AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de rotko


rotko
  09 novembre 2018
Journaliste à la petite semaine, Quentin, à la demande d'Elsa, quitte ses mots croisés, ses recettes culinaires et ses horoscopes polyvalents, pour prendre la défense d'un voisin ardéchois accusé de meurtre.
En fait, on suit cette intrigue policière avec un certain détachement, sinon qu'elle sert de promenade dans différents milieux : la prison où le suspect vit avec des détenus peu recommandables, on s'en douterait, le milieu des gangsters lyonnais, avides de coups définitifs, la police qui suit différentes pistes, avec plus ou moins de bonheur et de coups fourrés !

Deux thèmes mobilisent notre Quentin : son amour pour l'Ardèche dont il connaît bien les paysages, les us et coutumes, les gens et leurs options sociales et religieuses : les protestants n'aiment guère les cathos, qui le leur rendent bien, les « nouveaux » dans le pays se frottent à l'hospitalité rugueuse des Ardéchois de plusieurs générations, etc.
Pourtant ce pays reste idyllique, aux yeux de notre Quentin qui pense à des conquêtes sentimentales, tout en s'étonnant des liaisons douteuses de personnes de son entourage.. Qu'importe ! Il remue la population et la rallie à sa cause. Il partagerait bien avec son chat facétieux, une maîtresse de maison avenante - et dévouée.
L'auteur s'amuse à écrire une histoire un peu longuette qu'il ponctue de définitions cocasses de mots croisés, et de recettes tout aussi inventives que ses horoscopes permutables. Certains épisodes festifs font du lecteur un bon complice quand les villageois restaurent pour le journaliste-enquêteur une voiture amphibie de la Wehrmacht pour qu'il fasse du tout terrain !
A chaque chapitre une citation littéraire en exergue, et des titres amusants (« le péquenot du 36 »). Comprenez bien qu'on est là pour se distraire et goûter au plaisir des mots, réunis tantôt en avalanches ou en petits groupes généreux et solidaires, à l'instar des Ardéchois de bonne compagnie !
Merci aux éditions In Octavo et à Babelio.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura