AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2603024183
Éditeur : Delachaux et Niestlé (07/04/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Les "mauvaises herbes" peuvent être utiles au jardin. Ce guide en fait la démonstration à grands renforts de conseils pratiques. Une mise en page charmante donne à voir des vues d'ensemble du jardin ainsi que des focus sur les détails des plantes pour apprendre à les reconnaître. Selon l'endroit où ces dernières poussent (massifs, champs, bordures, lisières, chemins...), une classification pratique permet d'identifier l'espèce. Pour chacune d'entre elles, des textes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Oliphant
  25 mai 2016
Un livre sur les herbes sauvages intéressant. le point de vue de l'auteur est rafraîchissant. Hors mis dans le titre on ne dit pas « mauvaises herbes » mais bien « herbes sauvages » ou le nom scientifique « adventices ». Car les herbes sauvages renseignent sur le milieu écologique en tant qu'indicatrice sur le type de sol et les éléments nutritifs. Elles attirent les auxiliaires de cultures bénéfiques à la pollinisation, elles ont des vertus médicinales, elles sont aussi des « légumes sauvages »… Et donnent de jolies fleurs offrant des découvertes quotidiennes.
L'ouvrage commence sur une partie introductive assez riche. L'auteur aborde les lieux où ces herbes non « choisies » par l'homme se plaisent à apparaître, leurs conditions de germination, leurs propagations... L'équilibre à trouver dans le potager entre petits coins pour mauvaises herbes et les lieux où il vaut mieux les désherber. Ainsi l'auteur revient sur les moyens de désherbage mécanique : le binage, le sarclage,… Mais aussi des moyens simples autres que les herbicides : privation de lumière, engrais verts, paillage… Puis elle aborde les herbes médicinales, celles utilisées en cuisine et les purins pour le potager.
Ensuite, sur une centaine de pages, des herbes sauvages les plus courantes sont décrites : leurs signes distinctifs, leurs utilités, les espèces apparentées... Chaque mauvaise herbe est agrémentée de photographies, au stade floraison au non, ce qui facilite leurs reconnaissances.
J'aurais aimé avoir encore plus d'informations sur les recettes de cuisine, de purin ou des façons plus précises pour les utilisations médicinales. Il permet en tout cas d'aller chercher des compléments d'informations supplémentaires et offre une bonne base sur laquelle s'appuyer. Il y a tant de choses à découvrir sur ces herbes naturelles, qui s'offrent la liberté de coloniser nos potagers. Leurs utilités sont nombreuses et je suis curieuse des secrets qu'elles gardent encore. Ce livre est donc plaisant pour ceux qui veulent les voir autrement que « mauvaises » (d'ailleurs, je recommande chaudement la confiture de fleurs de pissenlit !). Je remercie la masse critique de Babelio et la maison d'édition Delachaux et Nestlé pour cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
Corinne31
  03 juin 2016
C'est un ouvrage assez joli et qui veut aborder ce sujet sur le fond.
Pourtant, ce n'est pas ce que j'attendais.
J'aurais aimé plus de photos en gros plan, plus de détails pour identifier au mieux les herbes. Là, parfois les images, bien que belles, ne me donnent pas assez de précisions pour que je sois sûre d'être face à la bonne plante.
Ensuite, je voulais avoir plus d'informations sur l'utilisation concrète de ces herbes : si elles peuvent être cuisinées, me dire comment et me donner des exemples de recettes. Idem, lorsqu'elles peuvent être utilisées en bouillies pour le jardin, cela aurait été logique de savoir comment faire.
Bref, le contenu est peut-être intéressant pour ceux qui souhaitent des informations théoriques mais côté pratique, il est trop léger. C'est vraiment dommage.
Commenter  J’apprécie          30
Floccus
  21 juin 2016

"La méthode dite du bouquet de fleurs donne également de bons résultats : on abandonne dans le jardin des bouquets rapportés de promenade et les plantes sauvages qu'ils contiennent se ressèment ensuite." (18)
J'ai pris le livre par un jour de soleil et je l'ai mené au jardin. L'introduction est un peu sèche et austère mais bien vite rattrapée par la qualité des pages d'identification. Nous avons rapidement sympathisé. Géranium herbe-à-Robert, oxalide et laiteron (piquant, malheureusement, culinairement moins facile à utiliser que son cousin des champs) se sont trouvés nommés sans difficulté. Quel plaisir ! C'est tout un monde nouveau qui s'ouvre par la magie de l'identification. le séneçon s'est dévoilé au fil des jours, sa floraison confirmant mes hypothèses. J'attends le développement de certains autres pour établir leur identité avec certitude. Sont-ce bien du chénopode et de la stellaire qui pointent leurs feuilles au milieu des légumes ? Ce serait tellement chouette, ils sont comestibles ! Et ces choses dotées de racines diaboliques qui me donnent bien du travail, ce seraient donc des liserons ?… Je suis loin d'en avoir fini avec ce livre !
En plus d'être un apport non négligeable de nourriture goûteuse, le potager est pour moi un fabuleux prétexte à observations naturalistes. De jour sous un chapeau ou un parapluie, de nuit à la lampe de poche, les interactions entre plantes et bestioles offrent un champs de connaissances toujours surprenant. Et ce guide s'avère être un excellent compagnon pour les apprivoiser sous l'angle des herbes folles.
[Lu dans le cadre de ces fabuleuses masses critiques]

Lien : http://versautrechose.fr/blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
RShaka
  17 février 2019
Une ode aux mauvaises herbes, ce n'est pas banal !
Le livre est très bien écrit, agréable à lire et vous fera (re)découvrir les plantes qui nous côtoient... A moins que ce ne soit nous qui les côtoyons ?
Attention, ce n'est pas un livre d'identification, plutôt de découverte.
Commenter  J’apprécie          00
SEP
  05 juin 2016
Un guide utile pour identifier les "mauvaises herbes" qui poussent dans nos jardins mais également pour poser sur elles un nouvel regard qui permettra d'identifier leur utilité.
Lien : http://lescoupsdecoeurdecmet..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SEPSEP   05 juin 2016
Liseron des haies est une plante importante par son nectar et son pollen, que butinent les syrphes, les mouches, les bourdons, les abeilles mellifères et les abeilles sauvages. Le sphinx du liseron (ou sphinx à cornes de bœuf) lui est parfaitement adapté: grâce à sa longue trompe déroulante, il peut atteindre au fond du calice le nectar inaccessible à d'autres papillons. ses larves consomment aussi d'autres feuilles. Certaines abeilles dorment même dans les calices du liseron des haies!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SEPSEP   05 juin 2016
Avec leur puissant effet anti-inflammatoire, les fleurs de camomille sauvage constituent l'un des éléments essentiels de toute pharmacie familiale. Elle est employée en médecine traditionnelle depuis l'Antiquité. On la prépare et on l’utilise en infusion, en inhalation, en lavement et comme additif de bain.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : botaniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Brunhilde Bross-Burkhardt (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
295 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre