AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782352940623
390 pages
Éditeur : Bragelonne (25/05/2007)

Note moyenne : 3.18/5 (sur 254 notes)
Résumé :
Lorsque Shea Ohmsford vit pénétrer l’étranger dans l’auberge, il sentit que son destin venait de basculer. Qui aurait pu deviner qu’il était, lui le paisible demi-elfe vivant au sein de sa famille d’adoption à Valombre, le dernier héritier de la lignée de Jerle Shannara ?
Jerle, dont l’épée permit, il y a cinq cents de cela, de détruire le maléfique Roi-Sorcier Brona et ses hordes démoniaques. Or voilà qu’il se murmure, dans les lointaines Terres du Nord, qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
domisylzen
  06 juin 2017
Une étoile, c'est la note réservée au bouquin que je ne termine pas.
J'avais lu l'année dernière le tome deux de cette trilogie : les pierres elfiques de Shannara. Roman de fantasy qui ne m'avait pas plus emballé que ça. Mais bon j'ai trouvé ce tome un à vingt centimes d'euro chez mon bouquiniste préféré. Que voulez-vous c'est mon côté radin !
Trois soirs durant je me suis accroché.
Mais la ressemblance est trop frappante. Jugez plutôt.
Un druide vient prévenir un jeune garçon qu'un roi est à sa recherche.
Il lui confie trois pierres censées le protéger.
Il part en quête avec son demi-frère.
Ils se rendent à Culhaven ou le druide réunit un conseil.
Un groupe est fondé avec ; Elfes, Nains, Druide, Hommes. Il finira par se scinder en deux.
Une quête : trouver l'épée pour détruire le roi sorcier.
Un monde médiéval sans technologie.
Impossible de lire, chaque page est un rappel de l'autre, du grand roman de fantasy. A chaque action, chaque déroulement de l'histoire mon esprit s'est trouvé emporté loin, très loin ... du côté de la terre du milieu.
Même si la lecture de celui-ci est plus abordable, difficile de ne pas établir un parallèle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          296
Ichirin-No-Hana
  11 mai 2020
Premier tome du cycle de Shannara, L'épée de Shannara nous propose de découvrir cet univers en suivant Shea Ohmsford. Jeune demi-elfe vivant dans une auberge avec son père adoptif et son frère de coeur. L'arrivée d'un imposant étranger va tous chambouler. Shea apprend alors qu'il est le dernier de la lignée des Shannara et qu'il est le seul à pouvoir sauver le monde de l'arrivée imminent du Roi-Sorcier en brandissant une légendaire Epée.
Rien qu'en lisant le résumé, on se rend bien compte que L'épée de Shannara n'est pas le roman de fantasy le plus original qu'il soit. On y retrouve nombre de codes de la fantasy classique. Pas beaucoup de surprise donc dans ce premier tome et pourtant j'ai passé un très bon moment de lecture. Pendant cette période anxiogène, L'épée de Shannara a été une véritable bouffée d'air frais pour moi. J'ai pris beaucoup de plaisir à voyager avec nos différents protagonistes et à apprendre à les connaître un peu plus à chaque page. Bien que tous ne se passent pas toujours bien et que nos personnages peuvent être un peu boulet sur les bords, le tout fut vraiment divertissant. Plus l'histoire avance et plus on s'attache aux différents personnages, petit coup de coeur sur Allanon je l'avoue car bien que dans le rôle de guide charismatique, il garde cependant un côté assez humain en faisant des erreurs. L'écriture est simple et dynamique et les péripéties s'enchaînent. Bref, je n'en demandais pas plus et dès que j'aurais un petit coup de mou, je sais que je pourrais y retourner les yeux fermés !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Aryia
  30 novembre 2019
Je ne le redirai jamais assez : qu'est-ce que j'aime les bourses aux livres ! Non pas que j'aime particulièrement les livres d'occasion (souvent abimés, alors que je n'aime pas les livres abimés), mais bien parce que cela me permet de « prendre des risques » à moindre coût (et donc, si par malheur le livre choisi ne me plait pas, j'ai moins de regrets à avoir perdu 50 centimes que 22 euros …). Autant je n'achète en neuf que les « valeurs sûres », autant je m'autorise donc plus de « folies » lors des bourses aux livres – ressortant généralement avec l'équivalent d'un caddie de supermarché rempli à ras bord d'ouvrages de young-adult, de fantasy et de science-fiction. Et la plupart du temps, c'est un pari gagnant : je fais ainsi de très belles découvertes que je n'aurai assurément pas faites en me cantonnant au neuf, car je n'aurai pas osé prendre le même risque … Ce premier tome de la trilogie Shannara est entré dans ma bibliothèque par l'intermédiaire d'une de ces bourses aux livres … Verdict ? Je vous le dit très vite !
Shea le demi-elfe vit une petite vie tranquille aux côtés de son père et de son frère adoptifs … Jusqu'au jour où débarque un effrayant étranger nommé Allanon, qui affirme qu'il est un lointain descendant du légendaire Jerle Shannara et qu'il est le seul à pouvoir manier la toute aussi légendaire Epée de Shannara, seule arme capable de vaincre le terrible Roi-Sorcier, de retour après des siècles de ruminations vengeresses. du jour au lendemain, sa petite existence bascule : contraint de fuir en vitesse son petit village tranquille, le voici sur les chemins, pour mener une quête qui dépasse de loin tout ce qu'il pouvait imaginer. La petite compagnie qui s'est formée autour de son humble petite personne – il ne parvient toujours pas à accepter son héritage royal, lui le simple fils d'aubergiste – parviendra-t-elle à récupérer cette Epée mythique avant le Roi-Sorcier ? Et surtout, saura-t-il s'en servir pour mettre fin au règne de cette immonde créature des ténèbres ?
Beaucoup « reprochent » à ce classique de la fantasy d'être trop « classique » … J'ai envie de dire : c'est un peu le propre des classiques, non ? Alors oui, on ne va pas se mentir, au premier abord, L'épée de Shannara est un roman de high fantasy tout ce qu'il y a de plus banal … Un jeune héros, un peu perdu, qui ne connaît pas grand-chose au-delà de son village natal, qui se révèle être l'élu destiné à vaincre une bonne fois pour toute le mal incarné et à sauver ainsi son monde en proie aux ténèbres, guidé par un vieux magicien mystérieux et accompagné dans sa quête par un petit groupe hétéroclite. Mais tandis que certains considèrent cette « banalité » comme un manque profond d'originalité, voire même pour du plagiat d'une autre oeuvre, je considère quant à moi que c'est justement cette « stricte conformité » aux codes du genre comme quelque chose de profondément rafraichissant. C'est bien beau l'originalité à gogo, mais quel plaisir de retrouver un vrai ouvrage de high fantasy tout ce qu'il y a de plus classique, justement ! Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas croisé la route d'un roman aussi profondément ancré dans le genre, et c'est à mes yeux un vrai régal !
Et cela d'autant plus que le jeune héros en question est vraiment très attachant, avec son idéalisme, sa naïveté, sa fragilité, qui donnent le sentiment qu'il n'est véritablement pas à sa place dans cette quête aux enjeux démesurés. Balloté par les événements, Shea n'a plus aucune prise sur son existence : il se laisse guider, dépassé par cette guerre et par le rôle qu'il est censé y jouer, lui, le petit demi-elfe qui n'a que si rarement quitté son village. Entouré par des guerriers et stratèges aguerris, sous les ordres d'un druide aussi puissant qu'omniscient, le jeune homme est envahi par la terrible impression de n'être qu'un boulet, qu'il faut protéger alors qu'il est censé être le sauveur de ce monde. Sera-t-il à la hauteur des attentes qu'on place en lui ? Au fil de la route, au fil des péripéties, au fil des mésaventures, nous suivons ce héros en devenir … Avec toujours cette petite incertitude au coeur et à l'âme : vaincra-t-il le Roi-Sorcier, ce rejeton du mal, cet adepte des arts sombres, cet être tout entier consumé par la haine et l'avidité ? Oui, c'est assez manichéen, je l'admets, mais ça fait partis des charmes du genre … le bien, le mal, la lumière, l'obscurité, la lutte incessante entre les deux et l'envie viscérale de voir le héros triompher du méchant. C'est ce que je cherche quand je me lance dans une saga de high fantasy, et c'est ce que m'a offert L'épée de Shanara.
Terry Brooks m'a également offert une véritable immersion dans un monde aussi effrayant que fascinant … On a véritablement le sentiment de cheminer aux côtés de Shea et de ses compagnons, de traverser ces contrées étranges et inquiétantes qu'on découvre au gré des pages. Bien sûr, certains passages sont peut-être un peu trop descriptifs et brisent parfois le rythme effrénée de l'épopée, mais cela n'a nullement nuit à mon plaisir de lecture, bien au contraire ! Tout comme, d'ailleurs, les nombreux « rappels » d'événements s'étant déroulés quelques chapitres plus tôt, que certains trouvent redondants, mais qui ne m'ont pas perturbé le moins du monde, en particulier lorsque nos héros sont dispersés aux quatre points du pays et que nous passons d'un point de vue à l'autre à chaque chapitre : c'est fort sympathique de remettre les pendules à l'heure pour mieux saisir l'enchainement ou la simultanéité des actions ! Car de l'action, croyez-moi, il y en a, surtout dans la seconde moitié du récit : tout s'enchaine, tout s'emballe, les armées se font face et se jettent l'une sur l'autre, tandis que Shea parvient au terme de son voyage initiatique et fait face à son destin … J'en ai eu la chair de poule, surtout que l'auteur a l'art de passer d'une scène à l'autre au moment le plus critique !
En bref, vous l'aurez bien compris, malgré son apparente banalité, ce premier tome a su me convaincre ! J'ai retrouvé avec joie les frissons que me procuraient mes premières lectures de fantasy, au collège : la course contre la montre est lancée, la lutte entre le bien et le mal atteint son paroxysme tandis qu'un malheureux jeune homme découvre avec effroi que le sort du monde repose sur ses seules épaules … Bien souvent, tout semble définitivement perdu, le désespoir guette protagonistes et lecteur, qui est tellement immergé dans l'histoire qu'il ressent au plus profond de lui-même l'urgence d'agir. Alors bien sûr, L'épée de Shannara n'échappe pas à quelques travers propres au genre – mesdames, ne vous attendez surtout pas à croiser la route de damoiselles dans ce récit, hormis une jolie princesse en danger … –, mais il n'en reste pas moins un incontournable de la fantasy que je conseille fort volontiers, car j'ai passé un très bon moment de lecture ! Il ne reste plus, désormais, qu'à trouver les prochains tomes …
Lien : https://lesmotsetaientlivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
basileusa
  12 décembre 2017
Shea, un demi-elfe à la vie bien tranquille voit sa vie bouleversé le jour où un étranger un peu flippant lui apprend qu'il est le seul à pouvoir sauver le pays des griffes du roi-sorcier . Pour cela il lui faut trouver l'épée de ces ancêtres, l'épée de Shannara et mettre fin à l'ambition du roi-sorcier. Un classique en fait dans la fantasy ! D'autant plus que c'est largement plagié sur le seigneur des anneaux mais en un seul volume heureusement ^^ Comme la série TV est sortie,je voulais lire le livre avant,qui correspond au tome 2. le style m'a plu , les personnages aussi, c'est peut être un peu long vers la fin mais honnêtement ça se lit tout seul. le bémol est bien sûr que c'est du déjà vu mais je pense que le tome 2 sera bien plus original et c'est surtout celui-là qui m'intéresse. Donc à voir si cette série vaut le coup .
Commenter  J’apprécie          180
Bislys
  09 novembre 2020
Shea mène une vie bien tranquille quand il voit un jour débarquer Allanon, un mystérieux personnage qui lui révèle son identité: il est le dernier descendant de la lignée de Shannara et le seul à pouvoir brandir sa mythique épée afin de vaincre le roi-sorcier. Shea va donc se retrouver mêler à une quête qui lui fera embrasser sa destinée.
Au vu des critiques, je me suis plongée dans ce premier tome avec beaucoup d'appréhension, m'attendant à lire un plagiat éhonté du Seigneur des Anneaux. Mais à mon sens, pas du tout. On en est même loin! Si certains éléments sont communs: le héros qui s'ignore, la quête, le groupe de guerriers... la ressemblance s'arrête là, et nombreux sont les auteurs de fantasy qui peuvent se targuer d'avoir repris des éléments de l'oeuvre de Tolkien donc pourquoi blâmer Brooks plus qu'un autre?!
Dans l'ensemble ça a été une bonne lecture. L'intrigue est prenante et l'univers intéressant. Brooks n'a cependant pas su rendre ses personnages intéressants et attachants. Pas un ne se détache plus que les autres. Autre souci: les noms. Tout se ressemble, que ce soit au niveau des lieux ou des noms des personnages tout à la même racine ou la même consonance ce qui fait que je me suis souvent perdue dans le roman (allons à Paranor avec Panamon, à moins que ce ne soit le contraire). Un peu d'originalité n'aurait pas été de trop. J'ai aussi noté l'absence flagrante de femmes. La première (et seule!) que nous croisons arrive après 330 pages et ne servira finalement qu'à l'intrigue amoureuse d'un personnage, rien de plus. le roman en lui-même est résolu en quelques pages et ce avec une facilité déconcertante, comme quoi il est toujours utile d'avoir une épée magique...
Au final, cette lecture n'a pas été aussi désastreuse que je le pensais. Brooks reprend les codes de la fantasy classique et arrive à faire une histoire plaisante à lire. Je vais poursuivre avec le tome 2 pour voir ce qu'il réserve aux personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Skarn-shaSkarn-sha   07 avril 2013
Ses yeux s’étant accoutumés à l’obscurité, il voyait l’homme plus clairement. C’était bien un humain. Mais d’une taille anormale, car il mesurait au moins sept pieds. Même si son manteau noir le dissimulait en grande partie, il paraissait assez mince. Et malgré le capuchon baissé, Flick vit ses traits : un visage long et ridé taillé à la serpe, des yeux profondément enfoncés dans leur orbite et presque cachés par des sourcils broussailleux, un nez long et pourtant épaté, un collier de barbe noire soulignant de grandes lèvres minces… L’effet était effrayant. Flick lutta contre l’envie de courir jusqu’à la lisière de la forêt
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Terry Brooks (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Brooks
Festivaletteratura 2013 - Intervista a Terry Brooks
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le quiz star wars

Quel est la planète natale de Anakin

dagoba
tatooine
coruscan

3 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Star Wars, tome 22 : Episode I, La Menace fantôme de Terry BrooksCréer un quiz sur ce livre

.. ..