AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782246812814
260 pages
Grasset (20/03/2019)
3.67/5   35 notes
Résumé :
Le monde est devenu fou, nous le constatons tous un peu, chaque jour. Nous sommes accablés par un déferlement continu de "fakes news" et de théorie du complot, par la haine ordinaire sur les réseaux sociaux, par la radicalisation des points de vue, au quotidien, en famille, sur les routes, au travail...
D'une façon générale, le ton monte, dans un mélange de fébrilité, de versatilité, et sans grand respect pour l'Autre.
La situation est telle que la déf... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
GuilhemL
  29 décembre 2020
En nous contant sa mission de déradicalisation d'extrémismes musulmans, Gérald Bronner dresse un constat sur la dérive de notre pensée actuelle : la déchéance de la rationalité.
Nous observons que bon nombre d'entre nous succombent plus volontiers à des pseudo-vérités émanées par des discours simplistes que nous trouvons prêt à l'emploi sous Internet et prêchés par de prétendus savants prêcheurs ou politiciens, plutôt que de rechercher certaines vérités grâce à des raisonnements sociologique ou philosophiques. C'est le phénomène que nous nommons actuellement « le complotisme ».
Les travers principaux du complotisme sont les suivantes :
• Les pseudo-vérités sont généralement issues de l'observations de phénomènes exceptionnels que l'esprit faible s'empresse d'édicter comme règle. Toute personne devrait plutôt vérifier que l'échantillon observé est suffisamment représentatif avant de déclamer une vérité. Malheureusement le mode de communication propre aux réseaux sociaux nous conduit souvent à déclamer avant de penser.
• Notre esprit fait souvent l'erreur d'associer corrélation et causalité. En effet ce n'est pas parce que deux évènements surviennent en même temps qu'ils dépendent l'un de l'autre.
Ainsi avons-nous de plus en plus tendance à inventer des causes intentionnelles à des événements qui n'en n'ont pas, plutôt que d'admettre que des évènements ne peuvent être que le fruit du hasard ou même d'accepter que notre esprit ne puisse pas tout comprendre.
• Nous préférons une pseudo-vérité plutôt que d'accepter les contradictions et les doute, qui sont pourtant nécessaires à l'évolution de notre pensée et de nos raisonnements.
Gérald Bronner indique que ce phénomène du complotisme nourrit les systèmes de pensée extrémistes auxquelles il est difficile de s'opposer :
• Un croyant a normalement raison de croire qu'il a raison, mais bon nombre d'entre eux font le raccourci de croire que cette conviction est la preuve qu'ils ont raison
• Ainsi un cerveau a toujours tendance à ne chercher que des informations qui vont affermir sa croyance, évitant ainsi le doute et les contradictions.
• le fait qu'une personne ait fait tant d'efforts pour créer cette croyance rend plus difficile encore le mouvement de renoncer à ces idées. La renonciation à une croyance passée est de ce fait un véritable traumatisme.
Gérald Bronnier lance ainsi un fort message de secours à toutes nos instances de l'éducation et de la communication pour d'éradiquer cet affaiblissement de notre goût pour le raisonnement. Car cette recherche de la rationalité, même si elle est diverse à travers le monde est universelle, et est la seule valeur capable de s'opposer au fractionnement identitaire et à ses revendications.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Indy14
  09 janvier 2020
Un livre utile pour prévenir et lutter contre l'obscurantisme, les faux raisonnements, ... Nous découvrons également avec surprise et incrédulité nos biais cognitifs qui sans réflexion et recul nous mènent vers des faux raisonnements et des chemins obscures.
Un plaidoyer pour des exercices simples en faveur de la rationalité pour 7 à 77 ans et plus.
Une lecture très enrichissante et hygiénique pour notre cerveau parfois si faible.
Je le recommande vivement.
Commenter  J’apprécie          70
Haulle
  09 novembre 2019
Dans un contexte d'attentats, de repères et valeurs qui vacillent, la tentative d'ouverture d'un centre de déradicalisation, où rationalité et accompagnement, tentent de se substituer aux biais cognitifs et aux théories du complot.
Et petit à petit, pas à pas, certain(e)s semblent percevoir un retour possible vers un esprit plus critique. Mais ce sera sans compter sur la peur suscitée par ce centre et un contexte géopolitique qui ne laissera guère le temps à cette expérience de démontrer les chemins de résilience possibles.
Très didactique, ce livre nous permet de comprendre les arcanes des croyances faciles, manipulées et déformées, auxquels nous sommes confrontées quasi-quotidiennement dans ce monde ultra-connecté.
Une lecture salutaire.
Commenter  J’apprécie          20
gielair
  21 juillet 2020
De Gérald Bronner, j'avais lu avec intérêt La démocratie des crédules ainsi que quelques interventions dans des magazines. Tout cela se faisait sur le ton assez neutre de l'essai. Avec Déchéance de rationalité, le sociologue s'adresse à nous sur un ton plus personnel pour narrer une expérience où il quitte le rôle d'observateur de la société pour y intervenir de façon directe dans le cadre de la tentative de mise en place d'un centre de déradicalisation, centre qui n'aura accueilli que neuf jeunes avant de fermer ses portes moins d'un an plus tard. Bronner croit à l'utilité d'un tel centre et s'y engage pour rencontrer sur une base régulière les jeunes qui y séjournent de façon volontaire. Il cherche, par ses interventions et ses analogies, à les amener à déconstruire eux-mêmes leurs fausses croyances en leur rappelant, notamment, qu'on a tous pu « croire à des choses folles sans être fou » pour autant. Cette importante expérience n'aura toutefois pas les appuis gouvernementaux nécessaires et les oeillères de la bureaucratie auront tôt fait d'en freiner les élans.
Par ce témoignage, face à la désinformation, face à la démagogie, face à l'impérialisme de la crédulité, Gérald Bronner fait un appel à la militance citoyenne pour défendre la rationalité dans le débat public.
Lien : http://rivesderives.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
hmurgia
  11 juin 2019
Le sociologue Gérald Bronner évoque dans ce livre son expérience au Centre de Prévention, d'Insertion et de Citoyenneté auprès de jeunes radicalisés : réflexion sur la croyance, sur les "paréidolies", sur le conspirationnisme... Il critique surtout l'immobilisme des politiques qui ne prennent pas de décisions réelles pour développer l'esprit critique chez les jeunes en particulier.
Cet ouvrage est plus un témoignage qu'un essai et n'aborde que quelques cas sociologiques, que quelques pistes pour sortir de la "radicalisation".
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
HaulleHaulle   09 novembre 2019
Pour libérer sa pensée et ne pas être l'esclave des récits qui veulent l’interrompre, il faut se débarrasser de cette tentation démagogique qu'est le biais d'intentionnalité. Il faut prendre le risque d'admettre que certains évènements qu'on juge désagréable ne sont pas forcément la conséquence d'une coordination malveillante. Le monde est beaucoup plus chaotique et désordonné que l'on peut imaginer. Penser c'est être capable de faire face intellectuellement au non-sens et au hasard. p168
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
HaulleHaulle   09 novembre 2019
Cette impression d'être un peu plus malin que les autres lorsque l'on croit découvrir la cohérence malfaisante de faits disparates est un asservissement de la pensée, notre esprit y trouve à bon compte une gratification qui l'avilit tout en lui faisant croire qu'il est grandi. p165
Commenter  J’apprécie          30
odin062odin062   30 août 2020
On a toujours des raisons de croire ce que l'on croit, ce qui ne signifie pas qu'on a raison.
Commenter  J’apprécie          60
HaulleHaulle   03 novembre 2019
C'est l'un des pièges les plus connus qui peut s'exercer sur notre esprit que de laisser sa vision des faits [...] être contaminée par notre désir. C'est même si courant qu'un proverbe nous avertit : "il ne faut pas prendre ses désirs pour des réalités". p187
Commenter  J’apprécie          10
gielairgielair   21 juillet 2020
Si par quelques improbables et méchants hasards de l’histoire nous avions pu mettre en application nos principes de vie sociale lisses et purs comme la perfection, l’humanité aurait probablement disparu...
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Gérald Bronner (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gérald Bronner
Extrait du livre audio "Apocalypse cognitive" de Gérald Bronner lu par Matthieu Buscatto. Parution numérique le 26 janvier 2022.
https://www.audiolib.fr/livre/apocalypse-cognitive-9791035407919/
autres livres classés : esprit critiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
56 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre

.. ..