AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Daniel Lemoine (Traducteur)
ISBN : 207035962X
Éditeur : Gallimard (04/12/2008)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 73 notes)
Résumé :
Fay, une femme fatale de dix-sept ans, descend en stop l'État du Mississippi, depuis les forêts du Nord jusqu'aux plages de Biloxi. Elle fuit la misère et les avances de son père. Elle a tout pour elle : la jeunesse, la beauté, la naïveté et un très fort instinct de survie. Elle a surtout un effet explosif sur tous ceux, hommes ou femmes, qui la croisent. On sait qu'elle s'en sortira, quels que soient les abus, les agressions et les retournements, mais on ne peut s'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  09 avril 2017
Le Chicago Tribune dit sur la 4° de couverture : "Suivre Fay à la trace est un voyage que vous ne regretterez pas ".
Moi, je l'ai suivie toute la soirée (commencé à 21 h et fini à pas d'heure ...), et j'ai adoré cette histoire . Je n'en attendais rien, n'ayant pas lu d'autres livres de Larry Brown, n'ayant pas vu l'adaptation cinématographique du livre , Joe (avec Nicolas Cage) , je partais en territoire inconnu . Et j'ai été séduite par ce roman noir et son personnage féminin, solaire.
Fay a 17 ans , quand elle décide de fuguer ,son père se rapprochant "dangereusement" d'elle . Elle n'a aucune instruction, ayant arrêté l'école bien avant le lycée . Ses parents vivaient où ils pouvaient (caravane, pick-up) , elle a essentiellement vécu dans les bois . Une vie où règne la misère intellectuelle, la misère économique et la misère affective . Seul l'amour qu'elle portait à son frère et sa petite soeur la retenait mais désormais , son avenir , ce sera "on the road".
Croisant sur son chemin des hommes et des femmes qui vont l'aider ou l'exploiter ... Des salopards, des paumés, des gentils , des profiteurs , et parfois tout en même temps... Il faut dire que Fay est très jeune et très belle , et très inexpérimentée . Uniquement guidée par son instinct de survie, elle chamboulera tout sur son passage et détruira parfois ...
C'est un roman noir , lancinant et sensuel qui explore la misère sous toutes ses formes en faisant la part belle à la nature .
Beauté de la nature, présence de l'eau , contre les âmes humaines noires . C'est aussi un roman qui montrent les femmes comme des victimes des hommes , qu'elles soient tout simplement jalouses ou bien des proies .
Et parmi toutes ces âmes , se balade une gamine un peu trop sexy pour son propre bien , qui voulait juste avoir un toit sur la tête et de quoi manger ... et peut-être quelques grammes d'amour dans une Amérique paumée.
Sombre, tendre et implacable .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5610
isabelleisapure
  13 janvier 2019
Fay n'est pas née sous une bonne étoile, c'est le moins que l'on puisse dire.
Son père est un ivrogne, sa mère quasiment débile et forcément soumise. Leur maison est si sale que l'on hésite à marcher pieds nus, perdue au fond des bois, elle abrite quelques bestioles bien peu sympathiques venues y faire leurs nids.
Un beau jour Fay est partie, désespérée par cette vie de merde, lasse de se faire violer par son géniteur, elle a pris son sac à dos, quelques modestes effets et la voilà sur les routes, face à d'autres dangers.
La jeune fille est belle même si elle n'en n'a pas conscience.
Les regards appuyés, les compliments, les sifflets la laissent indifférente même si elle les ressent comme une vague menace.
Recueillie par un flic en patrouille, elle va trouver chez celui-ci et son épouse un nouveau foyer dans une jolie maison au bord d'un magnifique lac. Tout paraît idyllique. On aurait envie d'y croire, mais rien n'est simple pour Fay.
J'ai suivie l'errance de cette jeune paumée avec passion. J'ai eu envie de la protéger pour que tout se passe bien pour elle. Mais Fay a de la ressource, elle ne se laisse pas abattre, n'hésitant pas à arranger les évènements à sa façon pour en tirer le meilleur parti.
La seconde parie du roman devient plus violente, entre drogue, alcools en tous genres, meurtre et manipulation.
Outre l'histoire totalement addictive, j'ai été frappée par l'écriture de l'auteur qui a le talent de décrire chaque chose et chaque évènement avec une minutie Incroyable sans jamais lasser le lecteur.
« Fay » est un roman noir que j'ai adoré et une héroïne qui a sa part d'ombre et de lumière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Titania
  11 décembre 2017
C'est un grand roman noir que nous livre Larry Brown en centrant son histoire sur son héroïne, Fay 17 ans, qui est issue d'un milieu d'ouvriers agricoles très pauvres.
Elle est une fugueuse qui n'est jamais allée à l'école et elle se débat pour survivre de façon instinctive. Elle ne sait pas qu'elle est très belle et le désir qu'elle suscite provoque jalousies et catastrophes. Elle est une femme fatale qui s'ignore, semant les cadavres sur son passage, comme une sorte de malédiction.
C'est un road trip qui nous emmène dans les environs de Biloxi, sur le golfe du Mexique, dans les bas fonds d'une société marginale, faite de dealers et prostituées. Larry Brown nous raconte aussi le monde du bord des routes, motels, diners, et des stations services, toute cette population qui a souvent deux ou trois boulots pour vivre, qui vit dans des caravanes, avec des femmes subissant la violence des hommes dans un monde dangereux .
Dans ce contexte glauque fortement alcoolisé et enfumé, il esquisse au hasard des rencontres de Fay, un triangle amoureux tragique, avec Sam et Aaron, à la fois différents et semblables, dont il développe le récit de façon magistrale.
le contraste est grand entre le cadre régional paisible, une vraie carte postale touristique avec lac, plage, pêche et la noirceur du propos. C'est la région de Larry Brown et il en parle très bien. Il s'abstient de juger ses personnages, ce qui domine c'est un peu le hasard et le chaos dans lesquels les humains se débattent.
On ne sait pas trop si le roman est optimiste, ou pessimiste. le contexte social est assez sombre et la plupart des personnages portent des deuils insurmontables ou un profond désespoir. Mais, au milieu de l'adversité, Fay avec une sorte de réserve critique, bon sens, réel instinct de survie, se construit comme femme, en dansant toujours au bord du précipice.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
Franckync
  14 avril 2018
Titre : Fay
Auteur : Larry Brown
Editeur : Gallimard
Année : 2008
Résumé : Fay est superbe, elle a dix-sept ans et fait du stop au bord des routes de Mississipi pour rejoindre la côte. Perdue, naïve, fuyant une famille dysfonctionnelle, la gamine décide de tenter sa chance dans la ville de Biloxi. Au cours de son périple Fay brisera des coeurs, sèmera le trouble dans des vies rangées et côtoiera les laissés pour compte du rêve américain.
Mon humble avis : de retour après un voyage aux USA dont je vous parlerais bientôt j'ai longuement hésité avant de rédiger cette chronique. En effet la presque inactivité de ces vingt derniers jours m'a poussé, vous vous en doutez bien, à dévorer les romans comme rarement. La question étant : devais-je commencer par les bouquins qui m'ont déçu ou ceux qui m'ont enthousiasmé ? Après mûres réflexions j'optais pour la seconde option, le plaisir de rédiger une chronique étant décuplé par le souvenir d'une lecture plaisante. Nous commencerons donc aujourd'hui par ce Larry Brown, auteur culte aujourd'hui décédé, auteur dont certaines oeuvres furent adaptées sur grand écran. Les bouquins de Brown mettent en scène des marginaux, des personnages aux destins brisés et Fay n'échappe pas à la règle. La gamine fuit un passé malsain et traîne sur les routes avec ses longues jambes et sa silhouette élancée. Evidemment les hommes en sont fous, elle fait tourner les têtes et chavirer les coeurs même les plus endurcis. Pour cette première lecture d'un roman de Larry Brown je savais à quoi m'attendre tant la réputation de l'auteur est tenace. Nous sommes ici dans le noir, dans une Amérique désabusée où les sentiments sont accentués par les addictions et où chaque dollar représente le sésame pour une vie meilleure. Ici pas d'échappatoire, les destins sont brisés et les femmes ne sont que des instruments de plaisir dans les mains des figures masculines. C'est dur, c'est sans espoir, c'est du Brown. L'auteur natif du Mississipi écrit avec une précision extrême ce qui pourrait agacer certains lecteurs mais de ce récit se dégage un charme indéniable et des images marquantes. Au détour d'une description le style de Brown nous rappelle celui d'illustres auteurs du sud comme Faulkner ou Conroy sauf qu'ici le destin des personnages semble implacable. Fay est une héroïne à la fois touchante et agaçante, une fille ne laissant dans son sillage que malheur et désolation. C'est aussi une femme naïve, ingénue dont la compagnie se révélera fatale aux hommes tombant sous son charme. Les personnages de ce roman ont en commun l'espoir chevillé au corps, la recherche de l'amour et la rédemption mais l'environnement dans lequel ils évoluent ne leur laissera aucune chance. C'est dans cette dualité que Brown est grand et Fay un roman marquant.
J'achète ? : Fay est un bon roman noir, une oeuvre forte. Brown prends son temps avec ce récit d'où se dégage une mélancolie, une langueur propre aux auteurs du sud. J'ai beaucoup aimé.
Lien : https://francksbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
JIEMDE
  01 février 2017
Fuir, ralentir, séduire, souffrir, grandir et repartir...
Voilà la vie de Fay, attachante jeune femme (ou plutôt enfant âgée ?), qui prend un jour la route pour fuir une vie misérable rythmée par les diktats et abus d'un père alcoolique. Dans ces cas-là, seule la fuite est salvatrice, même s'il faut au passage abandonner à regret sa fratrie.
Salvatrice, elle le sera en partie pour Fay qui après ses errances sur les routes, dans les bars et les travers des petites villes du Mississippi trouvera un hâvre accueillant chez Sam et son épouse, opportune arrivée dans une famille qui ne se remet pas du décès brutal de leur enfant. Mais la mort frappera à nouveau et Sam désormais veuf retrouvera avec Fay une raison de vivre.
Fay, pour sa part, apprendra la vie, le monde, l'amour, le sexe... en un mot, grandira. Avant qu'un drame vienne à nouveau fracasser cette harmonie trompeuse. Et Fay repartira, pour échouer chez Aaron en marge des milieux de la drogue, de la prostitution et de la violence qui les accompagne. Alors forcément, tout finira mal...
Larry Brown réussit dans ce livre un remarquable équilibre entre la violence et la dureté des situations auxquelles est successivement confrontée Fay, et la tendresse et l'ambiguïté des caractères de ses personnages, complexes, paumés, vrais et faux naïfs, tous en quête de rachat, de bonheur et d'amour.
Ils partagent en commun la torture du remords qui les ronge tous, et l'espérance du lendemain qui les portent.
L'écriture de Brown est délicieusement lente, prenant le temps au cours des 550 pages de flâner à travers les paysages immenses de cette Amérique profonde qui lui oppose sa dureté et sa violence, laissant habilement filer sa plume pour raconter l'instant... pour mieux l'éclater violemment un paragraphe plus loin.
Bref, un "must have" pour qui aime le noir, Gallmeister, la littérature US et le nature writing.
Un dernier mot : ayant lu ci-et-là qu'on ne pouvait lire ce livre sans avoir lu Joe qui le précède, je confirme qu'il n'en est rien. Et à ceux qui disent que ce n'est alors pas la même lecture, j'en conviens : c'est certainement une lecture différente, mais pas forcément moins intéressante pour autant. Et n'est-ce pas là un des bonheurs du libre arbitre qui sied si bien à la littérature et à ses lecteurs ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
JIEMDEJIEMDE   22 janvier 2017
Au loin, dans l'eau, des silhouettes noires et lisses apparaissaient et disparaissaient, humides et luisantes, dans la faible houle et elle les identifia parce qu'elle les avait vues à la télévision chez Sam. Des dauphins. Debout, immobile, elle les regarda pendant quelques instants, se demandant s'ils avaient un endroit qu'ils pouvaient appeler leur foyer.
Commenter  J’apprécie          70
PinceauPinceau   05 octobre 2015
Fumer à nouveau.En avoir une entre les doigts.Tous les chewing-gums et les bonbons qu'elle s'était mis dans la bouche, puis l'hypnose, à laquelle elle s'était soumise, à Tupelo, et arrêter, arrêter jour après jour, tout ça pour quoi?Pour se retrouver à nouveau avec une cigarette entre les doigts. si on se rendait malheureux en arrêtant, pourquoi arrêter? Et si ça tuait, merde, elle pouvait se tuer sur cette route, cet après-midi, mais ça ne signifiait pas que ça arriverait. On pouvait se faire tuer en traversant la rue. Bon sang, cent cinquante kilos de merde gelée pouvaient tomber d'un avion et écrabouiller dans son fauteuil un type plongé dans la lecture du dernier Danielle Steel. Merde, on pouvait se faire tuer en allant à l'église.Crise cardiaque. Boum! De toute façon,il fallait bien mourir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JIEMDEJIEMDE   29 janvier 2017
Fay reviendrait dans quelques instants ; elle était un peu comme un chien. Il pensait l'avoir cernée. Il suffisait de la caresser de temps en temps pour qu'elle se sente bien.
Commenter  J’apprécie          60
WiniFREDWiniFRED   09 juin 2018
Elle envisagea de préparer des petits pains. C'était une des choses que sa mère lui avait apprises, faire des petits pains. Peut-être sa mère n'était-elle pas bonne à grand-chose, particulièrement pour ce qui était de les protéger contre leur père, mais elle savait faire les petits pains.
Commenter  J’apprécie          20
WiniFREDWiniFRED   06 juin 2018
Dieu avait-il dit : Bon, désolé d'avoir été obligé de tout gâcher mais, maintenant, je vous donne ça ! Peu probable. Dieu ne faisait pas ce genre de truc. Il ne tendait pas la main et ne déplaçait pas les gens comme des pions. Les gens faisaient seuls ce qu'ils voulaient.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Larry Brown (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Larry Brown
Michael Farris Smith réussit un polar âpre et brûlant sur les terres du sud des Etats-Unis, à la manière d'un Larry Brown ou d'un William Gay. Mario Condé, le héros désormais fameux de Leonardo Padura, traîne sa nonchalance sous le soleil noir de la mélancolie cubaine. Et Julien Capron nous embarque dans un futur d'autant plus glaçant qu'il est proche de nous. Belle manière, à travers ces trois romans noirs, de prendre la température du monde.
autres livres classés : trashVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1578 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..