AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Sendy (Traducteur)
EAN : 9782070342723
368 pages
Éditeur : Gallimard (14/06/2007)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 109 notes)
Résumé :
En 1962, l'humanité est au bord du gouffre.
La guerre froide tend sérieusement vers le chaud, et voilà que ne naissent plus que des filles. Ray Carmody va devoir accepter une mission sur la Lune d'un genre un peu particulier, mais si c'est pour sauver l'espèce humaine. Al Hanley, alcoolique invétéré, va, lui aussi, mais sans le faire exprès, sauver la Terre d'un bien funeste destin. Les extraterrestres de la planète Dar n'en reviennent toujours pas ! Le profe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
gruz
  04 novembre 2012
Dans la lignée de son excellent "fantômes et farfafouilles", voici un autre recueil de nouvelles de Fredric Brown.
On y retrouve toute sa verve, dans son domaine de prédilection, avec des histoires tantôt cyniques, souvent déjantées et décalées.
D'autant plus décalé, que le recueil date de 1958, en pleine guerre froide. Que cela ne rebute personne, c'est toujours autant jouissif à lire, bourré d'humour.
Brown est un grand monsieur de la SF "à l'ancienne" et le spécialiste incontesté de la chute inattendue dans ses nouvelles.
A noter dans ce recueil de Brown, lui qui est particulièrement à l'aise dans les textes très courts, deux nouvelles plus longues et plus fouillées.
Commenter  J’apprécie          210
paulmaugendre
  29 avril 2019
Ecrite en 1950, cette nouvelle nous transporte dans une anticipation proche, le 16 septembre de l'année 1962 et les jours qui suivent très exactement. Les lecteurs qui lurent ce texte à l'époque de sa parution pouvaient tout imaginer, mais de nos jours, on se dit que si certaines situations ont pu se réaliser, d'autres sont loin d'être accomplies.
Ce qui n'était pas nouveau, et qui perdura durant quelques décennies, c'est l'antagonisme entre les Etats-Unis d'Amérique et l'Alliance Orientale composée de la Russie, de la Chine et leurs satellites de moindre importance. La course à la Lune en était le motif immédiat et principal.
Seulement les donnes changent lorsque les naissances commencent à n'enregistrer que des enfants de sexe féminin. Les mâles bientôt vont disparaitre de la surface de la Terre si cette particularité se perpétue. A début cela n'était qu'épisodique, mais bientôt l'état-civil n'enregistre que des gamines. Et cela aussi bien dans le boc de l'Est qu'en Amérique. Et partout sur Terre, quelle que soit la nation et son appartenance politique. Un phénomène qui inquiète savants et gouvernements de tous bords.
La solution viendrait, peut-être, du recrutement de Ray Carmondy, obscur employé comme opérateur auprès d'un appareil cybernétique ou calculateur électronique appelé Junior, chargé de poser des questions et de recueillir les réponses. Cela fait quelques années qu'il officie un peu comme programmateur, mais auparavant il fut l'un des premiers et rares pilotes de fusée à alunir, ce qui lui confère une aura certaine et lui aura permis d'obtenir le grade de capitaine.
En effet, après avoir étudié son profil, les responsables pensent qu'en le mariant (heureusement qu'il est célibataire) à une jeune femme russe possédant le même profil, cosmonaute célibataire, ils pourraient procréer de petits garçons. Mais pour cela il leur faut envoyer les deux candidats désignés d'office sur la Lune, afin d'échapper à une quelconque entité négative provenant, peut-être de l'espace.
Après quelques préliminaires, accord obligatoire de la Russie et de la future mariée, qui se prénomme Anna, rencontre par visioconférence et mariage idem, voilà les deux tourtereaux en devenir fonçant chacun à bord de leur nef. Ils doivent se retrouver dans le Cratère de l'Enfer, et grâce aux fusées-ravitailleuses qui vont les accompagner, se construire un petit nid douillet.

L'on retrouve dans ce texte tout l'humour de Fredric Brown pour un sujet grave. La disparition de l'être humain par la sélection d'un sexe unique sans possibilité de procéder à des inséminations artificielles. La dérision du propos ne cache pas non plus l'antagonisme entre Russes et Américains, leur volonté de parvenir à s'accaparer le domaine spatial.
Mais Fredric Brown trouve une solution qui équivaudrait à instaurer une paix durable, alors qu'au même moment, mais cela il ne pouvait le prévoir, la guerre froide est à son apogée avec la construction du mur de Berlin et la crise des missiles de Cuba.
Ce qu'il avait imaginé en 1950 ne peut donc se réaliser en 1962, mais ceci pourrait être une solution aux guerres qui se déclenchent un peu partout. Sans que la génétique soit un facteur de rapprochement obligé quoique de nos jours certains palliatifs ont été découverts. Mais ceci est une autre histoire.
Goûtons plutôt cette histoire qui joue avec dérision sur un problème sensible.

Cette nouvelle a été reprise en compagnie de dix-neuf autres nouvelles dans un volume titré Lune de miel en Enfer, et a connu diverses rééditions principalement dans la collection Présence du Futur chez Denoël à huit reprises entre 1964 et 1997.

Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Patience82
  30 octobre 2016
La quatrième de couverture ne présente que la première nouvelle qui est la plus longue, et aussi ma préférée. Je ne suis pas une grande fan des nouvelles, car j'aime les histoires qui durent longtemps, donc c'est loin d'être un coup de coeur. Mais j'ai quand même bien aimé. C'est une lecture agréable avec un style accrocheur. L'humour est présent, mais aussi le cynisme et une réflexion sur notre humanité, encore valable aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          123
Murphy
  07 octobre 2015
La première pensée qui me vient après avoir refermé ce livre : « Toujours aussi génial, ce Brown ! ». Ceci est le cinquième livre de lui que je dévore, et je ne suis toujours ni lassé ni déçu.
On retrouve dans ce recueil, une fois de plus, des histoires variées, toutes entrainantes, avec souvent une bonne dose de second degré parfaitement dosée justement.
Les idées sont toujours originales. Fredric Brown est maître dans l'art des mélanges étranges qui fonctionnent quand même, comme cette histoire de vampires exposés au grand jour qui décident donc de créer une machine à voyager dans le temps pour rejoindre un futur où leur existence a été oublié de tous. Il faut avouer que, dans la théorie, le concept est des plus déconcertants et pourrait sans mal donner un film de série B. Dans la pratique, pourtant, cette courte histoire est simplement brillante, avec une chute aussi inattendue qu'hilarante.
Il faut tout de même avouer que certaines histoires « déçoivent ». Je mets le terme entre guillemets parce qu'elles restent plaisantes à lire et bien trouvées, mais elles sont simplement bonnes alors qu'on s'attendrait à bien plus que ça. La faute à Brown, qui m'a habitué à toujours surpasser mes attentes avec ses 3 recueils et ses 2 romans de SF qui frôlent tous la perfection.
Un mot de la direction, par exemple, un des derniers récits du recueil, attire tout de suite l'attention. L'idée est simple : partout dans le monde, à la même heure (vraiment la même heure, si c'est à 20h00 en Amérique, la France devra attendre d'arriver elle aussi à 20h00, dans son propre fuseau horaire), les radios se brouillent et laissent place à un message étrange : « Attaquez ! ». La panique prend peu à peu : qui envoie ce message, pourquoi demander d'attaquer ? Et attaquer qui et pourquoi ? Toutes les théories y passent. Sans en dire plus, le mystère est des plus prenants et la réponse assez sympathique, mais je me serais attendu à une chute plus grande que ça malgré tout, étant habitué autant au côté humoristique que philosophie dont fait souvent preuve l'auteur.
En bref, si vous n'avez encore jamais approché cet auteur, il est temps de rectifier cette faute. Lune de miel en enfer sera une parfaite entrée en la matière, dévoilant tout de la variété et du talent de Brown. Mais tout autre roman ou recueil de lui serait tout aussi bon pour commencer. du moins, parmi ceux que je connais, aucun ne m'a encore déçu.
Lien : http://murphypoppy.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
la_sentinelle
  15 octobre 2013
C'est l'histoire d'une personne qui arrive sur une planète et qui se fait attaquer sans pouvoir parler avec les habitants de cette planète. Cette personne a froid et faim mais ne peut rien faire sinon elle se fait attaquer.
Je n'ai pas aimé cette nouvelle car je trouve cette histoire compliquée, il y a beaucoup de mots complexes et je ne suis pas très intéressée par le récit et le contexte.
Pour moi, l'histoire des extra-terrestres ne m'intéresse pas, je préfère l'actualité et le réalisme plutôt que les histoires fantastiques.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
LBocheLBoche   14 octobre 2013
Il était trempé et tout boueux; il avait faim et il était gelé; et il se trouvait à cinquante mille années-lumière de chez lui.

Les Étrangers, c'est-à-dire la seule autre espèce intelligente de toute la Galaxie.
Commenter  J’apprécie          50
tristecyrtristecyr   26 mars 2020
- Salut les gars ! leur dit Hanley. Vous avez flanqué la pétoche à mon pote, bande de salauds! Alors qu'il était sur le point de me payer sa tournée après m' avoir fait la morale. Vous y couperez pas, vous me devez un godet.
- Réaction illogique, dit Trois à Neuf [ Trois et Neuf sont deux extraterrestres, apparus subitement sur Terre ]. La réaction de l'autre spécimen était tout aussi absurde. Emportons nous les deux?
- Non. L'autre est plus grand, mais visiblement très faible. Un seul spécimen suffira. Venez !
Hanley se recula d' un pas :
" Si vous me payez un godet, d'accord. Sinon, je ne marche pas! Et d'ailleurs c'est pour aller où?
- A Dar.
- Ecoute,papa, j'vais nulle Dar ailleurs sans d'abord m'en jeter un derrière la cravate, compris?
- Vous comprenez ce qu'il dit ? demanda Neuf à Trois.
Celui-ci fit signe que non en remuant négativement une de ses extrémités.
" il faudrait peut-être l'emmener de force...
- Pour quoi faire, s'il accepte de venir de son plein gré? Acceptez-vous d'entrer de vous-même dans le cube, créature?
- Y a à boire là-dedans?
- Oui. Entrez, je vous prie."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MurielTMurielT   21 août 2015
Arrivé sous le deuxième buisson le lézard le regarda. Carson sourit au lézard. Il avait peut-être le coup de bambou, déjà. Il se souvint de la vieille histoire des colonisateurs des déserts de Mars, qui reprenaient une vieille histoire des coureurs de déserts terrestres : "On finit par se sentir tellement seul qu'on en vient à parler aux lézards; et on ne tarde pas à entendre les lézards répondre..."
Extrait de la nouvelle "Arène"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
la_sentinellela_sentinelle   15 octobre 2013
... Dans cette partie de l'univers,depuis plusieurs dizaines de milliers d'années, la guerre s'était figée en guerre de position...
... Maintenant, comme autant d'îlots dans l'océan du cosmos chaque planète était l'enjeu de combats féroces et acharnés...
Commenter  J’apprécie          20
lalahatlalahat   15 septembre 2015
-Qu'est-ce qu'un"touin", demanda Trois qui avait mal entendu.
Hanley prit le temps de la réflexion:
-Un Touin, dit-il enfin, c'est un twuc qui woule sur des wails, quand on n'arrive plus à prononcer les "r" pour avoir trop bu de Sat.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Fredric Brown (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fredric Brown
Extrait de la conférence "Dialogue entre les morts : Robert Sheckley et Fredric Brown" aux Utopiales 2017 avec J._A.Debats, S.Lainé et X.Mauméjean.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

3ZIEM La Réponse et Cela va de soi

La Réponse : C'est une nouvelle de :

Science Fiction
Romance
Heroic Fantasy

12 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Fredric BrownCréer un quiz sur ce livre

.. ..