AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

David Fauquemberg (Traducteur)
EAN : 9782757886274
576 pages
Éditeur : Points (11/03/2021)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 20 notes)
Résumé :
« Depuis le début, je craignais que cette histoire ne me mène en prison. Eh bien, j’avais raison. Bon, je spoile pas grand-chose, hein ? Ce qui compte surtout, c’est comment j’ai terminé ici. »

Ils se méfient l’un de l’autre mais vont devoir s’allier pour survivre.

Comment, à dix-neuf ans, peut-on renoncer à l’université alors qu’on a un vrai talent pour l’informatique ? Parce que votre mère est en prison pour trafic de drogue ? Pour cé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
kateginger63
  16 juin 2020
Efficace et haletant
*
Voilà les adjectifs qui me viennent à l'esprit pour cette lecture.
Ce thriller dense (544 pages) a été lu en deux jours.
Le thème principal est la cybercriminalité dans le milieu de l'espionnage industriel.
*
Le roman est construit de telle sorte que vous pouvez vous mettre dans la peau des principaux protagonistes (la jeune hackeuse et le journaliste). Des chapitre alternés, bien rythmés donnent la cadence et le souffle du récit. Les twists sont nombreux, l'histoire est crédible, même le vocabulaire assez spécialisé de l'informatique est bien amené sans trop en sur-jouer.
Bien écrit, fluide et addictif, c'est une véritable course contre la montre. Je ne pouvais pas lâcher la fin de chapitre, allez encore un, puis deux, puis....stop les activités du quotidien !
*
Vous l'avez compris, j'ai véritablement apprécié ce thriller. Avec peu de personnages, l'auteur s'est focalisé sur leur psychologie, leur comportement, failles, faiblesses et même leur humour.
*
D'apparence classique, cette histoire recèle des petites surprises qui ne vous laisseront pas indifférent. Rentrez dans le jeu de la Toile....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          620
Ziliz
  28 mars 2020
Une histoire de masques, c'est d'actualité.
Dans un premier temps, il s'agit de vengeurs masqués héroïques. Leurs intentions sont louables et leurs actions aussi jubilatoires que celles de ma chère Fantômette des 70's.
Mais ensuite ?
Je ne le saurai qu'en demandant à ceux qui ont lu le livre jusqu'au bout.
Depuis quelques jours, je répétais à qui voulait m'écouter que ce thriller était génial, avec ses histoires de hacking et ses airs de Millenium.
Trop de visites chez Synergis, trop de détails techniques sur l'espionnage industriel, c'est long, c'est lent comme 3 jours de confinement sans vidéo/podcast de Guillaume Meurice.
Dommage car le côté schizo des pirates informatiques, et d'un personnage en particulier, est intéressant et touchant.
Patience à bout. J'abandonne à la moitié, p. 267/534.
/!\ 4e de couv trop bavarde ! laissez l'auteur vous apprendre en temps utile que...
Commenter  J’apprécie          432
nath45
  12 avril 2020
Trois jours avec Sam, Lilly, Jack et les autres, trois jours intenses, trois jours de suspense, trois jours avec des hackers.
Je comprends Ziliz car j'ai mis un peu de temps à entrer dans ce roman, le temps que tout se mette en place et ensuite je n'ai plus lâché le livre, le suspense monte crescendo, l'intrigue est très bien ficelée jusqu'au bout, une petite pointe, tension au fond du cœur, l'envie de connaître le dénuement, comment peut-on concilier une vie de hacker et la vraie vie ?
Un très bon roman sur la cybercriminalité, avec des personnages très intéressants, mystérieux, leur psychologie est bien décrite, sans scène violente, peut-être pas révolutionnaire mais un très bon moment de lecture dans un monde que je ne maitrise pas.
Je remercie Babelio et les Editions Métailié noir pour cette belle lecture intense.
Commenter  J’apprécie          310
Apikrus
  22 mars 2020
Cette jeune fille mène une double vie : lycéenne et chargée de famille au grand jour, hackeuse justicière à ses heures perdues.
Quand elle lie son destin à celui du journaliste d'investigation Parlabane, on songe à la célèbre trilogie de Stieg Larsson. Certains dénonceront peut-être un plagiat de Millénium, j'y vois plutôt un hommage, d'autant que ce polar n'a rien à envier au modèle.
Lorsqu'il s'agit d'entrer par effraction dans un bâtiment ultra-sécurisé, c'est à une scène du film 'Mission impossible' que l'on pense. La référence est nettement moins flatteuse pour moi !
Enfin, quand un homme apparaît en pleine action sur #lushbran*ette, c'est Benjamin Griv**** qui peut venir à l'esprit… (je précise que j'écris ce billet en mars 2020, mois du premier tour des élections municipales, et que Benjamin Griv**** occupe généralement peu mes pensées, surtout dans sa position…). Rien de flatteur non plus ici, mais une simple illustration de la contemporanéité de ce roman dont la version originale britannique date de 2017.
Avec une écriture agréable et une intrigue bien construite, 'Les ombres de la toile' mêle tous ces éléments. Le suspense est garanti, et le plaisir de la lecture aussi, malgré quelques scènes d'action un peu trop longues.
Vous reposerez ce livre à la fois satisfait de votre lecture, et inquiet de la facilité avec laquelle des personnes malintentionnées pourraient s'introduire dans vos données numériques.
• Merci à Babelio et aux éditions Métailié noir pour ce partenariat (Masse critique 'Mauvais Genre').
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
gruz
  08 septembre 2020
Les ombres de la toile est un thriller de son temps, totalement ancré dans son époque, ses caractéristiques, ses angoisses, ses obsessions. Connecté, rythmé, original, transgressif, mais aussi humain.
Si vous êtes totalement allergique aux nouvelles technologies, passez votre chemin. Il y est question de hacking, même si c'est un outil au service de l'histoire et non l'inverse. D'ailleurs, Chris Brookmyre ne se perd jamais dans les aspects trop techniques et n'oublie pas qu'il y a des lecteurs en face.
L'écrivain écossais sait y faire, avec un sacré talent. C'est bien simple, voilà l'un des thrillers les plus prenants, intelligents et addictifs que j'ai pu lire depuis un an.
Il raconte le choc de deux mondes, leur rencontre un peu brutale mais qui va s'avérer enrichissante. Celui du journalisme à l'ancienne, en pleine perte de vitesse (Brookmyre sait de quoi il parle, il est lui même du métier), et celui du numérique qui entre chez nous par tous les pores (ports).
A aucun moment, il ne joue la chansonnette du « c'était mieux avant ». Les deux personnages, bien différents entre un journaliste chevronné et une jeune hacker, usent et abusent des mêmes méthodes d'infiltration. La fin justifie les moyens, sur le terrain ou derrière un écran.
Il y avait beaucoup de pièges face à l'auteur, qui aurait pu tomber dans un récit banal, emprunté, ou trop technique. Il les évite avec brio parce qu'il n'oublie pas l'ingrédient essentiel qui rend une histoire forte : les personnages.
En voilà deux qui sont très typés, avec leurs valeurs, leurs névroses (et ils en ont), leurs failles. Ils sont aussi étonnement complémentaires et joliment touchants. L'efficacité n'oblige pas à sacrifier les émotions, en voilà une belle preuve. En matière de psychologie, leurs caractères sont particulièrement fouillés.
Et quelle efficacité ! 550 pages haletantes, véritablement surprenantes, bourrées de twists assez incroyables, de virement de bord jouissifs pour les amateurs du genre.
Vous allez vivre de l'intérieur cette cybercriminalité et cet espionnage industriel qui fonctionnent dans l'ombre de nos vies quotidiennes. Vous risquez fort d'ouvrir de grands yeux et de devenir paranoïaques. Et comme vous vivez l'action à travers les regards des protagonistes, l'immersion est encore plus profonde.
L'intrigue est retorse, addictive (difficile de s'arrêter à la fin d'un chapitre) et formidablement bien pensée. Parce qu'il y a du sens dans ce que raconte l'écrivain et qu'il donne des billes pour réfléchir sur certaines dérives de notre monde.
Chris Brookmyre propose un thriller palpitant, dans la forme comme dans le fond, rythmé en diable, écrit avec talent. Une histoire de 0 et de 1 n'est pas incompatible avec une bonne dose d'humanité, venant des personnages comme du « message » véhiculé.
Les ombres de la toile est une superbe réussite, divertissante au possible, moderne, et qui laisse place à la réflexion, même avec son rythme qui ne faiblit pas. le monde d'aujourd'hui va à toute vitesse, mouvant, voilà un thriller qui en capture l'essence.
Lien : https://gruznamur.com/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140


critiques presse (1)
LeMonde   03 juillet 2020
Le romancier écossais signe un technothriller captivant autour d’une jeune hackeuse et d’un reporter sur le retour, beau duo improbable.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   25 mars 2020
Vous vous êtes déjà demandé pourquoi il y avait tant de fautes de grammaire et d'orthographe dans les e-mails frauduleux ? Vous vous êtes certainement dit : ces idiots de fraudeurs, ils ne risquent pas d'entuber qui que ce soit s'ils ne prennent même pas le temps de corriger tout ça. C'est parce que vous n'y connaissez rien. En fait, c'est volontaire : si vous êtes assez fin pour repérer ces erreurs, alors vous n'êtes pas la bonne cible. Mais si vous êtes attardé au point de ne même pas remarquer qu'ils ne savent pas écrire, il y a de meilleurs chances que vous soyez assez bête pour vous faire avoir.
(p. 99)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
ZilizZiliz   25 mars 2020
Il s'agit simplement d'écraser les fichiers authentiques pour les remplacer par leur version améliorée [par les hackers] en gardant les mêmes noms. (...)
Il est tout à fait possible de faire la même chose à plus petite échelle, si un con vous emmerde au travail (et que vous avez réussi à vous procurer ses identifiants). Vous attendez le moment où il est censé faire une présentation importante avec un PowerPoint, et alors vous 'améliorez' son document PPTX en insérant de belles photos porno quatre ou cinq images après le début du diaporama, pour que votre homme soit déjà bien lancé au moment où la bombe explose. Et si vous parvenez à pirater son téléphone ou son site de stockage en ligne, pour insérer ses propres selfies cochons, cela vous fera des points en plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ZilizZiliz   24 mars 2020
Je jette un coup d'oeil vers le guichet. Au-dessus de la femme qui tient la réception est affiché un poster où l'on peut lire : 'Au Royaume-Uni illégalement ? Rentrez chez vous ou vous risquez l'arrestation.' Un texte en gras annonce qu'il y a eu '86 interpellations la semaine dernière dans ce quartier.' Il n'y a pas d'êtres humains sur ce poster, mais s'il y en avait, je sais à quoi ils ressembleraient : ils me ressembleraient à moi.
Je pense aussitôt à la 'Nation Unie' paternaliste, chère au parti conservateur. A leur projet de 'Grande Société'.
Je sais quelle affiche ils voudraient imprimer, en réalité. On y lirait ces mots : 'T'es pas assez blanc pour vivre ici ? Eh bien alors, va te faire foutre ! Retourne chez les sauvages !'
(p. 18)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ZilizZiliz   26 mars 2020
Ahmed est atteint d'une forme aiguë d'autisme, c'est-à-dire que la partie de son cerveau censée gérer l'aspect relationnel et émotionnel n'est pas connectée comme il faut. J'ai toujours de la peine pour Jaffer et sa femme quand je les vois le soir à l'école, parce que si le visage de Lily [soeur trisomique] s'éclaire en me voyant, tout le problème de leur fils c'est qu'il est totalement indifférent.
Jaffer m'a dit un jour que s'il tombait mort sur le carrelage de la cuisine, Ahmed l'enjamberait pour se rendre au frigo. Mais ça ne l'empêche pas pour autant d'aimer son fils. Karima et lui adorent Ahmed, mais ça doit être dur quand il n'y a aucun signe d'affection en retour.
(p. 93)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ZilizZiliz   25 mars 2020
[Pirater] une banque, c'était généralement perdu d'avance. Laisse tomber, mec : c'est une BANQUE. Mais à la toute fin de ce reportage-là, le journaliste a glissé que la RSGN s'était lancée dans une grande entreprise de relookage. C'était vraiment la manière habituelle de faire de ces gens-là : ils essayaient de redorer leur image en changeant de logo et en lançant un nouveau slogan. Ce relookage ne suffirait certainement pas à faire oublier à tout le monde qu'ils balançaient des bonus de plusieurs dizaines de millions de livres à leurs cadres sup alors que les contribuables étaient encore en train d'éponger les centaines de millions qu'avaient coûtés le renflouage de leur banque par l'Etat, mais il offrait une ouverture à un hacker habile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Christopher Brookmyre (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christopher Brookmyre
Ambrose Parry (Chris Brookmye & Marisa Haetzman) at the Edinburgh International Book Festival
autres livres classés : piratage informatiqueVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2081 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre