AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de motspourmots


motspourmots
  07 février 2017
Chouette, Thomas Bronnec a remis ça ! J'avais dévoré Les initiés il y a deux ans, séduite par la dextérité de l'auteur à tricoter un polar bien noir sur un contexte de politique-fiction admirablement bien maîtrisé. Sans être une suite, même si l'on retrouve certains personnages, En pays conquis exploite la même veine, mêlant politique et finance dans une intrigue encore plus réussie, tellement vraisemblable qu'elle donne un peu froid dans le dos à quelques semaines des élections présidentielles et législatives. Il faut dire que l'auteur, journaliste longtemps spécialisé dans l'économie et la finance est on ne peut mieux renseigné et que ses personnages, ma foi, ne nous semblent pas tout à fait inconnus.

Nous sommes donc en juin 2017. le Président de la République, issu de la gauche a été réélu de justesse, grâce à l'échec de la candidate de droite qui s'est fait devancer de 35 000 voix par la représentante du Rassemblement National. Quelques semaines plus tard, les élections législatives ont accouché d'une situation inédite : aucune majorité absolue, le blocage total. Hélène Cassard la candidate de droite dont la formation est arrivée en tête voit se profiler Matignon dans le cadre d'une cohabitation et certainement l'obligation de faire entrer au gouvernement quelques ministres du Rassemblement National...

A partir de là, Thomas Bronnec nous plonge dans une exploration haletante des coulisses de la République, aux côtés des hommes publics et de ceux qui agissent dans l'ombre, que ce soient des conseillers de cabinets ministériels ou des hauts fonctionnaires de Bercy. C'est à qui manipulera le mieux, alors que se joue en quelques mois le destin de la France en Europe. Au milieu de toute cette agitation se dresse une figure glaçante, celle d'une éminence grise que l'on devine issue dans l'esprit du romancier d'un mélange de personnages réels tels Guéant et Buisson pour ne nommer que ces deux-là. François Belmont. Grand maître es manipulation, rusé et coriace, prêt à tout pour arriver à ses fins. Et notamment à exploiter avec un talent de stratège les faiblesses de tous ces pantins politiques aveuglés par leurs propres ambitions, préoccupés uniquement de conquérir le pouvoir et de ne pas le lâcher.

Pas question de dévoiler quoi que ce soit de ce qui fait le sel du suspense (c'est un polar donc il y a forcément des choses pas très jolies), disons simplement que l'auteur sait y faire et que sa connaissance des arcanes de la finance et de la politique contribue à rendre l'ensemble captivant. Je me suis régalée même si tout ça finit par me laisser un goût très amer en bouche, voire une boule dans l'estomac. le scénario est tellement crédible et surtout tellement possible... Pourvu qu'on en reste à la fiction, je n'ai aucune envie de voir ce genre de situation se concrétiser.
Lien : http://www.motspourmots.fr/2..
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus