AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258079209
Éditeur : Les Presses De La Cite (15/09/2009)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Au XVIIe siècle, l'âge d'or de la Bretagne. Grâce à Mahaut, qui l'a recueillie enfant, Maëlig connaît, à seize ans, l'art précieux de guérir par les plantes. Ensemble, elles soignent les bourgeois de Locronan, riche cité de tisserands. Mais les notables oublient bien vite leurs bienfaits, même Foulques Bertrand, dont Maëlig a sauvé l'épouse pendant la Grande Peste. Bientôt, tout Locronan s'enflamme contre la jeune fille : avec sa tache de naissance en forme d'étoile... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
NathalC
  30 août 2018
C'est l'histoire d'une sorcière, mais une sorcière à laquelle on ne peut que s'attacher.
C'est un conte qui nous emmène dans les paysages bretons il y a quelques centaines d'années.
C'est un pan de vie qui nous montre la vie bretonne au 17ème siècle, la dureté de la vie, les maladies, les croyances.
Nathalie de Broc nous immerge dans cette époque, dans cette ambiance. Elle nous entraîne au son du violon dans la vie de Maëlig et elle le fait si bien qu'on s'imagine au côté de cette jeune guérisseuse.
Un très bon moment de lecture...
Commenter  J’apprécie          471
Moan
  18 septembre 2013
Nous sommes en Bretagne au XVIIème siècle.
A Quintin, Maëlig vit seule avec sa mère Celie qui tisse le lin du matin au soir. Elle apprendra par hasard que son père qu'elle n'a jamais connu est un facteur d'orgues.
Un jour, Celie décide de ramasser le peu qu'elle possède pour aller s'installer à Locronan. En chemin, elle fait une mauvaise rencontre et Maëlig se retrouve seule près d'une abbaye. Mais, elle rencontrera des gens attentionnés sur son chemin....
Vite lu et peut-être vite oublié!
Commenter  J’apprécie          180
LaMoun
  26 septembre 2018
Un excellent moment de lecture, de détente et de dépaysement ! Bien écrit et bien documenté, facile à lire, lorsqu'on connait Locronan et Quimper on s'y retrouve bien .
Cette lecture m'a procuré beaucoup de plaisir, Je vais donc "tester" un autre Nathalie de Broc , en espérant ne pas être déçue .
Commenter  J’apprécie          142
Equilivriste
  28 octobre 2016
Plongée dans l'âge d'or de la basse Bretagne, à l'ouest de la péninsule, plein milieu XVII ème siècle, où lin et chanvre nourrissaient tout le monde: paysans, fileuses, tisserands, riches toiliers, armateurs ... Entre chrétienté et rites païens, la sorcellerie n'est jamais loin!
C'est Maëlig, au seuil de sa vie, qui raconte sa jeunesse. Fille improbable de Célie, fileuse à Quintin et de Robert Dallam, facteur d'orgue anglais, bien réel, célèbre en Bretagne notamment pour les instruments qu'il construisit dans la cathédrale de Quimper ...
Donc, sous fond de réalité historique, avec la redoutable grande peste, on vit deux époques de la jeunesse de Maëlig: violoniste prodige, guérisseuse précoce à Locronan, marque de naissance sur l'épaule. Il n'en fallait pas plus pour que le mot soit lâché: Sorcière!
Le tout complété par des dons de voyance bien spécifiques ...
Une histoire ensorcelante, trop vite lue!
Commenter  J’apprécie          40
ingridfasquelle
  27 mai 2014
Nathalie de Broc vit à Quimper. Elle est l'auteur de romans qui dépeignent la forte identité de la Bretagne : le Patriarche du Bélon, La Dame des Forges, La Tresse de Jeanne. Elle a également publié La Rivière retrouvée et Loin de la rivière. Tous ont paru aux éditions Presses de la Cité.
Dans La sorcière de Locronan, Nathalie de Broc raconte merveilleusement cette Bretagne de forêts impénétrables, où se mêlent l'étrange et l'irréel. Un monde fascinant et captivant qui rejoint celui des légendes...
Sur les chemins qui la mènent à Locronan, Maëlig a déjà connu tragédie et abandon. Elle a pour seul compagnon un violon dont elle sait jouer avec un étrange talent. Mahaut, guérisseuse à ses heures, la recueille et lui enseigne son art. Ensemble, elles soignent les notables de Locronan, la riche cité des toiles qu'on exporte jusqu'en Espagne. Mais la reconnaissance pour leurs bienfaits est de courte durée. Bientôt sous le coup d'une série de crimes atroces, Locronan s'enflamme et tout naturellement désigne de sa vindicte cette rousse, avec sa tache de naissance et son don pour la musique. Nul doute qu'elle est créature de Satan. Circule un mot «sorcière» sournoisement colporté. Mais par qui ?
« Je courus dans le champ voisin. Les hautes tiges de fleurs crème se balançaient dans le vent, j'en fis une moisson, repris le sentier qui descendait entre les hêtres, appelai encore : ―Nellic, Nellic ! le premier arbre me renseigna d'horrible manière. Notre jolie Dame Blanche, au ventre si doux piqueté de taches brunes tel un manteau d'hermine royale, y était crucifiée sur l'écorce, ailes ouvertes, par deux clous de maréchal-ferrant. »
Entre superstitions, plantes et potions, le lecteur se laissera à coup sûr emporter par l'immense talent de conteuse de Nathalie de Broc. Il suivra avec passion l'histoire tristement injuste de la jeune Maëlig, victime de commérages et accusée de sorcellerie.
La sorcière de Locronan est un beau roman aux allures de fable, dans lequel on retrouve avec plaisir le mystère et l'univers étrange des forêt bretonnes. Plus qu'une chasse aux sorcières, c'est aussi un roman sur la différence qui met en lumière les moeurs et les mentalités d'une Bretagne dominée par ses superstitions et ses croyances populaires.
Lien : http://histoiredusoir.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
NathalCNathalC   30 août 2018
Si un air de violon vous surprend au détour de la campagne, c'est que mon esprit continue de flotter sur Saint-Théleau, qu'il se promène dans les bois du Duc, qu'il danse encore sur la place de l'église, qu'il s'attarde dans les branches de l'arbre de mai. Ne craignez rien, allez votre chemin, mais gardez-vous de vous en prendre à différent de vous. La haine n'a jamais fait bon ménage avec la musique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
NathalCNathalC   28 août 2018
Curieuse chose que la vie. On perd des années en rêveries, à espérer jusqu'à l'obsession le moment où l'on croisera enfin l'objet de ses recherches. Et lorsque la réalité se fait, déjà le temps en est passé. On se dit :
"Ainsi, ce n'était que cela ?"
Commenter  J’apprécie          280
sld09sld09   06 septembre 2017
J'ai toujours aimé le rire de ma mère. Cristallin, comme cascadé sur les cailloux d'une rivière. Un rire de gorge, roucoulement de colombe, dont elle usait à tout propos et qui lui évitait de pleurer sur ses malheurs et ses regrets.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Nathalie de Broc (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nathalie de Broc
Auteur : Nathalie de Broc Livre : La trilogie de la Rivière
autres livres classés : bretagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
267 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre
.. ..