AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782709662420
300 pages
J.-C. Lattès (15/01/2020)
3.64/5   21 notes
Résumé :
Par une chaude nuit d'août, à Cape Cod, alors qu'Adrienne a quatorze ans, sa mère, Malabar, la réveille à minuit en prononçant cinq mots qui marqueront leurs deux vies pour les années à venir : " Ben Souther vient de m'embrasser". Adrienne devient la confidente et la complice de sa mère, s'épanouissant dans la lumière de cette attention si nouvelle ; à partir de ce moment, Malabar attend de sa fille un soutien inconditionnel pour orchestrer ce qui va devenir une lia... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
alexb27
  26 mars 2020
Quand une fille devient la meilleure amie de sa mère, ça fait des ravages...Surtout quand la mère est aussi autocentrée que Malabar. C'est ce que raconte avec beaucoup de brio et de pudeur cette autofiction dans laquelle une jeune fille, Adrienne, devient la confidente et couverture de sa mère dans sa relation avec son amant (meilleur ami du beau-père). Histoire de plus de 40 ans aux répercussions multiples, récit passionnant d'une relation mère/fille totalement déséquilibrée, ce texte très prenant est avant tout le témoignage d'un enfant en quête de reconnaissance et d'amour maternel. Une lecture captivante.
Commenter  J’apprécie          330
Bazart
  17 avril 2020

Les étés d'Adrienne, quatorze ans, ressemblent à une toile d'Edward Hopper. Régates, pêche à pied sur les plages de Cap Cod, lumière fraiche et vent salé. Fille de parents divorcés, elle mène avec son frère, l'existence d'enfants privilégiés de la classe supérieure américaine. Un univers d'intellectuels lettrés et argentés, délicieuse petite bourgeoisie descendante directe du Mayflover. Lorsqu'une nuit d'été, sa mère la réveille pour lui faire une confidence intime, l'adolescente ne sait pas que ce mensonge orchestré par deux adultes adultères va gouverner sa vie.
Saga familiale dans la veine des films de Woody Allen mélancoliques, « Intérieur », « September » ou « Une autre femme ». de Manhattan à Boston ou San Diego, d'une histoire d'amour à l'autre, Adrienne traine son spleen existentiel durant des dizaines d'années.
C'est une histoire réelle, une autobiographie, mais Adrienne Brodeur ne sombre pas dans l'autofiction rêche. Son récit ressemble plus à un roman d'apprentissage de la côte Est. Une mère aimante et toxique à la fois fait de sa fille une confidente, une amie et une psychanalyste sans en mesurer les conséquences dramatiques.
Après des années de doutes, d'erreurs et de souffrances Adrienne Brodeur trouvera dans l'amour des livres et de la littérature un onguent pour apaiser son douloureux sentiment de solitude, elle aura enfin les mots pour le dire et les mots pour l'écrire. « Festin Sauvage » est un roman fort, bien construit, bien écrit, intime et universel à la fois.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
DianeRocch
  22 mars 2020
La complexité des rapports mère-fille est brillamment exposé dans ce livre. J'attendais d'être bouleversée et parfois l'attente crée la déception. Je n'ai pas été emportée par cette histoire, douloureuse et pleine de culpabilité, mais j'ai été touchée par ce destin d'une adolescente – l'auteure – qui devient à la demande de sa mère sa complice de mensonges.
Malabar est une mère toute puissante, une mère que l'on admire et dont on ne sent jamais à la hauteur ni digne d'en être aimée, c'est une femme forte, libre et aux pouvoirs de séduction certains.
L'auteure devient malgré elle sa confidente, celle qui ment et trahit pour protéger sa mère et la laisser vivre une liaison au coeur de la famille. Mais la narratrice attend quelque chose en retour, l'amour de sa mère et ses yeux posés sur elle, elle attend et elle n'est pas récompensée. Cette douleur d'un enfant qui espère des sentiments de son parent, sans savoir comment s'y prendre et cède à toutes les exigences est terriblement bien retranscrite dans le livre.
Mais un enfant n'a pas à quémander l'amour de sa mère – ou de son père – et encore moins contre des pressions. La vie égoïste des parents peut avoir des conséquences dramatiques sur les enfants, leur construction et leur passage à l'âge adulte.
Une autofiction pleine de pudeur, c'est un ressenti, un témoignage que l'on peut difficilement juger, l'amour inconditionnel d'une fille pour sa mère prête à tout pour la protéger et lui montrer qu'elle existe.
J'aurais aimé une confrontation, une émancipation de la narratrice, mais on comprend bien les fils tissés par cette mère araignée qui a asphyxié très tôt les possibles élans de rébellion.
J'ai ressenti une grande frustration à ne pouvoir aider l'auteure, l'adolescente qu'elle a été, j'aurais voulu que quelqu'un lui donne le courage et la force d'être elle, une belle personne à part entière et indépendante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Zephyrine
  07 février 2020
Quand on est une mère, peut-on faire de sa fille de 14 ans sa meilleure amie ? Peut-on aller jusqu'à lui confier les détails les plus intimes de sa vie, y compris l'obliger à mentir pour cacher sa liaison ? C'est le choix qui sera imposé par sa mère à l'auteur, adolescente, Ce secret, que dans un premier temps elle portera avec joie, pourra à terme être lourd de conséquence pour elle. Tout au long du livre, on assiste à l'évolution des rapports de l'auteur avec sa mère, avec les autres, en fonction de ce qui ne peut être dit. Idolâtrée par sa fille, cette mère est vue par les autres comme égoïste, jugement difficile à accepter pour l'auteur.
J'ai adoré ce roman. J'ai trouvé l'auteur tellement juste, tellement en phase avec ce qu'elle a pu être en fonction des époques. Et pour ne rien gâcher, l'écriture est d'une telle fluidité ! A lire absolument !
Merci à JC Lattès et Netgalley pour cette lecture.
Commenter  J’apprécie          162
Waterlyly
  24 février 2020
Cape Cod. Rennie, jeune adolescente de quatorze ans, vit avec Malabar, sa mère, avec son frère Peter, et avec son beau-père Charles. Malabar est tombée amoureuse de Charles, alors que tous les deux étaient mariés à ce moment. Pourtant, ils divorcent pour former dès lors une famille recomposée. Un soir, ils reçoivent à dîner Ben et Lily. Ben est l'un des meilleurs amis de Charles. Pendant la nuit, Malabar réveille sa fille en lui faisant une révélation troublante. Elle lui affirme que Ben l'a embrassée, et elle propose à sa fille de se faire la gardienne de ce secret et de l'aider à maintenir cette relation extra-conjugale. Elles sont loin de se rendre compte des conséquences.
Il faut savoir que ce récit est une auto-fiction, et que la narratrice a décidé de nous narrer du mieux qu'elle peut les événements qui ont tout bouleversé pour elle. Je ressors conquise de ce roman, et les émotions ressenties pendant cette lecture ont été très fortes.
La narratrice va raconter avec une rare acuité et beaucoup de justesse cet amour inconditionnel et pas loin de l'admiration sans bornes qu'elle voue à sa mère. Pour elle, ce sera un grand honneur que sa mère la choisisse pour garder un secret d'une telle envergure. Je me suis bien évidemment questionnée sur la manière de procéder de Malabar. Se rendait-elle compte que c'était peut-être trop lourd à porter pour sa fille ?
Adrienne va analyser la relation mère-fille suite à cette révélation. Tout ne sera pas rose, malheureusement. Ce secret sera lourd de conséquences dans le quotidien de la narratrice, lui faisant subir beaucoup de désastres émotionnels. Adrienne choisit de nous en parler avec beaucoup de pudeur, maus également beaucoup de transparence.
La plume de l'auteure est d'une grande fluidité. Pourtant, j'y ai ressenti une grande part de poésie pendant cette lecture. le style est parfois indolent, à l'image de l'ambiance qui se dégage de Cape Cod. Les mots sonnent très justes et Adrienne Brodier réussit à faire passer les émotions avec brio.
Un très beau roman, qui est en réalité une auto-fiction. L'auteure se livre à son lecteur avec beaucoup de justesse et d'émotions. Cela a été une très belle découverte littéraire.

Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
BazartBazart   14 avril 2020
Si nous sommes prêts à croire qu’un papillon qui bat des ailes en Amérique du Sud peut provoquer une tempête au Texas, quelles pourraient être les incontrôlables conséquences d’un baiser illicite sur une route de campagne ? Voilà ce qui a marqué le début du reste de ma vie. Une fois que j’avais choisi de suivre ma mère, il n’y avait plus de retour en arrière possible. Je devins sa protectrice et sa sentinelle, toujours sur le qui-vive pour repérer ce qui risquait de la trahir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
rkhettaouirkhettaoui   24 février 2020
Avant, chaque dose de compliments venait récompenser chimiquement mon esprit adolescent comme une prise de dopamine mais là, je redescendis bien vite de ces hauteurs. Ce mensonge-là pesait sur ma conscience de façon différente. Dans mon journal, j’écrivis de longues diatribes chargées de mépris pour moi-même et je me regardai souvent dans la glace jusqu’à cesser de me reconnaître, comme quand on répète indéfiniment un même mot d’une seule syllabe qui, petit à petit, se transforme en un son dénué de sens. Mentir était devenu un réflexe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   24 février 2020
— Ben m’a embrassée, répéta ma mère.
Un nom, un verbe, un complément d’objet – une phrase tellement simple, en fait, et pourtant, au-delà de ma compréhension. Pourquoi Ben Souther aurait-il embrassé ma mère ? Ce n’était pas que j’étais naïve ; je savais que les gens s’embrassaient même s’ils n’étaient pas censés le faire. Mes parents ne m’avaient pas protégée des histoires de leurs transgressions respectives durant leur mariage et j’en connaissais donc davantage sur l’infidélité que la plupart des enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   24 février 2020
Comprendre l’alchimie des aliments, c’était dans ses gènes, elle n’avait besoin que de son palais, de son instinct et de l’extrémité de ses doigts. Une goutte de sauce au goût intense posée sur le bout de sa langue lui suffisait pour déceler le moindre parfum de cardamome, un fragment de zeste de citron, la trace d’un ingrédient ajouté en coulisses. Elle avait un don inné pour la composition et l’élaboration, sans rien ignorer des fonctions de la température. Elle était aussi extrêmement consciente du pouvoir de ce talent, surtout sur les hommes. Armée de couteaux aiguisés, d’épices odorantes et du feu, ma mère était capable de créer des festins dont les arômes auraient suffi à attirer des navires remplis d’hommes contre des rochers, d’où elle se serait délectée à les regarder plonger dans l’abîme. La mythologie grecque m’avait tout appris sur les sirènes et j’étais émerveillée par les pouvoirs de ma mère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   24 février 2020
Depuis des années, j’entendais d’innombrables histoires sur le mauvais caractère de ma grand-mère, son esprit de compétition, son alcoolisme, y compris une histoire à propos d’une bagarre épouvantable qu’elle avait eue avec ma mère quand j’étais bébé. Elles s’étaient disputées à propos d’un homme avec lequel elles avaient flirté toutes les deux au cours d’une réception. Ivres d’alcool et de rage, elles n’avaient cessé de s’injurier jusqu’à ce que la querelle tourne à l’empoignade et ma mère avait fini par tomber en arrière et atterrir dans la cheminée. Ma grand-mère s’en était sortie couverte de bleus et ma mère avec un plâtre de la hanche aux orteils.
Je détestais les imaginer en train de se battre : l’idée d’une mère faisant du mal à sa fille me terrifiait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Adrienne Brodeur (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Adrienne Brodeur
Gérard et Sud Radio avec @ValérieExpert ? C'est l'émission qui vous donne plein de bons conseils littéraires pour cet hiver ! Découvrez leurs BEST COUPS DE COEUR ! • Festin Sauvage (Littérature étrangère) de Adrienne Brodeur aux éditions JC Lattès. https://www.lagriffenoire.com/1030981-divers-litterature-festin-sauvage.html • Cheval rouge de Eugenio Corti aux éditions Noir sur Blanc. https://www.lagriffenoire.com/1033025-romans-historiques-le-cheval-rouge.html • Mazette aime jouer / Mazette aime gagner de Frédéric Pillot et Agnès Ledig aux éditions Père Castor. https://www.lagriffenoire.com/1034502-article_recherche-mazette-aime-bien-gagner---mazette-aime-bien-jouer.html • Mazette est trop sensible / Mazette est très sensible de Frédéric Pillot et Agnès Ledig aux éditions Père Castor. https://www.lagriffenoire.com/1034503-article_recherche-mazette-est-trop-sensible---mazette-est-tres-sensible.html • J'étais le pilote d'Hitler de Hans Baur et Claude Quetel aux éditions Perrin. https://www.lagriffenoire.com/1032137-encyclopedie-j-etais-le-pilote-d-hitler.html • Rouge Tango de Charles Aubert aux éditions Slatkine & Cie https://www.lagriffenoire.com/1033807-meilleures-ventes-polar-rouge-tango.html • Bleu Calypso (1) de Charles Aubert aux éditions Pocket. https://www.lagriffenoire.com/1030223-nouveautes-polar-bleu-calypso.html • Merci l'Amour, merci la Vie ! de Yannick Grossetête aux éditions Fluide glacial. 978-2378783426 • Super potes de Emmanuelle Beulque, Steve Small aux éditions Sarbacane. https://www.lagriffenoire.com/1034107-divers-jeunesse-super-potes.html • • Notre librairie en ligne https://www.lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Votre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés vous remercient de votre confiance, @Gérard Collard & @Jean-Edgar Casel • • •
#lagriffenoire #librairies #sudradio #conseillelecture
+ Lire la suite
autres livres classés : relations mère-filleVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1291 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre