AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782755639810
Éditeur : Hugo et Compagnie (04/10/2018)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 40 notes)
Résumé :
"Jouer sa vie ou gagner son amour ?"

Easton Wilder, est le lanceur vedette de la MLB. Beau, charmeur, il va et vient à son aise sur le terrain. Victime d'une blessure susceptible de mettre un terme à sa carrière, il a besoin des services du meilleur entraîneur qu'on puisse trouver. Malheureusement ce dernier envoie sa fille à sa place. Scout est bien déterminée à se montrer à la hauteur de la réputation de son père (personne ne sait que celui-ci est ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Beli_LivreSaVie
  11 mai 2020
Article Focus série sur les deux tomes de la série sur le blog.
C'est dans le monde du baseball que se passe cette romance et ce auprès de deux acteurs de cet univers : un joueur star de baseball, Easton Wylder et Scout Dalton, qui est là pour gérer les blessures et la rééducation des joueurs. Deux personnages qui sont bien ancrés dans ce monde et qui vivent parmi les équipes, les joueurs depuis toujours. En effet, tous deux ont un père qui a oeuvré dans ce milieu, ils sont les dignes descendants de leur père mais ils sont surtout très à l'aise parmi tous ceux qui gravitent dans ce monde. Easton appartient à la MLB, il en est le lanceur vedette, avant lui, son père faisait parti de la même équipe. Scout est une femme, et c'est son père dont elle a suivi les traces, appelé le Doc qui lui a donné le goût du métier. Ils vont tous deux faire connaissance quand Easton se blesse à l'épaule et qu'elle va être chargée de s'occuper de lui, ce qui n'est pas du goût du joueur qui voulait le meilleur pour cela, c'est à dire le père de la jeune femme.
Easton n'a jamais été de ceux qui passent d'une équipe à l'autre, il a vécu ses années de jeu et toute sa vie quasiment auprès de cette même équipe, auprès de laquelle il reste fidèle. Son univers, c'est le baseball et ce depuis toujours, il a toujours été inclu dans ce sport, son père était lui même un grand joueur star et c'est tout naturellement qu'il a pris le même chemin. Grandir avec un père connu n'est pas une mince affaire, car il doit faire face au suspicion de favoritisme avancé par certains, tandis que lui vit sous le poids d'être « le fils de ». Il se doit d'être le meilleur pour ne pas décevoir les espoirs qu'il y a en lui. Ne pas décevoir son père a toujours été d'ailleurs très important pour lui, leurs rapports sont tendus et son père n'a jamais été de ceux qui s'épanchent à congratuler son fils. Cette blessure que subit Easton est un sacré coup dur pour lui, car elle met en péril son avenir professionnel. C'est pourquoi ses rapports avec Scout vont être sacrément tendus au départ.
Scout, de son côté est une femme dans un milieu d'hommes et elle doit faire encore plus ses preuves que si elle avait été un homme. Elle va se retrouver propulser parmi cette équipe alors que tous attendaient le Doc et elle va devoir mettre les bouchées doubles pour les convaincre qu'elle est à la hauteur. Si elle se retrouve ici à la place de son père, c'est pour des raisons qu'elle ne souhaite pas aborder mais c'est un sujet qui la ronge et lui est bien difficile de faire face à toute cette pression qu'elle a sur les épaules. Les enjeux de cette remise en forme du joueur vedette sont beaucoup plus importants que l'on ne peut l'imaginer et elle fera tout pour y arriver. Scout est une jeune femme décidée, combattive, ambitieuse et talentueuse, elle est charmante et agréable mais elle reste professionnelle, et elle encaisse les remarques désobligeantes sur elle avec maestro. C'est un personnage féminin tout à fait sympathique à suivre, j'ai beaucoup apprécié sa personnalité. Quand elle va se retrouver confrontée à l'animosité d'Easton, elle ne va pas en démordre, elle réussira sa mission, coûte que coûte, pour elle mais aussi pour ne pas décevoir son père. Tout comme Easton, son père a certaines attentes qui exigent des sacrifices et et elle a très envie qu'il soit fier d'elle.
Les deux personnages de cette histoire ont des rêves, des envies mais aussi des obligations, chacun d'eux prend donc ses décisions en fonction d'un but qu'il s'est juré d'atteindre. Ce but, chacun le leur, risque de leur porter préjudice car ils vont devoir à la fois compter sur l'autre pour y arriver, mais ils devront aussi prendre ou subir les actions qui en découlent, et ce parfois au dépriment de l'autre. Cela engendre des décisions délicates et des situations qui ne vont en rien aider leur relation à se stabiliser. J'ai beaucoup aimé la fidélité qu'ils ont vis à vis de ceux qui leur sont chers, mais cela complique grandement la situation et s'ils recherchent l'un comme l'autre, l'approbation de leurs pères, ils se sont par moments, oubliés eux-même pour plaire à d'autres. Les confronter ainsi face à ces situations engendre des prises de conscience et ce que j'ai apprécié ici, c'est de voir que K. Bromberg ne joue pas dans l'excès dans les réactions de ses personnages. Elle a trouvé le juste milieu, entre la colère, le rejet, puis la compréhension et l'appui vers l'autre pour qu'ils puissent mieux avancer dans leurs projets malgré les obstacles.
Leur relation va naitre au fil du temps, ils vont devoir d'abord faire confiance l'un à l'autre pour ensuite apprendre à se connaitre. Mais cette attirance physique au départ, va vite prendre une autre forme et ils vont représenter quelque chose de différent que ce à quoi ils s'attendaient. C'est alors que ces obstacles qui se présentent sous forme de personnages malfaisants, mal attentionnés, d'ambition démesurée et bien plus encore vont venir semer la discorde dans leur histoire. Nous abordons alors bien des faces cachées de ce monde, où la manipulation et les travers de certains vont mettre en péril leur avenir, tant professionnel que personnel. On constate alors que des hauts placés se jouent des autres pour arriver à leurs fins, tandis qu'à côté de cela, certains restent des personnes fidèles et aimantes, l'esprit d'équipe faisant foi. La famille tient une place primordiale dans leur histoire et dans leurs actes, nous en apprendrons davantage jusqu'à être surpris par les révélations que se feront et qui expliqueront bien des actions extrêmes et inopinées.
Le récit proposé par K. Brombert, c'est celui d'une belle relation qui nait, avec deux personnages très posés et très en phase avec la réalité des choses, j'ai beaucoup apprécié ce point, qui n'occasionne pas d'excès en tout genre. Au delà de cette belle relation qui subit tant de tourment, le récit est rythmé par toutes les révélations et les interventions extérieures qui ne sont pas sans mal et qui provoquent bien des remous. L'importance de la famille et la fidélité sont aussi des sujets qui marquent les deux personnages principaux et c'est à tout à leur honneur de vouloir faire bien les choses, même si c'est souvent à leur propre dépriment.
Je crois que je suis tombée amoureuse de ce couple, la façon dont tous deux se sont rapprochés, et ouvert l'un à l'autre m'a beaucoup plu. Ils sont tous deux dans une phase de leur vie, où ils sont fragilisés, chacun à leur manière, avec leurs craintes, leurs démons et des tas d'interrogations sur leur avenir. Pour l'un c'est physique, pour l'autre c'est plus émotionnel, mais pour chacun d'eux, c'est réellement ce moment où chaque décision est pesée et réfléchie. Je pensais bien que j'allais passer un bon moment avec cette romance, mais je n'imaginais pas qu'elle allait autant me plaire. J'ai adoré ma lecture, c'est à la fois doux, rafraichissant, tout en abordant des moments difficiles pour les personnages mais le respect de l'autre et la compréhension des situations font d'eux, un couple bien ancré dans la réalité.
Lien : http://www.livresavie.com/fo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Gaoulette
  30 avril 2020
La new romance dans le milieu sportif et musical ce n'est pas mon dada. J'ai commencé cette duologie pour deux raisons : ma binôme m'y a poussée et c'était un K. Bromberg. Driven fait parti de mes romances new adult préférées. Est-ce que K. Bromberg pouvait faire mieux que le ténébreux Colton Donovan ?
Ma première impression après le tome 1 ? Très mauvaise ! Je n'ai pas aimé le portrait brossé de Easton Wilder. Une pale copie du premier mâle alpha. La première scène, la première rencontre qui est censée donner le ton, m'a laissée complètement de marbre. D'un côté j'adore les joutes verbales cocasses, ici j'ai trouvé fade. Ce qui aurait dû mettre en avant le caractère ténébreux du héros, me l'a rendu transparent et sans saveur. Je me suis ennuyée du début jusqu'à 80 % du roman…. L'intrigue qui se profile autour d'Easton est la seule chose qui me pousse à ouvrir le tome 2.
Passons à Scout… Son combat personnel est touchant mais il me manque ce petit plus qui engendre une belle connexion. Cette attraction Scout/Easton je la cherche encore.
K. Bromberg maîtrise tous les codes d'une bonne new romance. Ses scènes sexuelles sont hot et parfaitement décrites. Même si une en particulier paraît alambiquée, elle fait son effet sur le lectorat.
Donc ce sera une mise en bouche en demi-teinte. Elle prend de la saveur bien trop tard. Si je suis les conseils de ma binôme, je devrais en ressortir avec un grand écart après la lecture du tome 2. Je suis en attentes de réponses pas d'un happy end. Et oui la curiosité est un vilain défaut mais pour K. Bromberg ce sera une grande qualité…..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Sevader_Lecture
  01 avril 2019
Bon dimanche à tous !
J'espère que vous avez tous passé un bon weekend jusqu'à maintenant. Personnellement, je suis allée faire un petit tour au Salon du Livre de Trois-Rivières où j'ai fait deux petits achats que je vous présenterai au courant de la journée. Pour l'instant, j'attends que mon téléphone se recharge afin de vous faire quelques photos des achats que j'ai pu faire depuis le début de l'année et que je ne vous ai pas présenté jusqu'à maintenant. Hier, quand j'en ai parlé, vous sembliez curieux donc c'est une affaire à suivre. D'ici là, je vais vous faire patienter avec une petite chronique. Celle-ci serait arrivé un peu plus tôt, mais ma petite escapade m'a quelque peu retardé. The Player de K. Bromberg était le premier roman de cette auteure que je lisais et je dois dire que je regrette de ne pas m'être laissée tenter par ses écrits plus tôt. Une chose à laquelle je vais essayer de remédier le plus tôt possible, vous pouvez me croire. Dès les premières pages du roman, je me suis prise d'affection pour les personnages torturés qu'elle a su nous présenter. Ils étaient vraiment attachants et à chaque page, je me demandais ce qui avait pu faire en sorte qu'ils en soient devenus à être ce qu'ils étaient. Et plus j'en apprenais, plus je voulais en savoir. La plume de K. Bromberg est captivante au point de vous faire oublier le monde autour de vous et The Player ne fait pas exception à la règle. Je comprends enfin pourquoi elle porte le nom de reine de la romance. Pour tout vous dire, ce roman n'est pas passé très loin du coup de coeur et j'ai très hâte de découvrir la suite puisque j'ai eu droit à un fin qui m'a littéralement laissé sans mot, pratiquement la bouche ouverte. Alors, vous pouvez imaginer que je suis très heureuse d'avoir déjà le deuxième tome entre mes mains et il s'agira de ma prochaine lecture que je commencerai dès que cette chronique sera terminée. Je ne peux juste pas attendre parce que les questions continueront de hanter mon esprit. Je n'arrive toujours pas à comprendre ce qui a pu arriver pour en arriver à cette fin spécifique parce que j'avais imaginé n'importe quoi sauf ça. Ce fut donc, en somme, une lecture plus que surprenante.
Comme à mon habitude, voici venu le temps de vous présenter un court résumé du roman afin de vous donner le goût de le lire autant que j'en ai eu à le faire. le roman commence alors que Scout se prépare à commencer la rééducation du joueur de baseball Easton Wylder. Elle est le dernier espoir de ce joueur alors que son épaule doit être complètement remise d'ici une date précise s'il ne veut pas perdre sa place dans son équipe. Sauf que, dès le début, les choses ne semblent pas être menées rondement. Easton est certain que Scout est une prostituée engagée par ses coéquipiers pour lui jouer un tour puisque, lui, ce n'est pas la jeune femme qu'il attendait, mais Doc Dalton, le meilleur kiné de la profession. La chose qu'il ignore, par contre, c'est que Scout est la fille de Doc qui marche dans les traces de son père et qui, surtout, exécute sa dernière volonté. Il veut que Scout décroche un contrat à long terme avec les As afin de s'assure qu'elle soit en sécurité du moins financière. Donc, laissez-moi vous dire que leur relation professionnelle commencera d'une drôle de façon et que l'attirance qu'ils ressentent l'un pour l'autre n'aura rien pour l'aider. Surtout qu'ils ne peuvent tout simplement pas se laisser aller à l'écouter. Trop de choses sont en jeu... Que leur arrivera-t-il ? À vous de le découvrir en vous laissant tenter par The Player !
En ce qui a trait aux personnages, je dois vous avouer que nous avons droit à des personnages haut en couleur avec des passés très lourds. Tellement lourds qu'ils ont contribué en grosse majorité aux personnes qu'ils sont devenues une fois adulte. Que ce soit par un abandon, la mort ou encore la pression autant familiale que sociale, Scout et Easton n'ont pas eu une vie très facile. Ce qui fait, qu'aujourd'hui, ils ont beaucoup de difficultés à faire confiance à autrui et surtout à s'ouvrir aux autres. Ensemble, ils ne feront pas que soigner l'épaule d'Easton, mais apprendront à se faire confiance pour avancer dans la vie. du début à la fin du roman, on voit une belle évolution chez nos deux personnages principaux et je crois que c'est ce qui les a rendu aussi attachants à mes yeux. Ils semblaient tellement proches de nos vies qu'ils semblaient presque réels. Une autre chose aussi qui a fait que j'ai autant apprécié ces personnages, c'est de voir à quel point ils n'ont pas de difficultés à se mettre de côté pour pouvoir rendre les personnes de qui ils sont proches heureuses. Tout plutôt que de faire souffrir leurs proches comme on dit. Vraiment, ils ont su me surprendre à plus d'une reprise et je suis certaine qu'il en sera de même pour vous.
En conclusion, si vous cherchez une belle romance toute en complexité, The Player de K. Bomberg est vraiment le roman parfait pour vous. Il vous fera vivre une myriade d'émotions et vous amènera dans un tout autre univers. Personnellement, je n'ai jamais trouvé le baseball aussi attirant. Alors, écoutez-moi et n'hésitez pas à vous procurer ce roman, vous ne le regretterez pas. J'en suis certaine.
Sur ce, je vous souhaite à tous de très bonnes lectures !
Je tiens à remercier Hugo New Romance Québec pour la lecture de ce roman !
Lien : https://sevaderparlalecture...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Legrimoiredemorgane
  24 février 2020
Après avoir découvert cette autrice pour la première fois avec la saga « Everyday Heroes », j'avais hâte de lire un autre roman de K. Bromberg tant j'ai adoré ce dernier. L'histoire débute avec Scout, qui est la kiné d'Easton, un jeune joueur de baseball qui doit récupérer après une blessure. Dès le début du roman, une forte attraction va lier nos deux protagonistes, cependant Easton subit une pression de son entraîneur pour repartir sur le terrain le plus vite possible et Scout elle, vit une période difficile et doit s'affirmer en tant que femme dans un monde de sportifs.
✨✨✨
D'une part, je suis très contente d'avoir découvert ce roman dans l'univers du baseball car c'est quelque chose qui m'est complètement inconnu et que j'ai bien aimé découvrir changer de ce que j'ai l'habitude de lire. Dès les premières pages, j'ai bien accroché avec le récit car K. Bromberg nous offre une plume fluide, addictive et très agréable à lire. J'ai trouvé l'équilibre vraiment intéressant entre romance et baseball. Quant aux personnages, ce ne fut pas le coup de foudre avec les protagonistes mais je les ai quand même beaucoup appréciés, car ils ne manquaient pas de complexité et de profondeur. J'ai été plus marquée par Scot qui est une femme atypique, secrète, réfléchit qui témoigne d'une force de caractère indéniable. Il y a de nombreuses surprises tout au long du roman, l'autrice ne nous dévoile pas tout dès le début de l'histoire et j'ai beaucoup aimé en apprendre plus sur les personnages tout au long jusqu'aux dernières pages avec cette fin qui ne donne envie que d'une chose, c'est foncer lire la suite !
✨✨✨
Pour conclure, ce ne fut pas un coup de coeur pour moi car j'ai trouvé quelques longueurs et j'aurai aimé ressentir plus de sensations lors de ma lecture. Cependant, j'ai tout de même passé un très bon moment de lecture avec ce roman qui se lit vraiment facilement. C'est une histoire de qualité, qui plaira au plus grand nombre car K. Bromberg a un vrai talent pour la romance, c'est indéniable !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marlene_lmedml
  15 novembre 2018
K. BROMBERG NOUS REVIENT AVEC UNE DUOLOGIE AXÉE SUR LE BASE-BALL !
Je suis absolument fan de la plume de K. Bromberg. Ce n'est plus un secret, j'attends toujours ses romans avec impatience. Ici on plonge dans l'univers du Base-ball et c'est vraiment sympa de découvrir un sport que je ne connais pas. On entre très vite dans le vif du sujet…
Easton Wylder, joueur vedette de la ligue majeure de Base-ball, doit se remettre d'une blessure importante à l'épaule, après plusieurs mois de convalescence, Easton espère bien retrouver totalement la forme pour retourner sur le terrain avec ses co-équipiers. C'est à Scout Dalton de l'aider à retrouver la capacité de jouer, Scout n'est autre que la fille du célèbre Doc Dalton qui n'a pu être présent pour s'occuper de la rééducation d'Easton.
Entre Scout et Easton c'est explosif dès leur première rencontre. Easton remet en question ses facultés de kiné, et oui, être une femme dans un milieu d'hommes pose encore quelques soucis… Mais Scout a ce qu'il faut là où il faut et elle sait se faire respecter… Elle a travaillé dur pour arriver là où elle en est, ce n'est pas un joueur trop sûr de lui et arrogant qui va la déstabiliser… Mais que faire quand l'attirance est plus forte que la raison ?
EASTON WYLDER… ROI DU BASE-BALL !
Easton est le fils d'une grande star du base-ball… Cela a toujours pesé lourd sur ses épaules et on ne peut pas dire que ses relations avec son père soit au beau fixe. Cela fait beaucoup de pression pour un joueur qui espèce reprendre très vite sa place sur le marbre… Easton est un héros très sexy, évidemment. Sa personnalité est très intéressante et il se dévoile au fil des pages. J'ai aimé cet homme un peu cavalier car il a vraiment de quoi faire craquer les filles. Il est déterminé dans tous les domaines… Scout le met dans tout ses états le pauvre…
« Elle est superbe.
Un chaos absolu et magnifique avec ses cheveux encadrant son visage, les marques des oreillers sur ses joues, un doux sourire sur ses lèvres et une émotion insondable dans les yeux.
Bon Dieu !
Le chaos ne m'a jamais paru si attirant. »
SCOUT DALTON… UNE FEMME DE CARACTÈRE DANS UN MILIEU 100% MASCULIN.
Scout est une héroïne comme je les aime, avec un tempérament de feu… Mais Scout est aussi une femme fragile qui a peur de l'abandon. Elle a du mal à prendre des décisions pour elle, je l'ai trouvé un peu inconstante mais avec son histoire c'était compréhensible. J'avoue que j'espère qu'elle sera un peu plus sûre d'elle dans la suite.
UNE INTRIGUE AVEC DES ENJEUX CONSIDÉRABLES !
Dans ce premier opus, les enjeux sont considérables… Easton veut retrouver la forme pour retourner sur le marbre, et Scout doit être irréprochables pour décrocher un contrat avec l'équipe. Clairement, leur relation pourrait faire beaucoup de tort à leurs objectifs respectifs. le scénario est captivant, j'ai aimé le cheminement de l'histoire qui est sans grandes surprises mais franchement cela fonctionne à merveille.
UNE ROMANCE SECRÈTE, TORRIDE ET ADDICTIVE.
La romance s'installe assez rapidement, comme un coup de foudre, nos héros vont se tourner autour, ils vont se vouloir mais ils savent que cela doit rester secret… le duo qu'ils forment est addictif, ils vont bien ensemble et ils se complètent. J'ai adoré leur idylle qui est loin d'être simple, il y a quelques obstacles à franchir mais cela en vaut la peine pour une belle relation comme la leur. C'est torride, coquin à souhait mais aussi touchant et passionné.
EN BREF :
La plume de K. Bromberg a fait des merveilles. J'ai adoré ce premier opus qui offre tout ce que j'aime dans la new romance. Un héros un brin trop sûre de lui et arrogant, une héroïne qui s'impose dans un milieu masculin malgré sa fragilité sous-jacente, une romance pleine d'émotions, torride et sexy dans un milieu sportif que je ne connaissais que très peu. Ça a matché dès les premières lignes, on se retrouve très vite pour la suite.
Lien : http://www.lmedml.fr/2018/11..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
CyCy-71CyCy-71   10 mai 2019
La sonnerie amplifiée par le Bluetooth emplit le silence qui règne dans ma voiture. Je sursaute, puis je me crispe parce que même sans regarder, je sais qui m’appelle.

J’ignore l’appel.

Il rappelle.

Je l’ignore encore une fois.

Après trois nouvelles séries de sonneries, ignorer, rappel, je me rends bien compte que c’était complètement lâche de ma part de partir en douce comme je l’ai fait. Et même si je préférais appuyer sur ignorer une fois de plus, je ne peux pas faire ça. Je dois l’affronter, je dois essayer de régler le problème sans trop de dommages pour notre relation de travail, donc je serre les dents et je réponds.

- Allô ?

- Tu es passé où, bon dieu ?

La vois Easton reflète son incompréhension chargée d’incrédulité, mélangées à de la colère avec une pointe de rejet.

- Bonjour.

Reste sur un plan professionnel, Scout.

- Il aurait surement été meilleur si tu étais encore ici. Mais tu n’es pas là. Et je ne comprends pas bien pourquoi.

- Easton.

J’ai dit son nom comme un soupir. Un rameau d’olivier. N’importe quoi pour expliquer ce que je ne sais pas comment dire.

- arrête, Scout. Ou es-tu ? Parce que je suis sûr d’une chose, c’est que tu n’es pas dans mon lit.

Mon père est malade. J’ai reçu cinq messages de Sally pendant que j’y étais dans ton lit. Pour me dire qu’il respirait mal. Pour me demander si je pouvais venir le voir, non seulement pour lui remonter le moral ; mais aussi pour lui rappeler pourquoi il doit se battre pour surmonter ce moment de déprime.

- J’avais des courses à faire.

Moi aussi, je préférais être avec toi. Je préférais t’avoir rencontré dans d’autres circonstances. Cela aurait rendu les choses beaucoup plus faciles.

- Des courses ? waouh. Ca, au moins, c’est exactement ce qu’il faut pour donner à un mec confiance dans ses capacités. ‘hé, Easton, c’était vraiment génial cette nuit, mais j’ai préféré aller faire un tour au supermarché pour acheter du papier toilette plutôt de faire un petit câlin matinal avec toi. »

Sa tentative pour m’imiter ne réussit pas à dissimiler son irritation. Je regarde par-dessus mon épaule pour changer de file, tout en assemblant assez de courage pour dire ce que je dois dire mais que je n’ai pas envie de dire.

- hier soir, c’était une erreur, je murmure comme si je ne voulais pas vraiment qu’il entende.

Par ce que je ne veux pas.

Ce n’est pas vrai.

- Pardon ? tu peux redire ça ?

- Nous ne pouvons pas faire ça.

- Eh bien, en fait, nous l’avons fait, et c’était fantastique, putain, alors dis-moi quelque chose que je pourrais croire.

J’ai peur de l’état dans lequel je vais trouver mon père que je n’e l’ai pas vu depuis un mois.

Je m’éclaircis la vois, mais je ne parviens à retenir mes larmes, pour la deuxième fois de la matinée, et je dois faire un effort considérable pour cela ne s’entende pas.

- Si Cory l’apprenait, il me virerait.

- C’est des conneries ça.

Il peut dire ce qu’il veut, nous savons tous les deux que c’est vrai – le silence qui suit me le confirme-, alors, j’en profite pour essayer de la raisonner.

- J’ai un contrat avec tes employeurs, Easton. Je suis tenue de rester impartiale… et qui croira que je le suis si je couche avec toi et qu’ensuite je viens leur dire de te réintégrer ? tu penses peut-être que j’exagère, mais ils mettraient en doute ma capacité de discernement en ce qui te concerne. Ma crédibilité en prendrait un coup alors que c’est un élément essentiel dans mon boulot.

- La crédibilité, c’est une chose, Scout. Coucher avec moi, c’en est une autre. Maintenant, il va falloir trouver autre choses si tu veux de m’expliquer pourquoi tu es partie de chez moi sur la pointe des pieds comme si tu n’étais qu’un coup d’un soir. J’attendrai.

En attendant cela, je me sens soulagé et triste. Soulagée de savoir qu’il ne me considère pas comme un plan cul, mais triste parce que je sais que cela ce ne peut se reproduire.

- Je ne peux pas pour l’instant, c’est tout. Si cela venait à se savoir, alors…

- Personne ne le saura. Tu as l’intention d’en parler à quelqu’un ? moi, non. Qui d’autre que nous est au courant pour hier soir et pourrait en parler ?

Je me débats pour trouver une explication, une justification.

- Et si quelqu’un me reconnaissant en sortant de chez toi ? un autre joueur ? un journaliste ? la fille que j’ai croisée dans l’entrée ? Et que ça sortait dans la presse ?

- Une fille dans l’entrée ? de quoi tu parles ?

- De rien. De personne.

Je secoue la tête et je serre les mains sur le volant. Je me rends bien compte que j’ai l’air parano, mais je ne peux pas m’en empêcher.

- Laisse tomber.

- Il y a quelque chose que tu ne me dis pas.

- Mais non.

Ma voix se brise, et je me racle la gorge.

- Il n’y a rien. C’est juste que…

- C’est juste que ? C’est tout ce que tu trouves à me dire ?

- Je dois y aller.

- Nous n’en avons pas fini avec cette discussion, Scout.

Si, nous en avons fini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   15 novembre 2018
« – Scout.
Il dit seulement mon prénom, mais dans le timbre de sa voix j’entends tellement plus de choses qu’il faudrait que je recule.
J’avance vers lui.
On dirait que le temps s’arrête.
Il retient sa respiration.
Puis repart au ralenti.
Son petit doigt serre le mien doucement.
Et accélère soudain.
En une fraction de seconde se produit ce que je précisément je voulais et redoutais à la fois, ses lèvres sont sur les miennes. Pour un baiser lent, à couper le souffle, où les lèvres sont douces et les langues délicates, les soupirs murmurés, guidés du bout des doigts.
Il ne faut pas, Scout. Il ne faut pas. Mais pourquoi faudrait-il résister quand c’est si bon avec lui ?
– Easton.
Je me dis qu’il faut que je recule. Que je résiste. Que je ne dois pas l’embrasser. Mais alors, nos langues se retrouvent en un langoureux ballet de soupirs et de manque.
– Je crois que nous devrions aller voir…
Ses lèvres étouffent les mots sur les miennes.
– … votre terrain…
Il mordille ma lèvre inférieur.
– … vos bases…
Sa langue excite la mienne.
– … votre…
– Allez-vous vous taire à la fin ?
Il rit contre ma bouche.
– Vous avez résisté à ce baiser toute la journée, et je me suis exercé à la retenue comme vous m’avez dit de le faire… mais maintenant ? Maintenant, je vais vous embrasser sans aucune retenue, Scout, et je veux en profiter, putain. Alors, pour l’amour du ciel, servez-vous de votre bouche pour répondre à mon baiser, pas pour parler.
Cette réprimande érotique provoque un flot d’émotions en moi, mais il n’y en a qu’une que j’identifie, l’envie. Bon sang, j’en ai vraiment envie. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   19 novembre 2018
- Fais-moi ressentir quelque chose, Easton. Je n'ai pas besoin de douceur. J'ai besoin de réalité. J'ai besoin de savoir que tu es là. J'ai besoin de savoir que tu me veux. J'ai besoin d'oublier. Mais plus que tout, j'ai besoin de toi.
Commenter  J’apprécie          20
Ninie067Ninie067   22 octobre 2018
Le sarcasme perce dans ma voix tandis que nous nous affrontons du regard, mais je ne sais pas quel est l’enjeu de cette bataille. Je suis là pour lui apporter exactement ce qu’il veut – retrouver la forme pour retourner sur le terrain –, et donc son attitude méprisante est à la fois frustrante et incompréhensible.
Bien sûr, il m’est déjà arrivé d’être remise en question par des joueurs – sous-estimée parce que je suis une femme, mise à l’épreuve parce que j’ai moins d’expérience que Doc –, mais cette fois, c’est très différent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   19 novembre 2018
Alors que je sirote mon verre, offert par la partenaire de danse d'Easton, pour la première fois de ma vie, je me rends compte de ce que cela fait d'être jalouse.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de K. Bromberg (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de K. Bromberg
K. Bromberg : ses conseils d'écriture
autres livres classés : base-ballVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3879 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..