AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Christine Estienne (Traducteur)Franck Fayolle (Traducteur)Guy Dumur (Préfacier, etc.)
EAN : 9782020511223
190 pages
Seuil (24/10/2001)
4.29/5   40 notes
Résumé :
«Peter Brook n'est pas seulement un metteur en scène et pas seulement un théoricien, même pragmatique, du théâtre. Sans l'avouer, du moins dans ce livre, il a de plus grandes ambitions. Le théâtre est pour lui, à coup sûr, une fin. Mais il est aussi le moyen de fonder et d'entretenir une communauté d'hommes et de femmes capables de porter atteinte, par leur seul exemple, à un ordre établi, d'apporter une inquiétude et un bonheur que d'autres arts du spectacle, trop ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
piyushb
  25 avril 2021
Le texte de Peter Brook "L'espace vide" se veut théorique car l'auteur est en quête d'une définition du théâtre. Il distingue quatre familles : le théâtre rasoir, le théâtre sacré, le théâtre brut, le théâtre immédiat. Par ailleurs, son texte est nourri de nombreuses anecdotes personnelles car tout au long de sa carrière, jalonnée de succès et d'échecs, Peter Brook a expérimenté des formes théâtrales très variées. Cela rend son propos très concret. Il est passionné par le jeu, par la relation entre l'acteur et le metteur scène. Il conçoit le jeu théâtral comme un véritable art, très difficile car reposant sur une remise en question permanente. Les techniques de base du jeu sont indispensables (et souvent, selon l'auteur, elles ne sont pas maitrisées) mais elles ne sont pas suffisantes car « un acteur créateur sera parfaitement capable de se défaire, le soir de la première, de ce que son travail préalable lui aura apporté de plus solide, parce qu'à l'approche de la représentation, un projecteur puissant, braqué sur sa création, lui en montre la pitoyable insuffisance« . Pour Peter Brook, un acteur doit savoir atteindre une forme de détachement et c'est la rencontre avec le public qui est déterminante. Sans cette rencontre, pleine de surprise et potentiellement décevante, un objet théâtral n'est pas achevé. Il a cette belle formule : « le théâtre est semblable à une réaction chimique. Lorsque le spectacle est terminé, que reste t-il ? (…) Lorsque les émotions et le sujet d'un spectacle sont liés au plaisir du public de voir plus clair en lui-même, c'est alors que l'esprit s'enflamme. Restent gravés dans la mémoire du spectateur un schéma, une saveur, une ombre, une odeur, une image« . La beauté du geste théâtral tient sans doute à cette rencontre à chaque fois renouvelée et au fait qu'il est cet art fragile et éphémère mais aussi puissant.
Lien : https://inthemoodfor.home.blog
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rabmod
  14 janvier 2021
Le metteur en scène Peter Brook nous livre, à travers un essai éclairé et rigoureusement mené, la vision d'un théâtre complet et éthéré, comme le fut son démiurge : William Shakespeare.
A travers le récit de ses tentatives les plus expérimentales et de ses rencontres les plus marquantes, Peter Brook célèbre la nécessité d'un théâtre des tripes, un théâtre de l'instant, un théâtre essentiel.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
zizzazizza   24 octobre 2014
Je peux prendre n'importe quel espace vide et l'appeler une scène. Quelqu'un traverse cet espace vide pendant que quelqu'un d'autre l'observe, et c'est suffisant pour que l'acte théâtral soit amorcé.
Commenter  J’apprécie          140
pamjijpamjij   13 janvier 2011
Un gese est affirmation, expression, communication et en même temps il est une manifestation personnelle de solitude -il est toujours ce qu'Artaud appelle "un signal à travers les flammes"-, et pourtant, cela implique une expérience partagée, dès que le contact est établi.
Commenter  J’apprécie          30
MacabeaMacabea   12 janvier 2017
Nous avons perdu le sens du rite et de la cérémonie, que ce soit pour Noël, les anniversaires ou les enterrements. Seuls les mots demeurent en nous, même si d’anciens élans renaissent au plus profond de nous-mêmes.
Commenter  J’apprécie          40
pamjijpamjij   13 janvier 2011
une mise en scène est établie et doit être reproduite-mais, du jour où elle est fixée, quelquechose d'invisible commence à mourir
Commenter  J’apprécie          60

Lire un extrait
Video de Peter Brook (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter Brook
Cela fait soixante ans qu'il vit de sa plume, et rien que de sa plume. Romancier, scenariste, essayiste, dramaturge, mais avant tout conteur, Jean-Claude Carriere se demultiplie en de brillants avatars. de l'enfance a la ferme, sans un livre ni une image sur les murs, mais avec sous les yeux les magnifiques paysages du Languedoc, a son cher 9e arrondissement de Paris, la route a ete parsemee de rencontres exceptionnelles, desquelles decoulent de fructueuses collaborations. Luis Buñuel, avec qui il ecrit le Journal d'une femme de chambre, Belle de jour et le Charme discret de la bourgeoisie. le cher ami Peter Brook, avec qui il se lance dans l'aventure du Mahabharata, et qu'il voit encore deux fois par semaine. Mais aussi Pierre Étaix, Milos Forman, Jacques Deray… Jean-Claude Carriere est avant tout un merveilleux « passeur », et c'est bien pour cela que Jack Lang l'avait choisi pour creer la Femis. L'ecouter se raconter avec modestie, gentillesse et drolerie, c'est toujours la promesse de nouvelles histoires.
+ Lire la suite
>Théâtre>Théâtre : généralités>Théâtre : philosophie, théorie, esthétique (19)
autres livres classés : théâtreVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le Cid (Corneille)

Que signifie "Le Cid" en arabe ?

le seigneur
le voleur
le meurtrier

10 questions
588 lecteurs ont répondu
Thèmes : théâtreCréer un quiz sur ce livre