AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782812201226
250 pages
Éditeur : RAM (10/10/2019)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 26 notes)
Résumé :
[ÉPREUVES NON CORRIGÉES]

Hélène, chef montréalaise mondialement connue, se rend à New York afin d'y recevoir un prestigieux prix culinaire. Sur le chemin du retour, la tragédie frappe : elle est retrouvée inconsciente à la suite d'un brutal accident de voiture. Simple malchance ou acte prémédité ? Les enquêteurs travaillent à éclaircir le mystère, mais les pistes demeurent floues autour de cette femme apparemment sans ennemis. Hélène, plongée dans un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
LightandSmell
  30 novembre 2019
Hélène, chef montréalaise, est victime d'un accident de la route lors de son retour de New-York où elle s'était rendue pour recevoir un prix culinaire. Dans le coma, elle est incapable de répondre aux questions des enquêteurs qui s'orientent pourtant rapidement vers la piste criminelle, ce qui n'étonnera guère les lecteurs qui connaissent très vite le coupable de ce terrible accident. Ne vous attendez donc pas à un thriller ou à une enquête menée tambour battant, l'auteure nous offrant plutôt ici un joli roman sur l'amitié avec un grand A. le genre d'amitié qui soulève des montages et qui combat sans relâche la mort pour apporter de la vie là où ne reste qu'un corps inanimé allongé dans un lit d'hôpital.
Hélène sera donc veillée par ses meilleures amies partagées entre Paris et Montréal. Ces dernières ne cesseront pas un seul instant de penser à elle et de tout faire pour avoir la chance de retrouver leur dynamique et créative amie, le pilier de leur groupe. Pour ce faire, elles vont mettre en place des séances d'aromathérapie avec l'espoir que les bons mets cuisinés qu'elles feront sentir à leur amie dans le coma puissent éveiller sa mémoire olfactive et susciter chez elle quelques réactions.
Un espoir un peu fou ? Peut-être, mais tellement en accord avec la personnalité d'Hélène qui a voué sa vie à la gastronomie et à la bonne nourriture. Une solution gourmande et généreuse à son image donc ! Avec la complicité d'une partie du corps médical dont l'infirmière en chef pleine de gentillesse, de sensibilité et d'empathie, les séances aromathérapie pourront se mettre en place avant de devenir, de fil en aiguille, un vecteur de partage et de rencontre comme sait si bien l'être la cuisine…
De rencontres, il en sera d'ailleurs question dans ce roman mettant en scène de nombreux personnages, ce qui pourra se révéler un peu déstabilisant en début de lecture. Il y a bien sûr les amies d'Hélène, Marie son ancienne professeure d'arts plastiques qui l'a prise sous son aile à son adolescence, Ornella l'amie d'enfance, Justine une créatrice de parfums, Viviane, journaliste… Des femmes très différentes, mais complices et unies comme les doigts de la main ! Chacune réagira différemment à l'annonce de l'accident d'Hélène, mais toutes seront là pour elle. Julius, le neveu fainéant et profiteur, sera quant à lui, le seul personnage détestable du roman et la seule personne dans la vie d'Hélène qui ne sait pas l'apprécier à sa juste valeur.
Petit à petit, d'autres personnages viendront se greffer à l'histoire et se révéleront, pour la plupart, très attachants. J'ai ainsi été plus particulièrement touchée par un clown travaillant dans l'hôpital où est hospitalisée Hélène, mais aussi par un ancien chef ayant perdu son odorat qui saura retrouver goût à la vie grâce à sa rencontre avec son voisin, chocolatier et éleveur d'abeilles… À travers son récit et une galerie de personnages étoffée, diverse et variée, l'autrice aborde avec sensibilité et délicatesse de nombreux thèmes : l'amitié, la solidarité, la générosité, l'amour, la résilience, l'espoir, les secondes chances, les retrouvailles, l'homosexualité, la convoitise, l'avidité et la cupidité…
Chambre 1002 offre également une immersion savoureuse dans le monde de la gastronomie et de la gourmandise. Il est ainsi question de passion culinaire, de mets des plus simples ou exotiques aux plus raffinés, de goûts et de saveurs, de mariages d'épices et d'arômes, de papilles en extase, de senteurs et d'odeurs, de l'art de s'oublier et de se retrouver dans les délices de la bonne chère… Les gourmands devraient donc être ravis de voir leurs papilles sollicitées d'autant que quelques recettes sont distillées par-ci par-là. Et bonne nouvelle, pas besoin d'avoir les talents culinaires d'Hélène pour les réaliser, ces dernières semblant plutôt accessibles !
En conclusion, Chambre 1002 est un roman généreux aux allures de feel good (voire feel food) dans lequel amitié et plaisirs de la table sont intrinsèquement liés. Si vous êtes en quête d'une lecture émouvante emplie de belles valeurs et mettant en scène des personnages variés et attachants, ce livre devrait vous plaire, et vous donner envie de vous réunir avec vos proches autour d'un bon repas. Une ode à l'amitié et à la gastronomie à déguster sans modération !
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
evangelinebrunoy
  29 octobre 2019
Merci aux groupes de lecture qui accepteront ce post, belle journée ou soirée
Curieux ! Je ne connaissais pas cette auteure qui pourtant a écrit plus d'une cinquantaine de romans, en partie policiers, entre autres une série consacrée à la détective Maud Graham, avec plus de 700 000 exemplaires vendus. Cela fait rêver...
Et je comprends pourquoi, en refermant ce livre enthousiasmant, un vrai régal de drôlerie, d'humanité, de poésie, teinté en plus de peur et de suspense puisqu'également, j'ai frissonné pour l'héroïne, Hélène Holcomb.
C'est donc un thriller gastronomique à l'accent québécois entre Montréal et Paris, que l'on pourrait également qualifié de roman feel good.
Je remercie l'auteure, grâce à elles, j'ai eu faim tout au long de ma lecture, me léchant les babines à l'avance en imaginant le bonheur que ce serait de réaliser les 20 recettes ponctuant ce récit...
Vous êtes perdus, je vais vous expliquer :
Hélène Holcomb est chef à Montréal dans le restaurant qu'elle a créé, La Strega, terme italien signifiant la sorcière, nom trouvé par ses amies, tant notre héroïne a de talents "magiques" pour ravir les papilles de ses clients et amis avec ses créations gustatives. Vous entrez donc à la suite de cette femme dans un monde enchanté de saveurs mais aussi d'amitié.
Ce cercle vertueux formé par toutes ses amies autour d'Hélène est au centre de ce livre ; la force de l'affection et de la confiance que toutes vont avoir en Hélène est la seule qui pourra la sauver.
Vous avez donc Marie, son ancien professeur d'arts plastiques et peintre, la plus âgée, Ornella sommelière, Viviane journaliste et " sa blonde" Mathilde, médecin pathologiste, Gabrielle comédienne, Justine la parisienne, créatrice de parfums et nez, Francesca et David étant les employés de notre chef au Strega.
Il ne reste de famille à Hélène que Julius, son neveu et filleul. Bellâtre sans formation ni beaucoup de courage, il collectionne les entreprises foireuses et pense toujours que sa tante le sauvera et le financera.
Hélène vient de gagner un prix culinaire prestigieux qu'elle doit aller chercher à New York. Ses amies ne peuvent être présentes donc elle s'y rend seule en voiture et pense ensuite rejoindre son chalet de famille au bord du lac Lovering pour se reposer.
Le destin frappe sur la route du retour ; vers minuit, c'est l'accident, le transfert en urgence à l'hôpital. Des semaines de douleurs et d'angoisse pour tous : Hélène est dans le coma, on ne sait si elle va se réveiller. Comme dans les contes, ses amies, ses bonnes fées, vont faire une chaîne assurant une présence constante à son chevet et surtout mettre en place une aromathérapie, titillant son odorat par le parfum de plats plus variés et délicieux les uns que les autres passés sous son nez.
Ainsi ce cercle de quelques femmes va peu à peu étendre sa magie sur tout l'étage, incluant les infirmières, les médecins, les malades, les clowns, les visiteurs. Une très belle galerie de personnages vous attend à la chambre 1002 de l'hôpital.
Mais le danger guette toujours, l'accident n'en était peut-être pas un.... La police est dans le flou total....
J'ai beaucoup aimé ce roman complet, délicieux ou terrifiant, et toutes les valeurs d'humanisme qu'il véhicule. Les expressions typiquement québécoises ajoutent au charme de ces pages. de plus, un mystère entoure la jeunesse de Hélène que vous découvrirez peu à peu...
L'auteur, à partir d'une trame policière, en tisse de multiples, abordant beaucoup d'autres sujets comme l'accompagnement des malades au sein du système hospitalier, de la vieillesse, du handicap, de la maladie, de l'inceste, du viol, de la résilience, de l'amour et l'engagement indéfectibles.. un beau livre donc...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Framboisine7282
  07 octobre 2019
Merci Babelio et Masse critique de m'avoir permis de découvrir ce roman qui a pour cadre le milieu de la gastronomie.
Beaucoup de monde s'agite autour du personnage principal Hélène, grande cheffe culinaire vivant à Montréal et propriétaire du célèbre restaurant le Strega.
Peut-être un peu trop à mon goût, j'ai eu beaucoup de mal à avancer pour rentrer vraiment dans la trame de l'histoire.
Tout commence par un grand évènement qui n'arrive qu'une fois dans une vie, la remise d'un prix prestigieux en gastronomie.
Hélène Holcomb doit se rendre à New-York pour le recevoir, et c'est seule qu'elle prend la route, ses amies ne pouvant pas l'accompagner.
Sur le chemin du retour elle est victime d'un grave accident de voiture, et Ornella, Gabrielle, Viviane et Justine accourues à son chevet aussi vite que possible ne peuvent que constater, complètement désespérées, qu'elle souffre d'un traumatisme crânien, de multiples fractures et qu'elle est dans le coma.
Tout le monde semble adorer cette femme généreuse à part son bon à rien de neveu Julius, mais bon, il faut le comprendre Julius ce n'est pas sa tante qui aurait du hériter du chalet familial mais lui, cela aurait réglé bien des problèmes dans sa vie, à commencer par ses dettes de jeux…
La police enquête et se pose beaucoup de questions : Pourquoi la décapotable d'Hélène A-t-elle brusquement quitté la route où apparemment elle était seule pour aller s'encastrer dans un arbre ?
Il n'y a pas vraiment de suspense dans ce roman, du moins au début, l'auteure décrivant nettement un proche de la victime comme son agresseur.
Parallèlement à cet épisode très douloureux de la vie de « cette amoureuse de la bonne cuisine » entrent en scène
Arnaud Fontaine, chef lui aussi, atteint d'anosmie à la suite certainement d'un AVC (mais ce n'est pas précisé), etAuguste Trahan qui dans son costume de clown met un peu de soleil dans la vie des enfants hospitalisés (et dans la sienne aussi car il est bien seul).
Hélène s'enfonce de plus en plus dans l'inconscient, et ses amies, très inquiètes organisent avec la complicité du personnel hospitalier une grande chaine de solidarité pour l'inciter à se réveiller : Tous les personnages de ce roman vont se mettre aux fourneaux et rivaliser d'imagination pour cuisiner de nombreux plats qu'ils vont faire circuler « sous le nez » de la grande cheffe pour l'inciter à se réveiller et reprendre goût à la vie.
la chambre 1002 devient l'annexe du Strega.
C'est très sympathique, l'idée est excellente, mais c'est long, très long et répétitif.
Rien n'avance, et la police piétine dans son enquête.
Ce roman est très chaleureux mais je trouve que la fin est bâclée.
Je ne vous la révèle pas, bien sûr, mais pour moi elle méritait mieux que trois pages !
Il y avait tant à exprimer sur Auguste et Arnaud dont la vie quotidienne prend un joli virage, et sur Aymeric personnage mystérieux, mais qui est finalement le rayon de soleil de cette histoire.
A noter que la plupart des recettes de cuisines sont offertes par Chrystine Brouillet au fil des pages, et je trouve que c'est original, ça allège un peu l'histoire.
Un bon roman quand même sur l'amitié entre copines, et ça fait un bien fou…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
clolivie
  22 octobre 2019
Joli lecture qui redonne l'envie de cuisiner et surtout de partager ses plats avec les amis et la famille !
En cette période automnale, la couleur et la saveur des plats décrits a ramené un peu de chaleur dans la maison.
Cependant, il faut s'accrocher pour les mériter : j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire, trop de personnages entourent la célèbre chef et la romancière veut approfondir leur histoire personnelle et leurs liens dès le début du roman ce qui fait que je me suis mélangé entre tous les prénoms et je ne savais plus qui était qui.
Quelques longueurs, répétitions et lourdeur de style (comme les rappels du début d'amitié de chaque personnage avec Hélène, toujours autour de la nourriture) mais arrivé à la moitié du roman je ne l'ai plus lâché ! C'est un roman policier qui sort un peu de l'ordinaire puisque le lecteur est rapidement au courant de la vérité concernant l'accident et si le suspense pourrait paraître éteint, détrompez-vous ! Certes ce n'est pas le suspense de l'année pourtant il reste toujours présent en arrière fond, ce qui est intéressant. L'amitié qui se dégage entre les personnages et toute l'énergie employée pour essayer de sortir leur amie du coma est magnifique. La détresse face à un proche dans le coma est très bien représentée, ainsi que les prudences verbales prises par le personnel de l'hôpital pour parler de l'état du patient (même s'il reste étrange que personne ne se soit insurgé de la protubérance de nourriture dans un environnement tant contrôlé… mais si de bons plats rendent un hôpital si chaleureux on devrait instaurer un tel « régime » partout !).
J'ai particulièrement aimé Auguste, le clown de l'hôpital, qui illumine non seulement la vie des patients mais apporte également un soleil réconfortant dans la vie du lecteur et je regrette que la relation entre Auguste et Arnaud n'ai pas été plus étoffée car elle le méritait vraiment.
A la fin du livre une seule question tourne en boucle dans ma tête : à quand un blog recensant les recettes de tous les plats évoqués dans le livre ? Bientôt j'espère ! En tout cas, merci pour ce livre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MarianneRichard
  11 septembre 2019
Ce roman de Chrystine Brouillet ne présente pas son personnage récurrent, et cela fait un grand bien!
Chambre 1002 est l'histoire d'Hélène, chef de renommée mondiale, qui se fait attaquer à son retour de New York et sombre dans le coma. Ses amis n'ont qu'une idée pour la ramener du coté des vivants et c'est de lui faire sentir toute sorte de plats, tous significatif.
Je ne lis plus beaucoup de roman policier de cette auteure car la mise en scène, l'enchainement de ses romans sont toujours la même, même ici dans Chambre 1002. J'étais quand même curieuse de découvrir ce qui adviendrait de ce roman « gastronomique ». La structure narrative ressemble quand même beaucoup à celle de ces romans policiers mais ici, ont parle franchement de nourriture. Si vous n'êtes pas gourmand, ne prévoyez jamais de manger dans une ville avant même de réserver un hôtel, Chambre 1002 ne vous plaira surement pas. Mais moi qui adore la bouffe et qui à les kilos en trop pour le prouver, j'ai bien aimée.
La seule chose qui m'a fait tiquée (C'est un détail, mais un détail qui m'a quand même déranger) c'est qu'Hélène et son groupe d'amies ont toutes des métiers hors du communs et que j'imagine mal comment une chef connue internationalement, une comédienne, une pathologiste, un nez, une journaliste judiciaire et une travailleuse sociale à la retraite peuvent être devenues amies et s'entendre toutes aussi bien. Mais c'est un détail et dans l'ensemble j'ai bien aimée. Et en plus, ont a droit à un tas de recettes alléchantes!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   23 septembre 2018
Elle aimait découvrir le monde, même terrible, à travers leurs regards, déchiffrer leurs rêves, leurs peurs grâce aux dessins qu’ils réalisaient, deviner des familles unies ou conflictuelles, la solitude ou l’enthousiasme, la peine, la colère et même la surprise : les teintes choisies, les mises en scène pouvaient être très éloquentes. Être bénévole auprès de tous ces immigrants récemment arrivés à Montréal l’émouvait et lui donnait l’impression d’être utile. Ses propres enfants lui répétaient que, à presque soixante-dix ans, elle devait songer à se reposer, ne pas oublier qu’elle avait eu un cancer, il fallait se ménager.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   23 septembre 2018
Il était simplement un peu nerveux et c’était normal. Il devait se réjouir d’avoir un cœur qui battait si fort, alors qu’il y avait tant de cœurs usés, indécis, fragiles parmi les personnes qu’il croiserait dans la journée. Pourquoi imaginait-il toujours le pire ?
Parce que cela nourrissait son personnage ? Il sourit. Ses phobies n’étaient pas inutiles. Il savait dans quel recoin de son cerveau ou de son cœur il devait puiser pour donner vie à Arthur Papillon ou au Dr Grand V. Tout irait bien ! Ne se prénommait-il pas Auguste, un nom prédestiné pour un clown ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 septembre 2018
Elle soupira, elle ne s’habituerait jamais à ces passages à vide, même si elle savait qu’ils faisaient partie du métier. Et être célibataire depuis quatre ans ne l’aidait pas non plus à se sentir désirée. Heureusement qu’il y avait Félicie, sa fille de huit ans, pour l’empêcher de s’apitoyer sur son sort. Il n’était pas question qu’elle offre à son enfant l’image d’une mère insatisfaite. Elle voulait un foyer joyeux pour Félicie. Être une mère différente de la sienne. À qui elle était à la fois heureuse et mécontente de ressembler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 septembre 2018
Irina refusait d’admettre que sa fille n’avait rien d’une séductrice, qu’elle n’avait pas voulu lui voler son amant, que cet homme n’était qu’un don Juan de pacotille qui s’était moqué d’elles. Irina avait besoin d’un coupable, il fallait que quelqu’un paie pour l’humiliation qui la brûlait : elle savait parfaitement que sa fille souffrirait beaucoup plus de donner son enfant en adoption que de se faire avorter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 septembre 2018
Des années plus tard, Marie avait confié à Hélène qu’elle l’avait remarquée dès le premier jour de classe. Elle lui rappelait les mésanges par ses mouvements vifs, sa manière de pencher la tête d’un côté puis de l’autre très rapidement comme si elle voulait, non, devait voir tout ce qui se passait autour d’elle, comme si elle attendait, guettait ou craignait quelque chose.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Chrystine Brouillet (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chrystine Brouillet
Avec Chrystine Brouillet pour son livre Chambre 1002 aux éditions Druide . Au Salon du livre de Genève à Palexpo avec le Club du Livre https://club-livre.ch
Talentueuse et prolifique, Chrystine Brouillet a écrit plus d?une cinquantaine de romans, surtout policiers. Sa série mettant en scène la détective Maud Graham connaît un énorme succès, avec plus de 700 000 exemplaires vendus. Cette héroïne, à l?image de son auteure, cultive un doux penchant pour la gourmandise? La romancière, dont on connait la passion assumée pour la gastronomie (Treize à table,Chambre 1002) et les intrigues bien ficelées, livre avec Dans son ombre (2019) la dix-huitième enquête de son célèbre personnage au flair redoutable.
REMERCIEMENTS
SALON DU LIVRE DE GENEVE @salondulivregeneve http://www.salondulivre.ch Laurence Brenner, Maud Couturier CLUB DU LIVRE @clublivreswiss https://www.club-livre.ch Manuela Nathan @Manuela.nathan , Aurelie Garcia @aurelieautheatre , Williams Mouriere, Yves Jaques, Michael Bouvard @Michael_Bouvard Interview de l'Auteur : Manuela Nathan Prod/Post-prod Interview de l'Auteur : Williams Mouriere, WM Productions
#auteur #livre #interview #roman #salondulivre #clubdulivre #romancier #francophone #litteraire #ecrivain #editeur #lecture #libraire #citation #palexpo #librairie #avislecture #lectrice #littérature #dedicace #suisse #geneve #livres #salondulivregeneve #lectureencours #auteurs #ecrivains
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien l'oeuvre de Chrystine Brouillet

Dans quel livre Maud Graham apparaît-elle pour la première fois?

Préférez-vous les icebergs?
Le collectionneur
Le poison dans l'eau
Le complot

14 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Chrystine BrouilletCréer un quiz sur ce livre

.. ..