la part de l'auteur puisque suite à ses péripéties, Karigan s'échappe à elle-même et ne sait plus ou donner de la tête pour contenir ses sentiments trop puissants.
On accueille avec joie les points de vue d'Alton, de Larenne, d'Estora, ou encore de Mont d'Ambre, à qui s'annonce une aventure palpitante à suivre dans la suite de la série.
Les complots d'ordre politique sont plus présents, et des personnages que l'on estimait infaillibles révèlent leur nature en ces temps troublés; et deux groupes se forment alors: ceux qui désirent remettre leur confiance au roi, et ceux qui agissent selon ce qu'ils pensent le mieux pour le royaume.
Le livre s'étale donc sur plusieurs trames, d'un côté celle des événements de la cité de Sacor, de l'autre les tentatives des survivants du second Empire pour éveiller les terrifiants "Dormeurs"; entre eux deux, une douzaine d'hommes et Élétiens, dont Karigan, envoyés pour explorer le Voile Noir, la forêt contaminée depuis longtemps par la magie maléfique de Mornhavon.
Comme toujours dans Cavalier Vert, le récit s'enchaîne d'un bout à l'autre sans s'essouffler; pas de longueur à dénoter dans ce tome-ci, que j'ai dévoré sans interruption.
Je préciserai toutefois que la fin nous fait languir du cinquième tome...Kristen, dépêche toi d'écrire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Zabela
  30 juillet 2012
Alors, que dire?
Je crois que je suis un peu déçu. le livre mets beaucoup de temps à se mettre en place, il me semble qu'à 200 pages il ne s'était pas encore passé grand-chose -_-. Sans une première moitié s'étirant en longueur et en tergiversation, j'aurais probablement pu lire le livre d'une traite au lieu de dormir.
Mon deuxième regret concerne le "vide" du début du livre. Habituellement l'auteur sait très bien utiliser ces moments pour exposer les personnages secondaires qui ont un caractères et une étoffe remarquable. le comique de situation, et de caractère est alors formidablement exploité, et transforme des passages d'attentes en moments exaltant. Je les attendaient avec beaucoup d'impatience, j'ai été déçu. Les personnages sont là, mais...c'est comme s'il manquait quelques choses, la mousse ne prend pas, c'est tout aussi vide.
(ex: Drent, ce personnage est juste génial, je l'adore et j'ai toujour surkiffé les passages ou il apparaissait....mais là....il n'y en a qu'un de notable et c'est pas fameux...T.T)

Oh, l'écriture est agréable et toujours au niveau, mais cela ne suffit pas.

Quand à la fin... L'action est à la hauteur de ce que j'attendais, mais je ne la dévoilerait pas. Ce serait triste de gâcher la seule partie digne d'intérêt du livre. Je mentionnerait juste qu'à la dernière page tournée....la frustration est intenable. le sort de Karigan...est assez nébuleux. On ignore où, et à quelle époque, elle se trouve exactement. J'ai limite eut envie de pleurer en me disant: "si je dois encore attendre trois ans avant de savoir le fin mot de ce mystère, je vais finir plus timbrée qu'une enveloppe".
Un tome qui s'est donc révélé emplis de déceptions, et ceci, malgré une fin relativement palpitante et un dernier chapitre absolument diabolique . L'auteur a néanmoins oeuvré de telle sorte qu'il ne fait aucun doute sur le fait que je me jetterait pareillement sur son prochain tome. On sent que ce tome sert de transition à la mise en place d'une intrigue général. J'espère d'ailleurs qu'elle y retrouvera l'alchimie du début de la série, ce pour quoi je n'ai pas perdu espoir ^^.
Bref, vila, vilou ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Medulla
  25 juin 2018
Je pense que je subis le sort de l'addiction... vous savez ce moment où on regarde une série pas très bien réalisée, avec des scènes parfois grotesques, surréalistes, naïves, cousues de fil blanc... mais quand même on poursuit le visionnage car secrètement on a envie de savoir la suite. Bon eh bien voilà je suis là dedans.
L'auteur est un brin empêtrée dans ses personnages et ses intrigues. Elle donne la consistance à certains personnages secondaires (Alton, Yates...) pendant que d'autres s'en vident considérablement (Pourtant Mont d'Ambre était bien parti dans le tome 3). Beaucoup de choses et d'actions sont tirées par les cheveux : l'héritage de la mère de Karrigan, les élétiens qui changent de comportements, ... même Dame Estora semble avoir muté de caractère... Seul point positif de ce tome : la découverte du fameux voile noir.
Bref, l'auteur s'emmêle un peu les pinceaux mais son univers reste attachant et ma foi en sautant quelques pages (notamment les sortes de "résume des épisodes précédents" alors que c'était deux pages avant), le lecteur s'en sort bien et content.
Le tome 5 parait prometteur avec un univers beaucoup plus steam punk.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Elbakin.net   15 décembre 2014
Les moments réussis le sont vraiment, mais quand ce n’est pas le cas… cela se sent tout autant. Et nous sommes beaucoup trop souvent dans le cas justement où le narrateur nous apprend les motivations des personnages en se contentant de les indiquer, sans que celles-ci soient rendues évidentes par la seule mise en scène du roman.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Acerola13Acerola13   06 janvier 2012
Des mouettes s'alignaient sur les quais, et les vagues heurtaient le bois des coques avec un bruit sourd. Plus loin, Karigan distinguait une flopée d'eiders qui se laissaient porter au gré des flots sans s'émouvoir des remous suscités par la tempête. Le crépuscule approchait, et les nuages qui filaient dans le ciel arboraient des contours orangés; la rade était ponctuée d'îlots couronnés d'épicéas et de sapins pointus, dont on ne distinguait plus que les contours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
frankgthfrankgth   23 mars 2014
Cela en vaudra la peine, au final. Ce voyage, et même la perte de Régin. Il est mort pour une juste cause. Nous éveillerons les Dormeurs, ainsi que l’Unique nous l’a ordonné, et ils seront l’arme qui permettra au Second Empire
de se dresser pour réclamer son dû. Son héritage.
[...]
Le crachin incessant, la moiteur froide, le sacrifice du peuple. La chute de l’Élétie et de la Sacoridie les vaudrait bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Acerola13Acerola13   06 janvier 2012
- Cinq notes, pas davantage, murmura la jeune femme avant d'entonner la mélodie tout bas.
Le bref morceau n'avait apparemment rien d'exceptionnel, mais Alton eut presque l'impression que la voix d'Estral, portée par un courant d'air, s'élevait jusqu'aux cieux.
La musicienne chanta à nouveau les cinq notes, plus fort, et Alton perçu cette fois une légère résonance. Non pas un phénomène audible, mais un picotement sur sa nuque. Sans doute était-ce simplement dû au doux timbre d'Estral.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Acerola13Acerola13   06 janvier 2012
Le bâton est une discipline à part entière. Vous constaterez qu'il existe des maîtres du bâton comme il existe des maîtres-lame, de véritables experts qui font de son maniement un art comportant nombre de formes et de mouvements différents. Malheureusement, nous n'avons pas le temps de faire de vous un maître, alors nous devrons nous contenter de vous rendre compétente.
Commenter  J’apprécie          30
frankgthfrankgth   24 mars 2014
J’aimerais tant te faire comprendre que ce n’est pas la magie en elle-même qui est bonne ou mauvaise, mais la personne qui l’utilise.
Commenter  J’apprécie          80
Video de Kristen Britain (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kristen Britain
Cavalier Vert - Kristen Britain
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1270 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..