AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782897114787
Éditeur : Druide (30/11/-1)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Alors qu’une adolescente est en fugue, deux coéquipiers de l’enquêtrice Maud Graham en rencontrent la famille. À l’issue de cet entretien, les policiers sont convaincus d’une seule chose : on ne leur a pas tout dit. Serait-ce parce que le père est un homme politique bien en vue ? Parce que la soeur de la fugueuse ne veut pas être accusée d’avoir trahi sa jumelle ? Parce que la mère tient à protéger ceux qu’elle aime ? Pourtant, Graham ne peut concevoir que des paren... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
mimo26
  22 août 2019
Dans son Ombre est un roman à deux temps : d'une part, le beau Sacha Walters, qui attire aussi bien les femmes que les hommes, après s'être expatrié à Toronto, s'est volatilisé. D'autre part, dans la ville de Québec, un climat de tension domine la famille de Martin Chevrette, ministre au provincial : sa femme, Laure Genest, s'efforce de tout gérer mais est incapable de négocier avec les jumelles Alizée et Lili-Rose. Alizée fuguera à quelques reprises et on finira par la retrouver morte, assassinée, déguisée en suicide. Maud Graham et ses collègues enquêtent directement sur ce cas. L'enquête sur la disparition de Sacha et celle sur le meurtre d'Alizée se recouperont quand les policiers apprendront que le ministre Chevrette et Sacha entretenaient une liaison dangereuse.
À première vue, et comme c'est souvent le cas avec C.Brouillet, on a l'impression de lire un roman psychologique, ce genre de romans plutôt artificiels où l'intrigue est secondaire et l'enquête truffée de beaux hasards. Pas chez C.Brouillet : c'est vrai que la dimension psychologique est importante, mais ce qui intéresse surtout notre auteure c'est l'analyse des relations interpersonnelles des principaux personnages, l'effet des événements sur leur caractère et dispositions, dont on peut presque prévoir l'avenir. La description de Laure Genest est fine et exhaustive, depuis le début de son congé de maternité jusqu'au choc de l'adolescence de ses filles, où les belles apparences sont de plus en plus difficiles à maintenir. Il ne s'agit pas seulement de doter les personnages d'une épaisseur consistante, mais d'intégrer les relations interpersonnelles au coeur de l'intrigue. Les techniques policières proprement dites deviennent ainsi moins arides. Et les liens d'amitié entre les enquêteurs facilitent le travail en commun plutôt que de l'en détourner.
C.Brouillet se penche sur la réalité de la vie et de la famille bourgeoises, un peu comme le fait Chabrol dans ses films; et là où Chabrol opposait les belles images du décor aux laideurs des sentiments cachés, C.Brouillet oppose la solidarité des liens d'amitié de son équipe aux passions tristes et solitaires de ses assassins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
galyalain
  26 mars 2020
Je suis étonné que cette auteure ait du succès : psychologie au ras des pâquerettes, profusion inutile de personnages, tantôt nommés par leur prénom, tantôt par leur nom..., des invraisemblances à la pelle (penser au nombre de personnes qui ont été vues, alors qu'elle ne devaient pas l'être; on se croirait dans un petit village de la Creuse, et nom dans une grande ville ! )
Des mots, des expressions propres au Québec, pour faire couleur locale, mais qui gênent un peu à la lecture: on échappe le café, pour dire qu'on laisse tomber sa tasse; c'est LA job, et LE party... On s'y fait vite, mais j'ai trouvé les dialogues entre les jeunes pénibles: T'es plate, Lili, je te parle de mon chum et tu me demandes si c'est un bum. Franchement. (Alyzée à sa soeur)
L'enquête elle-même n'offre pas trop de surprises, puisque l'on sait immédiatement qui sont les coupables des meurtres.
J'ai quand même mis la moyenne, car je pense que cette littérature a son public; je le respecte, mais je n'en suis pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MarianneRichard
  11 mars 2020
Enfin, une lecture de Christine Brouillet qui me satisfait assez! Quoique...
Dans son ombre est la dix-huitième aventures de Maud Graham et cela fait au moins cinq ou six romans ou je déprimais franchement. Ceux qui ont lu mes précédentes chroniques au sujet de l'auteure s'en souviendront peut-être, je déplorais qu'elle ne fasse pas plus confiance à ses lecteurs en complexifiants les enquêtes dans ses romans. Eh bien, je crois qu'elle a entendue mes plaintes!
Dans son ombre parle de Martin Chevrette, père de deux filles, des jumelles, et de sa femme Laure. L'intrigue principale tourneras autour d'eux et de leur fille Alizée qui fait des fugues. Mais aussi d'un jeune amant de Martin qui mourra prématurément. Puis du copain d'Alizée qui se prend pour un pimp. Puis d'un voleur anti AirBNB...
Comme vous pouvez le devinez, oui le roman est bien plus touffu en terme d'action mais c'est aussi un peu ca le problème. Il y a tellement de personnages tous interconnectés que parfois, le lecteur devient confus. Mais c'est quand même un roman facile à lire, ou ont ne se casse pas la tête a outrance. Et enfin, il y avait un peu plus de chair autour de l'os.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          04


critiques presse (4)
LeJournaldeQuebec   12 août 2019
Il y a bien des drames qui se cachent derrière l’histoire d’une jeune fugueuse quand c’est raconté par Chrystine Brouillet. Encore faut-il pouvoir les relier. Sa détective Maud Graham ne nous décevra pas !
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LaPresse   18 juin 2019
Construit autour du thème de la fugue, ce roman à l'intrigue ficelée serré nous amène là où on ne l'attendait pas, avec des personnages qui, chacun, portent leur part d'ombre.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LeJournaldeQuebec   14 juin 2019
Dans son ombre, son nouveau roman, propose deux enquêtes qui se chevauchent et des personnages aux desseins tordus.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LeDevoir   13 juin 2019
La dernière partie du roman (et de l’enquête) défile à un rythme endiablé que la lente introduction ne laissait pas prévoir.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
galyalaingalyalain   25 mars 2020
Pourquoi n’arrivait-elle pas à admettre que Québec avait, à l’instar de toutes les villes, une face plus sombre, loin des images vendues à l’étranger ? Il y avait ici de la pauvreté et tous les maux qui en découlaient. Il y avait de l’argent et tous les excès qui en résultaient. Une ville n’est jamais ni noire ni blanche. Plutôt grise. Et d’un gris sale, aujourd’hui. (Maud Graham)
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   11 juin 2019
Elle faisait des efforts pour soigner son apparence, se coiffait, se maquillait même si elle avait l’impression que toute féminité l’avait quittée à la naissance des jumelles, comme si elles se l’étaient appropriée avant d’être expulsées de son corps. Pourquoi s’entêtait-elle à bien paraître ? Elle savait parfaitement que ce n’était pas pour elle que Martin maintenait son poids, c’était pour donner l’image d’un homme dynamique, performant, d’attaque. Un homme pour qui on pouvait voter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   11 juin 2019
Depuis la naissance des filles, leurs relations intimes étaient rarissimes et Laure ne s’en serait pas plainte si elle avait pu faire taire cette petite voix dans sa tête qui lui répétait que Martin devait avoir trouvé mieux ailleurs, qu’il rentrait bien après le souper parce qu’il avait des aventures. Elle n’avait pourtant découvert aucune preuve pour alimenter ses craintes, aucune trace de rouge à lèvres, aucun parfum suspect sur les vêtements de son mari. Elle n’avait jamais décelé dans son regard la moindre lueur de désir envers une autre femme. Mais il ne la touchait que rarement, prétendant avoir peur que les filles se réveillent et les surprennent. Elle acquiesçait sans insister, secrètement soulagée, n’ayant jamais compris pourquoi les gens accordaient tant d’importance au sexe. Ce qui comptait, c’était l’équilibre familial.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 juin 2019
Leurs jumelles ressemblaient de plus en plus à des femmes, mais n’en avaient pas la maturité. Il y aurait sûrement un mâle pour remarquer leurs poitrines plus généreuses, leurs longues jambes, l’éclat de leur teint. Elles plairaient aux hommes. Elles verraient une certaine lueur s’allumer dans les regards qu’ils poseraient sur elles, et elles s’en délecteraient, en joueraient, apprenties sorcières trop naïves.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
galyalaingalyalain   25 mars 2020
Le joyeux bruit des verres qui s’entrechoquaient fit sursauter Eglantine qui ronronnait sur un bras du canapé. Ses grandes oreilles s’aplatirent sur son crâne comme si elle reprochait à tous ces humains de l’avoir troublée. Ce n’est pas elle qui ferait autant de vacarme !
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Chrystine Brouillet (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chrystine Brouillet
Avec Chrystine Brouillet pour son livre Chambre 1002 aux éditions Druide . Au Salon du livre de Genève à Palexpo avec le Club du Livre https://club-livre.ch
Talentueuse et prolifique, Chrystine Brouillet a écrit plus d?une cinquantaine de romans, surtout policiers. Sa série mettant en scène la détective Maud Graham connaît un énorme succès, avec plus de 700 000 exemplaires vendus. Cette héroïne, à l?image de son auteure, cultive un doux penchant pour la gourmandise? La romancière, dont on connait la passion assumée pour la gastronomie (Treize à table,Chambre 1002) et les intrigues bien ficelées, livre avec Dans son ombre (2019) la dix-huitième enquête de son célèbre personnage au flair redoutable.
REMERCIEMENTS
SALON DU LIVRE DE GENEVE @salondulivregeneve http://www.salondulivre.ch Laurence Brenner, Maud Couturier CLUB DU LIVRE @clublivreswiss https://www.club-livre.ch Manuela Nathan @Manuela.nathan , Aurelie Garcia @aurelieautheatre , Williams Mouriere, Yves Jaques, Michael Bouvard @Michael_Bouvard Interview de l'Auteur : Manuela Nathan Prod/Post-prod Interview de l'Auteur : Williams Mouriere, WM Productions
#auteur #livre #interview #roman #salondulivre #clubdulivre #romancier #francophone #litteraire #ecrivain #editeur #lecture #libraire #citation #palexpo #librairie #avislecture #lectrice #littérature #dedicace #suisse #geneve #livres #salondulivregeneve #lectureencours #auteurs #ecrivains
+ Lire la suite
autres livres classés : fugueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien l'oeuvre de Chrystine Brouillet

Dans quel livre Maud Graham apparaît-elle pour la première fois?

Préférez-vous les icebergs?
Le collectionneur
Le poison dans l'eau
Le complot

14 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Chrystine BrouilletCréer un quiz sur ce livre