AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Cielvariable


Cielvariable
  18 février 2019
Ce n'est évidemment pas le roman de l'année, mais ce n'est pas mauvais non plus si nos attentes sont de passer un bon moment et de lire un belle histoire d'amour (pas non plus extraordinaire en soi). Contrairement à d'autres romans de cette catégorie (romance, chick lit), celui-ci est somme toute dépourvu de vulgarité, de syntaxe boiteuse et de valeurs douteuses (comme dans After où une relation toxique est magnifiée et qu'on la fait passer pour de l'amour véritable); néanmoins, il n'est pas exempt de clichés et de fin prévisible pour autant. Ça ressemble à une bonne comédie romantique d'Hollywood, qu'on regarde un vendredi soir avec pop-corn au caramel et boisson gazeuse et qu'on termine le coeur léger et joyeux.

En résumé, il s'agit de l'histoire de Saylor, qui a récemment largué son ex-fiancé (en découvrant à une semaine du mariage qu'elle ne l'aimait pas assez pour l'épouser) et ouvert sa propre pâtisserie de cupcakes. Pourtant, lorsqu'elle reçoit une invitation au mariage de son ex moins d'un an après la séparation, un je-ne-sais-quoi la pousse à accepter l'invitation (a-t-elle besoin de vérifier qu'elle ne s'est pas trompée? veut-elle prouver à son ex qu'elle s'en sort sans lui?). Pour compléter le tableau, son frère s'organise pour que son amour de jeunesse réapparaisse dans le décor et s'offre de l'accompagner au mariage de son ex (amour de jeunesse qui est maintenant une grande vedette très médiatisée d'Hollywood).

Les personnages sont attachants (sauf l'ex et la famille de l'ex qui, eux, sont plus que détestables), l'histoire et la fin sont prévisibles (mais sinon le lecteur serait un peu déçu).
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus